fbpx
CaniprofBlogAffaire Elisa Pilarski : Curtis, unique coupable selon 2 experts vétérinaires

Affaire Elisa Pilarski : Curtis, unique coupable selon 2 experts vétérinaires

La triste affaire Elisa Pilarski a connu un rebondissement la semaine dernière. Un rapport fait par 2 vétérinaires mandatés par la justice incrimine son chien Curtis. Mais l’entourage de la famille réfute ce rapport. 

Pour rappel

Le 16 novembre 2019, Elisa Pilarski part comme à son habitude promener son chien Curtis en forêt de Retz dans l’Aisne. Au cours de cette promenade, la jeune femme enceinte contacte son compagnon car elle se dit inquiète. 

Celui-ci quitte immédiatement son travail pour partir à sa recherche. Il l’a découvre décédée, son chien Curtis à ses côtés. Ce jour-là avait lieu une chasse à courre avec 62 chiens organisée par la société de vénerie « Le Rallye de la Passion ». 21 chiens était présents sur les lieux. 

Curtis a immédiatement été placé en fourrière puis transféré dans une autre structure. Il y a fait l’objet de nombreuses expertises. Si les soupçons ont tout de suite été vers le chien de la jeune femme, son compagnon, Christophe Ellul mais également son entourage ont toujours affirmé être certains que Curtis n’avait aucun lien avec le décès d’Elisa. 

Banniere assurances chien


Ce que dit le rapport des experts

Le rapport, d’une quarantaine de pages, a été écrit par deux experts vétérinaires mandatés par la justice, Christian Diaz et Alain Mayer. Les conclusions de ce rapport incriminent Curtis. Les 2 vétérinaires estiment en effet que les blessures fatales infligées à la jeune femme correspondent uniquement à la mâchoire de Curtis et non à celles des autres chiens présents ce jour-là. 



Pour réaliser leur rapport, les deux experts ont observé Curtis et les chiens de chasse à courre. Ils ont également réalisé plusieurs moulages de leurs mâchoires pour les comparer aux blessures constatées lors de l’autopsie d’Elisa. 

Le rapport indique également que les traces de griffures qui ont été relevées sur la tête du chien de la jeune femme sont l’œuvre de celui-ci. Il se serait fait en effet ces griffures en enlevant sa muselière. Cette dernière information vient démentir l’hypothèse émise par le compagnon de la jeune femme selon laquelle Curtis aurait voulu défendre sa maîtresse contre les chiens de chasse. 


Toujours d’après le rapport des experts, les chiens de chasse auraient cependant jouer un rôle. Ils estiment en effet que leur présence aurait excité Curtis, ce qui lui a fait « perdre le contrôle ». 


Ce que dit l’entourage d’Elisa Pilarski

Depuis le départ, le compagnon d’Elisa et son entourage affirment que Curtis n’a pas pu tuer sa maîtresse compte tenu du lien qu’ils avaient tous les deux. Via la page Facebook « Page de Soutien à Elisa Pilarski », l’entourage estime que les conclusions sont trop hâtives, que les suppositions sont sans fondements et qu’il y a tout simplement une manipulation médiatique qui joue dans le camp de la chasse à courre. 

L’entourage d’Elisa Pilarski a promis de continuer le combat afin de sauver Curtis d’une euthanasie car c’est selon eux ce que voudrait la jeune femme. 

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.