fbpx
CaniprofSanté du chienOméga-3 pour chien : sont-ils utiles ou nocifs ?

Oméga-3 pour chien : sont-ils utiles ou nocifs ?

On entend bien souvent parler des oméga-3 et de leurs multiples bienfaits sur la santé des chiens, comme sur celle des humains.

Mais à quoi servent vraiment ces acides gras ? Sont-ils véritablement bons pour la santé de nos compagnons à quatre pattes ?

Aujourd’hui, je vous propose de nous pencher un plus avant sur les oméga-3 dans l’alimentation des chiens, les qualités qu’on leur prête et les mythes qui courent à leur sujet.

Oméga-3 pour chien, c’est quoi ?

Les oméga-3 sont des acides gras dits « insaturés », et réputés pour leurs bienfaits sur la composition des cellules de l’organisme et son fonctionnement global.

Parmi les oméga-3, certains sont « essentiels », c’est-à-dire qu’ils ne peuvent être produits par l’organisme des chiens et doivent donc être absorbés à travers son alimentation.

Leur rôle dans la constitution des membranes cellulaires et leurs propriétés antioxydantes sont avérés par de nombreuses études scientifiques.

De fait, les oméga-3 réduisent la sensibilité des cellules aux agressions des radicaux libres, neutralisant ainsi en partie la production de ces agents qui causent le vieillissement.

Les oméga-3 sont également réputés pour leurs vertus anti-inflammatoires. En effet, les inflammations sont causées par une activité excessive du système immunitaire qui survient lors de la transformation des oméga-6 en leucotriènes B4 ou LTB4.

Les oméga-3 neutralisent cette transformation, en convertissant les oméga-6 en leucotriènes B5 ou LTB5, un élément moins puissant qui provoque une inflammation moindre.

De plus, les oméga-3 issus de matières végétales ralentissent également la production des interleukines 1 et 6, substances pro-inflammatoires.

Les oméga-3 participent aussi à la production et au maintien d’un film lipidique sain, ce dernier visant à protéger la peau et les poils des agents externes.

Ils participent à la tenue d’un poil en bonne santé, brillant et souple, qui protège mieux la peau de l’animal et l’isole davantage de la chaleur et du froid.

Leur efficacité à visée thérapeutique dans le traitement symptomatique des affections cutanées (purit, rougeurs, irritations, etc.) n’a cependant pas été démontrée. (1)

Certaines études scientifiques prêtent également à ces acides gras un rôle préventif dans l’apparition de l’insuffisance cardiaque, mais, pour l’heure, les données recueillies sur ce sujet sont encore minces.

À noter que chez les humains en bonne santé, de récentes études viennent contredire des études antérieures concernant l’efficacité des omega-3 dans la réduction des risques cardiovasculaires.

La supplémentation en oméga-3 demeure conseillée chez les personnes souffrant de troubles cardiaques, mais ne permettrait pas de prévenir l’apparition de ces troubles chez les personnes en bonne santé. (2; 3)

Banniere assurances chien


Oméga-3 en supplémentation VS oméga-3 déjà présents dans l’alimentation du chien

Quand on pense aux oméga-3, on pense volontiers à ces petites capsules qu’humains et animaux peuvent avaler en compléments de leurs repas quotidiens pour augmenter leurs apports en acides gras.

Pourtant, les suppléments en oméga-3 s’avèrent bien moins efficaces qu’une alimentation équilibrée contenant une proportion recommandée d’acides gras.

En effet, il est toujours tentant, en nutrition, d’isoler les actifs aux bienfaits démontrés (minéraux, vitamines, acides gras, etc.) pour les concentrer en gélules et en absorber des doses plus importantes sans avoir à changer son alimentation.

Or, il est largement admis dans la sphère scientifique que les aliments contiennent différentes substances qui agissent en synergie, et que, quel que soit l’actif qui nous intéresse dans un aliment, il convient de privilégier l’aliment entier plutôt que ce nutriment isolé.

De fait, les substances actives sont souvent bien moins efficaces – voire tout à fait inefficaces – lorsqu’elles sont isolées, tandis qu’elles regorgent de bienfaits quand elles sont absorbées via un aliment, et donc cumulées avec d’autres actifs.

Si les synergies engendrées par l’absorption de certains aliments ne sont pas encore toutes bien comprises ou expliquées, leurs effets n’en demeurent pas moins observables, quantifiables et reproductibles, et donc bien réels.

Aussi, il est démontré que les apports en oméga-3 sont plus efficaces lorsqu’ils sont intégrés dans l’alimentation du chien, ce qui est généralement le cas dans les croquettes et pâtées de bonne qualité.

La supplémentation devrait donc plutôt être réservée aux chiens présentant des pathologies particulières (maladies cardiaques, notamment), sur recommandation d’un vétérinaire.


Comment donner des oméga-3 à son chien ?

Si les oméga-3 sont bel et bien indispensables à la bonne santé de l’organisme des chiens, il n’est généralement pas nécessaire d’en donner en supplément à nos animaux de compagnie.

Il est cependant hautement recommandé d’opter pour une alimentation de qualité, qui contient déjà tous les acides gras essentiels dont votre toutou a besoin.

Pour les animaux nourris à l’aide de rations ménagères ou suivant un régime BARF, l’apport d’oméga-3 peut se faire à travers de menus à base de poissons gras (saumons, sardines, harengs, maquereaux, etc.) servis une à deux fois par semaine.

Certaines huiles de poisson peuvent également être ajoutées à l’alimentation de votre chien, à condition d’éviter l’huile de foie de morue, autrefois plébiscité, qui peut s’avérer très toxique du fait de sa forte teneur en vitamine A.

On trouve également des oméga-3 d’origine végétale dans de nombreuses graines et noix (graines de lin, canola, noix, etc.), mais leur taux de conversion est relativement faible, ce qui n’en fait pas des sources d’acides gras idéales pour les carnivores que sont nos chiens.

Pour les chiens qui se trouvent dans des conditions particulières (obésité, diabète, insuffisance cardiaque, etc.) une supplémentation en oméga-3 sous forme de gélules, de capsules ou d’huile de poisson peut-être prescrite par un vétérinaire.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Questions fréquemment posées par les maîtres sur les oméga-3 pour chien

Pourquoi donner des oméga-3 à mon chien ?

Les oméga-3 sont des acides gras visant à ralentir le vieillissement (oxydation) des cellules de l’organisme du chien.

Ils sont indispensables à la santé de l’animal, et permettent notamment de maintenir la santé de son derme et de ses poils, ainsi que de réguler son système immunitaire.

Quels sont les aliments pour chien riches en oméga-3 ?

Les poissons gras sont les aliments convenant aux chiens parmi les plus riches en oméga-3. Ils ont surtout l’avantage de contenir des oméga-3 présentant un fort taux de conversion, c’est-à-dire pouvant être facilement utilisés par l’organisme.

Les croquettes et pâtées de grande qualité contiennent généralement suffisamment d’oméga-3 pour répondre aux besoins de votre chien.

Les oméga-3 peuvent-ils guérir certaines maladies du chien ?

Non, les oméga-3 ne peuvent pas servir de traitements curatifs malgré toutes les vertus qu’on leur prête.

Chez un chien en bonne santé, ils ralentiront l’oxydation des cellules et participeront au maintien d’une peau saine.

Ils sont indiqués pour réduire les risques d’AVC chez les chiens souffrant d’insuffisance cardiaque, mais n’ont pas cette propriété chez les chiens en santé.

Puis-je donner de l’huile de poisson à mon chien pour augmenter son apport en oméga-3 ?

Bien qu’il soit préférable de donner à votre chien une alimentation de grande qualité contenant suffisamment d’oméga-3, il est possible d’augmenter son apport en acides gras avec de l’huile de poisson.

L’huile de foie de morue est à éviter absolument, car elle peut s’avérer très toxique en raison de sa forte teneur en vitamine A.

L’huile de saumon est plus répandue sur le marché canin, et permet un apport en oméga-3 conséquent lorsqu’elle est de bonne qualité.

Les oméga-3 sont aussi bons pour les chiens que pour les humains, mais ils doivent toutefois être distribués avec parcimonie pour éviter les effets secondaires, notamment digestifs, associés aux excès.

La meilleure solution consiste à donner à votre chien des aliments riches en oméga-3, plutôt que des oméga-3 isolés sous forme de complément.


Vous évitez ainsi les risques de surdose et privilégiez une alimentation saine. Que du positif pour votre meilleur ami à quatre pattes !

Il vous reste des questions sur la place des oméga-3 dans l’alimentation de votre chien ? Posez-les-nous en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.