fbpx
CaniprofSanté du chienLymphome du chien : Symptômes, Causes, Traitements

Lymphome du chien : Symptômes, Causes, Traitements

Le lymphome est le troisième type de cancer le plus fréquent chez le chien. Cette maladie, qui atteint le système lymphatique de l’animal, présente malheureusement un pronostic santé sombre.

Pour autant, des traitements existent, et lorsque la maladie est diagnostiquée à un stade précoce, il est parfois possible d’allonger significativement la durée de vie de l’animal.

Dans notre article d’aujourd’hui, je vous propose de découvrir tout ce qu’il y a à savoir sur le lymphome du chien, son diagnostic, son traitement et son pronostic.

Le lymphome du chien, c’est quoi ?

Un lymphome est une tumeur maligne du système lymphatique. Souvent méconnu du grand public, le système lymphatique est un ensemble d’organes, de vaisseaux et de tissus contenant de la lymphe, substance essentielle aux défenses immunitaires.

La lymphe est un liquide biologique transparent, voire légèrement jaune, porteur de lymphocytes et relativement semblable, dans sa composition et son aspect, au plasma sanguin dont elle est un filtrat.

Elle circule dans le corps pour drainer les déchets rejetés par les différentes cellules de l’organisme vers les ganglions qui se chargent de la filtrer et, si des pathogènes sont détectés, de produire des anticorps.

On considère que la rate, les ganglions et les amygdales sont les principaux organes du système lymphatique, mais la lymphe est aussi présente un peu partout ailleurs dans l’organisme du chien.

Le lymphome est une prolifération de lymphocytes formant une masse tumorale pouvant toucher différents organes du système lymphatique du chien. Entre 20 et 100 chiens sur 100 000 sont diagnostiqués comme atteints d’un lymphome chaque année.

Les sites de prédilection du lymphome sont les ganglions, les  amygdales et la rate, mais aussi le foie, l’estomac, l’intestin, les reins, les poumons, le système nerveux, le cœur, les yeux et la peau.

Il s’agit d’un cancer particulièrement agressif, et l’espérance de vie du chien atteint de cette affection va de quelques semaines à 6 mois en l’absence de traitement.

En effet, la lymphe est le principal responsable de formation de métastases en cas de cancer (quel qu’il soit). Son rôle étant de drainer, elle transporte rapidement les cellules cancéreuses qu’elle croise à travers l’organisme, engendrant alors la colonisation de nouveaux organes et, in fine, la généralisation du cancer.

On distingue plusieurs types de lymphomes chez le chien en fonction du type de lymphocytes concernés et de la localisation de la tumeur dans le corps de l’animal.

Dans environ 80% des cas, il s’agit d’un lymphome ganglionnaire multicentrique, un cancer des ganglions déjà situé à un stade avancé de son évolution, qui s’est généralisé.

Dans environ 5% des cas, on observe un lymphome digestif, tumeur atteignant le système digestif et les ganglions qui y sont liés.

On rencontre aussi chez le chien des lymphomes médiastinaux touchant le médiastin (zone de la cage thoracique située entre les deux poumons), des lymphomes cutanés et, plus rarement, des leucémies détériorant les cellules sanguines et la moelle osseuse. (1)

Banniere assurances chien


Lymphome du chien : Symptômes

Les symptômes du lymphome sont peu spécifiques et varient d’un chien à l’autre, ce qui rend le diagnostic difficile et retarde souvent la prise en charge de l’animal.

Dans le cas du lymphome ganglionnaire multicentrique, on peut typiquement déceler un enflement des ganglions situés au niveau du cou ou du thorax du chien.

Le chien est alors souvent fatigué, abattu, amaigri et manque d’appétit et d’entrain. Cependant, tous les chiens ne réagissent pas de la même manière en cas de lymphome, et tous ne présentent pas le même degré d’abattement.

Lorsque la maladie évolue, le cancer se propage souvent à la rate et/ou au foie en premier lieu, et le chien peut se mettre à boire excessivement et présenter un ictère (jaunisse).

En cas de lymphome digestif, des troubles digestifs (anorexie, vomissement, diarrhée, occlusion intestinale, etc.) peuvent s’ajouter aux symptômes non spécifiques.

Dans les formes de lymphomes touchant le médiastin, des problèmes respiratoires (essoufflement, toux, régurgitation, etc.) sont souvent observés.




Causes du lymphome chez le chien

Comme dans le cas de la majorité des cancers, les causes d’apparition du lymphome sont méconnues, bien que l’on suspecte l’implication de certains facteurs de risques.

Si le lymphome peut toucher les chiens de tout âge et de toute race, les races de taille moyenne et géante sont surreprésentées. On suppose également que les Boxers, les Bullmastiffs et les Rottweilers présentent des prédispositions génétiques.

Le lymphome accable aussi plus fréquemment les chiens dont le système immunitaire est affaibli par des pathologies annexes ou des facteurs externes (alimentation, vie sédentaire, stress, etc.).

Enfin, les chiens âgés sont largement plus concernés que les jeunes chiens, même si des cas juvéniles existent bel et bien.

Comme chez les humains, on tend de plus en plus à pointer du doigt l’implication de nos modes de vie modernes sur le développement de cancers chez le chien.

Un chien vivant dans environnement industriel, près de sites pollués, de champs magnétiques ou au contact de produits chimiques présenterait davantage de risque de souffrir d’un lymphome.

De plus, si l’alimentation canine n’est pas directement mise en cause dans le développement de lymphome, il faut noter qu’elle joue un rôle crucial sur la santé du système immunitaire du chien. (2)

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement et pronostic du lymphome du chien

Le pronostic du lymphome canin dépend des traitements envisageables et du stade d’évolution de la maladie au moment du diagnostic.

Si la maladie ne peut que très rarement être guérie, elle peut être soignée afin d’en contrôler les symptômes et de prolonger la durée de vie du chien sans souffrances.

Généralement, le traitement typique en cas de cancer comprend une chimiothérapie qui offre en moyenne 10 à 18 mois de répit à l’animal et permet souvent d’obtenir la disparition totale des symptômes.

Si bien des maîtres redoutent les effets secondaires de la chimiothérapie sur leurs toutous, il convient de noter que ces derniers sont désormais bien maîtrisés et permettent à l’animal de vivre confortablement durant son traitement.

Lorsque la chimiothérapie n’est pas envisagée, du fait de son coût élevé ou de ses contraintes – tous les établissements vétérinaires ne sont pas en mesure de la proposer – une corticothérapie (à l’aide de glucocorticoïdes) peut être utilisée pour réduire les symptômes de la maladie et ralentir sa progression.

En moyenne, les chiens traités par corticothérapie seule survivent 2 à 3 mois supplémentaires, et ce traitement constitue la solution palliative traditionnelle en cas de lymphome.

Enfin, lorsque le lymphome est diagnostiqué à un stade très précoce de son développement et qu’il est encore localisé, il peut être possible d’intervenir chirurgicalement pour ôter la tumeur.

Néanmoins, ce traitement ne permet généralement pas d’éviter les récidives, le lymphome ayant la particularité de se métastaser rapidement, souvent bien avant d’être diagnostiqué.

Questions fréquemment posées sur le lymphome du chien

Mon chien a un lymphome, que faire ?

Si vous pensez que votre chien peut être atteint d’un lymphome, il est essentiel de le conduire chez un vétérinaire qui pourra poser un diagnostic fiable et déterminer le stade d’évolution de la maladie.

En fonction du stade du lymphome et de son type, le vétérinaire pourra vous proposer différentes options thérapeutiques pour contrôler les symptômes de la maladie et prolonger autant que possible la durée de vie de votre chien dans de bonnes conditions.

Comment savoir si mon chien a un lymphome ?

Les symptômes du lymphome sont peu spécifiques, des examens vétérinaires sont donc indispensables pour diagnostiquer cette maladie.

Une fatigue exacerbée, un amaigrissement, un ictère, une prise de boisson excessive et/ou la présence de masses sur ou sous la peau de votre chien doivent vous alerter, surtout chez un animal âgé.

Peut-on guérir le lymphome du chien ?

Il est très exceptionnel d’obtenir la rémission complète d’un lymphome chez le chien, et on considère davantage que cette maladie ne peut pas être guérie.

Cependant, le lymphome peut être soigné pour faire disparaître les symptômes qu’il cause à votre chien et accroître sa durée de vie.

Comment prévenir le lymphome du chien ?

Les causes du lymphome canin ne sont pas connues, mais certains facteurs de risques ont été mis en évidence.

Il s’agit notamment de l’exposition aux champs magnétiques, produits chimiques, fumées toxiques, pollution, mais aussi d’un mode de vie nuisant à la santé de son système immunitaire.

En réduisant l’exposition de votre toutou à ces facteurs de risques, vous pouvez amoindrir les risques de le voir développer un cancer lymphatique.


Le lymphome du chien est un cancer agressif, qui n’offre malheureusement pas un bon pronostic pour nos compagnons à quatre pattes.

Heureusement, il survient le plus fréquemment chez les chiens âgés, et peut être traité pour allonger leur durée de vie et leur permettre d’atteindre une espérance de vie normale, ou presque.

En outre, des bilans de santé réguliers chez le vétérinaire peuvent permettre de diagnostiquer la maladie au plus tôt, offrant alors à l’animal une meilleure prise en charge de ses symptômes.

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.