Parmi le vaste panel des sports canins, l’Agility – ou parcours d’agilité – est sans doute l’un des plus connus et des plus spectaculaires.

Activité de choix pour renforcer la complicité entre un maître et son fidèle compagnon, l’Agility fait rêver bien des propriétaires de chiens… Mais encore faut-il pouvoir s’entraîner correctement !

Pour ce faire, vous pouvez trouver différents kits d’Agility à installer chez vous et à tester encore et encore avec votre toutou.

Si vous êtes novice en la matière, il n’est pas forcément évident de savoir par où commencer et comment choisir les accessoires qui composeront votre futur parcours d’Agility.

Dans cet article, nous vous proposons quelques conseils pour aiguiller vos recherches et vous aider à trouver les accessoires qui vous correspondent, ainsi qu’à votre partenaire canin.

Kit d’Agility : qu’est-ce que c’est ?

Les kits d’Agility sont des ensembles d’accessoires permettant de créer différents obstacles qu’un chien franchit habituellement dans le cadre d’un parcours d’Agility officiel.

Les règles de l’Agility n’admettent que trois types d’obstacles : les sauts (haies, murs, sauts en longueur…), les zones (passerelles, balançoires et palissades) et une catégorie « autres » comprenant les tunnels et les slaloms.

L’objectif de ce sport est, pour le chien, de réussir à franchir tous les obstacles le plus rapidement possible et sans faire de fautes (refus, chutes d’obstacle, etc.). (1)

Pour entraîner son chien à réussir un parcours d’Agility, le maître n’a pas beaucoup d’autres choix que d’avoir accès à des obstacles similaires à ceux proposés en compétition.

Si vous avez un terrain suffisamment grand pour y installer un parcours amovible, c’est l’occasion d’acquérir un kit pour entraîner votre compagnon et partager de beaux moments de complicité !

Banniere assurances chien



Les différents éléments d’un kit d’Agility

Si le règlement de l’Agility n’admet que trois catégories d’obstacles, chacune de ces catégories comprend, elle, plusieurs éléments bien distincts que votre chien devra être capable d’appréhender.

Les sauts

Les sauts sont des obstacles demandant à votre compagnon une bonne détente et la capacité de bien maîtriser sa puissance et d’apprécier correctement les distances.

Il existe quatre sortes de sauts proposées en parcours d’Agility : les haies, les murs, les pneus et les sauts en longueur.

Les haies

Les haies sont les obstacles les plus simples visuellement, très similaires à ceux que l’on observe en compétition équestre.

Ils peuvent mesurer de 25 cm à 60 cm de haut en fonction de la catégorie dans laquelle concourt votre toutou, celle-ci étant relative à sa taille au garrot et/ou à sa race.

Certains parcours comptent des doubles haies, espacées de 30 cm à 50 cm selon les catégories.

Les murs

Les murs sont des obstacles pleins, pouvant ou non être agrémentés d’ouvertures en forme de tunnels.

Ils peuvent mesurer 25 cm à 60 cm de hauteur en fonction de la catégorie dans laquelle concourt votre chien, pour une profondeur d’au moins 10 cm au sommet.

Des éléments amovibles, assez semblables à des tuiles, sont disposés sur la partie supérieure du mur.

Les pneus

Les pneus sont des cerceaux pouvant être placés dans des cadres dont le diamètre varie de 45 cm à 60 cm.

Les sauts en longueur

Enfin, les sauts en longueur sont composés de 2 à 14 éléments d’une profondeur de 15 cm.

Les zones

Les zones sont des plateformes sur lesquelles votre chien doit progresser plus ou moins en équilibre.

On trouve trois sortes de zones dans un parcours d’Agility : les passerelles, les balançoires et les palissades.

Les passerelles

Les passerelles sont de petits ponts étroits sur lesquels le chien doit progresser sans tomber.

Les balançoires

Les balançoires ressemblent fortement aux passerelles, à la différence qu’elles ne comprennent qu’un pied central qui leur permet de basculer lors du passage du chien.

Enfin, les palissades sont composées de deux rampes inclinées que votre chien devra monter et descendre avec agilité.

La catégorie « Autres »

La catégorie « Autres » comprend principalement les tunnels souples et les tunnels rigides – qui peuvent être droits ou courbés – ainsi que les slaloms.

Les slaloms

Les slaloms visent à tester l’agilité et la rapidité de votre chien, mais aussi son obéissance et son intelligence, car il doit avoir parfaitement compris l’exercice pour le réaliser sans fautes.

Le tunnel souple

Le tunnel souple est composé d’une partie soutenue par des arceaux et d’une sortie repliée sur elle-même, dans laquelle le chien doit se frayer un chemin.

Le tunnel rigide

Le tunnel rigide est entièrement soutenu par des arceaux, permettant à l’animal d’avancer sans avoir à chercher sa route.

dresser son chien en 15 min par jour



Choisir son kit d’Agility

Il existe deux sortes de kits d’Agility : ceux homologués, généralement destinés aux professionnels, et ceux non homologués, moins coûteux et privilégiés par les amateurs.

Quel que soit votre choix, veillez à choisir un kit composé d’obstacles sécurisés qui doivent tomber aisément en cas de contact avec votre chien pour éviter de le faire chuter et de le blesser.

Les accessoires d’Agility doivent en effet absolument garantir la sécurité de votre toutou durant les entrainements, comme en compétition !

La taille

La plupart des accessoires d’Agility sont entièrement réglables, il n’est donc pas toujours nécessaire de choisir les obstacles en fonction de la taille au garrot de votre chien.

Toutefois, il est important de tenir compte de la catégorie dans laquelle est censé concourir votre chien pour lui confectionner un parcours adapté à sa taille et à ses aptitudes :

La catégorie A

Est réservée aux chiens mesurant moins de 37 cm au garrot, excepté les Bergers des Pyrénées.

Cette catégorie compte également le Boston Terrier et le Staffordshire Bull Terrier, même s’ils mesurent plus de 37 cm. Les chiens de cette catégorie seront confrontés aux obstacles les plus bas.

La catégorie B

Regroupe les chiens mesurant entre 37 cm et 47 cm au garrot.

La catégorie C

Compte tous les chiens mesurant plus de 47 cm au garrot, ainsi que les Border Collie et les Bergers Belges, quelle que soit leur taille.

La catégorie D

Est réservée à des races spécifiques, dont je ne pourrais vous faire la liste exhaustive ici, mais qui comprend entre autres le Cane Corso, l’Akita Inu, le Chien-Loup, le Dogue Allemand, le Lévrier, le Rottweiler et le Saint-Bernard pour ne citer que les plus connus, ainsi que tous les chiens croisés pesant plus de 50 kg.

Afin de recréer un parcours d’Agility qui permettra à votre animal de s’entraîner pour d’éventuelles compétitions, je vous suggère de consulter les dimensions des obstacles destinés à la catégorie à laquelle appartient votre toutou.

Le niveau de votre chien

En fonction du niveau de votre animal, vous pouvez choisir d’acheter des kits plus ou moins complets pour débuter ou tester son attirance pour cette activité.

Pour commencer, l’idéal est d’entraîner votre chien au slalom et au tunnel, les exercices les plus simples, qui lui apprendront aussi à vous écouter.

Dans un second temps, vous pourrez commencer à lui apprendre à passer les haies, palissades et passerelles.

La progression de votre animal ne sera pas immédiate, vous pouvez donc commencer par acquérir des kits ne comportant qu’un tunnel, des plots ou piquets de slalom, voire une haie et une palissade.

Une fois votre animal plus expérimenté, ce sera l’occasion d’ajouter à votre parcours d’Agility une balançoire, un mur et une rampe.

Bien entendu, ces indications demeurent générales, car certains chiens trouvent faciles des exercices réservés aux experts, et ont plus de difficultés à réaliser des slaloms ou à se faufiler dans des tunnels.

Cela dépend en grande partie de leur caractère et de leur confiance envers leur maître, mais aussi de ce qui les amuse le plus.

Après tout, l’Agility est d’abord une activité destinée à distraire et amuser votre compagnon à quatre pattes, n’est-ce pas ?

Vos ambitions

Si vous avez l’intention d’emmener votre chien en compétition d’Agility, l’achat d’un kit est presque incontournable pour vous entraîner.

Si vous cherchez simplement des accessoires pour réaliser une activité ludique avec votre animal, alors vous pouvez vous tourner vers le DIY, soit la conception d’obstacles « maison ».

Attention toutefois à ne pas construire d’obstacles qui pourraient être dangereux pour votre animal !

Tous les obstacles doivent pouvoir tomber facilement si votre chien les bouscule, et ne pas comporter de parties contondantes ou glissantes.

Installer un kit d’Agility pour son chien

Pour installer un kit d’Agility dans les règles de l’art, il vous faut un terrain assez vaste pour pouvoir espacer correctement les obstacles.

Tous les éléments doivent être espacés d’environ cinq à sept mètres lorsqu’ils sont disposés en ligne droite, et d’environ quatre mètres lorsque la trajectoire est en forme de S.

Les obstacles doivent être correctement fixés pour que les piquets ne se renversent pas au passage du chien, mais pour que les barres amovibles tombent en cas de contact.

Variez au maximum le type d’obstacles présents sur votre parcours, et pensez à modifier régulièrement l’enchaînement des obstacles une fois que votre chien les maitrisera tous.

La conception des parcours d’Agility relève en effet de la seule imagination des juges, et votre toutou ne découvrira celui qu’il a à franchir en compétition que le jour J.

Il doit donc être habitué à enchaîner différents obstacles pour être paré à toute situation.

Les meilleurs kits d’Agility pour chien

Les kits d’Agility disponibles sur le marché canin sont généralement dédiés aux débutants et à l’initiation à cette activité canine.

Pour un parcours plus complet et professionnel, il vous faudra acheter chaque obstacle à l’unité : c’est un investissement que je ne vous recommande que si votre chien est un vrai fan de ce sport et que vous comptez l’emmener en compétition.

ME & MY PET

Le kit d’Agility Me & My Pet est idéal pour les chiens débutants qui ont avant tout besoin d’apprendre à écouter leur maître pour franchir correctement les obstacles.

Composé de piquets pour slalom, d’un pneu et d’une haie, ce kit est conçu pour commencer en douceur l’apprentissage de cette discipline à votre fidèle compagnon.

La majorité des maîtres est satisfaite de son rapport qualité-prix, et confirme la bonne stabilité des obstacles de ce kit.

Me & My Equipement pour Entraînement d'Agilité de Chien - 5 Pôles, Cerceau ou Obstacle
  • Me & My Equipement d'Agilité pour Chien - Set Entier
  • Idéal pour l'exercice, l'entraînement de spectacle, l'entraînement d'obéissance et la formation de saut
  • Donne à votre chien une meilleure varieté de séances d'entraînement que les promenades standard - Piquets UPVC résistants aux chocs
  • Remarque: n'oubliez jamais de réchauffer les muscles de votre chien avant l'entraînement.

KARLIE

Plus complet, le kit Karlie comprend un tunnel, une haie, un lieu de repos, des piquets de slalom ainsi qu’un chronomètre et une petite ligne d’arrivée.

C’est un produit intéressant pour éveiller votre chien et lui faire découvrir l’Agility tout en s’amusant.

Karlie - Kit Agility Model : x
  • Ce parcours d'agility est à la fois un jeu mais aussi un entrainement pour votre chien. Le chien suit les signes du dresseur pour passer les obstacles dans une course contre la montre ou contre d'autres chiens.

BOJE SPORT

Plus simpliste que ses concurrents, le kit Boje Sport est parfait pour initier votre toutou au saut de haies et au slalom.

Il comprend des plots et des barres qui peuvent être à la fois utilisés séparément pour créer des slaloms, et combinés pour réaliser de petites haies.

Ce n’est cependant pas un kit qui s’adresse aux chiens déjà dotés d’un bon niveau en Agility ou aux toutous de grande taille, car les plots ne permettent pas de concevoir des obstacles très hauts.

Pour conclure

Si l’Agility peut sembler être une activité idéale pour renforcer vos liens avec votre chien, je vous conseille cependant vivement d’attendre que votre compagnon ait atteint sa taille adulte avant de commencer à l’entraîner.

C’est en effet un sport très éprouvant, qui peut occasionner des blessures sérieuses et durables chez les animaux en pleine croissance.

Vous pouvez cependant commencer à habituer votre chiot aux parcours d’Agility en le laissant se promener près des obstacles, ou découvrir les tunnels et slaloms avec modération.

Et vous ?

Vous avez envie de vous lancer dans l’Agility avec votre fidèle compagnon à quatre pattes, ou vous êtes déjà un expert de cette discipline ?

Posez-nous vos questions ou partagez votre expérience dans les commentaires de cet article !

Mes recommandations

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.