CaniprofSanté du chienParalysie du chien : Causes, Symptômes, Traitements ?

Paralysie du chien : Causes, Symptômes, Traitements ?

La paralysie du chien provoque des symptômes très impressionnants, mais ces derniers ne disent malheureusement pas grand-chose au maître sur l’origine du problème.

En général, la paralysie du chien est révélatrice d’atteintes de la moelle épinière. Ces dernières ne sont pas toujours irréversibles, et il est essentiel de consulter rapidement vétérinaire pour offrir à votre chien les meilleures chances de retrouver sa mobilité, lorsque c’est possible.

Aujourd’hui, je vous propose d’en apprendre plus sur la paralysie du chien, ses causes fréquentes et la meilleure façon de réagir lorsque votre compagnon à quatre pattes semble en être atteint.

La paralysie chez le chien, c’est quoi ?

La paralysie du chien est un symptôme consistant en une diminution ou une disparition complète de la capacité de l’animal à contrôler une partie ou la totalité de son corps.

En règle générale, elle survient lorsque la moelle épinière a subi des lésions. En effet, la moelle épinière est indispensable au contrôle des mouvements et des sensations du chien.

On pourrait la comparer à un câble électrique parcourant le corps de la tête aux pieds, qui transmet les informations directement du cerveau à chacun des muscles de l’organisme.

La moelle épinière du chien est couramment exposée à deux types de lésions susceptibles de causer une paralysie : la compression et l’infiltration.

En cas de compression, la moelle épinière est compressée par un élément externe. En cas d’infiltration, c’est un élément interne qui altère ses tissus et son fonctionnement.

Les axones, fibres nerveuses composant la moelle épinière, sont alors détruits ou partiellement détériorés, ce qui peut priver le chien de son équilibre, de ses capacités de mouvement et/ou de sa sensibilité à divers degrés : c’est la paralysie.

Lorsque la moelle épinière du chien est détériorée, la paralysie concerne souvent ses membres et les symptômes sont principalement moteurs.

Toutefois, la paralysie du chien peut être causée par d’autres troubles neurologiques et ne concerne pas uniquement la mobilité du chien, mais aussi les muscles de son visage, son œsophage, de son larynx… et de bien d’autres organes.

Banniere assurances chien


Pourquoi mon chien est-il paralysé ?

La moelle épinière ne se détériore pas sans raison, et il existe différentes causes à la compression ou l’infiltration de ses tissus, si nombreuses qu’il serait impossible de toutes les exposer ici.

Notons que les compressions de la moelle épinière sont plus fréquentes que les infiltrations chez le chien. Elles se manifestent le plus souvent par une paralysie des membres, généralement des postérieurs.

Enfin, certaines paralysies sont causées par des atteintes neurologiques et non par une détérioration de la moelle épinière.

Paralysie des membres chez le chien : les principales causes de compression de la moelle épinière

La hernie discale est l’affection la plus souvent rencontrée chez les chiens présentant une paralysie des membres arrière par compression.

Elle survient lorsque les disques de la colonne vertébrale se détériorent et perdent de leur élasticité. L’anneau du disque finit alors par se rompre, et le noyau s’en échappe pour sortir de sa cavité et compresser la moelle épinière.

La hernie discale peut provoquer des symptômes aigus lorsqu’elle survient soudainement, par exemple après un saut, un faux mouvement ou à la suite d’un traumatisme, ou bien occasionner des symptômes chroniques lorsque les disques se détériorent lentement.

C’est une pathologie que l’on rencontre surtout chez les chiens à dos longs, comme le gentil petit Teckel ou l’adorable Corgis. (1)

Les traumatismes, qu’ils occasionnent une hernie discale, une fracture des vertèbres ou d’autres types de lésions, sont également des causes fréquentes de paralysie des membres chez le chien.

Un choc violent, une chute ou même un saut un peu brutal chez un chien fragile peut provoquer des traumatismes suffisants pour détériorer la moelle épinière.

Généralement, l’apparition de la paralysie est alors très soudaine, et le maître peut la mettre en relation avec un incident récent ou une fugue de son chien au cours de laquelle il aurait pu se faire percuter par une voiture ou subir toute autre blessure.

Plus rarement, les chiens peuvent être atteints de tumeurs vertébrales, cancéreuses ou bénignes, risquant de comprimer la moelle épinière et de provoquer une paralysie.

Les chiens sont également sujets aux douloureux abcès des disques intervertébraux qui peuvent affecter la moelle épinière et se solder par une paralysie.

Paralysie du chien : les principales causes d’infiltration de la moelle épinière chez le chien

On distingue deux types de troubles pouvant infiltrer la moelle épinière et détériorer ses tissus de l’intérieur : les maladies infectieuses, et les maladies non infectieuses.

Les maladies infectieuses sont causées par un pathogène extérieur, tel qu’une bactérie, un virus ou un parasite, qui détruit les axones de la moelle épinière. Ce type de pathologie demeure toutefois plutôt rare chez le chien.

Les maladies non infectieuses sont généralement d’origine auto-immune et restent encore aujourd’hui très mystérieuses. Les tissus de la moelle épinière sont alors généralement détruits par les globules blancs du chien, qui se retournent contre son organisme.

Enfin, il existe des tumeurs infiltrantes de la moelle épinière à même de provoquer une paralysie totale ou partielle, généralement de manière progressive.

Paralysie du chien : les principales causes d’atteintes neurologiques

Certaines affections neurologiques peuvent également être en cause dans l’apparition d’une paralysie partielle ou totale chez le chien.

Elles peuvent être provoquées par des maladies infectieuses (botulisme, rage, Maladie de Carré, etc.), mais aussi par des parasites ou des neurotoxiques.

La paralysie à tique est un syndrome parasitaire gravissime qui se manifeste par la paralysie temporaire (mais potentiellement fatale) chez le chien hypersensible à la salive de ce parasite.

Enfin, bon nombre de poisons contiennent des neurotoxiques susceptibles de provoquer une paralysie totale ou partielle chez nos compagnons à quatre pattes.


Symptômes de la paralysie chez le chien

La paralysie du chien n’est pas toujours aussi évidente à diagnostiquer qu’on pourrait l’imaginer. Une simple boiterie peut traduire une atteinte de la moelle épinière, que le maître peut tout bonnement confondre avec une entorse.

Une toux, des difficultés respiratoires (dyspnée) ou une intolérance à l’effort peuvent traduire une paralysie du larynx, organe des voies respiratoires.

En cas d’empoisonnement, la paralysie peut être accompagnée ou précédée de troubles digestifs, de tremblements, de convulsions ou d’épisodes de fièvre.

Dans la plupart des cas, les symptômes sont toutefois équivoques : le chien ne peut plus solliciter les muscles de son corps comme habituellement, ce qui affecte visiblement ses fonctions motrices.

Lorsque ce sont ses membres qui sont atteints, il a tendance à traîner la patte comme s’il s’agissait d’un morceau de chiffon.

Quand la paralysie atteint des organes vitaux, le chien peut avoir du mal à respirer, et quand ce sont ses organes digestifs qui sont affectés, il peut peiner à manger, régurgiter ses repas et/ou faire des fausses routes.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement et pronostic

Si le traitement et le pronostic de la paralysie sur le chien dépendent systématiquement du trouble en cause et de sa sévérité, il demeure un fait qui ne varie presque jamais : plus le chien est soigné tôt, plus il a de chances de s’en sortir.

Les hernies discales, par exemple, se traitent bien, mais peuvent laisser des séquelles durables lorsque la moelle épinière a été compressée trop longtemps (plus de 48 heures).

En effet, il convient de noter que les tissus nerveux sont non seulement très fragiles, mais ont également le défaut de ne pas cicatriser, ce qui signifie que toute blessure est définitive.

En cas d’empoisonnement, il faut également courir chez le vétérinaire afin que le chien bénéficie d’un antipoison ou soit mis sous assistance respiratoire le temps que les effets des neurotoxiques se dissipent.

La paralysie à tique, par exemple, ne laisse généralement pas de séquelles, sauf si les poumons ont été paralysés et que le cerveau a été privé d’oxygène.

En tout état de cause, la durée de la paralysie joue un rôle prépondérant sur le pronostic du chien. Le traitement peut aussi être risqué, car il peut impliquer une chirurgie pour éliminer la cause du problème, notamment lors de hernie discale, le trouble le plus souvent impliqué dans la paralysie chez le chien. (2)

Questions fréquemment posées par les maîtres

Mon chien est paralysé, que faire ?

Si votre chien est paralysé, n’attendez surtout pas avant de le conduire chez un vétérinaire : chaque minute compte pour lui éviter de souffrir de séquelles à vie et/ou de succomber.

En effet, en cas de paralysie aiguë due à un neurotoxique, par exemple, les lésions peuvent rapidement évoluer, débutant par des atteintes des extrémités, puis des membres, et enfin des organes vitaux (poumons, cœur…).

En cas de paralysie chronique, comme celle provoquée par une hernie discale dégénérative, il est également essentiel d’agir en urgence : plus la paralysie dure, plus les lésions de la moelle épinière, qui ne se régénère pas, s’étendent.

Pourquoi mon chien est-il soudainement paralysé ?

Si votre chien est brusquement paralysé, il a probablement été victime d’un traumatisme (accident de voiture, chute violente, etc.) qui a détérioré sa moelle épinière.

Il est également possible qu’il ait été empoisonné ou qu’il fasse une réaction allergique à une piqûre de parasite.

Quelle que soit l’origine du problème, il est urgent de le conduire chez un vétérinaire qui diagnostiquera les causes de son malheur et vous proposera un traitement adéquat.

Pourquoi mon chien est-il paralysé des pattes arrière ?

De multiples affections peuvent provoquer une paralysie des membres arrière chez le chien, mais la plus fréquente est la hernie discale, qui peut survenir subitement ou progressivement.

La hernie discale est extrêmement douloureuse pour les chiens, n’attendez donc pas avant de conduire votre toutou chez un vétérinaire pour soulager sa souffrance et lui offrir un traitement précoce qui lui permettra généralement de retrouver sa mobilité sans séquelles.

Comment savoir si mon chien est paralysé ?

La paralysie du chien se manifeste par la perte de contrôle de certaines de ses fonctions. Si votre chien boite sans présenter de blessure apparente et sans sembler souffrir outre mesure, par exemple, il est possible qu’il soit atteint de paralysie.

Il en va de même s’il régurgite ses repas ou présente une détresse respiratoire : ses poumons, sa trachée, son œsophage, ou encore son larynx sont autant d’organes pouvant être atteints de paralysie.

La paralysie du chien est une affection qui fait peur, mais elle n’est pas forcément fatale ni irréversible, et il est essentiel que le maître parvienne à garder son sang-froid pour agir correctement et offrir à son compagnon le meilleur pronostic.


S’il est important de ne pas perdre espoir, il ne faut pas non plus négliger cette affection qui peut laisser des séquelles durables lorsqu’elle n’est pas traitée à temps.

Il vous reste des questions sur la paralysie du chien, ses causes, ses conséquences ou ses traitements ? Posez-les-nous en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.