La diarrhée est un trouble que l’on retrouve fréquemment chez le chien, et qui peut être bénin, comme traduire une maladie plus grave.

Il est donc important de savoir identifier ses causes et de réagir correctement pour éviter que la situation ne dégénère.

En effet, une simple diarrhée peut avoir des conséquences gravissimes sur la santé de votre compagnon à quatre pattes, notamment lorsqu’elle est le symptôme d’une maladie ou se manifeste chez un animal fragilisé.

Qu’est-ce que la diarrhée chez le chien ?

La diarrhée chez le chien consiste en une augmentation de la production de selles présentant une consistance anormale, c’est-à-dire molle ou liquide.

Le chien peut aussi émettre souvent des selles en petites quantités ou tenter régulièrement de déféquer sans y parvenir.

Elle peut résulter de troubles digestifs plus ou moins sévères, mais aussi de maladies systémiques entraînant un dysfonctionnement de certains organes du chien.

La gravité d’une diarrhée dépend intimement de son origine, mais aussi de l’état général de l’animal et de sa condition.

Ainsi, une diarrhée provoquée par un trouble bénin (nourriture périmée, intolérance alimentaire) peut mettre en danger la vie d’un jeune chiot ou d’un chien malade ou fragile.

Banniere assurances chien



Les principales causes de la diarrhée chez le chien

Les parasites internes

Parmi les multiples causes de diarrhées du chien, les parasites internes font partie des plus répandues.

Si votre chien n’a pas été vermifugé depuis plus de six mois, qu’il passe du temps en extérieur et a tendance à mâchouiller ou à manger n’importe quoi, l’infestation par les vers peut être légitiment suspectée.

Dans ce cas, le chien peut parfois présenter un amaigrissement, des vomissements et de la toux, en plus d’une diarrhée hémorragique ou non.

Les parasites internes sont généralement bien supportés par les chiens, mais ils peuvent aussi transmettre des maladies incurables, coloniser les yeux, les poumons ou le cœur de votre animal et causer sa mort.

Pour prévenir ce type de complications gravissimes, pensez à vermifuger votre chien 1 à 2 fois par an s’il vit en intérieur et 2 à 3 fois par an s’il passe beaucoup de temps dehors, en respectant scrupuleusement les doses prescrites par votre vétérinaire.

En cas d’infestation déjà bien installée, rendez-vous chez votre vétérinaire pour que celui-ci mette en place un traitement antiparasitaire adéquat et prenne en charge les lésions causées par les parasites. (1)

Les empoisonnements

Les chiens se montrent souvent imprudents et ont tendance à avaler ou à mastiquer n’importe quoi, ce qui les rend particulièrement vulnérables aux empoisonnements.

De plus, de nombreux maîtres sont mal informés au sujet des produits toxiques pour les chiens et empoisonnent eux-mêmes leurs animaux en leur distribuant – avec de bonnes intentions – chocolat, raisins, aspirine ou paracétamol, pour ne citer que les poisons les plus répandus des foyers français.

Attention, bien que le chocolat et le raisin puissent vous sembler inoffensifs, notez qu’ils ne pas nocifs pour nos fidèles compagnons, mais bel et bien toxiques et capables de provoquer leur mort en petite quantité.

Votre toutou n’est pas non plus à l’abri d’un acte de malveillance, surtout si son comportement (fugues, aboiements, etc.) lui a valu de se faire quelques ennemis dans votre quartier.

Si votre chien présente une diarrhée soudaine, éventuellement accompagnée de vomissements, signes nerveux, troubles de la mobilité, abattement, anorexie, malpropreté, tremblements ou convulsions, la piste du poison doit être envisagée.

Dans le cas où vous auriez vu votre toutou grignoter une plante, un aliment pour humain ou un produit domestique (détergent, savon, solvant, etc.) dont vous ne connaissez pas la toxicité potentielle et qu’une diarrhée survient, contactez un centre antipoison pour animaux.

Le centre vous renseignera sur les dangers du produit ingéré et la marche à suivre pour porter secours à votre compagnon.

Si vous n’observez qu’une diarrhée soudaine, accompagnée ou non d’autres symptômes, et que vous ne parvenez pas à déterminer ce que votre chien aurait pu avaler de non comestible, rendez-vous plutôt chez votre vétérinaire.

À savoir : les symptômes d’un empoisonnement peuvent survenir 2 à 4 jours après l’ingestion d’un poison, notamment lorsqu’il s’agit de raticides (Mort aux rats).

Les infections bactériennes ou virales

Les infections bactériennes peuvent être causées par l’ingestion d’aliments périmés, restés trop longtemps à l’air libre ou servis dans une gamelle qui n’est pas nettoyée régulièrement.

Elles peuvent aussi faire suite à une insuffisance pancréatique, une occlusion intestinale partielle ou à des troubles de la motilité digestive, tels que le syndrome de la prolifération bactérienne de l’intestin grêle.

Dans ce type de cas, la diarrhée est souvent chronique et peut être accompagnée d’un abattement, d’une perte de poids, de vomissements, d’une douleur abdominale ou de troubles du comportement alimentaire. (2)

Les diarrhées peuvent aussi être causées par des infections virales, et notamment le coronavirus, aussi commun que dangereux.

Le Parvovirus, la Rotavirose, le Torovirus, le Norovirus et la maladie de Carré sont aussi des causes répandues de diarrhées et peuvent avoir des conséquences graves, voire mortelles, si elles ne sont pas prises en charge rapidement.

Les intolérances alimentaires

Nombre de chiens développent des intolérances alimentaires ou des allergies qui occasionnent le plus souvent des troubles digestifs, généralement accompagnés d’affections cutanées (dermatites allergiques).

Un changement d’alimentation brutal ou une alimentation mal adaptée aux besoins nutritifs ou au système digestif de votre chien peut alors se traduire par des diarrhées.

Selon l’ANSES, deux études menées respectivement sur 300 animaux (chats et chiens) et 330 chiens pointent du doigt la viande de bœuf et les produits laitiers, qui seraient parmi les sources les plus fréquentes d’allergies.

L’agence indique aussi que certaines protéines de poissons, volailles, œufs et certaines céréales seraient également susceptibles de provoquer des intolérances et allergies.

Elle recommande de privilégier les aliments composés de protéines hydrolysées chez les chiens hypersensibles afin de limiter les réactions indésirables, ainsi que de réduire le nombre de sources de protéines.

Les maladies inflammatoires et métaboliques

La maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI), les affections de certains organes (foie, rein) ou les dysfonctionnements métaboliques peuvent aussi entraîner des diarrhées.

Un chien présentant des diarrhées chroniques ou aiguës, accompagnées ou non d’autres symptômes, devrait donc faire l’objet d’une visite chez le vétérinaire afin de déceler toute anomalie systémique ou inflammation.

Si la prise en charge précoce de certaines maladies métaboliques ou inflammatoires offre en effet un bon pronostic, un diagnostic tardif risque de laisser à votre animal des séquelles irréversibles.

C’est notamment le cas lors d’atteintes hépatiques (affections du foie) qui provoquent, à un stade précoce, des diarrhées, vomissements, un abattement, une anorexie, une perte de poids, une soif excessive et une augmentation de la production d’urine.

dresser son chien en 15 min par jour



Conséquences de la diarrhée du chien

La principale conséquence de la diarrhée est une déshydratation, parfois sévère, qui peut s’avérer mortelle chez le chiot ou l’animal fragilisé.

Elle peut aussi provoquer des douleurs, spasmes et irritations gastriques, un durcissement de l’abdomen, des borborygmes (gargouillements), une apathie et une anorexie.

Les conséquences les plus préoccupantes sont celles qui peuvent potentiellement découler de la maladie provoquant les diarrhées.

En effet, il faut bien garder en tête que la diarrhée n’est qu’un symptôme, c’est donc la source de ce trouble (empoisonnement, maladie hépatique, virus, etc.) qui risque d’avoir d’autres effets sur la santé de votre chien.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


dresser son chien en 15 minutes par jour



Traitement de la diarrhée chez le chien

Soigner la diarrhée aiguë du chien

La diarrhée aiguë survient brutalement et dure moins de quatre jours. Elle résulte généralement d’une irritation du système digestif due à une cause externe.

Il est très probable que votre chien ait avalé quelque chose qu’il ne parvient pas à digérer, ou qu’il ait attrapé un virus de passage.

Dans ce cas, examinez ses selles : en présence de sang, de glaires, de mucus, de vers, de corps étrangers ou de tout élément anormal, conduisez votre animal chez le vétérinaire.

Si les selles de votre chien vous semblent normales, mis à part leur consistance et fréquence d’émission, mettez-le à la diète 24h afin de reposer son système digestif.

Pendant cette période, encouragez-le à boire et, éventuellement, ajoutez un peu d’eau de riz à sa gamelle – à condition que cela ne le repousse pas – pour qu’il retrouve des selles solides.

Gardez votre chien sous surveillance : si d’autres symptômes se déclarent (abattement, tremblement, etc.) ou que la diarrhée persiste plus de 48h, conduisez-le chez un vétérinaire.

Attention : en cas d’empoisonnement, chaque minute compte ! Essayez à tout prix d’écarter cette cause avant de décider de patienter 24h.

De plus, donner de l’eau à un chien ayant avalé certains poisons (détergents notamment) risque d’aggraver considérablement son cas.

Enfin, si votre animal est très jeune ou fragile et que la diarrhée est sévère, il peut vite se retrouver déshydraté.

Il est donc plus prudent de le conduire chez un vétérinaire qui le mettra, au besoin, sous perfusion pour éviter que ses jours ne soient menacés.

Soigner la diarrhée chronique du chien

La diarrhée chronique perdure généralement plus de quinze jours et présente des symptômes parfois plus discrets que la diarrhée aiguë.

Pourtant, c’est la forme la plus grave, car elle traduit souvent un trouble métabolique ou une infection bactérienne avancée chez le chien.

Dans le cas d’une diarrhée chronique, la meilleure solution est de faire examiner votre animal par un vétérinaire pour déceler la cause du trouble et traiter la source du problème.

N’attendez pas que les symptômes s’aggravent pour faire soigner votre animal : la plupart des maladies offrent de meilleures chances de guérison lorsqu’elles sont diagnostiquées et prises en charge à un stade précoce !

Selon la pathologie qui se cache derrière la diarrhée, le traitement peut consister en un simple changement de régime alimentaire (insuffisance hépatique), une prise d’antibiotiques (infections bactériennes) ou même une intervention chirurgicale (cancer du foie).

Questions fréquemment posées par les maîtres sur la diarrhée du chien

Quels sont les symptômes de la diarrhée du chien ?

La diarrhée se traduit par l’émission de selles molles ou liquides à une fréquence anormale et en quantité exacerbée.

En cas de diarrhée du gros intestin, il se peut également que le chien tente de déféquer régulièrement sans y parvenir ou en émettant seulement une petite quantité de selles molles ou liquides.

Quelles sont les causes de la diarrhée du chien ?

Les causes potentielles de la diarrhée du chien sont multiples : l’empoisonnement et les infections virales et bactériennes sont des causes fréquentes de diarrhées aiguës.

Les maladies métaboliques ou inflammatoires, les parasites internes et les intolérances alimentaires provoquent davantage des diarrhées chroniques.

Comment traiter la diarrhée du chien ?

En cas de diarrhée aiguë sans trace de sang, de mucus, de vers ou de toute anomalie dans les selles, l’idéal est de mettre le chien à la diète 24h et de le garder sous surveillance.

Dans le cas de diarrhées chroniques, le traitement dépend de la cause et la seule solution est de conduire l’animal chez un vétérinaire afin qu’il puisse établir un diagnostic et mettre en place le traitement adapté.

Quelles sont les conséquences de la diarrhée du chien ?

La diarrhée du chien provoque une irritation gastrique, mais surtout une déshydratation qui peut être sévère chez le chiot et l’animal fragilisé.

Les conséquences à craindre sont plutôt celles provoquées par l’éventuelle maladie que peut traduire une diarrhée, c’est pourquoi un chien présentant une diarrhée chronique doit absolument être examiné par un vétérinaire.

La diarrhée aiguë chez le chien est heureusement sans gravité dans la plupart des cas, bien que la déshydratation qu’elle provoque puisse s’avérer mortelle pour les chiots dans les cas les plus sévères.

Il est possible de prévenir les risques de diarrhées aigües en prenant quelques mesures hygiéniques simples (nettoyage régulier des gamelles et des jouets) et en empêchant votre chien de mâchouiller ou de manger n’importe quoi.

Dans les cas de diarrhées chroniques, la seule solution est, en revanche, de présenter votre chien à un vétérinaire pour rechercher la cause du trouble.

Il vous reste des questions sur la diarrhée aiguë ou chronique du chien ? Posez-les-nous ou partagez votre expérience en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.