CaniprofSanté du chienSouffle au cœur chez le chien : Symptômes, Causes, Traitements

Souffle au cœur chez le chien : Symptômes, Causes, Traitements

Tout comme les hommes, les chiens peuvent souffrir d’affections cardio-vasculaires, fréquemment révélées par un phénomène particulier : le souffle au cœur.

Si la détection d’un souffle au cœur chez son compagnon à quatre pattes peut vite affoler le maître, ce phénomène n’est pas toujours synonyme de problèmes gravissimes.

Toutefois, des examens de santé plus poussés sont généralement essentiels pour juger de la sévérité de l’affection sous-jacente et mettre en place une prise en charge adaptée, notamment lorsque les jours du chien sont menacés.

Le souffle au cœur chez le chien, c’est quoi ?

Le souffle au cœur du chien, ou souffle cardiaque, est un bruit anormal détecté lors de l’auscultation de l’animal à l’aide d’un stéthoscope.

De fait, le souffle cardiaque est un symptôme et non une maladie. Il peut être lié à un grand nombre de pathologies qui nécessitent des examens supplémentaires pour être identifiées.

Comme chez les humains, les chiens peuvent présenter un souffle cardiaque bénin qui ne détériore pas leur qualité de vie ni n’impacte leur longévité.

Toutefois, chez certains individus le souffle au cœur révèle une maladie cardiaque, donc le pronostic est parfois incertain. Notons que l’intensité du bruit n’est pas un facteur de gravité.

Le cœur du chien est un muscle dont le rôle est de pomper le sang pour lui permettre de circuler dans le corps, afin, notamment, de transporter l’oxygène des poumons vers les différents tissus et organes.

Il s’agit d’un organe vital, dont le mauvais fonctionnement menace l’intégrité de tous les autres organes du corps.

Le cœur est composé de quatre cavités, deux ventricules (droit et gauche) et deux oreillettes (droite et gauche). En principe, le ventricule et l’oreillette droits du cœur ne doivent pas communiquer avec le ventricule et l’oreillette gauches.

Chaque cavité comprend des valves qui évitent les reflux, afin que le sang circule correctement, toujours poussé dans le même sens, au rythme des battements cardiaques.

Un souffle au cœur peut se faire entendre quand l’intégrité de ce système complexe de cavités, de vaisseaux et de valves est compromise.

Le bruit anormal que l’on peut entendre est alors provoqué par une fuite, le sang s’échappant de son système circulatoire – normalement clos – pour prendre des chemins détournés.

Le sang risque alors tant de ne pas arriver là où il devrait se rendre que de causer des déformations des tissus qu’il pousse, sous la pression du cœur, au lieu de demeure dans les vaisseaux. Le cœur ne remplit alors plus correctement son rôle, et c’est l’insuffisance cardiaque.

Toutes les maladies cardiaques ne provoquent pas de souffle au cœur, et toutes les « fuites » ne se font pas entendre lors de l’auscultation du chien. (1)

Banniere assurances chien


Symptômes d’un souffle au cœur chez le chien

Le souffle au cœur se traduit uniquement par un bruit anormal qui se fait entendre au moment de l’examen de l’animal au stéthoscope. Il ne provoque pas de symptômes : c’est un symptôme.

L’éventuelle pathologie cardiaque à l’origine de ce bruit peut, elle, engendrer des symptômes annexes qui accompagnent alors le souffle au cœur, notamment en cas d’insuffisance cardiaque.

Toutefois, ceux-ci ne sont ni spécifiques ni systématiques. Un grand nombre de phénomènes peut en effet se traduire par un souffle cardiaque, et certains ne causent aucun autre symptôme.

En cas de pathologie cardiaque, on peut observer, en règle générale, une évolution progressive en trois phases.

La première phase est asymptomatique, et c’est à elle que l’on doit aux maladies cardiaques le sobriquet de « tueuses silencieuses ». Durant cette phase, le trouble s’installe et s’aggrave progressivement, mais l’animal ne présente aucun symptôme.

Le souffle au cœur est généralement découvert fortuitement, au cours d’un examen de contrôle ou d’une consultation pour un tout autre motif.

La deuxième phase correspond à l’apparition des premiers symptômes, alors le cœur ne parvient plus à compenser sa perte.

Le chien peut présenter un essoufflement, une respiration plus rapide, plus difficile. Conscient de son problème, il peut avoir tendance à s’autolimiter, et le maître ne remarque alors qu’une baisse d’activité sans autre signe clinique.

Une toux sèche, discrète, chronique et/ou en quinte, est un symptôme typique d’affection cardiaque chez le chien.

La troisième phase marque le début des véritables problèmes, le cœur du chien ne pouvant plus assurer ses missions correctement, impactant ainsi le fonctionnement des autres organes de l’animal.

L’essoufflement est marqué, les toux fréquentes, une intolérance complète à l’effort est observée, et l’animal est fatigué, abattu, triste.

Une détérioration de l’état de santé général du chien peut survenir, avec un amaigrissement, une perte d’appétit, puis des syncopes et/ou une détresse respiratoire. Une ascite, présence de liquide au niveau de l’abdomen, est parfois présente.


Causes du souffle au cœur chez le chien

Les causes d’un souffle cardiaque chez le chien peuvent être d’origine congénitale, traumatique, bactérienne, virale, ou encore métabolique.

Dans les grandes lignes, on distingue les affections cardiaques congénitales, qui accablent le chien dès sa naissance, des affections cardiaques acquises, qui surviennent tardivement.

Le souffle au cœur congénital du chien

Le souffle au cœur du chien peut être provoqué par différentes malformations cardiaques congénitales. Ce type d’affection demeure relativement rare, et représente environ 5% des maladies cardiaques du chien, toutes pathologies confondues.

Par ailleurs, les cardiopathies congénitales sont généralement diagnostiquées tôt et, lorsque c’est possible, opérées dès les premiers jours de vie du chiot.

La Persistance du Canal Artériel est une des anomalies cardiaques congénitales les plus courantes. En l’absence de traitement, elle entraîne la mort de l’animal dans 60% des cas avant ses 18 mois.

Ce trouble ne cause aucun symptôme visible, et est souvent détecté par hasard lors d’une auscultation, alors que le vétérinaire décèle un souffle cardiaque.

Des malformations des cavités ou des valves du cœur existent également chez le chien, ainsi que des shunts congénitaux, anomalies créant un passage entre deux cavités qui n’a pas lieu d’être et trouble la circulation.

Les cardiopathies acquises

Les cardiopathies acquises se développent au fil du temps, tandis que le cœur se détériore avec l’âge, du fait, ou non, d’un terrain génétique favorisant la survenue de déformations cardiaques.

Le trouble le plus répandu de cette catégorie est la Maladie Valvulaire Dégénérative Mitrale, qui consiste en une détérioration de la valvule de l’oreillette gauche qui perd de son étanchéité.

Elle représente 75% à 80% des cardiopathies acquises et affecte préférentiellement les chiens de petite taille.

Les gros chiens ne sont pas en reste avec la Cardiomyopathie Dilatée, une pathologie impliquant une dilatation des cavités du cœur, qui perdent alors de leur pouvoir de pression et pompent moins efficacement le sang.

Au-delà des malformations congénitales ou acquises du cœur, il convient de noter que des traumatismes, empoisonnements, parasitoses et infections sont également susceptibles d’engendrer un souffle au cœur.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement et pronostic du souffle au cœur chez le chien

Le traitement d’un souffle au cœur dépend intimement de sa cause, et celle-ci doit impérativement être recherchée pour offrir à l’animal une chance de vivre sa vie dans de bonnes conditions et d’atteindre une longévité normale.

Certaines cardiopathies congénitales peuvent être opérées chirurgicalement, et l’animal est alors débarrassé de son problème à vie, à condition d’avoir été soigné avant l’apparition des premiers symptômes d’une insuffisance cardiaque.

Chez les chiens âgés ou les toutous souffrant d’un trouble non opérable, une certaine hygiène de vie doit être mise en place pour préserver le muscle cardiaque et éviter les complications. Des traitements médicaux peuvent également soutenir le cœur sur le long terme.

Lorsque le souffle est provoqué par la présence de parasites ou de pathogènes, le traitement vise à éliminer les coupables, puis à soutenir le fonctionnement du cœur en cas de séquelles. (2)

Questions fréquemment posées sur le souffle au cœur chez le chien

Comment reconnaître un souffle au cœur chez le chien ?

Le souffle au cœur est un bruit anormal au niveau du cœur du chien. Il ne peut pas être observé ou palpé, mais uniquement entendu par un vétérinaire à l’aide d’un stéthoscope.

Comment savoir si mon chien a un souffle au cœur ?

Le souffle au cœur chez le chien ne peut être détecté qu’en écoutant le cœur de l’animal à l’aide d’un stéthoscope. Le meilleur moyen de vous assurer que tout va bien est donc de procéder à des bilans de santé réguliers chez le vétérinaire.

Toutefois, des signes d’insuffisance cardiaque peuvent aussi révéler la présence d’un souffle cardiaque : essoufflement, fatigue, baisse d’activité, intolérance à l’effort, toux sèche, enflement de l’abdomen sont autant de symptômes qui devraient vous alerter.

Quelles sont les causes du souffle au cœur chez le chien ?

Bon nombre de phénomènes peuvent causer des troubles cardiaques à l’origine de souffles au cœur. Le plus souvent, une détérioration des valves et des cavités est cause. Cette dernière survient avec l’âge, du fait du vieillissement du muscle cardiaque.

Des malformations congénitales peuvent aussi être impliquées, tout comme des traumatismes, infections ou parasites.

Peut-on soigner un souffle au cœur chez le chien ?

Le souffle au cœur n’est pas une maladie, mais un symptôme, et seule sa cause peut être traitée – quand c’est possible.

Dans certains cas, le souffle au cœur ne nécessite aucun traitement et n’impacte pas la vie du chien. Dans le cas de malformations congénitales, une opération chirurgicale précoce peut être indiquée.

En définitive, un souffle au cœur ne révèle pas toujours un trouble grave, et tous les troubles cardiaques graves ne produisent pas de souffle au cœur.

Il est donc essentiel de ne pas associer systématiquement « souffle au cœur » et « insuffisance cardiaque », deux phénomènes que l’on confond aisément.

Un souffle au cœur n’est qu’un bruit anormal et, en l’absence d’investigations vétérinaires plus poussées, il serait mal avisé de l’attribuer automatiquement à une pathologie cardiaque, surtout chez un toutou dans la force de l’âge et en bonne santé, d’autant que les troubles cardiaques sont plutôt rares chez le chien.


Il est toutefois de bon ton d’offrir à votre toutou des bilans de santé réguliers et, si un souffle au cœur est détecté, de ne pas négliger d’effectuer des examens complémentaires pour en déterminer la cause : en cas de problème, une prise en charge précoce offre toujours un meilleur pronostic.

Votre toutou vit avec un souffle au cœur ? Partagez votre expérience en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.