CaniprofSanté du chienOstéosarcome du chien : Symptômes, Causes, Traitements

Ostéosarcome du chien : Symptômes, Causes, Traitements

L’ostéosarcome du chien est une tumeur maligne à l’origine d’un cancer des os, dont le pronostic santé demeure sombre malgré les progrès de la médecine vétérinaire en matière d’oncologie canine.

Même si l’issue de l’animal est généralement fatale lorsqu’un ostéosarcome lui est diagnostiqué, il peut lui rester encore des mois à vivre avant que la maladie ne l’emporte – ce qui n’est pas rien, en année de chien !

Pour ne pas baisser les bras après avoir appris que votre chien souffre d’un ostéosarcome, je vous propose de découvrir aujourd’hui les différentes options thérapeutiques permettant d’allonger sa durée de vie dans de bonnes conditions.

L’ostéosarcome du chien, c’est quoi ?

L’ostéosarcome du chien est une tumeur maligne localisée au niveau des os, plus particulièrement des os longs, responsable du développement de cancers osseux.

Cette lésion représente la tumeur osseuse la plus commune chez le chien(et chez l’humain), retrouvée dans 85 % des cas de cancer des os canins.

Notons que si l’ostéosarcome est la tumeur osseuse la plus commune, ce n’est pas le cancer le plus répandu le chien toutes lésions malignes confondues – il est même plutôt rare.

Le lymphome (cancer du système lymphatique) et le mastocytome (cancer de la peau), notamment, sont loin devant.

Contrairement à l’ostéosarcome de l’humain, cette tumeur osseuse prend, chez le chien, une forme particulièrement agressive, tant localement qu’à distance.

De fait, son expansion au niveau de l’os atteint est rapide et virulente, tout comme sa dissémination métastatique, qui consiste en l’expansion du cancer vers d’autres organes et en fait un cancer particulièrement mortel.

Les sites de prédilection de l’ostéosarcome chez le chien de grande race sont le radius distal (bas de l’os de l’avant-bras, vers le poignet), l’humérus proximal (haut de l’os du bras, vers l’épaule) le tibia distal et proximal (les deux extrémités de l’os de la jambe, vers le genou et la cheville) et le fémur distal (bas de l’os de la cuisse, vers le genou).

Chez le chien de petite race, relativement épargné par cette pathologie, on retrouve plus souvent des ostéosarcomes au niveau du crâne et de la colonne vertébrale.

Plus rarement, on peut croiser des ostéosarcomes localisés sur les tissus mous du chien, auquel cas on parle de tumeurs extrasquelettiques.

Ainsi le tube digestif, la rate, le foie, les yeux, ou les poumons peuvent exceptionnellement être atteints par cette tumeur cancéreuse.

Banniere assurances chien


Causes de l’ostéosarcome du chien

Comme dans le cas de bien des cancers chez les humains et les animaux, les causes de l’ostéosarcome du chien ne sont pas formellement identifiées. De fait, on parlera plutôt de facteurs prédisposants.

Il existe une prédisposition raciale nette dans le développement de l’ostéosarcome, et les races grandes et géantes sont particulièrement représentées.

Aussi, le Dogue Allemand, le Greyhound, l’Irish Wolfhound, le Saint-Bernard et le Scottish Deerhound sont significativement prédisposés, et le Berger Allemand, le Doberman, le Rottweiler et le Golden Retriever ne sont pas en reste.

L’âge apparaît également être un facteur prédisposant, les chiens de plus de 10 ans étant surreprésentés parmi la population de toutous atteints d’ostéosarcomes.


Symptômes de l’ostéosarcome du chien

L’ostéosarcome est une maladie insidieuse qui peut évoluer silencieusement, puis provoquer des signes cliniques se développant lentement et par intermittence.

La boiterie est le symptôme le plus fréquemment observé en cas d’ostéosarcome chez le chien. Au début, elle peut apparaître et disparaître de temps en temps, ou ne survenir que dans certaines situations.

Il arrive également que la boiterie soit sévère et soudaine, lorsque l’ostéosarcome a provoqué une fracture brutale de l’os fragilisé par la tumeur, généralement à cause d’un traumatisme mineur – qui n’aurait causé aucune séquelle sur un os sain.

À terme, l’état général du chien se détériore, et on peut observer une fonte musculaire, une grande fatigue, une perte d’appétit et des troubles respiratoires lorsque les métastases ont envahi les poumons.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement de l’ostéosarcome du chien

Malheureusement, il n’existe pas encore de traitement curatif, c’est-à-dire permettant de guérir l’ostéosarcome du chien.

En effet, plusieurs facteurs compliquent la prise en charge optimale de cette maladie, et notamment son agressivité et son diagnostic presque systématiquement tardif, généralement réalisé à un stade où les métastases ont déjà envahi d’autres organes.

Il existe toutefois des traitements palliatifs, qui permettent de contrôler efficacement la douleur du chien pour prolonger sa longévité et lui permettre de vivre les derniers mois de sa vie dans de bonnes conditions.

En règle générale, une amputation chirurgicale du membre atteint – lorsqu’elle est possible – constitue le traitement de première intention.

Il est essentiel de noter que cette opération ne permet pas d’allonger la durée de vie du chien, mais vise uniquement à faire disparaître ses douleurs et à lui offrir une bonne qualité de vie.

Les chiens ont en effet une aptitude incroyable à s’adapter rapidement à la locomotion sur trois pattes, et cette intervention radicale offre des résultats extrêmement satisfaisants pour soulager l’animal et lui rendre sa joie de vivre.

Lorsque l’amputation n’est pas réalisable (généralement du fait de facteurs de comorbidité, comme l’âge ou l’obésité), une ablation de la tumeur et/ou une radiothérapie (malheureusement assez peu efficace) peuvent être envisagées.

Pour allonger l’espérance de vie du chien, une thérapie médicamenteuse (chimiothérapie) associée à l’amputation est généralement nécessaire. Ce type de traitement vise à détruire les éventuelles métastases présentes dans l’organisme de l’animal.

Dans la plupart des cas, la chimiothérapie permet de doubler l’espérance de vie de l’animal malade dans de bonnes conditions.

L’immunothérapie, qui commence à être utilisée chez les humains et fait peu à peu son entrée en médecine vétérinaire, offre également des résultats prometteurs.

Enfin, l’ostéosarcome étant une pathologie que l’on retrouve également chez les humains, les chiens peuvent participer à des essais cliniques permettant de tester de nouvelles thérapies destinées aux bipèdes, incertaines, mais parfois très efficaces. (1)

Pronostic de l’ostéosarcome du chien

L’ostéosarcome est une tumeur dont les cellules se propagent rapidement dans l’organisme du chien. Par ailleurs, dans la majorité des cas elle se situe déjà à un stade métastatique au moment du diagnostic.

Les métastases pulmonaires, notamment, sont très fréquentes au moment du diagnostic, et d’autres organes peuvent également être atteints.

Le pronostic du chien dépend tant de l’étendue de la maladie au moment de son diagnostic que du traitement que le maître consentira à lui offrir.

Lorsqu’on ne trouve pas de métastases au moment du diagnostic, la durée de vie de l’animal est de 4 à 5 mois en moyenne, en l’absence de traitement.

Cette espérance de vie est généralement doublée avec un traitement efficace, atteignant 9 mois à 1 an en moyenne.

Par ailleurs, les traitements sont indispensables pour réduire la souffrance de l’animal, qui peut être fortement handicapé par un ostéosarcome et ressentir de vives douleurs.

Faut-il faire soigner un chien atteint d’un ostéosarcome ?

Beaucoup de maîtres rechignent à faire soigner un chien atteint d’un cancer, les quelques mois de vie supplémentaires qu’un traitement peut lui offrir paraissant anecdotiques et le pronostic du chien étant souvent très décourageant, d’autant que les thérapies envisageables sont coûteuses et contraignantes.

Pourtant, il faut souligner que d’autres pathologies au pronostic tout aussi mauvais, et notamment les insuffisances cardiaques, fréquentes chez les chiens, font presque toujours l’objet d’un traitement palliatif.

Si le cancer est si souvent mis de côté, c’est donc davantage une question d’implication et de découragement du maître, que de pronostic et d’espérance de vie.

Il convient aussi de rappeler que l’espérance de vie d’un grand chien – les plus fréquemment touchés par cette maladie – tourne généralement autour de 11 ans.

L’ostéosarcome survenant souvent après 10 ans, un traitement permet souvent d’offrir à l’animal une longévité presque normale, dans de bonnes conditions de vie.

Par ailleurs, quelques mois de vie gagnés pour un chien reviennent à plusieurs années pour un humain, rapporté à la différence de longévité entre ces deux espèces.

À titre d’exemple, on peut considérer que 5 mois de vie supplémentaires offerts à un toutou de 10 ans correspondent à 4 ans pour un humain de 80 ans… Et que 1 an de vie de chien supplémentaire correspond à 8 ans de vie d’humain !

Enfin, il ne faut pas négliger l’importance du traitement palliatif dans l’amélioration du confort et du bien-être du chien.

Le cancer, et a fortiori l’ostéosarcome, peut, en effet, occasionner de grandes souffrances lorsqu’il n’est pas pris en charge, et l’animal peut ressentir de vives douleurs et dépérir lentement pendant plusieurs mois ou semaines avant que sa maladie ne l’emporte.

En définitive, il est essentiel de se rappeler que la prise en charge des maladies cancéreuses chez le chien peut être très satisfaisante tant pour l’animal que pour son maître, et ce même si une issue fatale est généralement inévitable. (2)

Questions fréquemment posées sur l’ostéosarcome du chien

Qu’est-ce qu’un ostéosarcome chez le chien ?

L’ostéosarcome est une tumeur osseuse à l’origine de cancers des os chez le chien. Cette pathologie existe également chez les humains et d’autres espèces de mammifères, mais elle est particulièrement agressive chez nos compagnons à quatre pattes.

Un chien peut-il guérir d’un ostéosarcome ?

Non, il est généralement impossible de guérir un chien d’un ostéosarcome. Il existe toutefois des traitements permettant d’allonger son espérance de vie dans de bonnes conditions.

Faut-il soigner un chien atteint ostéosarcome ?

Oui, il est hautement conseillé de faire soigner un chien atteint d’ostéosarcome, au moins pour contrôler la douleur causée par cette tumeur, qui peut être très intense.

Outre le traitement contre la douleur, un traitement antitumoral (chimiothérapie) permet souvent de doubler l’espérance de vie de l’animal dans de bonnes conditions.

Comment soigner un chien souffrant d’ostéosarcome ?

Le traitement de première intention est chirurgical et consiste généralement à amputer le membre atteint d’un ostéosarcome, ce qui permet de faire disparaître définitivement les douleurs accablant l’animal afin qu’il retrouve une bonne qualité de vie.

Une chimiothérapie est également recommandée, lorsqu’elle est possible, pour allonger significativement la durée de vie de l’animal.

Apprendre que son chien souffre d’un ostéosarcome est souvent une véritable épreuve pour le maître, mais il est essentiel de ne pas céder au désespoir et de vous renseigner auprès d’un vétérinaire pour découvrir quelle thérapie est envisageable pour offrir à votre animal le meilleur pronostic.

Si cette forme de cancer, très agressive, ne peut généralement pas être guérie, elle peut presque toujours être prise en charge, ce qui permet à l’animal de retrouver une bonne qualité de vie sans ressentir de douleur et d’augmenter significativement sa durée de vie.

Tout comme en oncologie humaine, le traitement des cancers chez le chien fait, en outre, l’objet de recherches qui permettent à la médecine vétérinaire d’évoluer pour offrir des traitements toujours plus performants.


Avant de baisser les bras, vous pouvez aussi tenter de vous renseigner sur les essais cliniques auxquels pourrait participer votre toutou. Enfin, n’oubliez pas que, pour lui, quelques mois de vie supplémentaires équivalent à quelques années pour un humain, ce qui est loin d’être négligeable.

Il vous reste encore des questions sur l’ostéosarcome du chien ? Posez-les-nous en commentaire de cet article !

 

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.