fbpx
CaniprofSanté du chienCollapsus trachéal du chien : Symptômes, Causes, Traitements

Collapsus trachéal du chien : Symptômes, Causes, Traitements

Le collapsus trachéal du chien est une pathologie respiratoire chronique qui accable surtout les toutous de petite race.

Bien qu’il s’agisse d’une affection de santé sérieuse, il est désormais possible de la traiter avec succès dans la majorité des cas.

S’il peut souvent être soigné, le collapsus trachéal ne doit pas pour autant être négligé, car c’est une pathologie qui, en l’absence de traitement, évolue fatalement vers une obstruction de la trachée et peut se solder par le décès de l’animal.

Le collapsus trachéal du chien, c’est quoi ?

Le collapsus trachéal du chien, aussi nommé collapsus de la trachée, est une maladie dégénérative progressive relativement fréquente, que l’on rencontre couramment chez les toutous de petite race.

La trachée est un conduit de tissus fibreux et cartilagineux qui relie le larynx du chien à ses bronches, afin d’assurer le passage de l’air vers les poumons à l’inspiration, et l’expulsion de l’air à l’expiration.

Cet organe constitue la voie respiratoire principale logée dans la gorge du chien, à l’avant de l’œsophage, un détail anatomique qui a son importance, puisque le port du collier peut avoir une incidence directe sur le collapsus trachéal.

La trachée du chien est composée d’anneaux cartilagineux en forme de fer à cheval, dont la partie ouverte est positionnée vers l’œsophage afin de lui permettre de se dilater pour laisser les aliments, reliés par du tissu fibreux.

Ces anneaux, relativement rigides, soutiennent les tissus trachéaux pour maintenir la trachée ouverte et assurer le passage de l’air.

Le collapsus trachéal survient lorsque les anneaux cartilagineux soutenant la trachée se déminéralisent, c’est-à-dire perdent en substance, et ne remplissent alors plus correctement leur rôle.

En effet, lorsque ces anneaux se détériorent, la trachée s’aplatit fatalement, ce qui réduit son diamètre et, en conséquence, réduit le volume d’air entrant dans les poumons du chien à chaque inspiration.

La diminution du diamètre de la trachée provoque alors une gêne respiratoire, voire une réelle détresse pouvant se solder par une asphyxie mortelle.

On parle de maladie à évolution chronique, car les anneaux de la trachée se détériorent lentement et les symptômes s’aggravent au fil du temps, parfois sur plusieurs mois ou années.

Le collapsus trachéal est régulièrement associé à d’autres anomalies respiratoires, telles qu’une laxité de la membrane trachéale ou un collapsus du pharynx. (1)

Banniere assurances chien


Causes du collapsus trachéal du chien

Le collapsus trachéal du chien est une pathologie multifactorielle, qui survient lorsque plusieurs conditions sont réunies.

Une anomalie congénitale du cartilage du chien est souvent à l’origine du problème, avec une composition hypocellulaire diminuée en calcium qui affaiblit sa résistance et sa rigidité.

Cette condition ne suffit généralement pas à causer le collapsus trachéal, et l’implication de facteurs concomitants dans sa survenue est presque toujours systématique.

Parmi eux, on retient principalement l’obésité, l’insuffisance cardiaque, les infections respiratoires, l’inhalation de toxines et le port d’un collier qui traumatise la trachée en permanence ou quand le chien tire sur sa laisse.

Il semblerait que des facteurs génétiques soient également en cause, puisqu’on observe une nette prédisposition raciale chez les chiens de petite taille, et surtout les chiens toys ou miniatures.

Parmi les petits toutous les plus concernés par cette affection, citons le Caniche Toy, le Yorkshire, le Chihuahua, le Spitz Nain, le Shih Tzu, le Lhassa Apso et le Loulou de Poméranie.

Bien que très préservés par cette affection, les grands chiens ne sont pas tout à fait épargnés, surtout lorsqu’ils sont en surpoids. Une forme familiale spécifique est notamment décrite chez le Labrador noir.


Symptômes du collapsus trachéal du chien

Les symptômes du collapsus trachéal du chien sont essentiellement respiratoires, et sont aggravés lors de l’effort, de l’excitation ou quand l’animal est confronté à un climat chaud et/ou humide.

Une toux sèche est souvent le premier symptôme annonciateur d’un collapsus trachéal, qui survient lorsque la maladie en est encore aux premiers stades de son évolution.

La respiration du chien peut ensuite se faire bruyante, par moment ou en permanence, et ses voies respiratoires peuvent présenter une obstruction dynamique.

Une dyspnée, caractérisée par un fort tirage costal à l’inspiration, peut parfois être observée. Lorsque la trachée est obstruée, le chien peut se trouver en détresse respiratoire sévère et syncoper, voire décéder. (2)

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement et pronostic du collapsus trachéal du chien

Le traitement de première intention du collapsus trachéal chez le chien est tout d’abord médicamenteux et hygiénique.

Des anti-inflammatoires et bronchodilatateurs sont généralement indiqués dans le but de réaugmenter le diamètre de la trachée, afin de laisser passer une quantité d’air satisfaisante.

Des antidouleurs et des traitements anti-infectieux sont parfois associés au traitement curatif à titre préventif et pour améliorer la qualité de vie de l’animal.

L’hygiène de vie d’un chien souffrant de collapsus trachéal est un axe essentiel de la prise en charge de son trouble.

L’animal doit notamment suivre un régime alimentaire qui lui permettra de retrouver ou de conserver un poids optimal, l’obésité étant un facteur significativement aggravant.

Le port du collier doit également être prescrit au profit d’un harnais adapté qui ne traumatise pas les anneaux cartilagineux – déjà déficients – de la trachée du chien.

Il est indispensable d’éviter à tout prix d’exposer le chien à des facteurs environnementaux et à un mode vie risquant d’aggraver son problème.

L’exercice physique doit être modéré, voire tout à fait évité en fonction de la sévérité du collapsus trachéal dont souffre le chien.

Les chiens accablés par cette pathologie étant intolérants à l’effort et, de fait, très sédentaires, le respect d’un régime alimentaire destiné à éviter la prise de poids est d’autant plus important.

Il convient également de ne pas exposer l’animal à un climat chaud et humide, et de ne pas hésiter à le refroidir régulièrement en l’enveloppant dans un drap mouillé quand la température monte, afin de prévenir toute détresse respiratoire.

Enfin, il est essentiel de ne pas exposer un chien souffrant de collapsus trachéal à des agents irritants (fumée de cigarette, vapeurs de produits chimiques, aérosols, etc.) et de limiter au mieux son exposition aux allergènes (poussière, acariens, pollens, etc.) en maintenant un environnement sain.

L’association entre un traitement médicamenteux et des mesures d’hygiène de vie strictes suffit à entraîner une amélioration significative de la santé du chien, voire la disparition complète des symptômes, dans environ 71 % des cas.

Lorsqu’un traitement médical et des mesures d’hygiène ne suffisent pas à contrôler les troubles respiratoires du chien, une opération chirurgicale peut être envisagée.

La pose d’un stent trachéal fait figure de référence en matière de prise en charge chirurgicale de cette affection, bien qu’elle ne soit pas l’unique opération envisageable.

Si une intervention chirurgicale offre une belle amélioration des signes cliniques dans la majorité des cas, elle comporte également des risques de complications majeures.

L’incidence de complications sévères demeure rare, mais il est toutefois important d’avoir conscience qu’une opération de la trachée peut malheureusement se solder par le décès de l’animal, au cours de l’intervention ou dans la période postopératoire. (3)

Questions fréquemment posées sur le collapsus trachéal du chien

Comment savoir si mon chien souffre d’un collapsus trachéal ?

Le collapsus trachéal engendre généralement des difficultés respiratoires qui se traduisent par une toux sèche, une respiration bruyante et un essoufflement.

Ces différents symptômes sont typiquement aggravés à l’effort, lors de l’excitation et quand le chien est exposé à des agents irritants ou à un climat chaud et humide.

Peut-on soigner le collapsus trachéal chez le chien ?

Il est impossible de redonner au cartilage de la trachée du chien ses propriétés d’origine, mais des traitements médicamenteux associés à des mesures d’hygiène de vie strictes permettent généralement de contrôler efficacement ce trouble.

Dans certains cas, une opération chirurgicale peut être envisagée pour poser une prothèse qui remplira le rôle des anneaux cartilagineux déficients de la trachée.

Comment prendre soin d’un chien souffrant d’un collapsus trachéal ?

Dans un premier temps, il est essentiel de consulter un vétérinaire qui déterminera quel est le traitement le plus adapté au regard du stade d’évolution du collapsus trachéal de votre chien et de la sévérité de ses symptômes.

Généralement, votre chien devra suivre scrupuleusement un traitement médical à vie et respecter des règles d’hygiène strictes afin de contrôler sa pathologie et de réduire le risque de complications fatales.

Une bonne hygiène de vie passe essentiellement par le maintien d’un poids sain et l’adoption d’un mode de vie excluant tout facteur aggravant (activité physique, température élevée, allergènes, excitation, etc.).

Mon chien tousse, peut-il souffrir d’un collapsus trachéal ?

Oui, il est possible qu’un chien qui tousse souffre d’un collapsus trachéal, la toux sèche étant un symptôme typique de cette affection.

Cette hypothèse est d’autant plus probable si votre animal est un chien de petite taille, et en particulier un toutou toy ou miniature.

Que faire si mon chien souffre d’un collapsus trachéal ?

Si votre chien semble souffrir d’un collapsus trachéal – ou présente n’importe quel type de symptôme respiratoire – il est essentiel de conduire rapidement chez un vétérinaire.

En cas de collapsus sévère de la trachée, l’animal est en effet exposé à un risque d’asphyxie potentiellement létale.

Une toux sèche discrète, qui peut sembler tout à fait anodine, peut également être révélatrice de problèmes plus graves, comme une insuffisance cardiaque, concomitante ou non à un collapsus trachéal.

Le collapsus trachéal est une pathologie fréquente chez le chien de petite taille, qui n’est, par ailleurs, pas épargné par un des facteurs aggravants principaux de cette affection : l’obésité.

Pour prévenir les risques de voir votre chien souffrir de cette pathologie, il est important de lui offrir un mode de vie sain, notamment en l’aidant à maintenir un poids de forme.


Il est également essentiel de ne pas exposer votre chien à des situations à risque, par exemple en le laissant enfermer dans une voiture sans surveillance, et ce que les températures soient estivales ou non.

Votre chien présente un collapsus trachéal ? Quel traitement lui a prescrit le vétérinaire, et comment s’en porte-t-il ? Partagez votre expérience en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.