CaniprofSanté du chienLa Polydipsie : Soif Excessive Chez le Chien

La Polydipsie : Soif Excessive Chez le Chien

Une soif excessive chez le chien n’est jamais bon signe, et il est important de surveiller la consommation d’eau de votre compagnon à quatre pattes pour être capable de détecter précocement tout changement et prévenir tout problème de santé.

Le plus souvent, lorsque la soif excessive du chien est due à un problème de santé, d’autres symptômes apparaissent et permettent au maître de suspecter un problème particulier.

Pour comprendre à quoi la soif excessive de votre toutou peut être liée, voici quelques informations sur les pathologies courantes associées à ce drôle de symptôme.

La polydipsie, soif excessive chez le chien

Tout d’abord, commençons par faire le point sur la soif excessive du chien qui porte le doux nom scientifique de polydipsie.

En temps normal, un chien consomme entre 50 et 70ml d’eau par jour, soit environ 0.5 à 0.7 litre par jour pour petit chien de 10 kilos, 1 à 1.4 litre pour un chien de 20 kilos, 2 à 2.8 litres pour un toutou de 40 kilos, etc.

On parle de polydipsie lorsque le chien consomme plus 100ml par kilos de masse corporelle quotidiennement, et que cette augmentation est significative par rapport à ses anciennes habitudes et demeure constante.

Par ailleurs, la polydipsie est presque systématiquement accompagnée d’une émission plus abondante d’urine (polyurie), on nomme alors ce trouble la polyuro-polydipsie.

Un élément essentiel à garder en tête est que la polydipsie est relative, c’est-à-dire qu’elle doit être mise en perspective avec différents éléments pour déterminer son caractère potentiellement pathologique.

Par exemple, il est normal qu’un chien se mette à boire beaucoup en cas de canicule, ou même de chaleur modérée si elle est soudaine ou que votre toutou y est sensible.

Un changement d’alimentation est aussi souvent la cause de polydipsie, notamment quand le chien passe d’aliments humides (pâtées) à des aliments secs (croquettes).

Banniere assurances chien


Causes de la soif excessive chez le chien

Un grand nombre de pathologies et d’éléments non pathologiques peuvent pousser un chien à boire soudainement en grande quantité.

Il faut distinguer 3 grandes causes de soif excessive chez le chien : les maladies, les troubles du comportement et les traitements médicaux.

Les maladies provoquant une soif excessive chez le chien

Une des affections courantes du chien que les maîtres craignent le plus quand leur toutou se met subitement à boire plus que de raison est le diabète sucré, maladie qui ne connaît, pour l’heure, pas de traitement.

Le diabète peut venir de multiples causes (hérédité, traumatisme, mauvaise hygiène de vie, etc.) et consiste en une dégénération du pancréas, organe vital permettant de sécréter l’insuline, une hormone régulant le taux de sucre dans le sang du chien.

En cas de diabète sucré, le chien ne peut plus réguler le taux de sucre dans son organisme et va donc se mettre à boire davantage par réflexe pour tenter d’éliminer le glucose à travers son urine.

Le diabète ne se guérit pas, car le pancréas ne peut être réparé, mais des traitements visant à injecter de l’insuline au chien pour parer aux manquements de cet organe peuvent lui permettre de vivre normalement pendant de longues années.

Le diabète insipide est un « faux » diabète, dans le sens où il ne concerne ni l’insuline ni le pancréas, mais porte le nom de cette maladie parce qu’il en présente les mêmes symptômes.

Le diabète insipide est un trouble hormonal, l’hormone régulant les fonctions rénales n’étant alors soit plus produite par le système nerveux (diabète insipide central), soit plus « interprétée » par les reins qui ne sont alors plus régulés (diabète insipide néphrogénique).

Dans les deux cas, les reins filtrent mal les déchets, notamment en ne réabsorbant pas l’eau nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme, ce qui entraine des urines abondantes et très diluées, ainsi qu’une soif excessive.

Le diabète insipide est rarement traité, et le chien peut vivre normalement s’il dispose de beaucoup d’eau en permanence. Ce dernier point est cependant crucial, car l’animal est susceptible de déshydrater en quelques heures seulement, risquant alors le coma, puis la mort. (1)

L’insuffisance rénale, qui peut survenir des suites du diabète sucré, peut aussi pousser le chien à boire davantage, tout comme l’insuffisance hépatique et la pancréatite, autant de pathologies atteignant des organes vitaux du chien.

Une détérioration de ces organes (respectivement des reins, du foie et du pancréas) engendre en effet des atteintes systémiques qui endiguent le fonctionnement global de l’organisme du chien.

Le Syndrome de Fanconi qui consiste en un filtrage excessif des reins éliminant alors plus de substances qu’ils ne le devraient, peut également être suspecté en cas de polydipsie.

Des troubles hormonaux et endocriniens, comme l’hyperthyroïdie, la maladie d’Addison ou le Syndrome de Cushing sont aussi à l’origine de polydipsies, les hormones étant nécessaires à la régulation des fonctions vitales de l’organisme.

Enfin, les tumeurs et les traumatismes situés au niveau du système nerveux du chien peuvent également provoquer des troubles de la soif, associée à des troubles rénaux ou non.

Les médicaments provoquant une soif excessive chez le chien

Si votre chien est sous traitement médical, il est possible que celui-ci soit à l’origine d’une soif inhabituelle.

Les corticoïdes, diurétiques, progestatifs et aminoglycosides font partie des médicaments provoquant souvent une polydipsie, associée ou non à une polyurie.

Les troubles de la soif provoqués par un traitement prescrit par un vétérinaire sont dits « iatrogènes » et doivent être distingués des éventuelles séquelles consécutives à un traitement lourd entrainant une insuffisance rénale.

Quels que soient le trouble pour lequel votre chien est traité et les médicaments qu’il prend, il est important d’en informer votre vétérinaire si vous constatez une polydipsie chez votre toutou. 

Il est possible que ses reins soient trop fragiles pour supporter le traitement, auquel cas le vétérinaire vous proposera un autre traitement lorsque c’est possible.

Les troubles du comportement provoquant une soif excessive chez le chien

Il arrive également que les chiens souffrent de problèmes psychologiques qui les poussent à boire compulsivement plus que la normale.

Avant d’envisager cette possibilité, il est impératif d’écarter toutes les autres causes pathologiques comme le diabète, l’insuffisance rénale ou le syndrome de Cushing.

Lorsque votre vétérinaire aura écarté tout dysfonctionnement physiologique, il pourra potentiellement déterminer que votre toutou est atteint de potomanie.

La potomanie est un trouble du comportement qui traduit une profonde anxiété chez le chien et se manifeste par l’absorption compulsive d’eau et, souvent, de tous les liquides à la portée de l’animal.

Logiquement, la potomanie s’accompagne d’une polyurie secondaire, c’est-à-dire due à la polydipsie et non pas à l’origine de celle-ci.

Ne grondez jamais votre toutou s’il boit trop et ne le privez surtout pas d’eau, même en cas de malheureux incidents dus à une vessie en permanence bien trop remplie.

Si votre toutou présente une potomanie, il est nécessaire de trouver la source de son stress pour lui venir en aide avec, si besoin, l’assistance d’un comportementaliste canin.

La soif excessive chez le chien peut avoir de multiples causes, mais, quelles que soient celles-ci, il est crucial de toujours laisser de grandes quantités d’eau claire à disposition de votre chien.

S’il a soif, ce n’est en effet pas pour rien, et les pathologies sous-jacentes peuvent entraîner une déshydratation parfois mortelle si le chien ne peut pas boire suffisamment pour combler ses besoins.

Même si votre vétérinaire suspecte un trouble psychologique comme la potomanie, vous devez traiter la source du problème et ne jamais tenter de supprimer le symptôme en diminuant l’accès à l’eau de votre chien, ce qui pourrait avoir une issue dramatique.

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.