CaniprofSanté du chienGlaucome du chien : Symptômes, Causes, Traitements ?

Glaucome du chien : Symptômes, Causes, Traitements ?

Le glaucome du chien est un trouble oculaire particulièrement grave, qui peut entraîner une cécité brutale, et même la perte du globe oculaire. 

Cette pathologie provoque, par ailleurs, de vives souffrances, et il est donc essentiel de savoir la reconnaître précocement, afin de la faire soigner au plus tôt.

Aujourd’hui, je vous propose donc de nous pencher sur les symptômes du glaucome chez le chien, ses causes, ses conséquences et son pronostic santé.

glaucome du chien

Le glaucome du chien, c’est quoi ?

En résumé, on pourrait définir le glaucome du chien comme une maladie oculaire, mais, dans les faits, le terme de glaucome fait référence à un syndrome, c’est-à-dire à un ensemble de symptômes consécutifs à de multiples phénomènes.

On parle de glaucome lorsque diverses affections oculaires provoquent une augmentation de la pression oculaire qui vient endommager le nerf optique et les cellules de la rétine.

Notons que l’œil dans son ensemble pâtit de cette pression accrue, mais le nerf optique, qui transmet les signaux captés par la rétine au cerveau afin de les interpréter en images (ce qui produit le sens de la vision), y est particulièrement sensible.

De fait, le glaucome peut rapidement provoquer une cécité brutale, parfois irréversible. Ce phénomène distingue le glaucome du chien, généralement aigu, de celui de l’humain qui progresse souvent lentement et prend donc davantage une forme chronique.

Le glaucome est une urgence vétérinaire vraie, car un traitement précoce est essentiel pour espérer préserver la fonction visuelle du chien.

En l’absence de traitement, la perte complète de la vision au niveau de l’œil atteint est presque inévitable au bout de 48 heures. Par ailleurs, le glaucome peut s’avérer extrêmement douloureux pour le chien.

Les erreurs de diagnostic – malheureusement relativement fréquentes – et les traitements trop tardifs mènent bien souvent à la perte totale de l’œil. (1)

Banniere assurances chien


Causes

Il existe différents types de glaucomes chez le chien, chacun ayant des causes différentes. On distingue notamment les glaucomes congénitaux des glaucomes héréditaires et, enfin, des glaucomes acquis.

Glaucomes congénitaux du chien

Un glaucome congénital est une forme de tare oculaire présente chez le chiot dès sa naissance. Il s’agit d’une affection relativement rare chez nos compagnons à quatre pattes.

La forme congénitale de cette affection survient à la suite de sévères anomalies du développement de l’œil dès le stade fœtal.

Toutefois, les symptômes visibles du glaucome, et notamment la buphtalmie, c’est-à-dire l’enflement de l’œil, ne sont visibles qu’au cours de la croissance, généralement entre les trois et six mois du chiot.

Glaucomes primaires héréditaires du chien

On distingue les glaucomes héréditaires des glaucomes congénitaux chez le chien. Pour cause, si les glaucomes congénitaux sont souvent héréditaires, les glaucomes héréditaires, eux, ne sont pas systématiquement congénitaux, loin de là.

Pour rappel, une maladie héréditaire est une maladie transmise par les parents, quand une maladie congénitale est une maladie présente à la naissance – deux conditions qui peuvent sembler liées, mais ne le sont pas toujours.

Les glaucomes héréditaires du chien sont dits primaires, c’est-à-dire qu’ils surviennent d’eux-mêmes et ne sont pas causés par un autre trouble sous-jacent.

Les chiens concernés par le glaucome héréditaire sont porteurs dès la naissance d’un défaut dans la structuration de l’œil qui les prédispose à développer l’affection à l’âge adulte.

Tous les chiens porteurs de ce défaut ne développeront pas nécessairement de glaucome à l’âge adulte, et les yeux du chiot sont sains à la naissance.

Les défauts structurels en cause ne permettent pas à l’humeur aqueuse, liquide contenu dans l’œil, de s’écouler correctement. Ce dernier s’accumule donc à l’intérieur du globe oculaire, ce qui engendre une surpression.

Le glaucome héréditaire du chien est toujours bilatéral, mais il est rare que les deux yeux de l’animal soient atteints par la maladie au même moment – plusieurs années séparent parfois l’atteinte du premier œil et du second.

Classiquement, la survenue du glaucome héréditaire du chien est particulièrement brutale et entraîne la cécité en quelques jours en l’absence de traitement performant.

Certaines races sont considérées comme plus à risque, comme notamment le cas du Cocker Américain, du Basset Hound, du Boston Terrier, du Chow-Chow et du Shar Pei.

Enfin, il existe une forme particulière de glaucome héréditaire, que l’on rencontre essentiellement chez le Cairn Terrier.

Il s’agit du glaucome mélanocytaire du Cairn Terrier, un trouble correspondant à l’infiltration de mélanocytes (cellules pigmentant la peau) dans les différents tissus de l’œil et de la sclère.

Bien qu’elles ne dégénèrent pas en tumeurs malignes, ces cellules pigmentées colonisent progressivement les structures de l’œil, jusqu’à empêcher l’humeur aqueuse d’être correctement évacuée, ce qui entraîne fatalement l’augmentation de la pression oculaire.

Glaucome secondaire du chien

Un trouble est dit secondaire quand il survient en conséquence d’une maladie primaire. Dans le cas du glaucome secondaire, la cataracte, la luxation du cristallin, les tumeurs intraoculaires, le décollement de la rétine, ou encore les uvéites, sont autant d’affections sous-jacentes pouvant être en cause.

Un traumatisme (choc, griffure, plaies, etc.) ou les séquelles d’une chirurgie oculaire peuvent aussi se compliquer par un glaucome secondaire.

Le glaucome secondaire est fréquemment unilatéral, mais il peut également être bilatéral lorsque la lésion primaire concerne les deux yeux du chien.


Symptômes

Dans la plupart des cas, le glaucome se manifeste par une crise aiguë, particulièrement brutale. En conséquence, il est extrêmement douloureux pour le chien, et le maître peut observer un grand mal-être chez son compagnon.

Le chien a tendance à garder partiellement ou complètement l’œil fermé, à cligner plus souvent des yeux et à larmoyer.

Son œil peut être visiblement rouge, et il est également possible d’apercevoir un reflet blanc ou bleuté sur la surface de la cornée.

L’état général du chien peut rapidement se dégrader, celui-ci pouvant se montrer abattu, stressé, manquer d’appétit et présenter tous les signes d’une grande détresse.

Toutefois, il faut noter que les symptômes intenses du glaucome surviennent généralement lorsqu’il est trop tard, c’est-à-dire quand la pression dans l’œil du chien est déjà très forte.

Pour éviter à votre toutou de souffrir inutilement, voire de perdre la vue, il est donc essentiel de contrôler régulièrement ses yeux pour détecter précocement toute anomalie, quand bien même elle serait particulièrement discrète.

Dans le cas du glaucome mélanocytaire du Cairn Terrier, le maître peut parfois apercevoir des tâches gris clair sur la sclère de l’œil (partie blanche du globe oculaire) avant que la maladie ne se déclare. (2)

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement et pronostic

Il est indispensable de conduire rapidement votre chien chez un vétérinaire s’il souffre d’un glaucome, tant pour soulager la vive douleur qu’il ressent que pour essayer de sauver sa fonction visuelle.

En effet, seul un traitement précoce et efficace pourra éviter à votre toutou de perdre définitivement la vue.

Dans la plupart des cas, le traitement d’un glaucome chez le chien requiert une combinaison de différentes thérapies médicales et chirurgicales.

Le traitement médicamenteux privilégié dépendra du stade d’évolution de la maladie, des éventuels troubles sous-jacents en cause et du profil de l’animal.

Il est important de noter que si un glaucome secondaire peut parfois être définitivement guéri en traitant la cause du problème, ce n’est pas le cas du glaucome primaire héréditaire.

Le traitement visera donc à préserver la fonction visuelle au mieux – lorsque c’est possible – et à accroître la qualité de vie de l’animal en lui évitant de souffrir.

Pour ce faire, le chien devra généralement poursuivre à vie un traitement permettant de maintenir sa pression intraoculaire à un niveau normal.

L’administration quotidienne d’un collyre permettant soit de diminuer la production d’humeur aqueuse, soit de favoriser son écoulement – ou d’une combinaison des deux – est actuellement le traitement traditionnel du glaucome du chien sur le long terme.

Toutefois, du fait de son caractère contraignant pour le maître (il est impossible de manquer une seule administration de collyre), une opération chirurgicale est généralement privilégiée.

Un traitement au laser diode ou l’implantation d’un gognio implant (valve de drainage artificielle) peuvent être envisagés, mais les complications sont fréquentes. Aussi, une énucléation chirurgicale est fréquemment pratiquée pour mettre un terme au problème.

Le pronostic d’un chien atteint d’un glaucome est réservé. La vie du chien n’est pas nécessairement danger, mais sa fonction visuelle est généralement compromise.

De fait, les traitements médicamenteux existants sont contraignants, et les chirurgies palliatives ne sont pas dénuées de complications et n’offrent pas toujours de résultats satisfaisants.

En règle générale, la plupart des thérapies mises en œuvre pour traiter un glaucome ne permettent que de conserver la vision durant quelques mois, voire quelques années, mais, à terme, une énucléation chirurgicale reste presque toujours inévitable.

Bien que cette alternative puisse sembler radicale, il est important de noter qu’un chien s’adapte généralement très bien à la perte de sa vision, qui n’est d’ailleurs pas un sens très développé chez cette espèce.

L’ouïe et l’odorat fantastiques du chien compensent avec brio sa cécité, et l’animal peut retrouver une très bonne qualité de vie en étant enfin définitivement débarrassé des douleurs accablantes provoquées par son glaucome.

Il conviendra toutefois d’accorder davantage attention à chien aveugle pour éviter qu’il ne se mette en danger : rappelez-vous qu’il ne voit pas les voitures arriver, et qu’il ne devrait jamais nager loin de son maître, car, dans l’eau, il ne peut pas se servir de son odorat pour retrouver la berge. (3)

Questions fréquemment posées par les maîtres

Comment savoir si mon chien souffre d’un glaucome ?

Le glaucome du chien provoque de vives douleurs, et il est généralement possible de constater que l’œil de l’animal est rougi et larmoyant, et parfois couvert d’un voile blanc ou bleuté.

Le chien peut également maintenir sa paupière totalement ou partiellement fermée, et sembler abattu, triste, souffrant.

Peut-on soigner le glaucome du chien ?

Dans la plupart des cas, le glaucome du chien ne peut pas être soigné, mais il peut être contrôlé sur une certaine durée à l’aide d’une combinaison de traitements médicaux et chirurgicaux.

Le pronostic de la fonction visuelle du chien est sombre, et une énucléation chirurgicale est souvent indispensable à long terme.

Mon chien a un glaucome, que faire ?

Si vous soupçonnez votre chien d’être atteint d’un glaucome, il est essentiel de vous rendre de toute urgence chez un vétérinaire : cette affection est extrêmement douloureuse, et il risque de perdre la vue s’il n’est pas pris en charge précocement.

Par ailleurs, le glaucome n’est pas une maladie passagère. La douleur ne disparaîtra pas seule, et l’oeil de votre chien ne retrouvera pas sa fonctionnalité sans traitement.

Mon chien souffre d’un glaucome, est-ce grave ?

Oui, le glaucome du chien est une maladie oculaire particulièrement grave, qui provoque une grande souffrance et conduit inévitablement la cécité en l’absence d’une prise en charge précoce.

Même lorsqu’il est traité, le glaucome met toujours en péril la fonction visuelle du chien. Plutôt que de conserver le sens de la vision, qui n’est pas très développé chez nos compagnons à quatre pattes, le traitement consistera donc surtout à soulager la violente douleur provoquée par cette affection.

Le glaucome du chien est une maladie grave, qui conduit malheureusement souvent à la cécité. En effet, les traitements vétérinaires actuellement indiqués pour contrôler la maladie sont souvent coûteux et contraignants, ce qui pousse les maîtres à préférer, à terme, une ablation chirurgicale de l’œil malade.

Pour autant, ce n’est pas parce que la fonction visuelle de votre chien est bien souvent condamnée lorsqu’il souffre d’un glaucome qu’il ne sert à rien de le faire soigner.


Le glaucome est, en effet, extrêmement douloureux. Il est donc essentiel de conduire votre toutou en urgence chez un vétérinaire afin de soulager ses souffrances, même cela implique parfois de dire adieu à son œil.

Votre chien est atteint d’un glaucome ? Quels traitements ont été mis en œuvre pour contrôler sa maladie sur le long terme ? Partagez votre expérience en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.