CaniprofSanté du chienEhrlichiose du chien : Causes, Symptômes, Traitements

Ehrlichiose du chien : Causes, Symptômes, Traitements

L’Ehrlichiose du chien est une maladie grave, qui s’avère mortelle chez un animal sur trois lorsqu’il n’est pas soigné à temps.

Cette affection, transmise par les tiques, est provoquée par une bactérie virulente capable de rester dans le sang du chien à vie.

De fait, l’Ehrlichiose fait partie des pathologies à l’origine des campagnes antiparasitaires préventives dont tous les propriétaires de chiens – ou de chats – ont déjà entendu parler.

Dans cet article, je vous dis tout sur ce problème de santé.

L’Ehrlichiose du chien, c’est quoi ?

L’Ehrlichiose du chien est une maladie infectieuse vectorielle, c’est-à-dire transmise par des parasites (vecteurs), mais provoquée par une bactérie, l’Ehrlichia.

Les bactéries de type Ehrlichia ont longtemps été classées dans la catégorie des Rickettsies – jusqu’aux années 70. On entend donc parfois encore parler de Rickettsiose canine, mais il s’agit bien de la même maladie qui a été rebaptisée.

Il existe différents types d’Ehrlichia, et un vaste panel d’Ehrlichioses animales et humaines. L’Ehrlichiose canine est le plus souvent provoquée par l’Ehrlichia canis, une bactérie qui s’attaque essentiellement aux chiens et autres canidés – mais pas uniquement.

De fait, si l’Ehrlichia canis peut potentiellement infecter d’autres espèces, dont les humains, les chiens peuvent, quant à eux, être infectés par d’autres types d’Ehrlichia.

L’Ehrlichia canis est une bactérie intracellulaire obligatoire, c’est-à-dire qu’elle ne peut se développer qu’à l’intérieur certaines cellules de l’organisme du chien.

Ces cellules, ce sont les monocytes et les macrophages, deux types de globules blancs phagocytes, les responsables de la destruction des agents pathogènes dans l’organisme.

Lorsque les bactéries sont inoculées dans l’organisme du chien, par morsures de tiques, elles colonisent les globules blancs dans lesquelles elles forment des sortes de microkystes qui deviennent leurs quartiers généraux.

Elles sont ainsi protégées du système immunitaire du chien, les phagocytes ne pouvant se détruire entre eux pour éliminer ceux infectés par ces kystes pleins de bactéries. (1)

Banniere assurances chien


Causes de l’Ehrlichiose chez le chien

Les bactéries responsables de Ehrlichiose du chien sont transmises par les morsures de tiques. La Rhipicephalus sanguineus a longtemps été suspectée d’être la seule tique en cause, mais on sait désormais que plusieurs espèces différentes peuvent transmettre cette maladie.

La Rhipicephalus sanguineus, qui demeure la plus souvent mise en cause, est la tique la plus présente dans le monde. Originaire des zones subdésertiques, elle a probablement été transmise aux chiens par des canidés sauvages, et notamment les chacals.

Aujourd’hui, c’est une tique particulièrement cosmopolite, qui tend à étendre son territoire au rythme du réchauffement climatique. En France, on la croise surtout autour de la Méditerranée, où elle est particulièrement active au printemps et en automne.

Notons que l’Ehrlichiose canine n’est qu’une seule des nombreuses maladies pouvant être transmises par les tiques – aux chiens, comme aux humains.

Lorsqu’un chien est infecté par l’Ehrlichia canis, il ne développe pas systématiquement une forme aiguë de la maladie.

De fait, un grand nombre de canidés sont des porteurs asymptomatiques de la maladie. Ils ont toutefois un rôle à jouer dans le processus de contamination, puisqu’ils font alors figure de réservoir pour les Ehrlichia.

Ces dernières persistent dans leur sang, parfois à vie, en attendant d’être avalées par une nouvelle tique qui les relâchera ensuite dans l’organisme d’une nouvelle victime au cours d’un prochain repas. (2)


Symptômes de l’Ehrlichiose chez le chien

L’Ehrlichiose du chien peut se développer sous une forme chronique ou aiguë, dont les symptômes diffèrent.

La forme chronique de Ehrlichiose canine se développe la plupart du temps à la suite d’une crise aiguë, alors que les bactéries sont moins virulentes, mais demeurent dans l’organisme du chien à vie, lui empoisonnant le quotidien.

Dans la forme aiguë, les symptômes s’avèrent peu spécifiques, ce qui a tendance à retarder le diagnostic. Le chien est fatigué, abattu, fiévreux, accablé de douleurs articulaires et, plus rarement, de troubles digestifs (vomissements).

L’animal malade peut parfois manquer d’appétit et présenter des écoulements nasaux épais et purulents (jetage).

Dans la forme chronique, on observe surtout des troubles hémorragiques. Saignements de nez (épistaxis), présence de sang dans les urines (hématurie), anémie, amaigrissement et pétéchies (taches rouges sur la peau ou les muqueuses) sont typiques de la maladie.

Comme nous l’avons évoqué plus haut, l’Ehrlichiose canine n’est pas systématiquement causée par l’Ehrlichia canis, et les symptômes du chien peuvent varier en fonction de la bactérie en cause.

Les troubles articulaires, souvent observés, peuvent notamment prendre une ampleur particulièrement importante quand d’autres pathogènes sont impliqués. Boiteries, dos voûté et articulations gonflées sont autant de signes cliniques pouvant traduire une Ehrlichiose canine. (3)

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement et pronostic

Heureusement, l’Ehrlichiose canine se soigne. Il faut toutefois agir rapidement, car, non traitée, elle s’avère mortelle dans 30 % des cas, et se transforme le reste du temps en une pathologie chronique.

Le traitement le plus fréquemment administré aux chiens atteints d’Ehrlichiose est la Doxycycline, un antibiotique à action rapide. D’autres antibiotiques peuvent être administrés à l’animal, seul ou en association, à la discrétion du vétérinaire.

Il est difficile d’éliminer tout à fait l’Ehrlichia de l’organisme de l’animal, et un chien traité avec succès lors de la phase aiguë peut rester porteur asymptomatique de la bactérie à vie.

Enfin, le traitement des affections chroniques causées par l’Ehrlichiose est plus délicat et offre souvent des résultats mitigés. Il peut parfois être nécessaire de le poursuivre sur le long terme.

Prévention

La prévention de l’Ehrlichiose canine vise essentiellement à réduire l’exposition du chien aux vecteurs de la maladie, à savoir les tiques.

Pour ce faire, il est recommandé d’éviter les promenades dans les fourrés au printemps et à l’automne, et de bien inspecter son chien en retour de balade pour détecter précocement la présence de parasites et les ôter dans les règles de l’art.

Notez qu’il convient d’enlever les tiques rapidement, les infections ayant généralement lieu dans les 48 heures après la morsure. L’inspection systématique de votre toutou au retour de promenade est donc hautement conseillée.

Le fameux tire-tique fait un allié de taille dans la lutte contre cette maladie grave. Ce petit ustensile peu coûteux (moins d’une dizaine d’euros) permet en effet d’extraire le parasite dans sa totalité et en limitant les risques d’infection.

De fait, il est conçu pour enlever entièrement le rostre (tête) de la tique, qui a tendance à se détacher du corps et à demeurer dans la peau du chien quand la manœuvre n’est pas réalisée correctement.

Au contraire d’une simple pince, le tire-tique permet, en outre, de ne pas presser sur le corps de la tique au moment de l’extraire, ce qui provoquerait une régurgitation du contenu de son estomac – potentiellement infesté de bactéries – dans l’organisme du chien.

En somme, c’est un petit outil bien pratique qui devrait se trouver dans la trousse de premiers secours de tous les propriétaires de chiens.

Il est également recommandé d’administrer aux chiens un antiparasitaire destiné à éliminer les tiques qui viendraient goûter à son sang.

La plupart de ces produits fournissent également une protection contre les puces et les phlébotomes, également porteurs de maladies graves.

Attention : tous les chiens ne supportent pas les antiparasitaires, et il existe même des races prédisposées à déclencher de graves réactions allergiques à certaines molécules utilisées dans ces produits, comme c’est le cas des Collies. Tout antiparasitaire devrait donc être distribué sur prescription de vétérinaire.

Questions fréquemment posées par les maîtres

Comment savoir si mon chien a l’Ehrlichiose ?

L’Ehrlichiose ne provoque pas toujours de symptômes spécifiques, et peut donc aisément être confondue avec une autre maladie.

Si vous observez un changement de comportement chez votre chien, qu’il s’agisse d’un manque d’énergie, d’une perte d’appétit, d’épisodes de fièvre ou de vomissements, il est essentiel de consulter un vétérinaire.

Celui-ci procédera à des examens pour trouver la cause du problème et mettre en évidence la présence de bactéries Ehrlichia, le cas échéant.

Comment prévenir l’Ehrlichiose du chien ?

Il est indispensable d’inspecter son chien à chaque retour de promenade pour déceler précocement la présence de tiques, afin de les ôter rapidement et dans les règles de l’art.

Il est également recommandé de protéger son chien à l’aide d’un antiparasitaire spécifiquement conçu pour éliminer les tiques.

Tout antiparasitaire doit être administré avec l’aval d’un vétérinaire, car certains chiens sont mortellement allergiques à ces produits.

Peut-on guérir l’Ehrlichiose du chien ?

Oui, il est possible de guérir l’Ehrlichiose du chien lorsqu’elle est diagnostiquée à temps, mais il arrive fréquemment qu’un chien reste porteur des bactéries à vie, même après un traitement.

La maladie peut ainsi demeurer silencieuse, ou prendre une forme chronique, auquel cas elle est plus difficile à traiter et peut lourdement détériorer la qualité de vie de l’animal.

Mon chien a l’Ehrlichiose, est-ce grave ?

Oui, l’Ehrlichiose est une maladie grave, qui doit absolument être traitée par un vétérinaire pour offrir au chien le meilleur pronostic. En l’absence de traitement, elle est mortelle dans 30 % des cas.

Toutefois, c’est une maladie qui se soigne. Lorsque le chien est correctement pris en charge, ses jours ne sont généralement pas en danger.

L’Ehrlichiose est une maladie qui peut grandement détériorer la qualité de vie d’un chien sur le long terme, notamment en provoquant des troubles articulaires et hémorragiques durables.

Pour éviter à votre toutou d’en souffrir, il est essentiel de mettre en œuvre toutes les mesures préventives destinées à lui éviter d’être contaminé par les tiques.


Si, malgré ces mesures préventives, vous suspectez votre toutou d’en être atteint, il est important de consulter un vétérinaire au plus tôt, afin de lui offrir les meilleures chances de guérir complètement.

Il vous reste des questions sur l’Ehrlichiose du chien, ses causes, ses symptômes et ses traitements ? Posez-les-nous en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.