CaniprofSanté du chienComment Préparer Mon Chien Pour l’Hiver

Comment Préparer Mon Chien Pour l’Hiver

Préparer son chien à affronter le froid de l’hiver est essentiel pour éviter les risques de blessures ou de maladies consécutives aux basses températures et le garder longtemps en bonne santé.

En effet, l’arrivée des premiers flocons apporte son lot de petits et grands dangers, qui peuvent rapidement nuire à la santé de votre toutou si vous n’y prenez pas garde.

Pour vous aider à accompagner votre chien durant les périodes hivernales, voici quelques conseils sur les bonnes pratiques pour le protéger du mauvais temps et lui faire passer la saison froide dans de bonnes conditions.

Pourquoi préparer son chien à affronter l’hiver ?

Même si l’hiver n’est pas forcément très froid en France –  en tout cas pour les maîtres qui ne vivent pas dans les hauteurs des Alpes, Pyrénées, Vosges ou Jura – il présente néanmoins son lot de dangers et de petits tracas pour nos amies les bêtes.

En effet, si certains maîtres pensent à protéger leur toutou des températures glaciales en les couvrant d’un manteau ou en les gardant au coin de la cheminée, ils ne songent pas systématiquement à continuer de les préserver des parasites ou à les protéger des coups de soleil, beaucoup plus intenses dans les milieux enneigés.

Préparer son animal pour l’hiver, c’est donc s’assurer de prendre le temps de ne rien oublier et d’être paré quand la neige viendra à tomber ou quand froid s’abattra.

La préparation est d’autant plus importante lorsque vous vivez dans une région très froide et que votre animal dort en extérieur, est fragile, ou appartient à une race particulièrement sensible au froid.

Parmi les races qui peuvent vite souffrir des basses températures, on peut citer les chiens à poil ras, comme les Lévriers Whippet, les American Staffordshire Terriers, les Dogues Allemand, les Dobermans… Ou encore les chiens nus !

Quant aux animaux fragiles, il s’agit notamment des vieux chiens, des animaux malades ou convalescents et des tout jeunes chiots.

Banniere assurances chien


Comment aider son chien à bien vivre l’hiver ?

Protéger les pattes de son chien dans la neige

Si vous avez l’intention de faire de longues randonnées dans la neige avec votre animal, il est important de protéger ses coussinets qui peuvent gercer et être blessés par des petits amas de neige glacés qui se forment dans les poils situés entre leurs orteils.

Vous avez le choix entre utiliser une lotion pour hydrater la peau des coussinets et la rendre plus résistante, ou faire porter des petits chaussons spécifiquement conçus à cet effet à votre toutou.

Cette dernière solution est d’autant plus recommandée dans les zones salées l’hiver pour faire fondre la neige, le sel étant fort irritant pour les coussinets de votre compagnon et toxique à haute dose, si l’animal se lèche les pattes après sa balade.

Avant toute chose, commencez par couper à ras les poils situés entre les coussinets de votre chien, car c’est ici que va s’empêtrer la neige pour former de petits glaçons pouvant s’avérer coupants.

Avant de sortir en promenade, appliquez de la vaseline ou une crème protectrice épaisse et non toxique pour les animaux, qui permettra de protéger sa peau et d’éviter les crevasses.

Au retour de la promenade, plongez les pattes de votre chien dans de l’eau tiède afin de bien les rincer, surtout si vous avez marché sur des routes salées – à éviter autant que faire se peut. (1)

Protéger le museau de votre chien l’hiver

Protéger le museau de son chien l’hiver ne consiste pas à lui acheter un petit cache-nez ou une écharpe pour éviter qu’il ne s’enrhume.

Il s’agit plutôt d’appliquer sur sa truffe de la crème solaire, ainsi que sur les autres parties de son corps où la peau est particulièrement apparente, comme au niveau de ses oreilles.

Lorsque les rayons de soleil se réverbèrent sur la neige, ils sont en effet d’autant plus agressifs et susceptibles de provoquer des coups de soleil très néfastes pour la peau du chien.

En plus d’être douloureux, les coups de soleil peuvent provoquer des cancers de la peau, pathologie extrêmement grave et au pronostic particulièrement sombre, chez les chiens, comme chez nous les humains.

Vermifuger et traiter son chien à l’anti puces en hiver

Pour bien des maîtres, l’hiver sonne le glas des insectes et des parasites, et est synonyme de l’arrêt des traitements antiparasitaires destinés à tuer les puces, les tiques, les vers et autres parasites externes et internes.

Or, rien n’est plus faux : les puces sont capables d’hiberner dans leurs cocons pendant des mois en attendant de pouvoir sauter sur le premier animal qui passe à leur portée.

Si le traitement contre les parasites internes est, en général, dispensé deux à trois fois par an et n’est donc jamais vraiment interrompu par l’hiver, les antiparasitaires destinés aux parasites externes doivent être administrés une fois par mois, qu’il pleuve ou qu’il neige !

Garder son chien au chaud l’hiver

Si votre animal dort dehors, il est d’autant plus important de s’assurer que son abri lui tiendra suffisamment chaud pour qu’il ne souffre pas de la baisse du mercure.

Assurez-vous que sa niche soit suffisamment grande pour qu’il se sente à l’aise, mais suffisamment petite pour que l’air puisse se réchauffer rapidement lorsque le chien s’y réfugie.

Elle doit également être surélevée du sol, afin que votre animal ne soit pas contraint de dormir dans la boue en cas de pluie ou de chute de neige, et le toit doit être tout à fait étanche pour que votre chien puisse demeurer au sec dans son petit logis.

Enfin, assurez-vous que la gamelle d’eau de votre toutou ne gèle pas, et qu’il dispose en permanence d’eau claire en grande quantité.

Continuer à promener son chien l’hiver

Il est extrêmement important de continuer à promener votre toutou en hiver, même si les températures baissent et que vous n’avez vous-même pas tellement le courage de mettre le nez dehors.

Les promenades sont, en effet, essentielles au bien-être des chiens, et votre animal ne manquera pas de déprimer, voire de développer une anxiété parfois pathologique, s’il n’a pas l’occasion de sortir se promener quotidiennement.

Si l’animal est particulièrement fragile (âgée, malade ou débilité), vous pouvez choisir de raccourcir ses balades ou, tout simplement, d’avancer plus doucement pour lui laisser le temps de se faire à la neige, le cas échéant.

Néanmoins, ne faites en aucun cas une croix sur son bol d’air frais quotidien frais sous prétexte que les températures baissent : préférez lui mettre un bon manteau et, s’il les supporte, des petites bottes pour protéger ses coussinets.

Il existe une exception cependant : les vieux chiens atteints d’arthrose, un vieillissement des articulations qui les fait terriblement souffrir avec le froid.

Dans ce cas, gardez votre chien au chaud et « promenez-le » plutôt dans votre habitation pour qu’il conserve un peu d’activité physique.

S’il ne souffre pas de trop, vous pouvez le faire s’échauffer au chaud chez vous, puis lui mettre un bon manteau avant de le faire sortir dehors.

Une fois en extérieur, vous n’avez pas à faire des kilomètres et n’obligez pas votre toutou à marcher : il sera tout aussi heureux de pouvoir juste prendre le temps d’observer les alentours et de sentir quelques odeurs sans trop se déplacer. (2

dresser son chien en 15 min par jour


Questions fréquemment posées par les maîtres sur les astuces pour préparer son chien à l’hiver

Comment protéger les coussinets de mon chien l’hiver ?

Il existe différents moyens de protéger les coussinets de votre chien en hiver, à noter que cette pratique est surtout nécessaire lorsque vous vivez dans une région enneigée.

La première chose à faire est d’éviter à tout prix d’emprunter des routes qui ont été salées, le sel étant extrêmement corrosif pour la peau de votre animal.

Il est également important d’entretenir les poils entre les coussinets de votre toutou et de protéger sa peau avec des lotions adaptées, mais la meilleure solution reste de lui mettre des petits chaussons d’hiver, à condition néanmoins qu’il parvienne à s’y habituer.

Pourquoi protéger le museau de mon chien l’hiver ?

Les parties du corps de votre chien qui ne sont pas couvertes par des poils, comme sa truffe, sont particulièrement sensibles aux rayons du soleil.

Dans les environnements enneigés, le soleil se réfléchit sur le blanc de la neige et ses rayons sont d’autant plus forts, ce qui peut provoquer des coups de soleil importants.

Pour éviter à votre animal souffrir, mais également de développer des maladies potentiellement graves, il est donc important de lui offrir une protection solaire en hiver.

Dois-je continuer à mettre de l’anti puce à mon chien l’hiver ?

Oui, il est très important de ne pas cesser les traitements antiparasitaires de votre animal quand les températures baissent.

Pourquoi dois-je préparer mon chien à l’hiver ?

Préparer votre chien l’hiver est surtout important lorsque vous vous trouvez dans des régions froides ou que votre animal est sensible aux températures basses.

Cela vous permet de ne pas vous faire prendre de court, avec un chien à poil ras que vous devez sortir l’hiver sans manteau ou en empruntant des routes salées sans avoir pensé à protéger les coussinets de votre compagnon.

Pour conclure

Certains maîtres ont tendance à surestimer la capacité de leurs chiens à résister à l’hiver, en songeant que si celui-ci descend du loup, il présente probablement des caractéristiques physiques pour s’adapter au grand froid.

Ce n’est malheureusement pas le cas, et nos petits compagnons à quatre pattes ont tant évolué aux côtés des hommes qu’ils se sont désormais adaptés à des modes de vie domestiques.

Lorsque le mercure baisse, c’est donc au maître qu’il revient de protéger son chien en lui offrant un environnement chaud et douillet pour passer l’hiver sans souffrir et retrouver les beaux jours en parfaite santé.

Et vous, comment avez-vous équipé votre fidèle compagnon pour affronter la saison hivernale ? Partagez votre expérience ou posez-nous vos questions en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.