CaniprofSanté du chienInsuffisance cardiaque du chien : Causes, Symptômes, Traitements ?

Insuffisance cardiaque du chien : Causes, Symptômes, Traitements ?

L’insuffisance cardiaque du chien est une maladie grave, irréversible et progressive, relativement commune chez nos compagnons à quatre pattes.

Fort heureusement, la médecine vétérinaire a fait de nombreux progrès dans ce domaine ces dernières années, et le pronostic santé des toutous qui en sont atteints s’est fortement amélioré.

Puisqu’il s’agit toutefois d’une maladie qui demeure gravissime, il est important de savoir en reconnaître les signes annonciateurs pour espérer la prendre en charge au plus tôt et offrir le meilleur pronostic à votre meilleur ami à fourrure.

insuffisance cardiaque du chien

L’insuffisance cardiaque du chien, c’est quoi ?

L’insuffisance cardiaque du chien est une maladie grave qui consiste en l’incapacité du cœur à fonctionner correctement.

Le cœur du chien est un muscle divisé en deux parties : droite et gauche. Chacune de ces parties comporte deux cavités, un ventricule et une oreillette.

En temps normal, les parties droite et gauche du cœur ne communiquent pas, puisque, comme sur une autoroute, l’une est consacrée au trajet retour du sang, et l’autre à l’allée.

Le cœur est considéré comme l’organe vital par excellence de tous les organismes, et cela pour une excellente raison : il est le seul responsable de la diffusion de l’oxygène et des nutriments à travers l’organisme.

De fait, le cœur du chien fonctionne comme une pompe. À chaque pression, le sang avance dans le circuit fermé qu’est le système sanguin pour se déplacer dans l’organisme.

Au cours de son voyage, il se charge en oxygène au niveau des poumons et en nutriments au niveau des intestins, qu’il distribue ensuite à tous les muscles, tissus et organes du corps.

L’utilisation de l’oxygène et des nutriments par les différents tissus du corps produit des déchets, l’urée, qui est également récupérée par le sang au cours de son périple.

En passant par les reins, le sang est filtré, détoxifié et épuré de son urée, ce qui lui permet de reprendre son chemin pour continuer ses missions efficacement.

En cas d’insuffisance cardiaque, le cœur du chien n’est plus dans la capacité de faire circuler correctement le sang dans l’organisme, ce qui met en péril non seulement l’alimentation en oxygène et en nutriments de l’organisme, mais aussi sa détoxification. (1)

Banniere assurances chien


Causes de l’insuffisance cardiaque du chien

Les causes possibles de l’insuffisance cardiaque du chien sont extrêmement nombreuses et de nature particulièrement variée.

On distingue essentiellement les cardiopathies, maladies du cœur, des affections des noeuds électriques responsables des battements du cœur et des pathologies endocriniennes qui perturbent le fonctionnement du métabolisme tout entier.

Insuffisance cardiaque du chien : les cardiopathies

Le terme de « cardiopathie » regroupe un ensemble de maladies du cœur pouvant être d’ordre congénital, héréditaire ou acquis.

Les cardiopathies congénitales du chien sont engendrées par des malformations du système cardiaque présentes chez le chiot dès sa naissance.

Ce type de pathologie survient lorsque le fœtus ne se développe pas correctement dans le ventre de sa mère, son cœur et/ou les canaux de son système circulatoire ne se formant pas bien.

Elles entraînent des symptômes généralement précoces, et présentent un pronostic très réservé, bien qu’un traitement chirurgical soit parfois possible.

Parmi elles, les plus fréquemment observées sont la Persistance du Canal Artériel, la Sténose Sous-Aortiques et la Sténose Pulmonaire.

Les cardiopathies héréditaires du chien sont des maladies cardiaques d’origine génétique. À l’inverse des affections congénitales, elles ne sont pas présentes chez les chiots dès la naissance, mais se développent progressivement avec l’âge.

Parmi elles, la Maladie Valvulaire Dégénérative (MDV), ou insuffisance valvulaire, et la Cardiomyopathie Dilatée sont surreprésentées.

La MDV se traduit par une détérioration des valves de l’atrium (cavité) ventriculaire, ce qui altère son l’étanchéité.

Le sang n’est alors pas envoyé dans le système circulatoire avec suffisamment de force, ce qui a pour conséquence de faire enfler l’atrium, alors surchargé, et de faire baisser le volume sanguin dans le reste du système circulatoire.

Généralement, la MDV est une pathologie bénigne. La plupart des chiens ne présentent aucun symptôme de la maladie, et celle-ci est souvent détectée fortuitement lors d’un examen vétérinaire.

La Cardiomyopathie Dilatée du chien est un trouble héréditaire plus sérieux, qui se traduit par un amincissement des parois du myocarde.

En conséquence, le cœur est moins puissant et tend à se dilater, tandis que le sang stagne et s’accumule dans ses cavités.

Le cœur grossit peu à peu, perdant toujours en efficacité. Cette affection évolue généralement rapidement et présente un pronostic sombre.

Insuffisance cardiaque du chien : les dysfonctionnements électriques

Le cœur du chien est pourvu d’un système électrique qui envoie des potentiels d’actions, autrefois nommés influx nerveux, déclenchant et régulant les battements cardiaques. Ce sont les noeuds sino-auriculaire (SA) et auriculo-ventriculaire (AV) qui remplissent cette fonction.

Bon nombre de phénomènes peuvent perturber le système de conduction des nœuds électriques, ce qui cause une irrégularité du rythme cardiaque, aussi nommée arythmie.

Les arythmies consistent en une accélération (tachycardie) ou un ralentissement (bradycardie) des battements cardiaques. Dans les deux cas, le rythme du cœur n’est plus synchronisé avec les besoins de l’organisme.

Lorsque le cœur bat trop lentement, il ne peut pas répondre au besoin en oxygène de l’organisme : c’est l’insuffisance cardiaque.

Insuffisance cardiaque du chien : les maladies endocriniennes

Les maladies endocriniennes sont des troubles du système hormonal. Pour rappel, les hormones sont des molécules qui transmettent des messages à l’organisme, afin de réguler le métabolisme.

Lorsque la production, ou le fonctionnement, des hormones est entravée, le métabolisme peine à se réguler correctement, et le rythme cardiaque peut en être affecté.

En cas d’hypothyroïdie, maladie endocrinienne la plus fréquente chez le chien, la glande thyroïde produit moins d’hormone que prévu.

Le métabolisme tout entier ralentit, et le rythme cardiaque a tendance à diminuer, ce qui peut engendrer une insuffisance.


Symptômes de l’insuffisance cardiaque du chien

L’insuffisance cardiaque du chien évolue généralement silencieusement sur le long terme, avant de se manifester par des symptômes d’abord discrets, puis de plus en plus sévères.

L’intolérance à l’effort et une fatigue exacerbée sont les premiers signes de la maladie. Votre toutou peut commencer à rechigner à l’effort, se montrant plus sédentaire que d’habitude.

Pour cause, les chiens souffrant d’insuffisance cardiaque ont instinctivement tendance à s’autolimiter, conscients de leurs faiblesses.

En promenade et dans les jeux, vous constaterez peut-être que votre compagnon est moins endurant, plus rapidement essoufflé, ce que vous mettrez peut-être, à tort, sur le compte de l’âge.

Dans les cas plus avancés, le chien peut perdre connaissance durant un effort trop intense, chanceler, sembler soudain faible. Son rythme cardiaque a tendance à s’accélérer pour tenter de compenser son manque d’efficacité.

À ce stade, l’état général du chien se détériore. L’animal maigrit, perdant essentiellement de la masse musculaire.

Parallèlement, son abdomen gonfle : ce phénomène, nommé ascite, correspond à un épanchement de liquide dans l’abdomen, et ne doit pas être confondu avec une prise de masse graisseuse.

Certains chiens atteints d’insuffisance cardiaque présentent également une toux sèche, qui précède la complication la plus redoutable des troubles cardiaques : l’œdème pulmonaire.

L’œdème pulmonaire engendre d’importantes difficultés respiratoires pouvant mener à l’asphyxie, puis au décès.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement et pronostic de l’insuffisance cardiaque chez le chien

Le traitement de l’insuffisance cardiaque du chien dépend de la cause du problème. Malheureusement, tous les troubles à l’origine de cardiopathies chez nos compagnons à quatre pattes ne sont pas guérissables.

Dans la plupart des cas, les dysfonctionnements cardiaques du chien sont irréversibles, et le traitement est palliatif. Il consiste à améliorer la qualité de vie du chien et à contrôler la progression de la maladie.

Fort heureusement, bon nombre de chiens peuvent vivre avec une insuffisance cardiaque sans ressentir de symptômes, et sans que cela n’impacte leur longévité.

Un régime alimentaire adapté est toutefois nécessaire pour permettre à l’animal de conserver un poids de forme, et il demeure essentiel de réduire son exposition aux facteurs risquant d’aggraver son cas, comme les fortes chaleurs, l’exercice intense, le stress ou une grande excitation.

Certaines malformations congénitales cardiaques peuvent être opérées chirurgicalement, mais cela demeure malheureusement assez anecdotique.

Dans la plupart des cas, les chiots atteints d’insuffisance cardiaque congénitale sont malheureusement condamnés. (2,3)

Questions fréquemment posées par les maîtres

Mon chien souffre d’insuffisance cardiaque, est-ce grave ?

Oui, l’insuffisance cardiaque du chien est une maladie grave, souvent incurable. Toutefois, certains chiens peuvent vivre dans de bonnes conditions tout au long de leur vie avec cette pathologie.

La gravité de la situation dépend du type de maladies à l’origine des troubles cardiaques de votre toutou, de son stade d’évolution et du profil de votre animal.

Comment savoir si mon chien a une insuffisance cardiaque ?

L’insuffisance cardiaque du chien est une maladie insidieuse qui évolue généralement pendant des années sans provoquer de symptômes. Cette caractéristique lui vaut d’ailleurs le surnom de « tueur silencieux ».

De fait, le meilleur moyen de savoir si votre chien souffre d’une insuffisance cardiaque est de consulter un vétérinaire afin de lui offrir un bilan de santé complet.

Peut-on soigner l’insuffisance cardiaque du chien ?

Le traitement de l’insuffisance cardiaque du chien dépend de sa cause. Les cardiopathies, troubles les plus fréquemment à l’origine d’insuffisance cardiaque chez le chien, sont généralement incurables. Certaines maladies endocriniennes, en revanche, offrent un très bon pronostic.

Toutefois, les cardiomyopathies qui ne peuvent pas être guéries peuvent souvent être contrôlées sur le long terme, ce qui permet aux chiens de conserver une bonne qualité de vie et d’atteindre un âge très honorable.

Mon chien fait de l’insuffisance cardiaque, que faire ?

Si vous suspectez votre chien de faire de l’insuffisance cardiaque, il est indispensable de le conduire chez un vétérinaire afin qu’il puisse bénéficier d’un traitement adapté pour améliorer sa qualité de vie et préserver sa longévité.

Votre vétérinaire lui prescrira peut-être un traitement médical et/ou vous recommandera des mesures d’hygiène visant à éviter les facteurs risquant d’aggraver son cas.

Un régime alimentaire sain, permettant au chien de garder un poids de forme, est souvent de rigueur, et il convient de garder votre compagnon à l’écart du stress, des exercices intenses et de la chaleur.

L’insuffisance cardiaque du chien est une maladie qui peut faire peur, mais il reste important de bien la connaître et d’en surveiller les signes annonciateurs pour en préserver au mieux votre toutou.

Puisqu’il s’agit d’une maladie commune, qui pourrait concerner environ 10 % des chiens, il faut malheureusement avoir conscience qu’elle n’arrive pas qu’aux autres et pourrait très bien accabler un jour votre compagnon à quatre pattes.


De fait, il est hautement recommandé de fournir à votre chien des bilans vétérinaires réguliers pour vous assurer que son cœur se porte bien.

Votre chien souffre d’insuffisance cardiaque ? Quelles sont les mesures que vous prenez au quotidien pour le garder en bonne santé ? Partagez votre expérience dans les commentaires !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.