CaniprofSanté du chienHernie ombilicale du chien : Symptômes, Causes, Traitements

Hernie ombilicale du chien : Symptômes, Causes, Traitements

La hernie ombilicale du chien se forme lorsqu’un organe sort de la cavité qui lui est normalement réservée, produisant une protubérance lisse au niveau du nombril du chien.

Ce phénomène peut inquiéter les maîtres, mais il demeure le plus souvent sans gravité pour la santé du chien et ne nécessite qu’une surveillance accrue.

Pour tout savoir sur ce phénomène, je vous propose de nous pencher aujourd’hui sur ses causes, ses symptômes et ses éventuelles conséquences sur la santé du chien.

La hernie ombilicale du chien, c’est quoi ?

La hernie ombilicale du chien survient lorsque ses organes ou tissus internes se délogent de leur cavité pour s’infiltrer dans la zone ombilicale, c’est-à-dire au niveau du nombril.

Différents tissus ou organes peuvent être impliqués dans une hernie ombilicale. Le plus souvent, il s’agit de tissus adipeux (graisse), d’une partie du péritoine (membrane contenant les intestins) ou d’une portion d’intestins.

Ces derniers passent par la cicatrice du cordon ombilical et franchissent la paroi musculaire de l’abdomen. Ils demeurent soit sous la peau, ou peuvent sortir complètement de l’organisme, auquel cas on parle d’omphalocèle.

À noter qu’une hernie peut toucher différentes zones du corps. En plus de la hernie ombilicale, on peut donc croiser cette affection au niveau de l’aine (hernie inguinale), de l’anus et du rectum (hernie périnéale) et de l’abdomen ou du thorax (hernie diaphragmatique).

Certaines hernies ombilicales sont dites réductibles lorsqu’elles disparaissent à l’aide d’une pression qui permet de repousser les organes vers leur emplacement d’origine. À l’inverse, quand la hernie demeure protubérante en tout temps, on la qualifie d’irréductible. (1)

Banniere assurances chien


Causes de la hernie ombilicale du chien

On rencontre deux types de hernies ombilicales : une forme congénitale, présente dès la naissance, et une forme acquise, plus rare.

La hernie ombilicale congénitale est causée par une malformation génétique impliquant une mauvaise fermeture du cordon ombilical.

Lors de la naissance du chiot, le nombril doit normalement se fermer naturellement au bout de quelques jours, tandis que le cordon ombilical sèche et tombe.

Chez certains chiots, on observe une malformation congénitale au niveau de l’anneau ombilical qui entrave cette fermeture.

Certaines races sont prédisposées au développement de ce trouble, dont le Pékinois, le Beagle, le Basenji, le Braque Weimar et le Pointer.

Les hernies ombilicales acquises sont plus rares. À nouveau, elles sont davantage présentes chez le chiot, lorsqu’une mauvaise manipulation est effectuée au moment de la naissance.

Un cordon ombilical coupé trop court, par la chienne ou par un humain, peut empêcher la cicatrisation et engendrer une hernie. Il en va de même si le cordon a été tiré vers l’avant au moment de la naissance.

Chez le chien adulte, une hernie ombilicale acquise peut survenir à la suite d’un traumatisme (chute, choc, accident…) ayant engendré une forte pression sur l’abdomen du chien. Ce dernier cas est cependant très épisodique.


Symptômes de la hernie ombilicale du chien

Une hernie ombilicale se traduit par l’apparition d’un renflement au niveau du nombril du chien, une bosse sous-cutanée, qui peut être plus ou moins grande. En cas d’omphalocèle, les viscères du chiot sont apparents.

Généralement, il n’y a pas d’autres symptômes accompagnant une hernie ombilicale, cette affection ne provoquant le plus souvent aucune douleur ni gêne particulières chez le chien.

La masse émergeant de l’abdomen du chien est souvent molle et mobile (hernie réductible), ou parfois dure et adhérente (hernie irréductible).

On ne la décèle souvent pas immédiatement chez le chiot nouveau-né, mais plutôt à partir des 15 jours de vie de l’animal.

Dans certains cas, la hernie ombilicale évolue vers une forme plus grave : la hernie étranglée. Ce phénomène se produit quand l’ouverture ombilicale est suffisamment large pour qu’une anse intestinale s’y glisse.

L’intestin risque alors d’être étranglé, privé d’irrigation sanguine et d’oxygène. Il s’agit d’une urgence vétérinaire vraie : il y a un risque de nécrose de l’organe pouvant provoquer, à terme, le décès du chien.

Les symptômes de ce trouble comprennent un état de choc, de la fièvre, une vive douleur, se traduisant par un halètement, des tremblements et/ou l’adoption de postures antalgiques, et une détérioration de l’état général (anorexie, abattement, etc.).

Des troubles gastro-intestinaux peuvent aussi survenir, notamment des vomissements et une constipation ou des diarrhées liquides en petite quantité.

Cet ensemble de symptômes correspond à un syndrome abdominal aigu, similaire à celui que l’on peut observer en cas d’autres affections graves du tube digestif (occlusion intestinale, perforation, dilatation torsion de l’estomac…).

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement et pronostic de la hernie ombilicale du chien

Le traitement et le pronostic du chien dépendent tant de l’ampleur de la hernie ombilicale que de l’état de santé de l’animal au moment du diagnostic.

Chez le chiot, lorsque la masse est réduite (moins d’un centimètre), elle n’est généralement pas traitée avant les 6 mois de l’animal. D’ici là, la hernie peut en effet se refermer d’elle-même.

Passé 6 mois, il revient au propriétaire de faire son choix : un chien peut vivre sans problème avec une petite hernie, même si le risque de complication vers un étranglement de l’intestin n’est jamais nul.

Une petite opération chirurgicale très simple peut permettre de remédier au problème en refermant l’ouverture ombilicale définitivement, mais cette intervention n’est pas vitale pour le chien.

L’opération, nommée kélotomie, se fait sous anesthésie générale et peut être réalisée en même qu’une autre opération (tatouage, stérilisation, etc.) pour ne pas avoir à endormir plusieurs fois l’animal.

Lorsque la hernie ombilicale est plus importante (plus de deux centimètres), l’intervention chirurgicale est inévitable.

Le risque d’étranglement de l’intestin est majeur, et l’opération doit être réalisée dans les plus brefs délais – sans qu’il ne s’agisse d’une urgence devant vous faire courir à l’hôpital vétérinaire au milieu de la nuit.

Si l’intestin est d’ores et déjà nécrosé, le pronostic du chien est plus réservé, et une ablation d’une partie de l’organe sera souvent nécessaire, lorsqu’elle est possible.

Aussi, si la hernie ombilicale survient chez un chien adulte suite à un traumatisme, le pronostic de l’animal dépend des autres lésions que l’accident a pu provoquer.

Dans la majeure partie des cas, la hernie ombilicale présente un excellent pronostic lorsqu’elle ne s’est pas compliquée.

En cas de complication, tout dépend de la rapidité de la prise en charge du chien : plus l’intestin restera étranglé longtemps, plus il risque de nécroser et de conserver des séquelles à vie, pouvant potentiellement engendrer la mort du chien.

Quel que soit le degré de gravité d’une hernie ombilicale chez le chien, et que vous souhaitiez faire soigner votre compagnon juste pour avoir l’esprit tranquille ou parce que l’ampleur de la hernie ne vous laisse pas d’autre choix, il convient de noter que le seul traitement possible est chirurgical. (2)

Questions fréquemment posées sur la hernie ombilicale du chien

Mon chiot a une hernie ombilicale, est-ce grave ?

La hernie ombilicale est une affection courante du chiot qui n’est pas systématiquement grave lorsqu’elle est petite, c’est-à-dire quand elle mesure moins d’un centimètre.

Les hernies ombilicales plus importantes (plus de deux centimètres) présentent un risque majeur de complications, et il est hautement préférable de faire rapidement opérer son chiot pour lui éviter de graves problèmes de santé.

Dans tous les cas, il est conseillé de consulter un vétérinaire pour avoir un avis sur le degré de gravité de la hernie ombilicale de votre chiot et connaître la marche à suivre.

Comment soigner une hernie ombilicale chez le chien ?

Le seul traitement permettant de soigner une hernie ombilicale est chirurgical. Il s’agit d’une intervention très simple qui permet de refermer l’ouverture ombilicale par laquelle se faufilent les organes du chien.

Lorsqu’elle n’est pas très importante, il est possible d’attendre avant de faire soigner la hernie ombilicale de votre chien, celle-ci pouvant se résorber d’elle-même jusqu’aux 6 mois d’un chiot ou être effectuée en même temps qu’une autre opération (stérilisation, tatouage, etc.).

Pourquoi mon chiot a-t-il une bosse au nombril ?

Une bosse au nombril d’un chiot est souvent une hernie ombilicale, c’est à un déplacement des organes à travers l’ouverture du nombril.

Ce trouble n’est pas grave, mais peut se compliquer, notamment quand la bosse est grande. Il se soigne facilement à l’aide d’une petite intervention chirurgicale.

Mon chien a une hernie ombilicale, va-t-il la garder toute sa vie ?

Chez le jeune chiot, une petite hernie ombilicale peut se résorber d’elle-même, il faut donc attendre que l’animal ait environ 6 mois pour savoir si cette affection est définitive.

Chez le chien de plus de 6 mois, la hernie ombilicale est définitive. Quand elle est de petite taille (moins d’un centimètre), elle peut soit être laissée en place toute la vie de chien, soit être traitée à l’aide d’une chirurgie très simple.

Les hernies ombilicales plus volumineuses, elles, doivent nécessairement être soignées chirurgicalement pour éviter les complications à l’issue dramatique pour le chien.

La hernie ombilicale du chien n’est pas une pathologie grave, mais elle peut toutefois se compliquer gravement, notamment lorsqu’elle est volumineuse.

Par principe de précaution, il est conseillé de faire soigner son chien par un vétérinaire qui procédera à une chirurgie mineure permettant d’écarter tout risque pour l’intestin de votre toutou.


De plus, il est conseillé de ne pas faire reproduire un chien souffrant d’une hernie ombilicale congénitale afin qu’il ne transmette pas cette malformation à ses chiots.

Votre chien souffre d’une petite hernie ombilicale ? Avez-vous décidé de le faire opérer ? Partagez votre expérience en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.