fbpx
CaniprofSanté du chienMaladie Parodontale Chez Le Chien : Symptômes et Traitements

Maladie Parodontale Chez Le Chien : Symptômes et Traitements

La maladie parodontale, aussi connue sous le nom de parodontite, est la maladie buccale infectieuse la plus répandue chez le chien.

Difficile à détecter par le maître novice, elle est irréversible et peut causer de graves dommages allant jusqu’à la perte des dents de votre animal.

À un stade avancé, la maladie peut finir par se propager dans l’organisme du chien, causant une infection systémique pouvant entraîner la mort de votre compagnon.

Avant d’en arriver là, il est heureusement possible de diminuer drastiquement les risques d’apparition de maladies parodontales en prenant soin de la santé et de l’hygiène buccale de votre toutou.

Qu’est-ce que la maladie parodontale chez le chien ?

La maladie parodontale est une atteinte infectieuse qui touche le parodonte, un ensemble de tissus qui entourent les racines dentaires.

Le parodonte comporte notamment les gencives, le cément, l’os alvéolaire et le ligament alvéolo-dentaire.

La plupart des maladies parodontales consistent en l’aggravation de gingivites, cette dernière pathologie étant une inflammation des gencives.

Si la gingivite se soigne relativement bien, la maladie parodontale est, elle, beaucoup plus grave et laisse des séquelles irréversibles.

Banniere assurances chien


Causes de la maladie parodontale du chien

La maladie parodontale est consécutive à la prolifération de bactéries dans la bouche du chien provoquée par une accumulation de plaque dentaire.

La plaque dentaire est une matrice qui se forme avec l’épaississement d’un biofilm, le biofilm étant une couche de bactéries mêlées aux protéines salivaires du chien.

Avec le temps, la plaque dentaire se minéralise et devient du tartre, une matrice qui couvre les dents de l’animal et risque de détériorer les tissus parodontaux.

L’accumulation de tartre provoque alors une inflammation des gencives – gingivite – qui, si elle n’est pas prise en charge, dégénère en une infection généralisée des tissus parodontaux.

C’est à ce stade que l’on parle de maladie parodontale, une affection qui, au contraire de la gingivite, n’est pas réversible.

Pour faire simple, la cause la plus courante de parodontite est donc une mauvaise hygiène buccale de votre chien, qui provoque l’apparition de tartre et la prolifération de bactéries.


Symptômes de la maladie parodontale du chien

Les symptômes de la maladie parodontale évoluent en même temps que les différents stades de la maladie.

Tout d’abord, l’accumulation de tartre sur les dents de votre chien doit vous alerter, quoique cela ne soit pas un symptôme de la maladie à proprement parler, mais plutôt un facteur déclencheur.

Le tartre est imperceptible si vous n’y prêtez pas attention : le seul moyen d’observer son apparition est de surveiller régulièrement l’état de la dentition de votre animal.

C’est aussi seulement de cette façon que vous pourrez prévenir l’apparition de gingivites et de parodontites, évitant ainsi les dommages irréversibles sur la santé de votre toutou.

Une mauvaise haleine est aussi le symptôme d’une mauvaise hygiène buccale et de la prolifération de bactéries dans la gueule de votre chien.

À un stade plus avancé de la maladie, votre chien peut avoir du mal à manger, manifester des signes de douleur lorsqu’il mâche quelque chose ou cesser de s’alimenter.

Lorsque la maladie parodontale gagne encore davantage de terrain, les dents de l’animal se déchaussent ou tombent.

Enfin, si les bactéries se sont infiltrées dans le sang du chien, elles peuvent toucher d’autres organes ou provoquer une septicémie.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Conséquences de la maladie parodontale du chien

Les conséquences de la maladie parodontale chez le chien sont multiples, et s’aggravent au fil de son évolution.

Généralement, elles se limitent à la perte des dents du chien, car les maîtres réagissent à partir de ce symptôme et font soigner leur animal.

En revanche, si la maladie n’est pas prise en charge à ce stade, elle peut contaminer l’organisme du chien tout entier et avoir des conséquences sur différents organes.

Dans les cas les plus graves, on peut donc observer une infection du foie, des reins ou du cœur qui entraine un dysfonctionnement de ces organes.

Si rien n’est fait pour éliminer les bactéries qui se sont infiltrées dans le corps de votre toutou, la maladie parodontale peut mener à une septicémie entrainant la mort de l’animal.

Fort heureusement, il est rare que la maladie conduise au décès de l’animal, la grande majorité des maîtres réagissant bien avant d’en arriver à cette issue dramatique.



Comment soigner la maladie parodontale du chien ?

Les traitements curatifs

Le traitement de la parodontite est différent selon le stade de la maladie et l’état de santé général du chien.

Généralement, des examens vétérinaires (et notamment une radiographie des dents) permettront de cerner l’étendue de la maladie pour mettre en place un protocole de traitement adapté.

Au stade précoce de la maladie – la gingivite – un détartrage est pratiqué pour éliminer la plaque dentaire et le tartre responsables de la prolifération de bactéries.

Les dents atteintes devront être enlevées chirurgicalement pour éviter toute gêne chez l’animal, mais aussi réduire le risque de développement de surinfections.

À un stade plus avancé, un traitement antibiotique peut être nécessaire pour assainir le milieu buccal de l’animal et neutraliser les bactéries présentes dans son organisme.

Enfin, il faut noter que les lésions causées par la maladie parodontale sont irréversibles, mais peuvent être soignées pour éviter qu’elles ne s’aggravent.

Les traitements préventifs

La meilleure solution pour réduire considérablement le risque d’apparition de maladies parodontales chez le chien consiste à maintenir une bonne hygiène dentaire.

Si votre toutou a tendance à développer du tartre, vous pouvez lui brosser régulièrement les dents avec un dentifrice spécifiquement conçu pour les chiens.

Il faut cependant savoir qu’un chien en pleine santé et bénéficiant d’une alimentation adaptée rencontre peu de problèmes de tartre et de plaque dentaire.

Pour que votre toutou puisse maintenir de lui-même une bonne hygiène dentaire, il faut cependant qu’il ait à disposition les outils nécessaires, c’est-à-dire des aliments « abrasifs ».

En effet, dans la nature les canidés maintiennent leurs dents en bonne santé en rongeant de gros os ou en croquant les cartilages et les petits os de leurs proies.

Les frottements de ces aliments durs sur leurs dents agissent comme un brossage et réduisent très significativement l’apparition de tartre sur leurs dents.

De fait, si vous ne brossez pas les dents de votre chien, vous devez lui donner les moyens de préserver sa dentition par lui-même !

maladie parodontale chien

Exit les aliments mous, y compris le régime BARF ou les rations ménagères : mieux vaut opter pour des croquettes, et même pour des croquettes « anti tartre » si votre chien est prédisposé au développement de maladies parodontales (chien de petite taille ou vieillissant).

N’hésitez pas à lui offrir des bâtonnets à mâcher spécifiquement conçus pour l’hygiène buccale à côté des repas, à condition d’opter pour des produits de bonne qualité.

Les gros os à ronger sont diantrement efficaces pour réduire l’apparition de tartre chez le chien, mais ceux-ci doivent être soigneusement choisis.

Oubliez les os de poulet, de mouton ou de veau qui, trop friables, risquent de se casser, d’être avalés par votre chien et de lui perforer l’œsophage ou l’estomac.

Optez plutôt pour un gros fémur de bœuf, bien plus solide et trop gros pour être avalé et causer une occlusion intestinale.

Les oreilles de porcs, morceaux de viande séchée ou friandises en tout genre ne sont pas conçus pour l’hygiène buccale du chien, ce ne sont donc pas des aliments à distribuer à votre fidèle compagnon dans cette optique.

Enfin, la meilleure façon de prévenir l’apparition de maladie parodontale est de bien surveiller la dentition de votre chien.

Si vous commencez à voir du tartre se développer sur ses dents, rendez-vous chez votre vétérinaire pour un détartrage préventif et repartez sur de bonnes bases en suivant ses conseils sur le meilleur moyen de maintenir la bouche de votre compagnon en bonne santé. (1)

Questions fréquemment posées par les maîtres sur la maladie parodontale du chien

Quels sont les chiens prédisposés à la maladie parodontale ?

La maladie parodontale touche les chiens de tout âge et de toutes les races, mais son degré de gravité et son occurrence varient en fonction de certains critères.

Elle est plus fréquente chez le chien de moins de 8kg, car ses dents occupent un volume plus important au sein de sa mâchoire par rapport aux grands chiens, ce qui rend les atteintes osseuses conséquemment plus graves.

On la retrouve aussi plus souvent chez le chien âgé – à partir de 6 ans, elle est alors provoquée par une progression de la plaque dentaire au fil des années, faute d’un entretien buccal adapté.

La maladie parodontale du chien est-elle fréquente ?

Presque tous les chiens de plus deux ans développeront une maladie parodontale au cours de leur existence si leurs dents ne sont pas correctement entretenues.

Cela peut aller de la simple gingivite à la détérioration des dents et des os de la mâchoire si l’infection n’est pas prise en charge rapidement et qu’une bonne hygiène dentaire n’est pas instaurée.

Quelles sont les causes de la maladie parodontale chez le chien ?

La cause la plus courante est une mauvaise hygiène dentaire, bien que la maladie parodontale puisse aussi être liée à une pathologie infectieuse ou à la prise de certains médicaments.

Quelles sont les conséquences de la maladie parodontale chez le chien ?

Contrairement à la gingivite, stade précoce de la maladie, la maladie parodontale engendre des lésions irréversibles du système dentaire de l’animal.

Il peut s’agir d’une dégradation des os de la mâchoire, de la perte des dents, d’une nécrose des tissus gingivaux ou, dans les cas extrêmes, d’une infection généralisée de l’organisme entier du chien.

Peut-on prévenir la maladie parodontale du chien ?

Bonne nouvelle : la maladie parodontale est extrêmement facile à prévenir à travers l’instauration de quelques bonnes pratiques visant à maintenir une bonne hygiène buccale chez votre toutou.

Un brossage de dents régulier – si ce n’est quotidien – l’adoption d’aliments spécifiquement conçus pour préserver la dentition de votre chien et, si l’état des dents de votre animal le requiert, un détartrage annuel vous permettront de diminuer drastiquement les risques d’infections buccales.

L’hygiène buccale de votre chien ne doit pas être laissée au hasard pour espérer garantir sa bonne santé dentaire et générale.


Très fréquente, la maladie parodontale survient généralement à cause de négligences involontaires des maîtres qui pensent bien faire en concoctant des rations ménagères à leurs toutous ou en les nourrissant à l’aide de pâtées dont ils raffolent.

Pour aider votre animal à rester en bonne santé, mieux vaut parfois s’en tenir aux croquettes industrielles spécifiquement conçues pour eux, ou opter pour un brossage de dent quotidien.

Et vous, comment assurez-vous la bonne hygiène buccale de votre fidèle compagnon ? Partagez vos expériences ou posez-nous vos questions en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.