CaniprofSanté du chienMon chien urine du sang : pourquoi et que faire ?

Mon chien urine du sang : pourquoi et que faire ?

La présence de sang dans les urines du chien n’est jamais normale, et peut même relever d’une urgence vétérinaire vraie.

Divers phénomènes peuvent expliquer une coloration anormale des urines chez le chien, et si certains sont bénins, tous méritent d’être rapidement pris en charge par un vétérinaire.

Aujourd’hui, je vous propose donc de passer en revue les causes les plus fréquentes de la présence de sang dans les urines du chien et leurs conséquences sur la santé de votre compagnon à quatre pattes.

La présence de sang dans les urines du chien, c’est quoi ?

La présence de sang dans les urines du chien est un phénomène bien moins simple à expliquer qu’il n’y paraît. En effet, la coloration rouge des urines du chien n’est pas nécessairement provoquée par la présence de sang au sens strict, mais provenir de différents composés organiques.

Aussi, il convient de distinguer trois mécanismes distincts pouvant engendrer une pigmenturie, soit une coloration rouge, marron ou noire des urines, chacun étant provoqué par différents composés, et présentant des causes et conséquences variées.

L’hématurie correspond à la présence concrète de sang, c’est-à-dire d’hématies (globules rouges) normalement présentes dans le système sanguin, dans les urines.

La myoglobinurie survient lorsque les urines du chien contiennent de la myoglobine, une métalloprotéine composant les muscles, qui ne devrait pas circuler librement dans le sang ni dans les urines en temps normal.

L’hémoglobinurie intervient lorsque les urines du chien contiennent de l’hémoglobine, un composé de l’hématie. En temps normal, l’hémoglobine est contenue dans l’hématie et ne doit pas circuler librement dans le sang ni dans les urines.

Enfin, la porphyrie, qui se caractérise par la présence massive de porphyrines (composés de l’hémoglobine) dans l’organisme peut colorer les urines, qui adoptent alors la teinte typique du coca-cola.

Notons que la porphyrie, extrêmement rare chez les animaux, n’a été décrite qu’une seule fois chez le chien dans sa forme héréditaire, et semble tout aussi anecdotique dans ses formes induites, essentiellement issues d’intoxications aux médicaments et métaux lourds.

Enfin, soulignons que la présence de sang dans les urines du chien ne se manifeste pas toujours par une coloration rouge et homogène de ces dernières.

Les différents composés présentés ci-dessus peuvent donner aux urines une teinte allant du rouge vif au noir, en passant par le marron et le bordeaux.

Il est également possible d’observer des caillots et des filaments, et la coloration ne peut intervenir qu’au début de la miction, ou se poursuivre tout au long de l’élimination. (1)

Banniere assurances chien


Causes

Les causes possibles de la présence de sang dans les urines du chien sont variées et diffèrent selon le mécanisme impliqué, à savoir l’hématurie, l’hémoglobinurie, la myoglobinurie ou la porphyrie.

En cas d’hématurie, qui correspond concrètement la présence de sang dans les urines, la cause du problème est souvent liée à une affection du système urinaire.

Lorsque le sang n’est éliminé qu’en début de miction, on peut envisager une atteinte des voies urinaires basses (vessie, uretère, etc.), quand une émission d’urines colorées tout au long de la miction oriente vers des lésions des voies urinaires hautes.

Les atteintes du système urinaire bas les plus fréquent chez le chien sont la cystite (inflammation de la paroi de la vessie), les calculs urinaires et les tumeurs. Le système urinaire haut est plutôt le siège de néphrite (inflammation des reins), insuffisance rénale et tumeurs rénales.

Notons que l’hématurie peut aussi être provoquée par des atteintes systémiques, telles que des intoxications et des troubles de la coagulation (les deux pouvant, par ailleurs, être liés).

Il existe également une forme d’hématurie rénale dite idiopathique chez le chien, c’est-à-dire dont les causes sont inconnues. Des malformations vénales, et notamment des formes de varices rénales, pourraient être impliquées. (2,3)

L’hémoglobinurie survient quand l’hémoglobine se répand dans le sang et s’infiltre dans les urines, alors qu’elle ne devrait pas circuler librement dans l’organisme en temps normal, mais demeurer à l’intérieur des globules rouges.

Ce mécanisme traduit donc une destruction des globules rouges, qui libèrent leurs composés dans le sang, dont l’hémoglobine.

De nombreux phénomènes peut-être à l’origine de la destruction des globules rouges, et on retrouve parmi elles certaines maladies infectieuses particulièrement redoutées chez le chien, comme la Piroplasmose (infection parasitaire transmise par les tiques) et la Leptospirose (infection bactérienne).

Les maladies auto-immunes, telles que l’anémie hémolytique, et certaines intoxications, par exemple au Paracétamol, oignons ou zinc, sont aussi à même de proposer provoquer une destruction des globules rouges à l’origine d’une hémoglobinurie. (4,5)

La myoglobinurie est un mécanisme encore différent. Puisque la myoglobine est un composé musculaire, et non hématique (sanguin), ce phénomène survient lorsque les cellules musculaires sont détruites.

La cause principale de cette destruction des tissus musculaires est la Rhabdomyolyse, une myopathie hypoxique que l’on rencontre essentiellement chez les athlètes de haut niveau, à savoir les Lévriers de course et les chiens de traineau – le Greyhound est prédisposé à cette maladie.

Une hypoxie correspond à un manque d’oxygène au niveau des tissus, ce qui engendre leur destruction. La Rhabdomyolyse est généralement déclenchée par un effort extrême, un coup de chaleur, des convulsions ou une électrocution. Elle survient par crise subaigüe, aigüe ou suraigüe. (6)

La porphyrie est une pathologie congénitale ou acquise impliquant une présence massive de porphyrines dans l’organisme du fait de troubles métaboliques.

Nous ne l’évoquons ici qu’à titre d’information, car c’est une affection extrêmement rare chez le chien (plus courante chez le chat) qui n’a été documentée qu’une seule fois dans la littérature chez le chien au 20ème siècle sous sa forme congénitale.

Elle est légèrement plus fréquente sous sa forme induite, où elle est généralement volontairement déclenchée ou recherchée par les humains à des fins d’études scientifiques. (7)


Traitement et pronostic

Le traitement adapté à un chien présentant du sang dans ses urines dépend entièrement de la cause de sa pathologie.

En règle générale, le vétérinaire cherchera d’abord à déterminer si l’animal souffre d’une hématurie, d’une hémoglobinurie ou d’une myoglobinurie.

Des prélèvements d’urines peuvent offrir un début de diagnostic, l’hématurie se manifestant par un sédiment rouge, tandis que l’hémoglobinurie et la myoglobinurie présentent un fond clair et une teinte rougeâtre du liquide surnageant.

Le prélèvement permettra, en outre, de distinguer une hématurie initiale, où les urines sont rouges en début de miction, d’une hématurie terminale, où les urines ne sont rouges qu’en fin de miction, ou d’une hématurie totale, où les urines sont rouges tout au long de la miction.

D’autres examens vétérinaires (prise de sang, échographie, biopsie, etc.) peuvent être nécessaires pour obtenir davantage de données et établir un diagnostic précis.

Le traitement et le pronostic du chien ne seront pas les mêmes si l’animal souffre d’atteintes rénales, d’une tumeur de la vessie ou d’une simple cystite.

Toutefois, quelle que soit la pathologie dont souffre votre chien, et même s’il en est de moins graves que d’autres, toutes les affections causant la présence de sang dans les urines nécessitent un traitement vétérinaire.

Sans cela, le pronostic du chien est considérablement assombri, et ce même s’il souffre d’une « simple » infection urinaire, affection beaucoup plus complexe à traiter qu’il n’y paraît.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Questions fréquemment posées par les maîtres

Mon chien a du sang dans ses urines, que faire ?

La présence de sang dans les urines n’est jamais bon signe, même si cela ne signifie pas systématiquement que votre chien souffre d’une maladie grave.
Pour ne pas passer à côté d’une urgence vétérinaire ou d’un trouble sérieux, notamment rénal, il est essentiel de consulter rapidement un vétérinaire.

Mon chien a du sang dans les urines, est-ce grave ?

La présence de sang dans les urines du chien n’est pas obligatoirement synonyme de gravité, mais cela peut toutefois être le symptôme d’une maladie sévère.

En effet, de nombreuses pathologies peuvent causer ce phénomène. Votre chien pourrait donc souffrir d’une simple cystite, bénigne, mais nécessitant un traitement vétérinaire, ou être atteint d’une pathologie plus grave comme la Leptospirose, la Piroplasmose, l’insuffisance rénale… Et même souffrir d’une hémorragie interne !

Pourquoi y a-t-il du sang dans les urines de mon chien ?

De nombreux mécanismes peuvent être à l’origine de la présence de sang dans les urines du chien, et des urines rouges ne sont pas toujours teintées de sang, mais parfois d’hémoglobine ou de myoglobine.

Des troubles rénaux, des infections urinaires, des maladies parasitaires, des infections bactériennes, ou encore des anomalies métaboliques, peuvent être à l’origine d’une coloration anormale des urines du chien.

En définitive, seul un vétérinaire pourra apporter une réponse définitive à cette question en diagnostiquant précisément le problème dont souffre votre chien.

Comment savoir si mon chien a une infection urinaire ?

La présence de sang dans les urines du chien peut traduire une infection urinaire, cependant de nombreuses autres pathologies, potentiellement beaucoup plus graves, peuvent provoquer le même symptôme.

Pour déterminer avec fiabilité si votre chien souffre d’une infection urinaire ou non, il est hautement recommandé de le conduire chez un vétérinaire, le seul à même de poser un diagnostic précis.

Par ailleurs, toute infection urinaire doit nécessairement être traitée, et suspecter ce type de trouble ne vous dispense donc pas de courir chez le vétérinaire.

La présence de sang dans les urines d’un chien est toujours inquiétante, mais elle ne révèle heureusement pas toujours une maladie grave ou incurable.


Pour ne pas faire courir de risques à votre compagnon à quatre pattes, il est essentiel de le conduire rapidement chez un vétérinaire afin que celui-ci écarte tout trouble sévère, tel qu’une hémorragie interne, une tumeur rénale, ou encore la redoutable Leptospirose.

Il vous reste encore quelques questions sur la présence de sang dans les urines du chien ? Posez-les-nous en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.