CaniprofSanté du chienEntropion du chien : Causes, Symptômes, Traitements

Entropion du chien : Causes, Symptômes, Traitements

L’entropion du chien est une anomalie de la formation de la paupière que l’on rencontre fréquemment chez certaines races.

Moins visible que son alter ego, l’ectropion, l’entropion peut être compliqué à détecter, et certains maîtres tardent parfois à conduire leur toutou chez le vétérinaire, malgré la vive souffrance et toutes les complications de santé que ce trouble peut occasionner.

Aujourd’hui, je vous propose donc de nous pencher de plus près sur l’entropion du chien, tant pour apprendre à le reconnaître que pour découvrir comment le prendre en charge au mieux.

entropion du chien

L’entropion du chien, c’est quoi ?

L’entropion du chien est une affection de la paupière consistant en une inversion de cette dernière. Par inversion, on désigne ici un phénomène au cours duquel la paupière s’enroule vers l’intérieur de l’œil.

L’entropion s’oppose ainsi à l’ectropion, qui consiste en l’éversion de la paupière vers l’extérieur, exposant alors les muqueuses qui tapissent l’intérieur de la paupière à l’air libre.

En cas d’entropion, la paupière est enroulée vers l’intérieur et c’est donc l’inverse qui se produit : la face externe de la paupière, couverte de poils, se retrouve en contact avec l’œil.

En conséquence, les cils et/ou les poils du chien vont frotter contre la conjonctive de l’animal, soit en permanence, soit dans des contextes spécifiques, par exemple quand le chien cligne des yeux.

L’entropion peut concerner la paupière supérieure ou inférieure, et être bilatéral ou unilatéral, c’est-à-dire affecter un seul œil ou les deux.

Le plus souvent, cette anomalie est localisée dans l’angle externe de la paupière inférieure. Toutefois, ce trouble peut prendre des formes variées, comme c’est le cas chez le Shar Pei, fréquemment affecté par un entropion de la paupière supérieure.

Il s’agit généralement d’une pathologie héréditaire qui accable les chiens dès leur naissance, bien qu’elle ne se développe réellement qu’au cours de leur croissance.

Enfin, l’entropion est fréquemment associé à d’autres types de malformations ou malpositions de la paupière, en particulier à l’ectropion, auquel cas on parle « d’œil en diamant » ou de macroblépharon. (1)

Banniere assurances chien


Causes

Dans la majorité des cas, l’entropion du chien est d’origine héréditaire. Le gène responsable de cette anomalie est transmis de génération en génération, et l’affection est alors dite congénitale ou développementale.

Toutefois, il existe également des entropions acquis, qui ne sont pas transmis par les gènes, mais surviennent à la suite de phénomènes environnementaux.

Les entropions héréditaires du chien

Les entropions héréditaires sont transmis par les gènes. Ils sont congénitaux lorsqu’ils apparaissent chez le chiot dès sa naissance, ou développementaux lorsqu’ils surviennent au cours de la croissance, généralement avant la puberté.

Une transmission selon un mode autosomal dominant est suspectée, sans toutefois que la science ne s’accorde à ce sujet à l’heure actuelle.

Diverses anomalies génétiques peuvent être mises en cause dans l’apparition d’un entropion, et on distingue notamment les hypertrophies des tissus orbiculaires et/ou palpébrales de la microphtalmie, qui consiste en une atrophie du globe oculaire.

Dans le cas de la microphtalmie, l’œil est trop petit par rapport à la cavité orbiculaire, ce qui laisse à la paupière suffisamment de place pour s’enrouler vers l’intérieur.

Comme c’est le cas pour bien des pathologies héréditaires du chien, certaines races sont prédisposées au développement de l’entropion.

Les petites races, tels que le Caniche, le Bichon, et le Shih Tzu, pour ne citer que les plus connues, sont prédisposées à l’entropion inféro-nasal, c’est-à-dire à l’enroulement de la paupière inférieure au niveau de l’angle interne de l’œil (vers le museau).

Chez ces races, l’entropion est communément associé à un trichiasis (malposition des cils incurvés vers le globe oculaire) et a un épiphora (larmoiements).

L’entropion le plus répandu, et celui qui adopte les aspects les plus variés, est l’inféro-temporal, soit l’enroulement de la paupière inférieure du côté de l’angle externe de l’œil, vers la tempe.

Il concerne essentiellement le Bouledogue Anglais, le Bull Mastiff, le Cocker, les chiens de grandes races, le Beauceron et les molosses, mais on le retrouve également chez le Shar Pei.

Enfin, l’entropion de la paupière supérieure concerne essentiellement le Chow-Chow et le Shar Pei, et demeure plutôt rare chez les autres races

Il est habituellement provoqué par une instabilité des tissus cutanés du front et des paupières, qui engendrent une lourdeur exacerbée des paupières.

Les ligaments et les muscles palpébraux et orbiculaires, qui ne sont pas conçus pour supporter une telle charge, ne parviennent alors pas à maintenir correctement cette paupière bien plus lourde qu’elle ne le devrait. (1,2)

Les entropions acquis

Lorsqu’il n’est pas héréditaire, l’entropion du chien est essentiellement le fruit de trois causes principales : les spasmes musculaires, la sénilité et la cicatrisation.

Les entropions spastiques sont issus de spasmes musculaires répétés sur la durée, généralement provoqués par une douleur persistante.

Le chien sujet aux conjonctivites chroniques, trichiasis ou cil ectopique, dont l’œil est, de fait, fréquemment traumatisé, est susceptible de développer cette pathologie.

L’entropion sénile, que l’on retrouve essentiellement chez le Cocker, survient lorsque les tendons et les muscles orbiculaires se relâchent en vieillissant.

Ils ne retiennent alors plus correctement la paupière vers l’avant, et celle-ci s’enroule vers l’arrière. Notez qu’une pathologie sénile, quelle qu’elle soit, reste toujours une pathologie : elle n’est pas normale, et ce n’est pas parce que le chien est vieillissant qu’il doit être privé de soins.

Enfin, l’entropion cicatriciel survient à la suite d’une cicatrisation anormale ou insatisfaisante. Ce phénomène peut survenir après un traumatisme (choc, griffures, etc.) ou une chirurgie oculaire.

Le retrait d’une tumeur au niveau de la paupière, par exemple, peut donner lieu à un entropion cicatriciel.


Symptômes

Il n’est pas toujours évident de diagnostiquer un entropion chez le chien, notamment lorsqu’il adopte une forme relativement légère ou modérée.

En outre, il s’agit d’une affection aux multiples facettes, qui peut prendre des formes différentes en fonction de la race et de l’âge du chien, comme de son origine (relâchement des tendons, surplus de plis de la peau, etc.).

Généralement, le maître est alerté par les larmoiements persistants et disgracieux de son chien. En se penchant de plus près sur l’œil de son compagnon à quatre pattes, il peut le trouver rougi, sensible ou irrité.

Une sensibilité exacerbée peut se traduire par un myosis, c’est-à-dire une rétractation anormale de la pupille. Le chien peut aussi cligner fréquemment des yeux, ou maintenir sa paupière partiellement ou complètement fermée.

Dans les cas les plus sérieux, l’entropion est clairement visible. Le maître peut tout simplement s’apercevoir que son chien n’a pas un regard vraiment normal par rapport à ses congénères.

La forme de ses yeux peut être inhabituelle, notamment le bord de ses paupières, parfois visiblement enroulé.

Un entropion qui n’est pas pris en charge peut provoquer de nombreuses complications, allant de la kératite, due à un assèchement oculaire, à un ulcère de l’œil, en passant par des conjonctivites chroniques, blépharites et uvéites.

Même en cas de complications mineures, il est important de souligner que l’œil d’un chien est aussi sensible que celui d’un humain.

Avoir en permanence les poils ou les cils de sa paupière mal positionnée et en contact avec sa cornée est donc extrêmement douloureux pour l’animal.

Dans les cas les plus sévères, l’entropion peut, en outre, provoquer des dommages oculaires sérieux altérant la vision du chien ou engendrant une cécité complète.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement et pronostic de l’entropion du chien

Le traitement de l’entropion du chien est exclusivement chirurgical, mais il s’agit malheureusement d’une opération complexe, car la pathologie est plus compliquée qu’elle en a l’air.

L’entropion en lui-même, c’est-à-dire l’enroulement de la paupière, et en effet le fruit de multiples facteurs : surplus de peau, faiblesse du muscle orbiculaire, hyperlaxité des tendons palpébraux…

Or, le traitement nécessite avant tout de trouver l’origine du problème pour mettre en œuvre l’intervention la mieux adaptée.

Le timing n’est pas non plus à laisser au hasard : opéré trop tard, le chien risque de souffrir d’un ulcère de l’œil incurable pouvant lui coûter son oeil.

Opéré trop tôt, il est exposé aux rechutes, car la malposition de sa paupière est susceptible d’évoluer tout au long de sa croissance, soit après une intervention chirurgicale trop précoce, rendant cette dernière inutile.

Le pronostic d’un chien atteint entropion est parfois délicat, car l’opération chirurgicale nécessaire à une guérison complète n’est pas toujours réalisable – bien qu’elle soit heureusement souvent possible.

En l’absence d’intervention, le risque d’ulcère oculaire est élevé, et la cécité, voire le retrait préventif du globe oculaire pour épargner à l’animal les horribles souffrances accompagnant le développement d’un ulcère de l’oeil, peut être inévitable.

Toutefois, lorsqu’il est correctement pris en charge par une intervention chirurgicale réussie, l’entropion du chien offre un bon pronostic.

Questions fréquemment posées par les maîtres

Comment savoir si mon chien a un entropion ?

Il n’est pas toujours évident de détecter un entropion chez le chien, notamment lorsqu’il est léger. Tout symptôme oculaire, quel qu’il soit, devrait vous alerter quant à la présence d’une pathologie – entropion ou autre.

Des larmoiements, rougeurs, myosis, ou autres signes d’inconfort oculaire peuvent témoigner d’un entropion. Parfois, l’aspect des paupières de l’animal est visiblement anormal.

Peut-on soigner l’entropion du chien ?

Oui, l’entropion du chien peut être entièrement guéri grâce à une intervention chirurgicale, bien qu’elle ne soit pas systématiquement possible ni indiquée.

Quels sont les chiens prédisposés aux entropions ?

L’entropion est une pathologie héréditaire, les chiens dont les parents présentent cette anomalie sont donc particulièrement prédisposés.

On retrouve également une incidence plus élevée chez certaines races, notamment les petits chiens (Caniche, Bichon, Shih Tzu…), les molosses (Bulldog Anglais, Mastiff…) et les chiens de grandes races (Beauceron, Dogue…).

Les Shar Pei et les Chows-Chows sont, quant à eux, prédisposés à une forme atypique d’entropion touchant la paupière supérieure, essentiellement du fait de leur surplus de peau.

Quels sont les risques de l’entropion chez le chien ?

L’entropion du chien est non seulement très douloureux, mais s’accompagne aussi souvent de complications oculaires.
Dans les cas les plus graves, il engendre un ulcère de l’œil qui risque de se solder par la perte du globe oculaire.

L’entropion du chien fait partie de ces pathologies fréquentes, mais encore trop souvent négligées malgré les souffrances qu’elles occasionnent.

Tout signe d’inconfort oculaire chez votre compagnon à quatre pattes devrait donc vous alerter : un simple larmoiement n’est jamais anodin, et ce n’est pas parce que votre toutou fait bonne figure qu’il ne souffre pas.


Aussi, si votre toutou fait partie de la longue liste des races de chiens prédisposées à l’entropion, il est essentiel de prêter une attention particulière à la santé de ses yeux. Un bilan de santé régulier chez le vétérinaire est fortement indiqué !

Il vous reste des questions sur l’entropion du chien, ses symptômes, ses causes et ses traitements ? Posez-les-nous en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.