fbpx
CaniprofNon classéQue Se Passe-t-il Dans La Tête Des Chiens ?

Que Se Passe-t-il Dans La Tête Des Chiens ?

Rares sont les personnes qui savent qu’en fonction des races, les chiens ont été dressés pour avoir des comportements différents.

Sachez que, bien qu’il y ait beaucoup de variations au sein des races, les différences entre les races de chien sont véritablement considérables.

En effet, personne n’est surpris quand il ou elle entend qu’un golden retriever aime jouer avec les enfants, qu’un border collie est naturellement doué pour mener un troupeau de mouton ou encore que les husky apprécient de longues balades dans le froid.

Les chiens dont les ancêtres ont été élevés pour la garde, la chasse ou la compagnie ont un comportement tout aussi prévisible dans de nombreux cas.

Bien que les tempéraments, le comportement et les capacités cognitives aient été étudiés pour toutes les races, la structure du cerveau de ces différences n’a pas été aussi bien observée.

Un nouveau projet de recherche a établi des liens entre la structure du cerveau et le comportement des chiens.

La variation neuro-anatomique a été étudiée chez 62 chiens de 33 races différentes parmi 10 des races les plus connues des chiens domestiques.

Les scientifiques ont découvert que même en tenant compte de la taille du cerveau, du corps ainsi que de la forme du crâne, il existe des différences significatives dans le cerveau des chiens en fonction de leur race.

Ils ont étudié les parties du cerveau qui présentent le plus de variations d’une race à l’autre et ont fait un lien entre les réseaux utilisés de certaines voies cérébrales et certaines fonctions plus spécifiques.

Les formes de ces différents réseaux correspondaient aux aptitudes et aux comportements propres aux différents groupes de chiens.

Par exemple l’utilisation d’un réseau associé au traitement des informations olfactives était significativement corrélé à la chasse faisant appel aux odeurs.

Un autre réseau d’activité dans le cerveau qui était principalement corrélé à la chasse faisant appel à la vue impliquait le mouvement, le déplacement des yeux et la navigation spatiale.

Les principales différences dans le cerveau se rapportent aux changements évolutifs les plus récents chez les chiens mais aussi au développement liés aux différentes races.

Cela suggère donc que ces variations peuvent être due en partie à une forme de reproduction sélective.

Ces dernières visent à développer certaines aptitudes, certains comportements particuliers tels que la chasse, la garde et la conduite de troupeaux.

C’est ce qu’on appelle l’eugénisme et cela s’applique également au monde canin.

Bien que l’étude ait révélé des différences dans le cerveau des animaux dressés pour effectuer diverses tâches, les chiens n’étaient pas engagés dans ces comportements spécifiques pendant le processus d’imagerie par IRM.


De plus, il faut noter que les chiens de l’étude étaient des chiens de compagnie et non des chiens de travail.

C’est important car ces deux facteurs peuvent signifier que le degré de spécificité du cerveau des chiens a pu être sous-estimé par l’étude et biaisé par le type de chien observé.

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.