CaniprofSanté du chienLuxation de la rotule chez le chien : Causes, Symptômes, Traitements ?

Luxation de la rotule chez le chien : Causes, Symptômes, Traitements ?

La luxation de la rotule est une pathologie fréquente chez les chiens, que l’on croise essentiellement chez les toutous de petite race. Elle consiste en un déplacement de l’os de la rotule qui sort de son logement.

Ce phénomène pouvant être particulièrement douloureux pour l’animal, il est important de savoir le reconnaître pour le faire soigner rapidement. Les petits chiens prédisposés à ce trouble de santé devraient notamment être surveillés de près.

Dans notre article aujourd’hui, on vous dit tout sur la luxation de la rotule chez le chien, ses causes, ses symptômes et les traitements permettant de la corriger.

luxation de la rotule chez un Akita Inu

La luxation de la rotule chez le chien, c’est quoi ?

La luxation de la rotule, ou luxation patellaire, est un trouble orthopédique qui survient lorsque la rotule sort de son logement, ce qui entrave la mobilité du chien.

La rotule est un petit os logé dans le tendon relié au muscle de la cuisse, le quadriceps, au niveau de l’articulation du genou, aussi nommé grasset chez le chien – et autres quadrupèdes.

Ce petit os, que l’on connaît également sous le nom de patelle, permet de maintenir la structure de l’articulation et d’assurer la cohésion du mouvement articulaire en coulissant au rythme des flexions et extensions du genou.

En cas de luxation de la rotule, l’os se déboîte, coulissant hors de sa fosse, la trochlée. Le mouvement du genou est alors entravé, et parfois extrêmement douloureux.

La luxation de la rotule peut être unilatérale ou bilatérale, c’est-à-dire concernant un genou ou les deux, permanente ou intermittente, et coercible ou non, l’os pouvant être remis en place et y demeurer, ou non.

Quel que soit son degré de gravité, la luxation de la rotule favorise le développement d’arthrose du genou dès lors qu’elle se prolonge ou récidive.

Il s’agit d’une affection orthopédique fréquente, surtout chez les chiens de petite race qui sont prédisposés à une forme héréditaire particulière. Il existe également une forme congénitale chez certains chiots de race naine.

Le degré de gravité de la luxation de la rotule est catégorisé au regard de quatre grades s’appuyant essentiellement sur la sévérité de ses symptômes.

La luxation de la rotule de Grade I est très occasionnelle et coercible. À ce stade, l’os reprend donc spontanément sa place et y demeure, sans besoin d’une intervention vétérinaire.

La luxation de la rotule de Grade II est intermittente, récidivant plus souvent que celle de Grade I. Elle demeure coercible ou réductible (pouvant être remise en place à l’aide de manipulations).

Lorsqu’elle est de Grade III, la luxation de la rotule est permanente. Elle reste réductible, mais n’est pas coercible, car elle ne reste pas en place une fois repoussée dans sa fosse.

Enfin, la luxation de la rotule de Grade IV est permanente, et n’est ni coercible ni réductible. Elle est souvent compliquée d’une déformation de l’articulation. (1)

Banniere assurances chien


Causes de la luxation de la rotule chez le chien

La luxation de la rotule du chien est souvent une pathologie multifactorielle, qui peut être consécutive à différents phénomènes. Toutefois, dans la plupart des cas, une implication génétique est observée.

De fait, elle est fréquemment causée par une anomalie du développement de l’articulation du genou, qui se caractérise à la fois par un défaut d’alignement de la structure (fémur, rotule et tibia) et un manque de profondeur de la trochlée, fosse abritant la rotule.

Des malformations du fémur (os de la cuisse), qui présente une angulation anormale à l’origine de mouvements anormaux, souvent en rotation, peuvent aussi être en cause.

Le tibia (os de la jambe) peut également être concerné par des malformations du plateau qui rendent l’articulation instable.

Un mauvais développement des ligaments et des tendons, notamment une hyperlaxité,peuvent aussi nuire au maintien du complexe articulaire.

Ces anomalies développementales présentent une forte héritabilité, c’est pourquoi on observe une nette prédisposition de certaines races à la luxation de la rotule.

Parmi les chiens les plus souvent concernés par ce trouble, on trouve l’Akita Inu, le Bichon Frisé, le Caniche, le Chihuahua, le Cavalier King Charles, le Cocker, le Lhassa Apso, le Poméranien et le Yorkshire, pour ne citer que les plus connus.

En principe, un chien chez qui une luxation de la rotule a été diagnostiquée, quel que soit son grade, devait être écarté de la reproduction pour ne pas risquer de transmettre cette anomalie à sa descendance, diffusant ainsi la maladie dans la population canine.

L’existence de facteurs favorisants concomitants aux prédispositions génétiques identifiées est aussi suspectée.

Le surpoids, notamment, qui engendre une sollicitation accrue des articulations, tend à favoriser le développement de la luxation de la rotule. Le manque d’exercice peut également conduire à une faiblesse des muscles et des tendons du grasset.

À l’inverse, la pratique d’exercices physiques trop intenses durant la période de croissance, et notamment de sauts verticaux, pourrait provoquer des déformations articulaires favorisant la survenue de luxations de la rotule.

Enfin, certaines luxations de la rotule peuvent être provoquées par des traumatismes (chocs, chutes, etc.) ou des faux mouvements. Ces luxations, dites acquises, sont souvent réductibles et non récidivantes. (2)


Symptômes de la luxation de la rotule chez le chien

Les symptômes de la luxation de la rotule chez le chien varient significativement en fonction du grade de la maladie. Dans le cas d’affections d’ordre génétique ou congénital, les atteintes sont souvent bilatérales.

En cas de luxation de Grade I ou II, le maître observe généralement une boiterie légère ou modérée, souvent intermittente.

Le chien peut se mettre à marcher sur trois pattes, à sautiller, ou à adopter une démarche saccadée, mal assurée, douloureuse et visiblement asymétrique.

Les luxations de Grade III et IV ne laissent habituellement pas de place au doute, car la boiterie est permanente et marquée.

Le chien, souffrant, aura tendance à éviter l’exercice et à se montrer plus sédentaire qu’à son habitude. Il peut être visiblement abattu, triste.

Outre la boiterie, symptôme typique de la luxation de la rotule, et les signes de mal-être pouvant traduire la souffrance du chien, l’animal tend parfois à secouer ou à étirer étrangement sa patte, comme pour tenter de remettre sa rotule en place.

Enfin, chez les chiots atteints de luxation de la rotule congénitale sévère, une déformation des membres arrière est parfois observée.

Les pattes du jeune chien sont arquées, et le genou peut même sembler « inversé » chez les toutous de grandes races.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement et pronostic de la luxation de la rotule chez le chien

Le traitement de la luxation de la rotule chez le chien va dépendre de son grade. Une luxation de Grade I se résorbe généralement toute seule, bien que des manipulations puissent être effectuées pour la remettre en place.

Dans le cas d’une luxation de la rotule de Grade II, les manipulations deviennent souvent nécessaires, et complètement indispensables dans  le Grade III.

En cas de luxation de la rotule de Grade IV, la plus sévère, un traitement chirurgical est incontournable pour remettre la rotule à sa place et éviter les récidives régulières.

De manière générale, l’opération chirurgicale est hautement conseillée à partir du Grade II pour éviter les récidives risquant de nuire à la qualité de vie de l’animal et à la santé de l’articulation sur le long terme, notamment en provoquant de l’arthrose.

Le traitement chirurgical privilégié dépend des causes identifiées. Une chirurgie des tissus mous peut permettre de resserrer les tendons et ligaments lorsqu’une hyperlaxité est en cause.

L’intervention peut également viser à approfondir la trochlée, souvent trop petite pour abriter la rotule.

Enfin, en cas de malformation du tibia ou du fémur, l’os peut être retravaillé afin d’offrir une meilleure stabilité à l’articulation.

En général, le pronostic d’un chien bénéficiant d’une chirurgie orthopédique pour corriger sa luxation de la rotule est très bon, surtout chez les chiens de petite taille. On estime que 90 % des toutous opérés reprennent une vie tout à fait normale.

Le pronostic est plus réservé pour les chiens de grande taille, chez qui la luxation de la rotule est souvent concomitante à d’autres troubles orthopédiques, tels que la dysplasie de la hanche ou des malformations des os longs. (3)

Questions fréquemment posées par les maîtres

Comment savoir si mon chien souffre d’une luxation de la rotule ?

La luxation de la rotule entraîne indéniablement une boiterie, parfois discrète, mais souvent visible. Cette boiterie peut être intermittente ou permanente.

Il est aussi possible de voir le chien secouer sa patte ou l’étirer, comme s’il cherchait à remettre sa rotule en place.

Mon chien a une luxation de la rotule, que faire ?

Si vous suspectez votre chien de souffrir d’une luxation de la rotule, il est indispensable de le conduire chez un vétérinaire.

Cette affection peut en effet être très douloureuse pour l’animal et nécessite généralement une opération chirurgicale pour être définitivement traitée.

Peut-on soigner la luxation de la rotule chez le chien ?

Oui, il existe différents traitements chirurgicaux, généralement très efficaces, pour soigner définitivement la luxation de la rotule chez le chien.

La chirurgie est le seul traitement possible, et elle est fortement conseillée dès la luxation de Grade II pour éviter les complications et permettre au chien de retrouver une bonne qualité de vie.

Quels sont les chiens prédisposés à la luxation de la rotule ?

Ce sont les chiens de petite race, et plus précisément de races naines, qui sont prédisposés à la luxation de la rotule.

L’Akita Inu, le Bichon Frisé, le Caniche, le Chihuahua, le Cavalier King Charles, le Cocker, le Lhassa Apso, le Poméranien et le Yorkshire sont surreprésentés.

Toutefois, cette affection peut aussi accabler les chiens de grande taille, d’autant qu’elle n’est pas systématiquement d’origine génétique, mais peut aussi résulter d’un traumatisme.

La luxation de la rotule est un trouble orthopédique qui peut littéralement empoisonner la vie de nos compagnons à quatre pattes lorsqu’elle n’est pas correctement traitée.

Fort heureusement, il est souvent possible de la guérir définitivement à l’aide d’une intervention chirurgicale rondement menée.

Si vous observez une boiterie chez votre petit toutou, surtout s’il fait partie des chiens à risque, il est donc important de ne pas la négliger, et ce même si elle est discrète et intermittente.


Une bonne hygiène de vie, visant à limiter la prise de poids excessive, est aussi hautement recommandée pour garder votre compagnon à fourrure à l’abri de cette douloureuse affection.

Il vous reste des questions sur la luxation de la rotule chez le chien ? Posez-les-nous dans les commentaires !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.