fbpx
CaniprofSanté du chienMastocytome du chien : Symptômes, Causes, Traitements

Mastocytome du chien : Symptômes, Causes, Traitements

Le mastocytome du chien est une tumeur cutanée relativement fréquente chez les chien, qui présente un pronostic santé réservé.

Bien qu’il ne s’agisse pas toujours de tumeurs malignes, les mastocytomes ont en effet tendance à s’étendre et à se métastaser, colonisant d’autres parties du corps de l’animal.

Opérées à temps, ces tumeurs offrent cependant de bonnes chances de survie. Il est donc particulièrement important de savoir les reconnaître et d’examiner régulièrement votre chien pour vous assurer de l’absence de toute anomalie.

Mastocytome du chien, qu’est-ce que c’est ?

Le mastocytome est une tumeur qui se développe dans la peau et les tissus sous-cutanés du chien. Il s’agit de  la tumeur cutanée la plus fréquente chez nos compagnons à quatre pattes.

Cette tumeur apparaît préférentiellement sur les chiens d’âge moyen, bien qu’elle puisse accabler les animaux de tout âge.

Elle est le plus souvent isolée et localisée sur le tronc, les membres et, de manière plus épisodique, sur la tête et le cou. Cependant, des cas de mastocytomes multiples sont également possibles, notamment chez le Boxer et le Carlin.

De fait, certaines races de chiens sont prédisposées au développement de mastocytomes. Si le Carlin n’est pas en reste, les Boxer et les Boston Terrier représentent à eux deux environ 50% des cas diagnostiqués.

Bien que le mastocytome soit considéré comme une tumeur cutanée, il peut aussi atteindre les tissus viscéraux, auquel cas il est plus agressif.

La taille et l’aspect de cette tumeur sont variables. La lésion peut prendre l’aspect d’un petit nodule comme d’une masse imposante, et elle peut s’enflammer, saigner, enfler ou s’ulcérer.

Tous les mastocytomes ne sont pas des tumeurs malignes, mais les masses les plus grosses, viscérales et/ou inflammatoires ont des chances de l’être. (1)

Banniere assurances chien


Symptômes du mastocytome du chien

Les mastocytomes du chien peuvent prendre des formes très variables, allant des petits nodules roulant sous la peau, aux masses ulcérées, dénuées de poils, enflées et/ou sanguinolentes.

Lorsque la maladie est à un stade avancé, le chien peut manifester des signes de faiblesse générale. Des vomissements, une perte d’appétit, des traces de sang dans les fèces, un abattement ou une perte d’entrain peuvent survenir.

Selon la localisation et la taille de la tumeur, certaines fonctions métaboliques du chien peuvent être altérées. C’est notamment le cas des mastocytomes viscéraux, pouvant compresser certains organes et les détériorer.

D’une manière générale, il convient de vous inquiéter dès que vous remarquez la moindre masse sur le corps de votre chien, qu’il s’agisse d’un petit nodule ou d’une grosseur plus importante.

Comme bien des maladies, et surtout des tumeurs, les mastocytomes se soignent bien mieux quand ils sont diagnostiqués précocement.


Diagnostic et traitement du mastocytome du chien

Poser un diagnostic définitif en cas de tumeur décelée chez un chien nécessite de prélever quelques cellules tumorales, afin de les observer d’un peu plus près au microscope.

Une ponction ou une biopsie sera donc pratiquée dans un premier temps, puis la tumeur sera ôtée chirurgicalement et analysée, afin d’en déterminer le grade avec davantage de précision.

Ces précieuses indications permettront d’évaluer la gravité de mastocytome, notamment en déterminant dans quelle mesure il est susceptible de récidiver et de se métastaser.

Des examens médicaux plus poussés peuvent également permettre de rechercher des métastases dans l’organisme du chien, y compris en amont de la chirurgie.

Cette alternative peut être étudiée chez les chiens très âgés ou en cas de tumeur très volumineuse, afin de décider si une exérèse, plus risquée dans ces conditions, est réellement indiquée et d’en mesure le rapport bénéfices/risques.

En cas de mastocytome malin, un traitement par radiothérapie et/ou chimiothérapie peut être recommandé, notamment dans le cas de tumeurs qui n’ont pas pu être entièrement ôtées ou ne sont pas du tout opérables.

Si des métastases sont présentes, la chimiothérapie demeure souvent la seule option du chien et peut, à défaut de guérir l’animal, atténuer les symptômes de sa maladie.

Il convient de noter que les traitements anticancéreux sont plutôt à portée palliative chez le chien, et on espère rarement une guérison complète. (2)



Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Pronostic du mastocytome du chien

Le pronostic de l’animal dépend grandement du grade du mastocytome lorsqu’il est pris en charge par un vétérinaire.

Les grades sont des systèmes de classification permettant de déterminer la gravité de la tumeur au regard de son potentiel de récidive et de formation de métastases.

En règle généralement, la taille d’une tumeur est révélatrice de son grade, bien que ce ne soit pas le seul aspect à prendre en compte pour classifier un mastocytome.

Les mastocytomes de grade I et, parfois, de grade II, offrent un pronostic favorable lorsqu’ils sont ôtés chirurgicalement avec succès.

La plupart des mastocytomes de grade II et ceux de grade III présentent un pronostic sombre, attendu qu’ils ont un potentiel de récidive locale élevé.

Notons que certaines races de chiens, les Boxers et les Carlins, sont prédisposées au développement de formes bénignes, qui offrent un pronostic favorable.

Que faire si mon chien a un mastocytome ?

Avant toute chose, pensez à examiner régulièrement votre chien pour ne pas passer à côté d’un éventuel mastocytome, qu’il soit fraîchement apparu ou tapi dans l’ombre depuis un moment.

En effectuant une petite auscultation maison une fois par mois, vous réduisez les risques de passer à côté d’une tumeur maligne et, si tumeur il y a, offrez à votre toutou une prise en charge la plus précoce possible, ce qui s’assortit presque toujours d’un meilleur pronostic.

De fait, si vous détectez une masse anormale sous la peau de votre chien, quelle que soit sa taille, il est important de consulter un vétérinaire pour déterminer s’il peut s’agir d’un mastocytome.

Essayez de ne pas paniquer pour autant : d’autres phénomènes peuvent causer l’apparition de petites masses au niveau de la peau de votre chien, sans qu’il ne s’agisse systématiquement de cancers.

Une fois le diagnostic tombé, le choc peut être rude, mais il est important de ne pas perdre espoir. La chirurgie offre de bons résultats, et peut même guérir complètement les mastocytomes de faibles grade.

N’hésitez pas à questionner votre vétérinaire si certaines informations ne sont pas tout à fait claires, notamment si vous avez des difficultés à bien comprendre quelques sont les possibilités thérapeutiques qui s’offrent à votre chien.

Notez que même si la chimiothérapie est généralement palliative, ce n’est ni systématiquement le cas ni un motif pour lui tourner le dos par principe.

Ce traitement peut non seulement améliorer les conditions de vie de votre chien durant sa maladie, mais aussi allonger durablement son espérance de vie.

Questions fréquemment posées par les maîtres sur le mastocytome du chien

Un mastocytome du chien, c’est quoi ?

Un mastocytome est une tumeur cutanée relativement fréquente chez le chien, qui peut être bénigne ou maligne. Aussi, ne vous rongez pas les sangs à l’annonce d’un mastocytome chez votre chien après une visite vétérinaire : ce terme n’est pas nécessairement synonyme de cancer !

Comment savoir si mon chien a un mastocytome ?

Bien qu’il puisse prendre une forme viscérale, le mastocytome est plus souvent une masse cutanée, que l’on peut palper et/ou voir en examinant son chien sous toutes les coutures.

Pour autant, toutes les masses que vous pouvez découvrir sur votre chien ne sont pas des mastocytomes. Des analyses vétérinaires permettront d’avérer ou d’infirmer cette hypothèse.

Peut-on soigner le mastocytome du chien ?

Oui, et le traitement de première intention est l’exérèse chirurgicale. Lorsque l’exérèse n’est pas possible, soit du fait de sa localisation, de sa taille ou de l’état de santé du chien, une chimiothérapie et/ou une radiothérapie peuvent être envisagées.

L’exérèse rondement menée d’un mastocytome de grade I, voire de certaines tumeurs de grade II, offre souvent une guérison complète, sans récidive.

Le mastocytome du chien est-il cancéreux ?

Tous les mastocytomes ne sont pas cancéreux, mais certains peuvent en effet s’avérer malins, auquel cas ils risquent de se généraliser.

Certaines mastocytomes cancéreux peuvent cependant être entièrement guéris à l’aide d’une ablation chirurgicale complète.

Quels sont les chiens prédisposés au mastocytome ?

Certaines races de chien sont particulièrement concernées par les mastocytomes, il s’agit des Boxers et des Boston Terriers, qui représentent à eux seuls la moitié des patients canins atteints de cette maladie.

Le Carlin n’est pas loin derrière eux, mais heureusement pour lui, il est plutôt du genre à développer une forme bénigne de masticytomes, comme le Boxer.

Un mastocytome n’est pas toujours synonyme de cancer, mais il demeure important de ne pas négliger l’apparition d’une petite anomalie sur la peau de votre chien pour ne pas passer à côté d’une forme grave de cette maladie.


Même lorsqu’elles sont malignes, ces tumeurs cutanées peuvent être soignées lorsqu’elles sont prises en charge précocement.  Il est donc d’autant plus important de surveiller de près la santé de votre toutou pour pouvoir agir à temps en cas de problème – quel qu’il soit.

Prendre le temps d’examiner votre chien une fois par mois est, en outre, l’occasion d’instaurer un petit rituel régulier pour renforcer votre complicité tout en prenant soin de sa santé.  À cette occasion, les jeux et les câlins peuvent être au rendez-vous : personne n’a dit que cet examen devrait être solennel !

Il vous reste des questions sur le mastocytome du chien ? N’hésitez pas à nous les poser en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.