CaniprofSanté du chienPancréatite du chien : Symptômes, Causes, Traitements

Pancréatite du chien : Symptômes, Causes, Traitements

La pancréatite du chien est une maladie sévère, qui peut accabler le meilleur ami de l’homme à tout âge et quelle que soit sa race.

Cette pathologie, pouvant être chronique ou aiguë, consiste en une inflammation du pancréas qui provoque des douleurs et des troubles digestifs chez le chien.

En dépit des avancées en matière de traitements vétérinaires de la pancréatite du chien, il demeure encore difficile de la déceler et de bien la soigner.

Apprendre à en reconnaître les symptômes est donc essentiel pour offrir à votre compagnon à quatre pattes une prise en charge précoce, qui améliore significativement son pronostic santé.

La pancréatite du chien, qu’est-ce que c’est ?

La pancréatite du chien est une inflammation du pancréas, un organe vital situé au niveau de l’abdomen, juste derrière l’estomac.

Le pancréas joue un rôle primordial dans la digestion des aliments, et plus particulièrement de ceux riches en graisses.

Il a également un rôle endocrinien, et se charge notamment de produire la fameuse insuline, hormone permettant de réguler la glycémie, à savoir le taux de sucre dans le sang.

La pancréatite est une pathologie résultant d’une inflammation virulente ou latente du pancréas, pouvant entraver, sévèrement ou non, son fonctionnement. Cette affection peut prendre une forme aiguë ou chronique.

La forme aiguë se traduit par des symptômes souvent virulents et brutaux, qui peuvent engager le pronostic de l’animal à court terme, mais s’avère souvent entièrement réversible.

La forme chronique est plus insidieuse et évolue silencieusement sur le long terme, engendrant, à terme, une fibrose du pancréas irréversible, se soldant fatalement par la mort de l’animal.

Les chiens de plus de 5 ans sont plus sujets aux formes chroniques de pancréatites, quand les formes aiguës peuvent accabler les animaux de tout âge.

Certaines races, telles que le Cocker, le Boxer et les Terriers, sont prédisposées au développement de pancréatites chroniques.

Banniere assurances chien


Les différents types de pancréatites du chien

La pancréatite aiguë du chien

La pancréatite aiguë se manifeste par une crise temporaire, soudaine et fulgurante, généralement isolée (sans récidive).

Cette forme de pancréatique peut rapidement s’aggraver et nécessite une prise en charge vétérinaire en urgence. En l’absence de soins adéquats, le pronostic vital du chien est engagé.

Elle est souvent d’origine exogène, c’est-à-dire causée par un, ou plusieurs, facteur externe (bactéries, parasites, traumatisme, empoisonnement…).

Dans la plupart des cas, la pancréatite aiguë peut être soignée sans que le chien ne souffre de séquelles durables, le pancréas retrouvant alors sa pleine fonctionnalité.

La pancréatite chronique du chien

Même si elle ne constitue pas une urgence vétérinaire absolue, la pancréatite chronique est volontiers considérée comme plus dangereuse que la forme aiguë.

Elle se manifeste par des crises régulières et répétitives, et provoque des symptômes latents, parfois très discrets, qui entravent son diagnostic. De fait, elle est souvent détectée à un stade tardif de son évolution.

Notons que des crises aiguës peuvent également survenir en cas de pancréatite chronique. Le plus souvent, la pancréatite chronique du chien est causée par un dysfonctionnement métabolique, parfois d’origine génétique.

La pancréatite chronique ne se guérit pas, car les tissus du pancréas détériorés par la maladie ne peuvent aucunement se régénérer. Elle s’éteint d’elle-même lorsque l’organe est complètement détruit.

Ne désespérez pas pour autant si votre toutou en est atteint : des soins quotidiens, notamment axés sur l’hygiène de vie de l’animal, permettent souvent d’en contrôler les symptômes sur le long terme pour offrir au chien une espérance de vie proche de la normale, dans de bonnes conditions.

Pour offrir un bon pronostic à votre animal, il est toutefois indispensable de prendre en charge sa pathologie au plus tôt, alors que le pancréas est toujours fonctionnel.


Symptômes de la pancréatite du chien

Les symptômes de la pancréatite aiguë du chien sont peu spécifiques et essentiellement digestifs. On observe surtout des vomissements, souvent bileux (jaunes ou verdâtres, liquides et parfois légèrement translucides) ou blancs et mousseux (sucs gastriques), parfois hémorragiques.

Le chien peut avoir de la fièvre, et il manifestera souvent des signes de douleurs, restant prostré et abattu, adoptant parfois des postures antalgiques. Une perte d’appétit associée à un amaigrissement est souvent observée.

Dans les formes les plus sévères, des complications surviennent à différents niveaux métaboliques. Insuffisance rénale, trouble de la coagulation, arythmie et détresse respiratoire sont autant de symptômes pouvant traduire des atteintes importantes du pancréas.

Lorsque des symptômes généraux sévères apparaissent, le pronostic du chien est souvent sombre, les lésions du pancréas n’étant alors pas systématiquement réversibles.

La pancréatite chronique évolue généralement de manière tout à fait asymptomatique à ses débuts, jusqu’à se solder par une crise aigüe lorsque l’organe est déjà bien détérioré.

Dans certains cas, le chien peut présenter des symptômes digestifs s’installant progressivement, sur le long terme.

Des vomissements mousseux ou bileux sont assez typiques de la maladie. Au début, ils sont épisodiques, ce qui n’inquiète pas le maître, puis tendent à se rapprocher, jusqu’à ce que l’animal en perde l’appétit et maigrisse visiblement.

Lorsque le pancréas est fortement fibrosé (entre 80% et 90% des tissus), on voit apparaître un diabète sucré et une insuffisance pancréatique.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Causes de la pancréatite du chien

Les causes de la pancréatite chez le chien sont multiples, et ne sont pas systématiquement élucidées – auquel cas on parle de pancréatites idiopathiques.

Toutefois, un certain nombre de facteurs a été mis en évidence dans la survenue de pancréatites aigües, et pourrait influencer l’apparition de formes chroniques.

Pancréatite du chien et l’alimentation

Dès lors qu’une pathologie du système digestif est en cause, l’alimentation fait partie des principaux suspects et doit être étudiée.

Une consommation importante de graisses pourrait sursolliciter le pancréas, menant, à terme à un dysfonctionnement de cet organe.

Les intolérances alimentaires pourraient aussi être en cause, d’autant que les ingrédients irritants pour le système digestif ne manquent pas dans les aliments industriels canins.

Additifs artificiels, protéines de mauvaise qualité, fibres indigestes et matières grasses douteuses… On retrouve dans certaines croquettes, en particulier dans les recettes bas de gamme, bon nombre d’aliments susceptibles de mettre à mal le pancréas de nos toutous.

Si certains chiens supportent très bien ces aliments, il faut noter que tous nos compagnons ne sont pas égaux, et que la pancréatite est souvent multifactorielle.

Une alimentation bas de gamme n’est probablement pas, à elle seule, responsable de pancréatites canines, mais associée à d’autres facteurs environnementaux ou distribuée à un toutou présentant déjà un terrain propice aux inflammations digestives, elle peut faire de véritables ravages.

Pancréatite du chien et maladies infectieuses

Certains pathogènes peuvent venir se loger dans le pancréas du chien pour y proliférer paisiblement, engendrant alors une réponse immunitaire qui se traduit par une inflammation locale plus ou moins virulente. Différents types d’agents infectieux peuvent être en cause.

Les parasitoses, infections parasitaires, sont susceptibles d’atteindre le pancréas et de provoquer des inflammatoires sévères, parfois létales.

La Toxoplasmose pourrait intervenir, bien qu’elle soit peu décrite dans la littérature, tout comme la Babésiose, transmise par les tiques, et la Leishmaniose, transmise par les moustiques.

Notez que la plupart des parasitoses du chien se transmettent aux humains, et sont transmises à votre toutou par des parasites externes (puces, tiques, moustiques, etc.). Les traitements antiparasitaires sont donc essentiels pour en protéger votre animal… Et vous-même !

Enfin, il a été suggéré que certaines infections bactériennes, notamment par l’Ehrlichiose et la Leptospirose, pouvaient jouer un rôle dans la survenue de la pancréatite chez le chien, sans que celui-ci soit encore bien connu aujourd’hui.

Pancréatite du chien et maladies métaboliques

Différents troubles métaboliques peuvent aussi être impliqués dans l’apparition d’une pancréatite canine.

Les troubles hormonaux, tels que le diabète sucré, l’hypothyroïdie ou l’hyperadrénocorticisme peuvent altérer le fonctionnement du pancréas et, in fine, détériorer ses tissus.

Il encore difficile, pour l’heure, de déterminer si le diabète sucré est une cause ou une conséquence de la pancréatite, les deux phénomènes étant intiment liés.

Des troubles de la métabolisation des lipides (hyperlipidémie) et du calcium (hypercalcémie) sont, eux, connus pour jouer un rôle fondamental dans la survenue de pancréatite du chien.

Pancréatite du chien et obésité

L’obésité du chien est un facteur de risque bien connu, mais aussi un facteur de gravité, qui assombrit significativement le pronostic de l’animal en cas de pancréatite.

Elle est souvent associée à une hyperlipidémie et à une alimentation de mauvaise qualité, que le chien digère mal et qui engendre des inflammations récurrentes du système digestif.

Pancréatite du chien et génétique

La prévalence de la pancréatite chronique chez le Schnauzer nain suggère un terrain génétique, bien qu’il ne soit pas formellement élucidé.

Une mutation d’un gène contrôlant une des hormones digestives du pancréas pourrait en effet engendrer un trouble particulier impliquant une autodigestion du pancréas.

Le Cocker, quant à lui, est accablé par une forme spécifique de pancréatite chronique d’origine immunitaire qui se traduit par l’apparition de lésions fibreuses typiques.

Pancréatite du chien et maladies gastroentérites

Les maladies du système digestif, quelles qu’elles soient (gastrite, gastro, etc.) et quelles que soient leurs causes (infection bactérienne, MICI, intolérance alimentaire…) sont des facteurs avérés de pancréatites.

Les inflammations régulières des organes digestifs favorisent en effet l’installation d’un milieu inflammatoire constant, qui a de grandes chances de s’étendre, à un moment ou à un autre, au pancréas.

Pancréatite du chien et les toxines et médicaments

Certains médicaments peuvent détériorer le pancréas, comme c’est le cas des œstrogènes (pilule contraceptive) et de certaines substances antitumorales (chimiothérapies).

Les toutous épileptiques sont aussi plus à risque, les anticonvulsivants pouvant favoriser les inflammations du pancréas.

Le venin de scorpion, auquel il est toutefois peu probable que votre toutou soit exposé, est aussi réputé pour causer des pancréatiques aiguës brutales.

Pour finir, des traumatismes (choc, chutes, etc.) peuvent engendrer des atteintes pancréatiques, tout comme des tumeurs et certaines anomalies fonctionnelles locales (obstruction du canal pancréatique, reflux duodénal, etc.).

Enfin, l’âge du chien est aussi un facteur de risque en ce qui concerne les pancréatiques chroniques, tout comme le stress. (1)

Traitement et pronostic de la pancréatite du chien 

À court terme, les pancréatites chroniques et aiguës sont traitées de la même manière, en prenant en charge leurs symptômes.

Une perfusion peut être envisagée pour réhydrater l’animal et le stabiliser en fonction de son état général.

Des antiémétiques (contre les vomissements) et pansements gastriques sont souvent de rigueur lorsque des symptômes digestifs sont observés.

Des antibiotiques peuvent aussi être prescrits, soit lorsqu’une cause bactérienne est suspectée, soit à titre préventif, pour éviter une infection opportuniste alors que l’organe est fragilisé.

Des investigations plus poussées sont ensuite nécessaires pour mettre le doigt sur la cause des maux du chien (empoisonnement, médicaments, parasites, etc.) et les éliminer, notamment dans les formes aiguës.

Dans les formes chroniques, un traitement à vie est indispensable. Celui-ci ne passe pas nécessairement par une médication, notamment aux prémices de la maladie, mais plutôt par un régime alimentaire strict soulageant le pancréas et le système digestif au complet.

Lorsque d’autres troubles sont associés à la pancréatite chronique, comme un diabète sucré, le traitement à vie de l’animal doit également les prendre en charge.

Le pronostic du chien varie d’un cas à l’autre : les pancréatites aiguës modérées et correctement soignées offrent souvent une récupération totale et se soignent relativement bien.

Les pancréatites aiguës sévères peuvent laisser des séquelles permanentes, engendrant une pancréatite chronique. Lors d’une crise sévère, le pronostic vital du chien est engagé et le taux de mortalité reste élevé malgré une prise charge vétérinaire.

Dans le cas de pancréatite chronique, le pronostic est bon quand la maladie est prise en charge tôt, et plus sombre quand le pancréas est déjà très détérioré au moment du diagnostic.

Questions fréquemment posées sur la pancréatite du chien

Que faire si mon chien a la pancréatite ?

Si vous pensez que votre chien a la pancréatite, il est essentiel de consulter immédiatement un vétérinaire.

Une forme chronique doit être soignée tôt pour offrir un bon pronostic à votre toutou, et une forme aiguë engage le pronostic vital de votre chien à court terme : c’est une urgence absolue.

Un chien peut-il guérir de la pancréatite ?

Un chien peut guérir totalement d’une pancréatite aiguë lorsque celle-ci est soignée à temps. Les formes chroniques, en revanche, n’offrent pas de guérison, mais peuvent être durablement contrôlées, notamment quand elles sont prises en charge précocement.

Un chien atteint de pancréatite chronique suivant un régime alimentaire approprié peut vivre dans de bonnes conditions durant des années, voire atteindre une espérance de vie normale.

Comment prévenir la pancréatite du chien ?

Une alimentation saine et qualitative, ainsi que le maintien d’un  poids de forme, sont d’excellents moyens de prévenir la pancréatite chronique du chien.

La forme aiguë est plus imprévisible, mais il est toutefois possible de protéger en partie votre toutou en lui administrant régulièrement un traitement antiparasitaire, les puces, les tiques et les moustiques étant vecteurs de pathogènes parfois impliqués dans la survenue de pancréatites.

Comment savoir si mon chien souffre d’une pancréatite asymptomatique ?

La forme chronique de la pancréatite ne cause souvent aucun symptôme à ses débuts et ne se manifeste que lorsqu’il est « trop tard », c’est-à-dire quand le pancréas est déjà très atteint.

Pour prévenir au mieux cette situation, il convient de surveiller de près la santé de son chien, de l’aider à maintenir un poids de forme, de le nourrir correctement et de procéder à des bilans de santé annuels chez le vétérinaire.

Apprendre que son chien souffre de pancréatite chronique peut être très anxiogène, mais il est important de ne pas baisser les bras à l’annonce de cette nouvelle : votre toutou peut très bien vivre des années tout à fait normalement avec une hygiène de vie adaptée.

Si la pancréatite demeure une affection grave, elle n’est pas pour autant une fatalité et ne s’avère pas forcément mortelle à court ou moyen terme.


Une alimentation saine et équilibrée, le maintien d’une bonne condition physique et des bilans de santé réguliers chez un vétérinaire sont, par ailleurs, d’excellents moyens de la prévenir et de la prendre en charge au plus tôt le cas échéant, ce qui offre au chien un pronostic favorable.

Vous avez des questions ou des expériences à partager sur la pancréatite du chien ? N’hésitez pas à vous exprimer en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.