Plusieurs éléments peuvent faire penser à un maître que son chien s’est empoisonné, que ce soit après l’avoir retrouvé à côté d’une bouteille d’antigel mâchouillée, ou parce qu’il présente un comportement anormal.

La réaction du maître est alors cruciale pour offrir à l’animal les meilleures chances de guérisons, quel que soit le poison en cause et la dose ingérée.

Mais encore faut-il parvenir à reconnaître les symptômes d’un empoisonnement chez le chien et savoir que faire dans une situation pareille.

Je vous dis tout dans cet article pour prendre soin de la santé de votre chien.

Qu’est-ce que l’empoisonnement chez le chien ?

Un chien empoisonné est un chien ayant ingéré, inhalé ou touché une substance toxique capable de détériorer son organisme et de mettre sa santé en péril.

En général, les produits nocifs ne sont pas responsables d’empoisonnements chez le chien, mais plutôt de maladies.

Par exemple, le sucre, nocif pour les chiens, est susceptible d’engendrer à long terme un diabète de type II, une maladie grave pour laquelle il n’existe aujourd’hui aucun traitement curatif.

Ce sont en revanche les produits toxiques qui sont responsables des empoisonnements, comme le chocolat qui contient de la théobromine, une substance mortelle pour les chiens à hauteur de 15 grammes de chocolat noir par kilo de masse corporelle.

Certains produits toxiques pour les chiens ne le sont pas pour les humains (raisin, ail, certaines plantes, etc.), et d’autres le sont pour toutes les espèces à des doses variables (Mort aux rats, aconit, antigel, etc.).

Banniere assurances chien



Les principales causes d’un empoissonnement chez le chien

De nombreuses situations et de nombreuses substances peuvent être à l’origine d’un empoisonnement chez le chien, et il est important de les connaître pour protéger son animal au mieux.

Les substances toxiques pour les chiens

Les produits domestiques : bon nombre de produits domestiques sont toxiques pour les chiens, au même titre qu’ils sont dangereux pour la santé des humains.

Parmi ceux-ci on retrouve l’antigel, les produits ménagers (détartrants, détergents, nettoyant, etc.), l’eau de javel, les hydrocarbures, les solvants, et bien d’autres substances chimiques.

Ces produits sont généralement étiquetés en fonction de leur dangerosité : les produits « toxiques », « nocifs » ou « corrosifs » doivent être manipulés avec précaution et rangés dans un lieu inaccessible à votre chien.

D’autres produits sont « seulement » nocifs pour les humains, mais toxiques – et parfois mortels – pour les chiens.

Il s’agit par exemple du tabac ou des e-liquides pour cigarettes électroniques, de l’alcool, du cannabis ou de tout autres produits contenant des substances actives.

Les plantes toxiques pour les chiens :  plantes d’intérieur en pot, fleurs sauvages, arbres de votre jardin ou buissons des bois, la nature regorge de tueurs capables d’empoisonner votre toutou.

La plupart des plantes toxiques pour les chiens ne le sont pas – ou peu – pour les humains, il se peut donc que vous ne le soupçonniez pas de représenter un danger pour votre chien.

Si presque tout le monde connaît la dangerosité de l’Aconit, de la Digitale, du Laurier Rose ou du Colchique d’Automne, qui pourrait se douter que les Bégonias, les Hortensias, les Ficus ou les Citrus en veulent eux aussi à votre fidèle compagnon ?

Les médicaments pour humains : les médicaments pour les humains ne doivent jamais être donnés aux animaux, sauf sur les recommandations explicites d’un vétérinaire.

Le Paracétamol ou l’Aspirine représentent, parmi tant d’autres, des dangers mortels pour les chiens et doivent toujours être rangés hors de leur portée.

Attention à ne jamais tenter l’automédication avec votre toutou : certains médicaments pour humains peuvent comporter des molécules utilisées en médecine vétérinaire, ce qui peut laisser penser aux maîtres qu’ils conviendront aux chiens.

Or, non seulement la question du dosage se pose, mais aussi celles des excipients qui peuvent être létaux pour les chiens comme c’est le cas du Xylitol, un édulcorant.

Les aliments pour humains : beaucoup refusent d’y croire, mais nombre d’aliments inoffensifs pour les humains peuvent empoisonner un chien et provoquer sa mort.

C’est le cas du chocolat, du café, du raisin – et surtout du raisin sec, des noix de macadamia, de l’ail et de bien d’autres ingrédients.

Pour éviter ce genre d’accident, il faut éviter de distribuer les restes de ses repas à son chien et ne pas improviser dans la création de recettes de rations ménagères si telle est l’alimentation que vous avez choisie pour votre toutou.

Les situations pouvant provoquer un empoisonnement chez le chien

Les actes de malveillance : les chiens empoisonnés par des voisins malveillants sont malheureusement légion, je vous recommande donc de prêter une attention particulière aux individus qui pourraient en vouloir à votre animal.

Si votre chien a tendance à aboyer sans cesse, à fuguer, à détériorer les biens de voisins ou à effrayer les habitants du quartier, il se peut que quelqu’un veuille lui nuire à l’aide d’un appât empoisonné – souvent à la mort aux rats. (1)

À noter qu’il est de votre responsabilité d’assurer la tranquillité de vos voisins, la première chose à faire pour prévenir ce genre de situation est donc de résoudre les problèmes de comportements de votre animal.

N’usez jamais de violence avec un chien réfractaire, et ne laissez pas non plus la situation dégénérer et vous échapper complètement.

Les comportements indésirables chez les chiens ont toujours une cause : commencez par chercher celle-ci pour l’éliminer.

Par exemple, un chien fugueur est souvent un chien entier qui changera de comportement une fois stérilisé.

Un chien aboyeur manifeste souvent une angoisse due à l’ennui ou à une séparation trop longue avec un maître qui travaille toute la journée.

La plupart du temps, ces situations se résolvent en appliquant les méthodes éducatives adéquates en fonction de la cause du comportement indésirable.

Si vous ne parvenez pas à éduquer votre chien en douceur pour éviter qu’il ne dérange tout le quartier, la meilleure chose à faire est de vous adresser à un éducateur canin professionnel ou à un expert du comportement canin.

Les erreurs du maître :  bon nombre de maîtres sont mal informés sur la toxicité de certains aliments et médicaments sans danger pour les humains.

Aussi, il n’est pas rare de voir un chien décéder des suites d’une intoxication au Paracétamol ou à la théobromine, après que son maître ait simplement voulu soulager ses douleurs à l’aide d’un Doliprane ou récompenser en lui offrant quelques barres de chocolat. (2)

Les chiens gloutons et chiots : les jeunes chiens qui découvrent le monde ont tendance à tout mettre à la bouche, et encourent donc un risque d’empoisonnement accru.

Ils sont notamment susceptibles de mâcher des plantes vénéneuses, d’avaler des baies toxiques ou des fruits fermentés, mais aussi de voler votre paquet de cigarettes ou de fouiller dans votre placard à produits ménagers.

Il en va de même avec certains chiens adultes qui conservent cette habitude en grandissant, ainsi que pour les races bien connues pour gober tout et n’importe quoi (notamment les Beagles).

dresser son chien en 15 min par jour



Symptômes d’un empoisonnement chez le chien

Les symptômes d’un empoisonnement chez le chien varient en fonction de son état de santé initial, de la toxicité de la substance et de ses propriétés, et de la dose ingérée ou inhalée.

Les chiens âgés, malades ou très jeunes seront plus fragiles et risquent de présenter des symptômes plus marqués, traduisant souvent des atteintes plus graves.

Presque toutes les substances toxiques provoquent des troubles digestifs, vous remarquerez donc des vomissements, des nausées, des diarrhées et des signes de douleurs pouvant se traduire par des postures antalgiques inhabituelles.

La nausée chez le chien est plutôt discrète, mais peut éventuellement se reconnaître par un léchage du museau et des babines fréquent et une mobilisation excessive des mâchoires.

L’hyper salivation peut aussi traduire une envie de vomir chez l’animal et, lorsque ce n’est pas le cas, survient généralement quand le chien a mangé quelque chose dont le goût lui a déplu et lui reste en bouche.

Un chien qui salive de manière excessive, à moins qu’il ne soit simplement en train de vous regarder cuisiner, doit donc toujours vous alerter.

De nombreuses substances toxiques ont aussi des effets neurologiques, et un chien souffrant d’empoisonnement montre souvent des signes nerveux.

Il se peut qu’il adopte une démarche inhabituelle, présente un abattement, des tremblements ou une grande faiblesse.

Enfin, des troubles respiratoires, une toux, un pouls trop rapide, du sang dans les selles ou tout changement de comportement doivent vous alerter.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


dresser son chien en 15 minutes par jour



Que faire si mon chien s’est empoisonné ?

La marche à suivre en cas d’empoisonnement de votre chien dépend fortement de son état au moment où vous suspectez un empoisonnement.

Si votre animal se trouve, inconscient, tremblant, faible, paralysé, en tachycardie ou en détresse respiratoire, il faut agir vite.

Ne perdez pas de temps avec les étapes 1, 2 et 3 : enveloppez votre chien dans une couverture chaude, et rendez-vous aux urgences vétérinaires au plus vite.

En revanche, s’il ne présente qu’une hyper salivation ou des troubles digestifs mineurs, cela peut valoir le coup de chercher rapidement le poison en cause et de prendre contact avec le centre antipoison avant de contacter un vétérinaire.

Temps nécessaire : 5 minutes.

  1. Trouvez le poison en cause

    Il est toujours beaucoup plus simple de savoir comment aider son animal lorsque l’on connaît le poison en cause.

    Si votre chien semble avoir été empoisonné, essayez donc de mettre la main sur la substance qu’il a pu ingérer.

    Recherchez des bouteilles de produits ménagers mâchouillées, des placards alimentaires sens dessus dessous, un vase de muguet renversé, un sceau de white spirit dans lequel vous auriez mis à tremper des pinceaux…

    Pensez aussi aux plantes de votre jardin et aux fruits fermentés que votre toutou aurait pu trouver dans une poubelle, un compost ou aux pieds d’un arbre.

    Si votre chien a l’habitude de cacher les objets qu’il vous vole, rendez-vous dans ses planques favorites (si vous les connaissez) : vous y trouverez peut-être l’arme du crime.

    Lorsque vous avez mis la main sur l’objet du délit, consultez l’étiquette qui peut contenir des informations sur la démarche à suivre en cas d’empoisonnement.

    Enfin, notez que certains poisons agissent au bout de plusieurs jours, comme certains raticides : si vous ne voyez pas ce que votre chien a pu avaler ou respirer de toxique chez vous, peut-être s’est-il empoisonné quelques jours auparavant, chez des amis ou en promenade.

  2. Examinez votre chien

    Observez bien les symptômes qui vous font penser que votre animal a pu être empoisonné, cela pourrait permettre à un expert du centre antipoison ou à votre vétérinaire de déterminer la cause de l’empoisonnement ou les doses ingérées.

    Si vous avez noté des troubles gastriques ou une hyper salivation, inspectez la gueule de votre toutou pour détecter d’éventuelles brûlures ou irritations.

    Son poil peut aussi vous apporter de précieux indices : est-il sale ou odorant ? Un chien peut, par exemple, être intoxiqué aux hydrocarbures après s’être roulé dans une flaque d’essence ou d’un autre produit volatile.

    Examinez aussi le ventre de votre animal pour tenter de détecter une douleur à la palpation, révélatrice d’une irritation gastrique.

    Un ventre douloureux, très mou ou, au contraire, très dur, peut être le symptôme d’un empoisonnement à certaines toxines, mais aussi d’une occlusion intestinale.

    Enfin, prêtez attention au comportement de votre compagnon : est-il abattu, prostré ou surexcité ? Penchez-vous sur ses gamelles : a-t-il délaissé ses croquettes, bu plus ou moins qu’habituellement ?

    Une boiterie, une incontinence urinaire ou, à l’inverse, une anurie, des signes de désorientation ou des troubles nerveux sont aussi révélateurs d’un possible empoisonnement.

  3. Contactez un centre antipoison

    Une fois que vous avez récolté le maximum d’information, et si la situation ne semble pas urgente, contactez un centre antipoison pour animaux.

    Cette étape ne vous sera cependant d’aucune utilité si vous n’avez aucune idée du produit ingéré par votre animal ni n’avez sous la main l’emballage du produit avec la liste de ses composants.

    Les centres antipoison sont en effet conçus pour répondre à vos questions sur la toxicité des produits pour vos fidèles compagnons.

    Ils sont des interlocuteurs de choix si votre chien a avalé un produit dont vous ne connaissez pas les potentiels effets nocifs ou s’il a ingéré un produit modérément toxique dans des quantités moindres.

    Dans ce type de situation, où l’animal ne présenterait pas de symptômes graves, les experts du centre antipoison vous conseilleront sur la marche à suivre et vous informeront des dangers encourus par l’animal.

    Pour ce faire, pensez à informer votre interlocuteur des éventuelles faiblesses de votre chien, par exemple s’il est malade, sous traitement médical, âgé ou très jeune, ou encore fragilisé.

    Il n’existe, en France, que deux centres antipoison pour animaux : Le Centre Antipoison Animal et Environnemental de l’Ouest (CAPAE-Ouest) et le Centre National d’Informations Toxicologiques Vétérinaires (CNITV). (1)

  4. Se rendre chez le vétérinaire

    Si vous avez précédemment contacté un centre antipoison qui vous a rassuré sur l’innocuité du produit ingéré et que tout risque pour la santé de l’animal a été écarté, cette étape n’est pas obligatoire.

    Dans tous les autres cas, que votre chien présente des symptômes d’empoisonnement marqués ou non, la meilleure chose à faire est de contacter un vétérinaire qui jugera de la gravité de la situation.

    À nouveau, transmettez au vétérinaire toutes les informations dont vous disposez sur les symptômes et le produit ingéré par votre animal.

    Celui-ci vous conseillera sur les soins à prodiguer à votre toutou ou le prendra directement en charge selon la toxine en cause et les symptômes du chien.

    Dans certains cas, le vétérinaire peut vous recommander une simple surveillance de votre animal pour s’assurer que ses symptômes ne s’aggravent pas.

    Dans d’autres cas, il mettra en place un traitement palliatif pour soulager les douleurs de votre toutou en attendant que son corps élimine le poison.

    Enfin, dans les cas les plus graves, il est possible qu’il doive hospitaliser votre chien pour le réchauffer, le perfuser ou lui administrer un traitement curatif. (3)

3 choses à éviter si votre chien s’est empoisonné

Vous pouvez lire un peu partout sur la toile qu’il faut faire vomir un chien ayant mangé du poison, lui donner de l’eau ou encore lui faire avaler du charbon actif.

Si ces gestes peuvent en effet s’avérer salvateurs, ils peuvent aussi largement empirer la situation s’ils ne sont pas adaptés à la toxine concernée et à l’état du chien !

Faire vomir son chien

Faire vomir un chien qui aurait avalé une substance corrosive est « pire que mieux » : le poison passerait ainsi deux fois (aller-retour) dans l’œsophage et la gueule de l’animal, et pourrait alors causer des brûlures chimiques gravissimes.

Avant de faire vomir votre animal, vous devez donc être absolument certain de connaître la substance ingérée et vous informer sur la marche à suivre auprès d’un centre antipoison ou d’un vétérinaire.

De plus, si vous voulez faire vomir un poison ingéré par votre animal, il faut qu’il l’ait avalé dans l’heure : passé ce délai, le vomissement ne sert à rien.

Faire boire son chien

Faire boire son chien peut considérablement aggraver la situation si le chien s’est intoxiqué au détergent.

Généralement peu grave, l’ingestion de lessive ou de produit vaisselle peut vite tourner au cauchemar si, mélangés à de l’eau, ces produits se mettent à mousser dans l’estomac de votre toutou.

La mousse peut alors envahir les poumons de l’animal et attaquer ses voies respiratoires, voire provoquer une asphyxie.

Le centre antipoison pourra cependant vous conseiller de faire boire un chien qui aurait avalé un liquide acide ou corrosif non moussant pour le diluer, mais il faut alors être certain du produit ingéré par l’animal.

Donner du charbon actif à son chien

Le charbon actif est souvent utilisé dans les empoisonnements, car il permet d’absorber les toxines pour éviter qu’elles ne se répandent dans l’organisme.

Il n’est cependant utile que pour certains poisons (dits « carboabsorbables ») et seulement dans l’heure suivant l’ingestion des composés toxiques.

De plus, il ne doit être donné à tort, car il risque d’empêcher l’action d’autres médicaments qu’un vétérinaire voudrait utiliser pour soigner l’animal.

Enfin, en cas de vomissements ou de convulsion, administrer du charbon activé à son chien peut entraîner une fausse route et conduire à une asphyxie.

Le charbon actif reste cependant un traitement efficace, souvent prescrit par les vétérinaires en cas d’empoisonnement.

Je vous recommande néanmoins vivement de demander conseil à un centre antipoison ou à un vétérinaire avant d’en donner à votre animal pour éviter tout impair.

Questions fréquemment posées par les maîtres sur l’empoisonnement du chien

Qui contacter si mon chien s’est empoisonné ?

Si votre chien ne présente pas de symptômes, mais a visiblement avalé un produit non comestible, l’idéal est de contacter un centre antipoison qui vous informera sur les dangers dudit produit et la marche à suivre.

Si votre chien ne présente pas de symptômes, mais a ingéré ou inhalé un produit hautement toxique, contactez de toute urgence votre vétérinaire et/ou un centre antipoison pour animaux.

Si votre chien présente les symptômes – graves ou non – d’un empoisonnement et que vous ne connaissez pas la substance en cause, contactez au plus vite votre vétérinaire.

Centres antipoison animaux en France :
Capae Ouest
CNITV

Quels sont les produits toxiques pour les chiens ?

Il existe pléthore de produits toxiques pour les chiens : produits ménagers, médicaments pour humains, plantes, nicotine… Mais aussi aliments du quotidien !

Attention donc au chocolat, au raisin et à l’ail, dont bien des maîtres négligent la grande toxicité pour nos compagnons à quatre pattes.

Quelles sont les causes d’empoisonnements chez le chien ?

Souvent, les chiens s’empoisonnent en mangeant ou en mâchouillant des produits toxiques par simple curiosité, pour s’amuser ou parce que l’odeur les attire.

Mais le nombre de chiens empoisonnés par acte de malveillance est aussi en constante augmentation, c’est donc un point sur lequel il faut être vigilant.

Enfin, bien des maîtres empoisonnent eux-mêmes leurs chiens involontairement, en se livrant à l’automédication ou en donnant à leur toutou des aliments pour humains.

Comment prévenir l’empoisonnement chez le chien ?

Le meilleur moyen de prévenir les risques d’empoisonnement est d’éduquer votre animal afin qu’il ne mange que ce que vous lui donnez.

Avec certains gloutons, c’est parfois impossible et il peut être intéressant d’opter pour une muselière ergonomique et confortable pour protéger votre toutou de sa gourmandise légendaire en promenade.

Enfin, si votre chien présente des problèmes de comportements (fugues et aboiements, par exemple), l’idéal est de les résoudre avec l’aide d’un professionnel de l’éducation canine pour ne pas donner des envies de meurtre à vos voisins.

Les chiens sont bien connus pour avaler n’importe quoi, et les protéger des empoisonnements peut être un véritable défi pour certains maîtres.

En apprenant à reconnaître les symptômes d’un empoisonnement et en agissant rapidement, vous avez cependant de bonnes chances de sauver votre compagnon s’il venait à s’intoxiquer.

Si votre animal a avalé un produit inconnu, n’hésitez pas à contacter un centre antipoison qui vous renseignera sur la dangerosité de la substance concernée et vous indiquera la marche à suivre.

Votre chien est un véritable glouton que vous peinez à empêcher d’avaler tout et n’importe quoi ? Racontez-nous votre expérience ou posez-nous vos questions dans les commentaires !

Mes recommandations

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.