CaniprofSanté du chienCystite du chien : Causes, Symptômes, Traitements

Cystite du chien : Causes, Symptômes, Traitements

La cystite du chien est une maladie urinaire qui consiste en une inflammation de la paroi de la vessie, souvent consécutive à une infection bactérienne.

Relativement fréquente, cette affection peut expliquer bien des troubles du comportement chez le chien, notamment les problèmes de malpropretés en apparence expliqués, qui peuvent exaspérer les maîtres.

De fait, la cystite du chien est parfois très insidieuse, et les seuls symptômes que le maître perçoit sont les pipis indésirables que leur toutou laisse sur leur lit ou leur tapis.

Pour ne pas faire fausse route et éviter de réprimander votre chien alors que celui-ci est déjà en grande détresse, voici de plus amples informations sur la cystite du chien, ses causes, ses impacts sur la santé et ses traitements.

La cystite du chien, c’est quoi ?

La cystite du chien est une inflammation de la vessie. Le terme de cystite ne renvoie pas à une cause particulière, et il existe des cystites d’origine bactérienne, allergique, fongique, médicamenteuse… Ou encore tumorale.

Il s’agit d’une pathologie répandue chez nos compagnons à quatre pattes, et on estime qu’environ 14 % des chiens adultes en seront atteints au moins une fois au cours de leur vie.

La cystite est une affection qui peut concerner tous les chiens, mais les chiennes en sont davantage accablées du fait de leur urètre plus court, qui laisse plus volontiers les bactéries extérieures s’infiltrer jusqu’à la vessie.

Banniere assurances chien


Causes de la cystite chez le chien

Dans la plupart des cas, la cystite du chien est provoquée par une infection bactérienne, mais celle-ci est régulièrement secondaire à un autre trouble.

Des calculs urinaires, une tumeur, cancéreuse ou non, ou une déshydratation, par exemple, peuvent favoriser l’installation d’une infection bactérienne donnant lieu à une cystite.

Des troubles extravésicaux (situés à l’extérieur à la vessie) peuvent également intervenir, comme une infection de l’appareil génital (pyomètre) ou des troubles rénaux.

Certaines maladies métaboliques, comme le fameux et redoutable diabète sucré ou l’hyperthyroïdie, tendent également à favoriser l’apparition de cystites.

Dans la majeure partie des cas, les bactéries responsables de la cystite chez le chien proviennent d’une contamination fécale, alors que les excréments de l’animal se retrouvent en contact avec son urètre.

De nombreuses espèces de bactéries différentes peuvent être à l’origine d’une cystite du chien (E. coli, staphylocoques, streptocoques, entérocoques…), et connaître le type de bactéries impliquées peut grandement faciliter le traitement médical en administrant au chien des antibiotiques ciblés. (1)


Symptômes

Les symptômes de la cystite chez le chien ne sont pas particulièrement spécifiques, bien que la malpropreté, qui oriente naturellement vers un trouble urinaire, soit typique de cette affection.

Pour commencer, il convient de noter que tous les chiens ne présentent pas de signes cliniques lorsqu’ils souffrent d’une cystite. Les mâles, notamment, exprimeraient moins de symptômes que les femelles, et seraient souvent sous-diagnostiqués.

Le type de cystite en cause peut également impacter les signes cliniques de la maladie, tout comme le profil du chien, certains toutous pouvant se montrer plus sensibles aux pathogènes.

Typiquement, on observe des difficultés lors de l’élimination (dysurie), une coloration plus foncée des urines, parfois tentées de sang, (pigmenturie), ainsi que des signes de douleurs, tels que des gémissements ou des pleurs, accompagnant la miction (strangurie).

Une pollakiurie, consistant en une envie d’uriner permanente ou beaucoup plus fréquente que la normale, est aussi symptomatique de la cystite chez le chien.

On la remarque lorsque l’animal fait mine d’uriner très régulièrement, mais n’évacue pas d’urine – ou seulement quelques gouttes.

Les urines du chien ont également tendance à être fortement malodorantes, et une incontinence urinaire peut survenir lorsque la douleur le pousse à se soulager instantanément, où qu’il se trouve.

Lorsqu’elle n’est pas traitée à ses prémices, la cystite du chien peut s’aggraver et engendrer une détérioration de son état général qui se traduit par des symptômes non spécifiques.

L’animal peut être abattu, triste, souffreteux, perdant quelque peu sa joie de vivre et son entrain. Une anorexie, associée à un amaigrissement, peut parfois être observée.

Des épisodes de fièvre peuvent venir agrémenter le tout, ainsi que des douleurs abdominales motivant le chien à adopter des postures inhabituelles. (2)

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitements et pronostic

Le traitement de la cystite du chien dépend entièrement de sa cause. Cette maladie étant essentiellement infectieuse, la thérapie est généralement médicamenteuse et se fait à travers une thérapie antibiotique, parfois associée à des antidouleurs lorsque le chien souffre de trop.

Attention : tous les antibiotiques ne sont pas efficaces contre les bactéries responsables de la cystite, et les médicaments pour humains sont absolument à proscrire.

Il est indispensable de consulter un vétérinaire pour diagnostiquer la cystite d’un chien et lui offrir un traitement sans danger, adapté à sa pathologie.

Dans certains cas, le vétérinaire effectuera des analyses d’urines pour identifier le type de bactérie en cause et proposer un traitement plus ciblé.

Si ces précautions peuvent paraître exagérées pour une petite infection, il faut bien noter que la cystite infectieuse du chien n’est pas qu’une simple infection, et n’est pas si simple à soigner.

Pour cause, il est particulièrement difficile d’administrer une dose d’antibiotiques suffisamment concentrée pour être efficace dans la zone de prédilection de cette affection : on pourrait aisément l’oublier, mais tout ce qui arrive dans la vessie est préalablement filtré par les reins.

De plus, l’urine est composée en majeure partie d’eau, ce qui dilue grandement la concentration des antibiotiques.

Chez l’être humain, on préconise de se retenir d’uriner pendant plusieurs heures après la prise d’antibiotiques destinés à traiter une cystite pour obtenir une forte concentration… Mais comment demander la même chose à un chien ?

Toutes ces préoccupations rendent le pronostic du chien délicat, même si, en principe, une cystite non compliquée prise en charge rapidement devrait bien se soigner.

La durée de la cystite a aussi une importance considérable sur l’issue du trouble, car plus les bactéries prolifèrent dans la vessie, plus elles risquent de remonter jusqu’au système urinaire haut, à savoir les reins.

Lorsque l’infection touche les reins, on est alors loin d’une simple petite cystite, et la situation du chien devient autrement plus critique.

Questions fréquemment posées

Comment savoir si mon chien a une cystite ?

Le symptôme de la cystite que l’on remarque le plus facilement chez le chien est sans conteste la malpropreté.

De nombreux toutous souffrant de cette affection ont en effet tendance à se soulager dès qu’ils le peuvent sans réussir à se retenir, afin d’essayer de calmer leurs souffrances.

Il est également possible d’observer des troubles de la miction : le chien tente d’uriner sans y parvenir, ses urines sont foncées et odorantes, il gémit de douleur ou chercher à éliminer plus souvent qu’habituellement.

Mon chien a une cystite, est-ce grave ?

La cystite chez le chien n’est pas forcément grave à ses prémices, mais elle peut rapidement prendre une tournure beaucoup plus préoccupante lorsqu’elle n’est pas traitée à temps – d’autant plus qu’il n’est pas évident de la soigner.

Si vous soupçonnez votre chien d’avoir une cystite, il est donc essentiel de le conduire au plus vite chez un vétérinaire pour qu’il bénéficie de soins adaptés et n’encoure pas de risques inutiles.

Peut-on guérir la cystite du chien ?

Tout dépend de l’origine de la cystite, cette affection pouvant prendre une forme chronique, notamment quand elle est secondaire à une autre pathologie.

Dans la plupart des cas, les chiens sont plutôt accablés par des cystites infectieuses causées par des bactéries qui peuvent être éliminées à l’aide d’une thérapie antibiotique prescrite par le vétérinaire.

Même si elles peuvent se soigner, les cystites infectieuses ne doivent pas être négligées, car elles peuvent rapidement se compliquer, notamment en se propageant au système rénal, et causer de gros dégâts.

Mon chien a une cystite, que faire ?

Si votre chien souffre d’une cystite, la meilleure chose à faire est de le conduire rapidement chez un vétérinaire, avant que la situation ne s’aggrave.

Dans la plupart des cas, les cystites du chien sont causées par des bactéries qui peuvent remonter jusqu’au système rénal lorsqu’on ne les élimine pas rapidement – ce qui est loin d’être une mince affaire.

Par ailleurs, il est également possible que la cystite de votre chien ne soit pas de cause infectieuse, et qu’il souffre d’un cancer de la vessie ou de calculs urinaires, autant de pathologies qui doivent être diagnostiquées au plus tôt pour espérer lui offrir un pronostic satisfaisant.

En conclusion

La cystite du chien ne doit jamais être négligée, car elle peut dissimuler d’autres pathologies potentiellement graves, qui offriront un meilleur pronostic à votre animal si elles sont prises en charge précocement.

Par ailleurs, même les cystites les plus communes peuvent rapidement se compliquer, notamment lorsque les bactéries potentiellement en cause remontent jusqu’au système rénal, au sein duquel elles peuvent faire de gros dégâts.


Outre ces considérations médicales, il est important de tenir compte du bien-être de votre animal : la cystite peut être extrêmement douloureuse, et votre chien est probablement en grande détresse.

Il vous reste encore quelques questions sur la cystite du chien, ses causes et ses conséquences ? Posez-les-nous en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.