fbpx
CaniprofSanté du chienConstipation du chien : Symptômes, Causes, Traitements

Constipation du chien : Symptômes, Causes, Traitements

La constipation chez le chien peut être préoccupante, notamment parce qu’elle laisse craindre un trouble sous-jacent grave : l’occlusion intestinale.

Pour autant, la constipation peut être due à de nombreux autres phénomènes chez nos compagnons à quatre pattes, chacun présentant différents degrés de gravité.

Afin de réagir au mieux quand votre toutou semble constipé, voici tout ce que vous devez savoir sur ce trouble de santé, ses causes, ses conséquences et ses possibles traitements.

La constipation chez le chien, c’est quoi ?

La constipation est un trouble digestif se traduisant par une émission de selles moins fréquente, selles qui sont alors souvent dures et parfois relativement sèches.

Une constipation n’est pas une maladie en soi, mais le symptôme d’un désordre sous-jacent qui peut être bénin, comme plus grave.

Chez le chien constipé, on peut parfois observer des signes de douleur, notamment au moment de déféquer, une certaine détresse et des difficultés visibles à éliminer.

En fonction de la pathologie en cause dans les troubles digestifs de votre chien, l’état général de l’animal peut être altéré et d’autres symptômes peuvent se manifester.

Banniere assurances chien


Les symptômes d’une constipation chez le chien

La constipation du chien n’est pas toujours évidente à détecter, notamment lorsqu’elle est légère. Habituellement, un chien en bonne santé défèque deux à trois fois par jour, entre 4 et 15 heures après son repas.

Un chien qui ne défèque qu’une seule fois par jour, ou moins, peut donc être considéré comme un toutou constipé, bien que certains animaux puissent aussi avoir un transit digestif un peu lent, sans pour autant être en mauvaise santé.

Au-delà du rythme de défécation du chien, d’autres symptômes sont révélateurs d’une constipation. Un chien constipé aura notamment tendance à essayer de se soulager sans y parvenir, parfois en émettant des plaintes de douleurs.

L’aspect des selles peut aussi en apprendre beaucoup aux maîtres sur la santé de leurs chiens : des déjections dures, compactes et « sèches » sont typiques d’une constipation. Il arrive également qu’un chien constipé évacue des selles glaireuses, parfois sanguinolentes, en petite quantité.

Au-delà des symptômes survenant au moment de l’élimination des selles, la constipation peut se traduire par des signes non spécifiques laissant transparaître la détresse du chien.

Une fatigue inhabituelle, une soudaine timidité, un manque d’entrain ou une attitude prostrée doivent vous alerter.

Enfin, un chien constipé aura tendance à avoir l’abdomen gonflé, sensible et dur. Lorsque ce trouble s’accompagne de douleurs importantes, le chien peut même boiter, chaque pas lui provoquant des douleurs intestinales.


Les causes d’une constipation chez le chien

Les causes de la constipation du chien sont fort nombreuses, et s’il est important de ne pas négliger ce trouble, il convient de ne pas paniquer outre mesure si votre toutou s’est abstenu de déféquer un jour ou deux, notamment dans certains contextes.

Constipation du chien et changement alimentaire

Une modification brutale du régime alimentaire engendre presque systématiquement des désordres digestifs – parfois importants. C’est pour cette raison qu’il est toujours recommandé d’effectuer une transition alimentaire sur le long terme, bien que cela ne soit pas toujours possible.

Le plus souvent, un changement de régime brutal engendre des diarrhées, mais une constipation peut aussi survenir. L’alimentation est, par ailleurs, la cause la plus fréquente de constipation chez le chien.

Il convient de noter que la constipation est plus fréquente chez les animaux passants d’aliments humides et/ou crus (pâtées, régime BARF, rations ménagères) aux aliments secs (croquettes).

Les croquettes extrudées se digèrent en effet plus lentement et plus difficilement que les aliments humides.

Constipation du chien et sédentarité

On ne le répétera jamais assez, un chien doit faire de l’exercice pour rester en santé, qu’il s’agisse d’un petit Bichon Maltais ou d’un Husky.

Il n’existe pas de races de chien n’ayant pas besoin d’activité physique, et la sédentarité entraine toujours fatalement des problèmes de santé chez nos compagnons à quatre pattes.

La sédentarité est la cause numéro 2 de constipation chez le chien, l’exercice permettant à nos compagnons de stimuler leur transit pour digérer et évacuer leur nourriture correctement.

Que votre toutou soit un grand sportif ou un petit flemmard, n’oubliez pas de toujours lui offrir des promenades quotidiennes, à un rythme et d’une durée adaptés à ses besoins et à sa condition physique.

Constipation du chien et stress

Le système digestif est particulièrement sensible au stress, et les diarrhées et constipations sont deux réponses fréquentes de l’organisme du chien à une situation qui l’angoisse.

Comme chez l’humain, le cerveau du chien réagit au stress en préparant l’organisme à une activité physique intense imminente – la fuite ou le combat. Aussi, le système nerveux lance certains organes à plein régime et en met d’autres, moins utiles dans un contexte de survie, en sourdine. 

Entre autres phénomènes découlant du stress, le nerf contrôlant la vidange des intestins du chien se met en pause, quand celui qui contrôle le rectum s’active. L’estomac se vide donc plus lentement, la motricité intestinale est perturbée et le colon se vide, lui, plus rapidement.

Si ces phénomènes sont souvent à l’origine de diarrhées, une constipation peut aussi survenir, chaque réaction au stress étant unique. Un déménagement, un trajet, une visite vétérinaire, un orage ou des feux d’artifice peuvent donc être la cause des maux de votre toutou.



Constipation du chien et comportement

Certains chiens – justement sujets au stress – peuvent s’avérer trop timides pour déféquer. Une situation qui peut paraître étrange, mais qui est bel et bien réelle.

Il s’agit alors de toutous qui, une fois dehors, sont trop perturbés par leur environnement pour prendre le temps de faire la grosse commission (opération durant laquelle ils sont vulnérables en cas d’attaque).

D’autres ne trouvent simplement pas leur environnement à leur goût pour déféquer en paix et préfèrent se retenir jusqu’au moment opportun, parfois sans trouver d’instant propice pour se soulager.

Ces toutous qui se retiennent volontairement au début peuvent, par la suite, développer une réelle constipation physiologique, leurs excréments ayant tendance à s’accumuler et à sécher dans leur colon, jusqu’à ce qu’il ne soit plus possible de les évacuer, même quand l’animal se décide enfin.

Constipation et diarrhée du chien

On l’oublie parfois, mais un chien souffrant de diarrhée aura tendance à se vider complètement de sa matière fécale, auquel cas il n’a plus rien à évacuer dans les jours suivant sa maladie.

Si votre toutou a souffert de diarrhées récemment, il est donc possible qu’il ait simplement les intestins vides, auquel cas son transit peut mettre deux ou trois jours à retrouver un rythme d’élimination normal.

Par ailleurs, si votre chien a récemment été malade, il est possible que les médicaments que lui aura prescrits votre vétérinaire aient impacté son transit. Un petit coup de fil au vétérinaire vous apportera certainement une réponse fiable à cette interrogation.

Constipation du chien et occlusion intestinale

Nous y voilà, à cette occlusion intestinale que bien des maîtres redoutent ! Quand un chien ne défèque plus, bien des maîtres inquiets peuvent imaginer qu’il doit être « bouché » quelque part, ce qui constitue une urgence vétérinaire vitale.

Néanmoins, il n’est pas nécessaire de songer au pire en cas de constipation, notamment lorsque l’animal se porte bien en dehors de ses soucis de transit.

En cas d’occlusion intestinale, l’abdomen du chien est gonflé et dur, des vomissements peuvent survenir et le chien souffre visiblement. Si vous observez de tels symptômes, il est en effet essentiel de conduire rapidement votre toutou chez un vétérinaire.

Notez que les occlusions intestinales sont plus fréquentes chez les gloutons qui avalent n’importe quoi (jouet, tissus, morceaux de bois, etc.), ainsi que chez ceux qui mangent des os.

Constipation du chien et maladies

Différentes maladies et désordres métaboliques peuvent également causer une constipation chez le chien. Les troubles hormonaux, comme l’hypothyroïdie, peuvent être coupables de dérèglements de l’organisme, avec des répercussions presque inévitables sur le transit de nos compagnons à quatre pattes.

Une hypercalcémie, augmentation anormale du taux de calcium dans le sang, ou une hypokaliémie, carence en potassium, peuvent également être suspectées.

Des affections propres au système digestif, comme une dilatation permanente du colon, une hernie périnéale, ou une hypomotilité intestinale, peuvent également engendrer des constipations plus ou moins sévères chez le chien.

Enfin, une douleur ou une masse risquent aussi d’impacter le transit, soit en bloquant le trajet des excréments vers le rectum, soit en décourageant le chien de déféquer, celui-ci craignant de souffrir au moment d’éliminer ses selles. (1,2)

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement de la constipation chez le chien

Lorsqu’elle n’est pas traitée, la constipation peut causer de graves dommages au niveau du système digestif du chien.

Les fèces de l’animal vont en effet fatalement devenir dures et sèches, bloquant définitivement le passage aux excréments à venir et détériorant la muqueuse intestinale.

Pour déterminer quel traitement peut convenir en cas de constipation, il est essentiel de commencer par mettre le doigt sur l’origine du problème.

En effet, si un traitement local (suppositoire, laxatif, paraffine, etc.) peut aider à votre chien à déféquer momentanément, soignant ainsi le symptôme qu’est la constipation, le problème risque fort de revenir tant que sa cause n’aura pas été traitée.

Une visite chez le vétérinaire est donc incontournable pour poser un diagnostic en cas de constipation durant plus de quarante-huit heures ou lorsque le chien présente des symptômes annexes (fièvre, tremblements, diarrhées glaireuses, abattement, abdomen gonflé, etc.). (3)

Questions fréquemment posées par les maîtres sur la constipation du chien

Comment savoir si mon chien est constipé ?

Un chien en bonne santé défèque habituellement deux à trois fois par jour. Si votre animal n’a pas fait ses besoins durant une journée entière, il est probablement constipé.

Lorsqu’un chien ne parvient pas à éliminer ses fèces, il est également possible d’observer ses essais infructueux qui vous mettront sans doute la puce à l’oreille : l’animal fait mine de déféquer sans y parvenir, en manifestant parfois des signes de douleur.

Mon chien est constipé, que faire ?

Si votre chien est constipé, mais ne présente aucun autre symptôme (abattement, fièvre, abdomen gonflé, vomissements, etc.), vous pouvez attendre 48 heures avant de l’emmener chez un vétérinaire.

Mettez ce laps de temps à profit pour rechercher la cause de la constipation de votre chien, afin d’éviter que ce trouble ne se reproduise, ce qui pourrait, à la longue, détériorer durablement son système digestif.

À l’inverse, si vous constatez que votre chien semble abattu ou fatigué, si son abdomen est gonflé, qu’il vomit ou élimine des selles liquides et sanguinolentes, il convient de l’emmener de toute urgence chez le vétérinaire.

Puis-je donner de l’huile de paraffine à mon chien lorsqu’il est constipé ?

Dans certains cas, l’huile de paraffine peut aider un chien constipé à déféquer. Cependant, cette recette ne s’attaque qu’au symptôme, sans traiter la cause : la constipation risque donc de revenir.

De fait, il est hautement préférable de conduire votre chien chez un vétérinaire qui diagnostiqua la cause de ses maux et prescrira un traitement efficace et adapté.

À quoi est due la constipation de mon chien ?

De multiples phénomènes peuvent causer une constipation chez le chien, les plus fréquentes étant une alimentation inadaptée et une sédentarité excessive.

Si votre chien présente des troubles du système digestif, quels qu’ils soient, il est nécessaire de vous pencher de près sur son alimentation pour vérifier qu’elle convienne parfaitement à son organisme et à son profil.

Assurez-vous également d’offrir suffisamment d’activité physique quotidienne à votre chien, et ce même si vous avez entendu dire qu’il était d’une race peu sportive : tous les chiens ont besoin d’exercice pour rester en forme.

La constipation du chien fait partie de ces pathologies souvent causées par une alimentation inadaptée ou peu qualitative, ainsi que par un mode de vie trop sédentaire.


Ces deux phénomènes sont, par ailleurs, à l’origine de nombreux autres troubles chez le chien, physiques, mais aussi comportementaux.

Pour éviter à votre toutou de souffrir de maux bénins ou plus sévères, commencez par vous assurer que le mode de vie et l’alimentation que vous lui imposez lui conviennent : ce simple questionnement devrait vous éviter bon nombre de visites vétérinaires inutiles !

Votre chien est sujet aux constipations sévères ou bénignes ? Partagez votre expérience ou posez-nous vos questions en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.