CaniprofSanté du chienGlandes anales du chien : rôles et maladies

Glandes anales du chien : rôles et maladies

Les glandes anales du chien font un sujet peu ragoutant, et il est pourtant nécessaire de s’y pencher pour être capable de prendre soin de la santé de son animal en toute circonstance.

En effet, comme toutes les autres parties du corps du chien, elles sont sujettes à diverses affections, graves ou bénignes, qu’il convient de ne pas ignorer.

Dans notre article d’aujourd’hui, je vous propose d’en découvrir un peu plus sur les glandes anales du chien et les troubles qui y sont associés.

Les glandes anales du chien, c’est quoi ?

Les glandes anales du chien, dont le véritable nom médical est sacs anaux, sont deux cavités situées de chaque côté de l’anus.

Elles contiennent un liquide odorant – dont le parfum n’est pas sans rappeler celui du poisson en putréfaction – qui fait office de signature olfactive propre à chaque chien.

Les glandes anales du chien se vident lorsqu’il fait ses besoins, répandant leur contenu, en partie composé de phéromones, sur les excréments de l’animal afin que ses congénères puissent savoir qu’il est passé par là.

C’est ainsi que nos compagnons à quatre pattes marquent leur territoire, une aptitude qui perd un peu de sens à l’heure de leur domestication, mais qui a une grande importance dans la nature.

Les sécrétions produites par les glandes anales sont épaisses et poisseuses, et peuvent arborer un vaste éventail de couleurs allant du jaune blanchâtre au rouge, en passant par le beige, le brun, le gris ou l’orange.

La composition exacte de cette substance est propre à chaque toutou, et varie même d’un jour à l’autre, par exemple en fonction des cycles hormonaux de la chienne.

Rien d’étonnant à cela, puisque le liquide des glandes anales sert à faire passer un message : il peut donc changer en fonction de l’humeur de l’animal.

Enfin, il faut savoir que les glandes anales du chien contiennent naturellement des bactéries, dont la présence dans ce lieu insolite est tout à fait normale et ne révèle pas de maladies.

Si le liquide contenu dans les sacs anaux du chien est souvent excrété de façon passive, lorsque le chien défèque, il peut aussi être projeté activement, par exemple sous le coup de la panique, jaillissant parfois à plus d’un mètre du chien.

Banniere assurances chien


Rôle des glandes anales chez le chien

Comme évoqué plus haut, les glandes anales du chien servent à sécréter un liquide qui lui permet de communiquer avec ses pairs. Et, croyez-le ou non, la substance poisseuse qui sort de ces sacs mal placés est particulièrement bavarde.

Elle permet au chien de décliner son identité, et notamment d’indiquer son âge et sexe, notamment afin d’éloigner les rivaux et d’attirer un ou une partenaire potentiel.

Les phéromones sécrétées par les glandes anales permettent aussi au chien d’annoncer son statut, et de crier sur tous les toits – ou plutôt sur les trottoirs – que c’est lui le chef. Dans la même veine, le liquide contenu dans les sacs anaux d’un chien permet de signaler son appartenance à une meute.

Enfin, le liquide des glandes anales du chien lui permet d’émettre des signaux d’alarme, laissant une marque qui signale un danger ou une menace.

Tous ces éléments permettent de comprendre pourquoi il est important de veiller sur la santé des glandes anales du chien.

Puisqu’elles participent pleinement à la communication entre différents individus, elles jouent un rôle prépondérant dans le comportement social de l’animal et, in fine, son bien-être.

Il arrive, par exemple, que des chiens aux sacs anaux infectés ne soient pas reconnus par leurs pairs, et que leurs problèmes de postérieurs sèment la zizanie dans une meute, alors que le pauvre animal n’avait pas la moindre intention d’offenser ses congénères, et encore moins sa hiérarchie…


Les principales affections des glandes anales du chien

L’impaction et l’inflammation des glandes anales chez le chien

Il arrive parfois, plus fréquemment qu’on ne le voudrait, que les glandes anales d’un chien se bouchent, phénomène que l’on nomme impaction.

Les glandes bouchées ne peuvent plus évacuer les sécrétions qu’elles produisent et deviennent gonflées et douloureuses. Lorsque l’impaction dure trop longtemps, elle se complique souvent en inflammation.

De multiples causes peuvent être à l’origine d’une impaction des glandes anales :  diarrhées, changement de régime, hypersécrétions, vers intestinaux… À noter que les toutous de petites races sont plus sujets aux impactions des glandes anales, mais qu’aucun chien n’est malheureusement épargné.

Si vous n’avez pas peur de vous lancer dans des manœuvres peu glamour, vous pouvez souvent soulager vous-même votre toutou en remontant vos manches et en retenant votre respiration.

Il suffit, pour ce faire, de tâter les pourtours de l’anus de votre chien jusqu’à sentir ses glandes anales, deux boules qui se situent précisément à 4h et à 8h de l’orifice de l’animal. Notez qu’il se peut très bien qu’une seule glande soit enflammée.

Pressez ensuite délicatement ces boules pour en faire sortir tout le liquide qu’elles contiennent. Si votre animal souffre trop pour se laisser faire, filez chez un vétérinaire : le problème est peut-être plus grave qu’une simple inflammation due à un trop plein des sacs anaux.

L’abcès et l’infection des glandes anales chez le chien

L’infection des glandes anales du chien survient généralement à la suite d’une impaction, lorsque les glandes n’ont pas été vidées à temps et que des bactéries en ont profité pour proliférer dans leurs sécrétions stagnantes.

Si l’infection des glandes anales n’est pas traitée, un abcès peut se former, risquant d’engendrer des complications en chaîne, avec une rupture du sac anal et l’infection des tissus voisins.

Le chien, accablé par la douleur, marche difficilement, ne s’assoit plus, se lèche en permanence, évite de déféquer et manifeste généralement des signes évidents de détresse.

Ce type de trouble étant particulièrement douloureux, il est soigné sous anesthésie. Les glandes anales sont vidées et le chien est traité par antibiotiques.

Il arrive que les infections des glandes anales récidivent, auquel cas il peut être nécessaire d’ôter chirurgicalement le ou les sacs sensibles pour éviter les soins abrasifs à répétition qui, à terme, feront plus de mal que de bien à l’animal.

Par ailleurs, les infections répétées sont en effet propices à l’instauration d’un milieu inflammatoire qui peut favoriser la survenue de cancers.

Les tumeurs des glandes anales chez le chien

Malheureusement, les tumeurs n’épargnent aucun organe du chien, et ses glandes anales ne font pas exception.

Une tumeur est une masse qui l’on peut parfois voir ou palper au niveau de la glande anale, et qui peut provoquer une impaction et, par conséquent, une inflammation.

Les tumeurs les plus souvent rencontrées au niveau des glandes anales du chien sont des adécarcinomes, des masses malignes, c’est-à-dire susceptibles d’engendrer un cancer.

Des carcinomes épidermoïdes et mélanomes des glandes anales, autre genre de tumeurs malignes, peuvent aussi être rencontrés, mais sont moins fréquents.

Généralement, une tumeur est asymptomatique, et on ne repère sa présence qu’en observant une masse à côté de l’anus du chien.

Cependant, certains toutous peuvent se gratter, se lécher, rencontrer des difficultés pour déféquer, et la tumeur peut éventuellement saigner ou s’ulcérer.

Le pronostic d’un chien présentant une tumeur des glandes anales dépend de la précocité de son diagnostic : plus le stade de la maladie est précoce, meilleures sont les chances du chien. Le traitement privilégié est généralement une ablation chirurgicale, lorsqu’elle est possible.

Des traitements adjuvants (chimiothérapie et/ou radiothérapie) peuvent être mis en œuvre, bien que ce type de protocole soit rarement prescrit chez le chien du fait des contraintes qu’il implique pour le maître. (1,2)

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Questions fréquemment posées sur les glandes anales du chien

Qu’est-ce que les glandes anales du chien ?

Les glandes anales du chien sont de petits sacs situés de part et d’autre de son anus, qui contiennent un liquide très odorant lui permettant de marquer son territoire.

Comment soigner une inflammation des glandes anales chez le chien ?

Une impaction ou inflammation des glandes anales du chien survient lorsque celles-ci sont bouchées et ne peuvent plus évacuer le liquide qu’elles contiennent.

Il est important de les vider pour éviter les complications : le maître peut s’en charger lui-même si le chien ne souffre pas de trop en les pressant délicatement entre son pouce et son index.

Si le chien souffre trop ou que l’inflammation perdure après une première tentative du maître, il convient de le conduire chez un vétérinaire.

Quelles sont les maladies courantes des glandes anales du chien ?

L’affection la plus fréquente des glandes anales du chien est l’impaction ou l’inflammation, au cours de laquelle les glandes sont bouchées et deviennent gonflées et douloureuses.

Les inflammations des glandes anales peuvent se compliquer en infection ou abcès. Des tumeurs peuvent également coloniser les glandes anales du chien : dans la plupart des cas, elles sont malheureusement malignes.

Pourquoi mon chien a-t-il les glandes anales gonflées ?

Un chien qui a les glandes anales gonflées présente probablement une impaction ou une inflammation de ces dernières.

Si l’animal ne semble pas trop souffrir, vous pouvez tenter de les presser délicatement pour les vider. Si vous ne parvenez pas à vider les glandes anales de votre chien, ou que le gonflement persiste, il est nécessaire de consulter rapidement un vétérinaire.

Les glandes anales du chien peuvent être sujettes à différentes pathologies, bénignes ou sévères, demandant souvent de consulter un vétérinaire.

À ce titre, il convient de les surveiller comme toutes les autres parties du corps de votre compagnon à quatre pattes, et ce même si elles ne sont pas très bien placées…


 Une mauvaise odeur émanant en permanence de l’arrière-train de votre toutou ou de sa gueule, un léchage excessif, des signes d’inconfort ou de douleur au moment de déféquer, sont autant de symptômes qui peuvent indiquer un problème au niveau des sacs anaux de votre chien.

Votre chien semble souffrir d’une inflammation des glandes anales ? Posez-nous vos questions ou partagez votre expérience en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.