fbpx
CaniprofSanté du chienDémodécie du chien : Symptômes, Causes, Traitements

Démodécie du chien : Symptômes, Causes, Traitements

La démodécie du chien est une maladie qui accable préférentiellement la santé des chiens fragiles et immunodéprimés, chez qui elle peut vite prendre des proportions importantes.

Il s’agit d’une pathologie un peu particulière, qui se déclare en présence d’un acarien chez les chiens souffrant d’un défaut du système immunitaire.

Si la démodécie n’est que rarement grave chez le chien, il est indispensable de savoir la reconnaître pour soulager efficacement l’animal des intenses démangeaisons qu’elle provoque et pour ne pas la confondre avec des affections plus sévères.

La démodécie du chien, c’est quoi ?

La démodécie, autrement nommée gale démodécique ou gale folliculaire, est une maladie dermatologique qui touche les chiens immunodéprimés.

Elle implique le Demodex canin, un parasite externe vivant sur le derme de l’animal, mais ne survient que chez les toutous souffrant de déficiences immunitaires.

De fait, il est un peu exagéré d’affirmer qu’elle serait causée par le Demodex, un petit acarien inoffensif qui vit sur la peau de tous les chiens, et même de ceux en parfaite santé.

La démodécie survient plutôt lorsque ces acariens prolifèrent anormalement du fait d’un défaut immunitaire, ce qui engendre des inflammations cutanées plus ou moins impressionnantes. En définitive, il convient de noter qu’il s’agit d’une maladie inflammatoire, et non parasitaire. (1)

Le Demodex canin

Le Demodex canin est un acarien qui vit dans les follicules pileux et les glandes sébacées du chien pour se nourrir allègrement de ses peaux mortes (pellicules). Notons que les Demodex sont présents chez tous les mammifères, y compris chez l’homme.

Même si leur quotidien semble peu ragoutant, ces gentils petits parasites participent ainsi à l’entretien et à la santé du derme en éliminant les déchets résultant du cycle de vie naturel des cellules cutanées.

Ils peuvent poser problème lorsque l’organisme de leur hôte, indépendamment de leur présence et de leurs activités, ne parvient plus à contrôler leur prolifération.

Dans ces conditions, les démodex se mettent à pulluler, engendrant des inflammations locales ou généralisées : c’est la démodécie.

Les différents types de démodécies du chien

On distingue couramment deux types de démodécie du chien : la démodécie localisée et la démodécie généralisée.

Sans constituer des maladies héréditaires à proprement parler, ces deux formes d’affections semblent favorisées par un terrain génétique.

La reproduction des animaux souffrant de ce type de trouble est donc hautement déconseillée pour éviter la production de lignées entières de toutous atteints de démodécie.

La démodécie localisée est une forme circonscrite, qui guérit souvent spontanément et entraine des symptômes modérés. On la nomme également démodécie sèche, car elle a peu tendance à s’infecter.

Généralement, les chiens présentent des atteintes sur 5 zones du corps ou moins. Dans 80% à 90% du temps, les lésions se résorbent seules en quelques semaines, et l’animal n’a pas besoin de traitement.

Dans les 10% à 20% de cas restants, la démodécie localisée évolue vers une forme généralisée, que l’animal ait été traité ou non.

La démodécie généralisée est une forme plus étendue, qui engendre des symptômes marqués, et notamment d’intenses démangeaisons. Elle est aussi appelée démodécie suppurée, car les surinfections sont fréquentes.

On parle de démodécie généralisée quand plus de 5 zones du corps du chien sont touchées par la maladie et/ou lorsque des complications surviennent. (2)

Banniere assurances chien


Symptômes de la démodécie du chien

Les symptômes de la démodécie varient selon la forme en cause et le profil du chien. Plus le système immunitaire de l’animal est défaillant, plus les signes cliniques sont sévères.

En cas de démodécie localisée, des démangeaisons sont légères, voire inexistantes, et seules quelques plaques de peau dénuées de poils (alopécie) seront observées.

Les lésions sont typiquement rondes et lisses, et la peau dénudée peut prendre une teinte grisâtre ou noire, sans rougeur ou signe d’inflammation.

En cas de démodécie généralisée, les démangeaisons sont importantes, et même insupportables pour le chien qui peut s’automutiler en se grattant ou en se mordant pour tenter de calmer sa douleur.

En se grattant, le chien s’inflige souvent de petites plaies qui vont vite se surinfecter, donnant lieu à l’apparition de lésions et de croutes plus ou moins sanguinolentes et purulentes.

Les glandes sébacées et les follicules pileux peuvent aussi s’infecter, donnant naissance à des pustules, parfois massives et douloureuses.

Dans environ 20% des cas, la démodécie généralisée se complique en pyodermite, une infection profonde de la peau due à la présence de bactéries virulentes (de types staphylocoques) qui profitent de ce terrain inflammatoire pour proliférer.


Causes de la démodécie du chien

La démodécie du chien est causée par la prolifération anormale de Demodex, acariens normalement présents sur la peau du chien, du fait d’une déficience immunitaire.

Les Demodex sont transmis de la mère aux chiots dans les 3 premiers jours de leur vie, par le toilettage, l’allaitement et la simple proximité.

Une fois sur le chiot, ils entament calmement leur besogne de nettoyeurs, sous le contrôle du système immunitaire.

Se tourner vers les Demodex, parasites inoffensifs, pour trouver les coupables de la démodécie du chien serait une erreur : il convient plutôt de trouver pourquoi le système immunitaire ne fait pas son travail et les laisse pulluler de manière anarchique.

Certaines races de chien, telles que le Shar-pei, le Dalmatin, le Westie, le Teckel ou encore le Doberman, sont prédisposées à la démodécie, et 90% des démodécie se déclarent chez le chiot de moins de 1 an.

De fait, on suspecte un terrain génétique dans l’apparition de la démodécie, sans que le mécanisme de ce dernier ne soit parfaitement élucidé.

C’est dans ce contexte qu’il est par ailleurs déconseillé de faire reproduire des chiens souffrant, ou ayant souffert, de démodécie.

L’alimentation du chien a un impact direct sur tous les aspects de sa santé, et la résistance de son système immunitaire ne fait pas exception.

Des carences alimentaires, notamment en vitamines et protéines, peuvent fragiliser le derme du chien et réduire ses défenses immunitaires.

Certains médicaments, et notamment les immunosuppresseurs, sont susceptibles d’anéantir les défenses immunitaires du chien et de laisser la porte ouverte aux petits démodex.

Or, les chiens souffrant d’inflammations cutanés sont souvent soignés aux anti-inflammatoires et/ou corticoïdes, des traitements qui fonctionnent en cas de troubles d’origine allergique et auto immune, mais peuvent faire des ravages en cas de démodécie.

Le stress, un mode de vie peu adapté, une maladie immunitaire, virale ou métabolique sous-jacente sont autant de troubles pouvant causer la démodécie du chien.

Notons que l’origine du problème est élucidée dans seulement la moitié des cas environ, des chiffres qui pourraient évoluer si les investigations étaient plus systématiques. Malheureusement, celles-ci, souvent longues et onéreuses, sont souvent mises de côté.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement et pronostic de la démodécie du chien

Seul un vétérinaire pourra soigner votre toutou s’il est atteint de démodécie, et une consultation s’impose toujours lorsque vous constatez que votre toutou souffre de troubles cutanés – quels qu’ils soient.

Pour éradiquer la démodécie, il est en effet nécessaire de correctement la diagnostiquer, ce qui passe par le prélèvement de cellules cutanées, ensuite observées au microscope.

Une fois la maladie mise en évidence, il peut être décidé d’en traiter les symptômes et/ou la cause, lorsqu’elle est connue.

En cas de démodécie localisée, le chien n’est généralement pas traité. La maladie se résorbe d’elle-même en 6 à 8 semaines, et n’occasionne aucune souffrance à l’animal.

Toutefois, des lotions peuvent être prescrites en cas de démangeaisons. Le chien doit rester sous la surveillance assidue de son maître pour s’assurer que la maladie n’évolue pas vers une forme généralisée et disparaît toute seule, comme prévu.

En cas de démodécie généralisée, les symptômes doivent être traités pour améliorer les conditions de vie du chien et, idéalement, la cause recherchée et prise en charge.

Différents types de traitements permettant d’atténuer les démangeaisons de l’animal, de prévenir les surinfections et de soutenir son système immunitaire.

Aujourd’hui, la prise en charge de la démodécie du chien, quelle que soit sa forme, est satisfaisante et offre presque toujours un bon pronostic.

Le traitement est cependant parfois contraignant et demande une grande implication du maître. Les récidives sont courantes, mais pas systématiques.

Questions fréquemment posées par les maîtres sur la démodécie du chien

Comment savoir si mon chien a la démodécie ?

Les symptômes de la démodécie peuvent être confondus avec d’autres types de maladies cutanées, notamment dans la forme généralisée, souvent associée à d’autres pathologies de la peau comme la pyodermite.

La seule façon de savoir avec certitude de quoi souffre votre toutou est de le conduire chez un vétérinaire qui effectuera un raclage cutané pour rechercher au microscope la présence de démodex en surnombre.

La démodécie du chien peut-elle se transmettre à l’homme ?

Non, car la démodécie du chien n’est pas un trouble parasitaire, mais bien une maladie inflammatoire, qui survient en cas d’anomalie – souvent héréditaire – du système immunitaire.

Les Demodex, acariens proliférants en cas de démodécie, ne sont pas à l’origine de la maladie : leur soudaine pullulation est due à un dysfonctionnement immunitaire.

N’ayez donc pas peur que votre toutou vous refile ses acariens, et que ces derniers vous rendent malades… D’autant que, comme tous les mammifères, vous avez déjà vos propres Demodex !

À quoi ressemble le Démodex du chien ?

Le Démodex est un petit acarien parfaitement invisible à l’œil nu, et le seul moyen de le voir est d’utiliser un microscope.

De fait, si vous voyez de petits insectes sur le corps de votre chien, ce ne sont pas Démodex, mais plus certainement des puces.

Comment soigner la démodécie du chien ?

En cas de démodécie localisée qui ne fait pas souffrir le chien, aucun traitement n’est mis en place et les lésions disparaissent seules en quelques semaines.

En cas de démodécie généralisée, le vétérinaire peut utiliser différents traitements pour calmer les démangeaisons, éviter les surinfections et soutenir le système immunitaire du chien.

Lorsque des investigations permettent de mettre en évidence la cause des défaillances immunitaires du chien, celles-ci peuvent parfois être traitées en parallèle.

La démodécie est une maladie relativement commune chez le chien, mais son diagnostic demeure délicat, notamment à cause des multiples facteurs impliqués dans son apparition.


Elle n’est en effet qu’une des nombreuses affections pouvant endommager le derme du chien, ces dernières ayant, en outre, la fâcheuse tendance de se déclarer de concert, les unes causant des fragilités cutanées qui ouvrent la porte aux autres… Jusqu’à ce qu’on ne sache plus qui, de la bactérie, du Démodex, du trouble immunitaire ou de l’allergène, est la cause primaire du problème.

Votre toutou souffre de démodécie, ou d’un trouble cutané dont votre vétérinaire peine à trouver l’origine ? Partagez votre expérience en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.