La vue du sang peut faire paniquer bien des maîtres, surtout ceux qui ont tendance à s’affoler dès que leur chien a le moindre bobo.

Pourtant, il est crucial de garder son sang-froid pour analyser la situation et déterminer si le saignement met en danger ou non la santé de votre compagnon.

Les saignements chez le chien peuvent en effet être bénins, comme gravissimes, c’est pourquoi il est nécessaire d’apprendre à faire la part des choses pour réagir au mieux.

Saignement chez le chien, qu’est-ce que c’est ?

Un saignement, aussi appelé hémorragie, consiste en un écoulement sanguin hors du système circulatoire de l’animal.

Les saignements surviennent lorsque des zones vascularisées se détériorent, suite à un traumatisme ou une maladie, permettant alors au sang de travers les parois du système sanguin.

On distingue deux types d’hémorragies qui se différencient par leur localisation et non leur nature.

L’hémorragie externe

Il s’agit de saignements s’écoulant hors du corps de l’animal, à travers une plaie visible.

Une coupure, une entaille ou des affections cutanées sont susceptibles de provoquer des hémorragies externes.

L’hémorragie interne

Il s’agit de saignements se produisant à l’intérieur du corps du chien, on ne peut donc généralement pas voir le sang.

Une tumeur, une maladie, des organes endommagés lors d’un traumatisme ou l’ingestion d’objets contondants peuvent engendrer une hémorragie interne.

Le sang d’une hémorragie interne peut parfois – mais assez rarement – être extériorisé, c’est-à-dire s’écouler par un ou plusieurs orifices naturels du chien.

Il faut bien entendu distinguer une hémorragie interne extériorisée d’un écoulement de sang survenant chez la chienne en chaleur, phénomène tout à fait normal.

Banniere assurances chien



Comment reconnaître un saignement interne chez le chien ?

Si les hémorragies externes sont faciles à détecter par la présence de sang à l’extérieur du corps de l’animal, les hémorragies internes sont, elles, tout à fait invisibles.

Quelques symptômes peuvent cependant vous alerter :

  • Des muqueuses pâles, rose clair ou blanches, indiquent une diminution du taux d’hémoglobine dans le système circulatoire de l’animal.

C’est le signe d’une anémie, qui peut être provoquée par une hémorragie, une tumeur ou des parasites internes.

  • Un essoufflement, des troubles respiratoires : en cas d’hémorragie interne, le sang s’accumule dans les cavités internes du corps de l’animal.

Lorsqu’il s’amasse dans l’abdomen ou le thorax, le sang peut alors entraver le mécanisme respiratoire du chien.

  • Des troubles neurologiques : si l’hémorragie se produit au niveau de la boîte crânienne de l’animal, celui-ci peut présenter les symptômes d’un AVC.
  • Un gonflement, des hématomes : les hématomes sont difficiles à détecter sous le pelage d’un chien, mais il est parfois possible de constater des gonflements au niveau d’une cavité où le sang s’accumule (souvent l’abdomen).
  • Une fatigue, des signes de douleurs : un chien qui perd du sang se trouve rapidement affaibli et peut manifester sa détresse en adoptant une posture antalgique ou en demeurant prostré.

La meilleure solution est de consulter un vétérinaire au plus vite lorsque vous observez une altération du comportement ou de l’état de santé de votre toutou sans explication.

Il en va de même suite à un choc : le chien peut sembler bien se porter en apparence, mais il est possible que ses organes et tissus profonds comportent des lésions.

En règle générale, seul un vétérinaire peut parvenir à détecter une hémorragie interne avec certitude, à en déterminer la cause et à la traiter.

dresser son chien en 15 min par jour



Que faire si mon chien saigne ?

Mon chien fait une hémorragie interne

Si votre chien est accablé par une hémorragie interne, que vous suspectez soit par l’observation des symptômes décrits dans le paragraphe précédent, soit parce qu’il vient de subir un traumatisme, vous devez le conduire en urgence chez un vétérinaire.

Il en va de même si vous constatez une hémorragie interne extériorisée, c’est-à-dire l’écoulement de sang par un orifice naturel (nez, œil, gueule, anus, appareil génital).

Dans ces deux cas, il s’agit d’une urgence vétérinaire absolue, car seul un professionnel sera capable de déterminer l’origine du saignement et de soigner l’animal.

Des examens spécifiques (radiologie, scanner, échographie) seront probablement nécessaires pour localiser les lésions internes de l’animal.

Des analyses sanguines permettront quant à elles de déceler une éventuelle maladie capable de provoquer des saignements internes (cancer, insuffisance rénale, etc.).

Quoi qu’il en soit, plus vite votre chien sera pris en charge par un vétérinaire, plus ses chances de survie seront élevées et plus le risque de séquelles irréversibles sera faible. (1)

Mon chien fait une hémorragie externe

La première chose à faire est de tenter de calmer et de rassurer votre chien, tout en restant prudent pour éviter les risques de morsure.

En effet, un chien blessé ou apeuré, même s’il est d’un naturel doux et amical, peut soudain se transformer en une véritable bête sauvage !

Idéalement, utilisez une muselière et attachez ou enfermez l’animal pour qu’il ne puisse ni vous blesser ni s’enfuir.

Ceci fait, inspectez votre chien pour déterminer l’origine du saignement, localiser la plaie et analyser le saignement.

Saignement important, rouge vermeil, s’écoulant par jets

Il s’agit d’un saignement artériel, généralement aussi impressionnant que dangereux, du fait de la pression conséquente contenue dans les artères.

Le chien se vide alors rapidement de son sang et peut vite perdre connaissance, il est donc important de réaliser une compression manuelle, puis d’élaborer un pansement compressif.

La compression est en effet le meilleur moyen de stopper une hémorragie : elle permet au sang de coaguler pour boucher les plaies.

Conduisez ensuite au plus vite votre chien chez le vétérinaire qui stoppera le saignement dans les règles de l’art, soignera les lésions de l’animal et lui administrera certainement un traitement pour prévenir les infections.

Saignement important, rouge foncé, s’écoulant en nappe

Il s’agit d’un saignement veineux, qui peut généralement être maîtrisé plus facilement qu’une hémorragie artérielle, quoique la forme de la plaie joue beaucoup.

Les veines ont peu de pression, il est donc efficace de surélever le membre blessé de l’animal et de réaliser une compression manuelle.

Réalisez ensuite un pansement compressif et conduisez en urgence l’animal chez le vétérinaire.

Dans le cas de saignements importants, il faut à tout prix éviter de stresser l’animal, ce qui aurait pour conséquence de provoquer une augmentation de son rythme cardiaque et d’accélérer sa perte de sang.

N’essayez pas de réaliser un garrot à votre toutou, même en cas de saignement abondant que la compression manuelle ne suffirait pas à stopper.

Fort dangereux, le garrot ne doit être qu’une solution de dernier recours, en cas de saignement impossible à stopper par compression et survenant loin de tout établissement vétérinaire.

Enfin, si un corps étranger se trouve dans la plaie de l’animal, ne l’ôtez pas et ne compressez pas la plaie par-dessus, au risque d’aggraver la blessure de votre chien. (2)

Saignement léger

Dans le cas de saignements légers, l’important n’est pas tant d’éviter à votre toutou de se vider de son sang, mais plutôt de prévenir les infections.

Effectuez tout d’abord une compression pour calmer le saignement, puis nettoyez et désinfectez soigneusement la plaie.

Si la blessure est très superficielle, vous pouvez la laisser à l’air libre afin qu’elle cicatrise plus rapidement.

Si elle demeure sérieuse, couvrez-là d’un pansement pour la protéger des agents pathogènes externes.

Dans tous les cas, nettoyez la plaie deux à trois fois par jour et surveillez attentivement son évolution : une blessure qui chauffe, rougit, enfle ou produit du pus traduit une infection.

Idéalement, raccourcissez les poils de votre toutou autour de sa plaie pour avoir une bonne visibilité sur l’état de la peau alentour.

Enfin, n’utilisez jamais de médicaments pour humains pour soigner les blessures de votre chien, et encore moins des anticoagulants (Aspirine).

Seules la Biseptine et la Bétadine peuvent être indiquées pour désinfecter une plaie chez le chien aussi bien que chez l’humain.

chien qui saigne

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


dresser son chien en 15 minutes par jour



Causes du saignement chez le chien

Maladies

Certaines pathologies peuvent être responsables de troubles de la coagulation ou d’une porosité anormale des parois des vaisseaux sanguins du chien, provoquant alors des hémorragies touchant le plus souvent des zones très vascularisées (organes, muqueuses).

La Parvovirose est une infection virale gravissime se manifestant par des diarrhées et des vomissements hémorragiques très impressionnants.

La Leishmaniose, maladie parasitaire, peut entraîner des saignements de nez (épitaxie) ainsi que des diarrhées hémorragiques.

Les tumeurs, les cancers et autres pathologies entraînant des lésions des différents organes du chien sont également à l’origine de saignements – le plus souvent internes.

Traumatismes

Un choc violent peut provoquer des blessures externes, mais aussi endommager les organes de votre animal.

Les accidents de voiture, les morsures, l’ingestion d’objets non comestibles, le contact avec un objet coupant sont autant de causes possibles en cas de saignement interne ou externe.

Inflammations

Il est possible que votre chien saigne en cas d’inflammation locale ou généralisée, et l’on observe souvent ce phénomène lors de gingivites.

Ce type de saignement survient lorsqu’une zone, interne ou externe, est fragilisée à cause de la présence d’agents pathogènes ou de substances irritantes.

Intoxications

Les chiens ont malheureusement tendance à manger n’importe quoi, il leur arrive donc fréquemment de s’empoisonner en voulant goûter un peu d’antigel ou en se repaissant d’appâts empoisonnés.

Bon nombre de toxines sont irritantes pour les muqueuses et peuvent entraîner des diarrhées et vomissements hémorragiques.

Les poisons anticoagulants (Mort aux rats, pour ne citer que le plus connu) sont particulièrement susceptibles de causer une hémorragie interne à votre toutou.

Atteintes cutanées

Un grattage compulsif dû au stress, à une infestation par les puces ou à des réactions cutanées allergiques peuvent provoquer des saignements bénins, pouvant cependant s’aggraver en cas d’infection.

Des troubles spécifiques, comme les pododermatites, sont aussi à l’origine de saignements externes peu graves, mais pouvant se compliquer en infection.

Conséquences du saignement chez le chien

Les conséquences du saignement chez le chien dépendent entièrement de sa cause, car le pronostic n’est pas le même pour un chien s’étant éraflé la peau dans des buissons que pour celui présentant une tumeur.

Lorsque le saignement survient des suites d’un traumatisme, la réactivité du maître et la gravité des blessures influent lourdement sur l’issue de la situation.

En cas blessure mineure, les risques sont surtout d’ordre infectieux, c’est pourquoi il est crucial de toujours désinfecter et surveiller une blessure, même légère.

Enfin, en cas de saignement abondant, les conséquences peuvent être dramatiques si l’hémorragie n’est pas rapidement maîtrisée.

On considère en effet que le pronostic vital du chien est engagé à partir du moment où il a perdu 2/3 de sa masse sanguine totale. (3)

Questions fréquemment posées par les maîtres sur les saignements du chien

Qu’est-ce qu’un saignement chez le chien ?

Aussi nommé hémorragie, le saignement du chien est un écoulement de son sang hors de son système circulatoire.

Quelles sont les causes du saignement chez le chien ?

Les causes du saignement chez le chien peuvent être multiples, mais les hémorragies externes sont souvent dues à une blessure (morsure, éraflure, coupure).

Les hémorragies internes peuvent être provoquées tant par une maladie (tumeur, parvovirose) que par des parasites ou un traumatisme.

Quelles sont les conséquences du saignement chez le chien ?

Le saignement chez le chien est un symptôme, ses conséquences varient donc en fonction de la maladie à l’origine du trouble.

On peut toutefois souligner un risque d’infection, car une plaie ouverte, qu’elle soit interne ou externe, facilite le passage d’agents pathogènes dans l’organisme du chien.

De plus, un saignement important peut entraîner un coma, laisser des séquelles irréversibles (souvent neurologiques) ou conduire à la mort de l’animal.

Comment réagir en cas de saignement chez le chien ?

Si l’hémorragie est importante, il faut avant tout essayer de la stopper en compressant la plaie, puis conduire l’animal aux urgences vétérinaires : arrêter le saignement est alors plus important qu’essayer d’éviter une infection.

En cas d’hémorragie légère, il faut désinfecter la plaie et surveiller sa cicatrisation afin d’éviter tout risque d’infection.

Si vous soupçonnez une hémorragie interne, il s’agit d’une urgence qui doit vous pousser à consulter un vétérinaire immédiatement.

À moins que vous ne soyez confronté à une blessure mineure, tout saignement chez le chien devrait vous pousser à consulter un vétérinaire au plus vite.

Les hémorragies internes, urgences vitales, ne peuvent notamment pas être correctement localisées et traitées sans un matériel médical spécifique.

En outre, faire des bilans de santé régulièrement est un bon moyen de prévenir les risques d’hémorragie en décelant de manière précoce des maladies ou des troubles systémiques chez le chien.

Il vous reste des questions sur les saignements chez le chien ? Posez-les-nous dans les commentaires de cet article, ou venez simplement partager votre expérience en la matière !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.