CaniprofSanté du chienComment faire vomir un chien ? Méthodes et conseils

Comment faire vomir un chien ? Méthodes et conseils

Faire vomir un chien peut être bien pratique dans certaines situations, et plus particulièrement lorsqu’il a avalé quelque chose qu’il n’aurait jamais dû manger.

Néanmoins, c’est une manœuvre délicate, qui ne doit pas être réalisée à tort et à travers sous peine d’aggraver la situation de santé l’animal.

Aujourd’hui, on vous en dit plus sur quand et comment faire vomir un chien, et dans quels cas cette manœuvre ne doit surtout pas être tentée.

Faire vomir un chien, à quoi ça sert ?

Le vomissement est un réflexe de défense naturel de l’organisme qui permet d’évacuer une substance irritante de l’estomac.

De fait, contrairement à la régurgitation, le vomissement est contrôlé et survient après un effort se traduisant par une contraction du diaphragme.

Ce phénomène est souvent précédé de nausées, dont les symptômes sont discrets chez le chien, mais qu’un maître attentif peut remarquer en observant une hypersalivation qui fait baver le chien ou le pousse à déglutir et à se lécher les babines régulièrement.

Il peut arriver que l’ingestion d’un corps étranger ou d’une toxine ne provoque pas de vomissements chez le chien, auquel cas le maître peut vouloir déclencher lui-même ce mécanisme de défense pour forcer l’animal à expulser ce qu’il a avalé.

L’objectif est alors de forcer le chien à rejeter un corps étranger qui, s’il continue sa route dans le tube digestif du chien, risque de causer des dommages à différents organes (notamment l’intestin) ou une toxine qui aura moins de temps pour se répandre dans l’organisme si elle est rapidement évacuée.

Toutefois, cette manœuvre n’est efficace que dans certains cas, lorsque le chien vient tout juste d’avaler l’objet ou la substance dangereuse, et quand le vomissement ne présente pas de risques pour sa santé.

Banniere assurances chien


Quand ne pas faire vomir un chien ?

Avant de vous en dire plus sur la méthode et le bon moment pour faire vomir un chien, il convient de nous arrêter sur les situations dans lesquelles il est strictement interdit de faire vomir son animal, sous peine d’aggraver sensiblement son cas.

Le timing a une importance particulière, et il ne faut pas tenter de faire vomir son chien passé 2 heures après le moment de l’ingestion du poison ou du corps étranger incriminé.

Passé ce délai, la toxine est déjà assimilée et le corps étranger est déjà descendu trop bas dans le tube digestif pour être rejeté.

Tenter de faire vomir l’animal aggraverait la situation en irritant inutilement son estomac, le rendant plus perméable aux toxines ou en provoquant des contractions fortes risquant de causer des blessures internes au contact d’un corps étranger.

Le type de produit ingéré, en cas d’empoisonnement, a aussi une importance cruciale : il ne faut jamais essayer de faire vomir un chien ayant avalé une substance corrosive.

Si vous ne savez pas ce que votre chien a ingéré, ou si vous savez de quel produit il s’agit, mais que vous ne savez pas si c’est une substance qui répond à la définition de corrosif, ne tentez pas de faire vomir votre toutou.

En effet, une substance corrosive peut causer de graves brûlures chimiques. Or, en la faisant transiter une seconde fois dans l’œsophage et la bouche de l’animal, elle risque de causer des brûlures d’autant plus graves.

Par ailleurs, le vomissement peut, bien que cela soit rare chez le chien, envahir la cavité du nasopharynx (vomissement par le nez), dont les muqueuses sont bien plus fragiles que celles de l’estomac.

L’eau de javel, l’acide, la soude, la chaux, les produits pour nettoyer les fours et les produits pour déboucher les canalisations sont tous des produits corrosifs.

Les produits moussants (lessives, liquides vaisselle, savon, gel douche, shampoing, etc.) ne devraient pas non plus être vomis pour ne pas mettre en danger l’animal.

En effet, ils risquent de mousser au moment d’être expulsés par le chien, et pourraient alors envahir ses poumons et causer sa mort par asphyxie. Pour les mêmes raisons, il ne faut jamais faire boire un chien qui a avalé un produit moussant.

Par ailleurs, inutile de vous faire un sang d’encre si votre toutou a avalé ce type de substances : pour la plupart, elles sont peu toxiques, et le plus gros risque est l’étouffement causé par la mousse.

Tenir votre chien loin de sa gamelle d’eau durant 24h (jusqu’à ce que le produit ait été évacué dans les selles) suffit généralement à le sauver.

Les hydrocarbures (essence, diesel, kérosène, huile de moteur, etc.) ne doivent pas non plus être vomis par votre chien sous peine de lui causer des troubles pulmonaires graves.

Ces substances, très volatiles, ont en effet tendance à s’évaporer, et sont alors inhalées par l’animal. Elles risquent alors d’engendrer des pneumonies sévères, et causeront bien moins de dommage à votre chien en restant dans son estomac.

Si vous peinez à déterminer si le poison avalé par votre chien peut être vomi en toute sécurité ou non, la meilleure chose à faire est de téléphoner au plus vite au Centre AntiPoison Animal (02 40 68 77 39), idéalement avec le contenant du poison sous les yeux pour renseigner au mieux votre interlocuteur.

Si vous ne savez pas ce que votre chien a avalé, ou que vous avez le moindre doute, ne tentez pas de le faire vomir et contactez votre vétérinaire.

Enfin, il ne faut jamais essayer de faire vomir un chien inconscient, très faible ou pris de tremblements ou convulsions.

À nouveau, il existe un risque majeur pour qu’il inhale son vomi et s’étouffe, ce qui est bien plus dangereux que le poison en lui-même.

Par ailleurs, si l’animal a déjà vomi, il est également tout à fait inutile, et potentiellement dangereux, de tenter de le faire vomir à nouveau.

En cas d’ingestion d’un corps étranger, le vomissement n’est pas conseillé. Faire passer une seconde fois un objet dans l’œsophage du chien peut causer de graves lésions, surtout s’il s’agit d’un objet volumineux ou d’un fil, qui risque de ne ressortir qu’à moitié et sur lequel il serait extrêmement dangereux de tirer.

Il en va de même si l’objet avalé est tranchant ou pointu : faire vomir son chien dans cette situation est tout à fait interdit.

En cas d’ingestion d’un petit objet, il est souvent moins dangereux de le laisser faire sa route et ressortir par la voie naturelle que d’essayer de faire vomir l’animal, sauf si l’objet en question est dangereux (piles, notamment). (1,2)


Quand faire vomir un chien ?

Maintenant que vous êtes un maître averti, voici les cas d’intoxication qui se prêtent aux vomissements forcés, et dans lesquels faire vomir son chien pourrait même le sauver.

Vous pouvez faire vomir votre chien si vous savez avec certitude quel produit il a ingéré, et que la substance toxique n’est ni corrosive, ni volatile, ni moussante.

Par exemple, la mort-aux-rats, l’antigel, le chocolat, le raisin, le paracétamol, les aliments au Xylitol, l’aspirine, certaines plantes (laurier rose, digitale, etc.) ou les champignons (pleurotes, bolets, etc.) peuvent être vomis sans risquer d’aggraver l’état de santé de votre chien.

À noter que les médicaments doivent être vomis le plus vite possible, car ils sont conçus pour être assimilés rapidement par l’organisme.

Avant de faire vomir votre chien, vous devez vous assurer qu’il est conscient et bien éveillé, afin de minimiser les risques qu’il ne s’étouffe. Assurez-vous aussi qu’il n’ait pas déjà vomi, auquel cas la manœuvre est inutile.

Votre chien ne doit présenter aucun symptôme. Dans le cas contraire, le vomissement n’est plus utile et, de plus, bon nombre de toxines ont des effets nerveux qui peuvent provoquer une paralysie du pharynx et conduire à l’étouffement.

Évitez également de faire vomir un chien brachycéphale (à nez court), plus sujet aux étouffements du fait de la malformation de ses voies respiratoires, et tout chien qui présentent habituellement des troubles de la respiration et/ou de la déglutition.

Enfin, il est toujours hautement recommandé de contacter un vétérinaire avant de faire vomir son chien. Ce dernier pour valider la démarche et vous donner de précieux conseils sur la marche à suivre.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Méthode pour faire vomir un chien

Pour faire court, il n’existe qu’une seule méthode pour faire vomir un chien en toute sécurité, et celle-ci requiert l’utilisation de peroxyde d’hydrogène, soit d’eau oxygénée.

Si vous n’avez pas ce produit sous la main, il est donc inutile de tenter cette manœuvre, au risque de blesser ou d’empoisonner votre chien.

Mettre les doigts au fond de la gueule de son chien n’est pas une solution. Non seulement cette méthode ne fonctionne pas chez le chien, mais en plus vous vous exposez à un risque de morsure, et vous pourriez blesser votre compagnon.

Faire boire de l’eau salée ne fonctionne pas non, contrairement à ce que veut une légende tenace. Par ailleurs, un excès de sel chez le chien peut engendrer des lésions nerveuses, une déshydratation fulgurante, et, in fine, le coma puis la mort. 40gr de sel suffisent à tuer un chien de 10kg !

Fut un temps, on utilisait du sirop d’Ipéca comme vomitif chez l’humain et, par extension chez le chien. Cette substance, désormais interdite à la vente en France, n’est plus indiquée ni chez l’un ni chez l’autre, car elle cause de graves irritations au système digestif.

Le peroxyde d’hydrogène dilué à 3%(10 vol) est la seule substance sans danger que vous pouvez administrer à votre toutou pour le faire vomir.

Si vous n’en avez pas, vous pouvez éventuellement courir en acheter en pharmacie ou grande surface, ou vous en trouverez presque toujours, parfois sous le nom d’eau oxygénée.

N’utilisez jamais d’eau oxygénée diluée à moins de 3%(10 vol), sans quoi vous risquez d’empoisonner votre animal.

Utilisez une seringue sans aiguille pour bien doser le liquide : il convient de distribuer à votre chien 1 à 2 ml par kg de poids corporel. Vous pouvez également utiliser une cuillère à soupe (15 ml) pour un chien de 7 à 15 kg.

Une fois que vous avez fait avaler cette mixture à votre toutou (il est possible de la mélanger à un peu de lait pour faciliter l’opération), il est recommandé de le faire marcher pour accélérer le processus.

Les vomissements doivent survenir rapidement, 2 à 5 minutes après ingestion du peroxyde d’oxygène. Si le chien n’a pas vomi au bout de 15 minutes, vous pouvez lui redonner la moitié de la dose initiale, à savoir 0.5 à 1ml par kg.

Ne donnez jamais une troisième fois de l’eau oxygénée à votre chien, au risque de l’intoxiquer. Si l’animal ne vomit toujours pas, conduisez-le chez le vétérinaire.

Questions fréquemment posées sur la technique pour faire vomir un chien

Mon chien a avalé du poison, puis-je le faire vomir ?

Tout dépend de la nature du poison et du timing. Vous pouvez essayer de faire vomir votre chien uniquement si vous êtes certain qu’il n’a pas avalé de produit corrosif, moussant ou volatil, et ce dans les 2 heures suivant l’ingestion.

Par exemple, le chocolat, l’antigel, le paracétamol et la mort aux rats peuvent être vomis, mais pas l’eau de javel, la soude, l’huile de moteur ou la lessive.

Puis-je donner de l’eau salée à mon chien pour qu’il vomisse ?

Non, l’eau salée ne fonctionne pas pour faire vomir un chien, et une trop grande quantité de sel dans son organisme sera tout aussi toxique pour l’animal.

Seul le peroxyde d’hydrogène est indiqué pour faire vomir un chien.

Puis-je faire vomir mon chien en mettant mes doigts dans sa gueule ?

Non, cette méthode ne fonctionne pas pour faire vomir un chien. Outre le risque de blesser votre chien, vous vous exposez aussi à un risque de morsure.

Où trouver de l’eau oxygénée pour faire vomir un chien ?

L’eau oxygénée, ou peroxyde d’hydrogène, se trouve en grande surface et en pharmacie. Seule l’eau oxygénée diluée à 3%(10vol) est indiquée pour faire vomir un chien sans danger.

Faire vomir son chien peut être bien utile pour lui sauver la vie et limiter les dégâts causés par certains poisons. Néanmoins, il est déconseillé de tenter cette manœuvre sans l’avis d’un vétérinaire.


Si vous pensez que votre chien a avalé une toxine, votre premier réflexe doit être de contacter un vétérinaire ou le Centre Anti Poison Animal qui vous indiquera la marche à suivre en fonction de l’état de santé de votre chien et de la substance ingérée.

Si votre toutou a avalé un corps étranger, le vomissement n’est pas toujours indiqué, et il est hautement préférable de se rendre chez un vétérinaire.

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.