fbpx
CaniprofSanté du chienChien qui boite de la patte avant : Pourquoi ? Causes ? Solutions ?

Chien qui boite de la patte avant : Pourquoi ? Causes ? Solutions ?

Un chien qui boite de la patte avant peut avoir une simple épine dans le coussinet, comme être accablé par un problème de santé autrement plus grave.

Pour ne rien arranger, déterminer la sévérité du problème peut être délicat, l’amplitude de la boiterie n’étant pas forcément révélatrice de son sérieux, ce qui risque de retarder la prise en charge de votre chien et d’assombrir son pronostic.

De fait, qu’elle soit légère ou sévère, la boiterie de la patte avant chez le chien mérite toujours que l’on se penche de près sur son cas pour évaluer au mieux sa gravité et réagir comme il se doit.

La boiterie de la patte avant chez le chien, c’est quoi ?

La boiterie de la patte avant du chien correspond à une démarche saccadée qui engendre des difficultés à se déplacer.

On distingue la boiterie modérée, lorsque le chien marche encore sur quatre pattes en s’appuyant le moins possible sur celle qui le fait souffrir, de la boiterie sévère qui survient quand le chien se déplace sur trois pattes.

Dans la plupart des cas, la boiterie est une posture antalgique que le chien adopte pour éviter de ressentir une douleur ou l’atténuer.

Toutefois, il arrive également que la boiterie soit consécutive à un désordre fonctionnel qui empêche le chien de bouger normalement sa patte.

La boiterie peut être chronique ou aiguë, et persister en tout temps ou n’apparaître que dans certaines situations, par exemple quand le chien accélère le pas, après un exercice intense, par temps froid…

Généralement, les boiteries chroniques sont, à leur façon, plus sévères, car elles sont souvent dues à une dégénérescence irréversible de certains tissus osseux, articulaires, nerveux, musculaires ou tendineux du chien. En revanche, ce sont rarement des urgences vétérinaires absolues.

À l’inverse, une boiterie aiguë, qui se caractérise par son caractère soudain et sa sévérité, peut être le signe d’une blessure grave nécessitant des soins en urgence, mais susceptible de guérir entièrement sans laisser des séquelles.

Banniere assurances chien


Comment savoir si un chien boite de la patte avant ?

En cas de boiterie sévère de la patte avant, la démarche du chien ne prête pas à confusion et le diagnostic est facile.

En revanche, en cas de boiterie légère, nos quadrupèdes de chiens ont une façon bien à eux de se mouvoir qui peut compliquer la détection du problème par les simples bipèdes que nous sommes.

Typiquement, on peut observer un balancement de la tête du chien qui vient accompagner et augmenter sa boiterie.

La tête de l’animal se relève exagérément quand il pose son membre lésé au sol afin d’y mettre le moins de poids possible, tandis qu’elle se baisse davantage quand il pose son membre sain pour rebasculer son poids sur ce dernier.

Si votre chien semble avoir des difficultés à se déplacer, mais que vous n’arrivez ni à observer une boiterie ni à constater un mouvement de balancier inhabituel au niveau de sa tête, il ne vous reste plus qu’à tendre l’oreille.

À défaut de se voir, une boiterie légère peut toujours s’entendre : faites marcher votre chien en ligne droite sur un sol sonore, comme du carrelage ou du parquet, et écoutez attentivement.

Le rythme de ses pas devrait être parfaitement régulier. Dans le cas contraire, il y a boiterie ! Dans ce cas, la patte lésée est celle qu’il pose après le plus long temps de silence entre chaque pas, et juste avant le temps de silence le plus court.

Le temps de silence le plus long dans le rythme de ses pas correspond au moment où il s’appuie longuement sur ses membres sains, puis le temps le plus court correspond à celui où il pose brièvement sa patte lésée.

À toutes fins utiles, notons qu’une boiterie de la patte avant est généralement beaucoup plus facile à observer qu’une boiterie légère d’une patte arrière.


Chien qui boite de la patte avant : les principales causes

Quand un chien boite de la patte avant, on pense naturellement à une blessure localisée, comme une fracture ou une entorse.

En réalité, la boiterie chez le chien peut être d’origines extrêmement variées, allant du cancer des os à l’arthrose, en passant par la pododermatite.

Chien qui boite de la patte avant à cause d’une blessure

Les blessures au niveau de la patte sont une cause commune de boiterie chez le chien, qu’il s’agisse de plaies ouvertes, des fractures osseuses, d’entorses ou de ruptures des ligaments.

Elles sont caractérisées par leur apparition soudaine, l’animal boitant immédiatement après s’être blessé ou quelques heures après, une fois le choc passé.

Une blessure sévère peut causer une boiterie légère au début, qui s’aggravera rapidement, dans les quelques heures suivant le problème.

Il en va de même avec une petite plaie anodine, notamment au niveau des griffes et des coussinets, qui peut ne pas faire souffrir le chien à ses prémices, puis se surinfecter quelques jours plus tard et causer d’intenses douleurs.

L’extrémité de la patte du chien est par ailleurs le siège d’un trouble bien à lui, la pododermatite, qui peut engendrer des surinfections douloureuses empêchant votre toutou de marcher correctement. (1)

Chien qui boite de la patte avant à cause d’une maladie osseuse ou articulaire

Les chiens peuvent souffrir de maladies osseuses et articulaires se traduisant par une boiterie fonctionnelle ou antalgique.

Parmi celles-ci, on compte la dysplasie du coude, alter ego de la fameuse dysplasie de la hanche qui engendre une boiterie des membres arrière.

L’ostéochondrose de l’épaule, une maladie articulaire congénitale, se traduit aussi par une boiterie généralement chronique à ses débuts et risquant de se solder par une fracture cartilagineuse.

L’ostéosarcome, cancer des os, est également susceptible de provoquer une boiterie typiquement chronique et discrète à ses débuts.

Chien qui boite de la patte avant à cause d’une atteinte neurologique

Le système nerveux central et la moelle épinière sont à l’origine de chaque mouvement qu’effectue un chien.

Une atteinte neurologique, qu’elle soit consécutive à un traumatisme, à une maladie ou à un empoisonnement, est donc à même de provoquer une boiterie de la patte avant chez le chien.

Dans ce cas, la patte du chien est intacte et souvent non douloureuse, et l’animal ne parvient simplement plus à la contrôler.

Ce type de pathologie peut causer une paralysie totale de la patte, comme une simple faiblesse, des tremblements ou une réduction de l’amplitude des mouvements.

Chien qui boite de la patte avant à cause de l’arthrose

L’arthrose est une dégénérescence naturelle des cartilages qui s’usent avec l’âge et perdent de leur substance, ce qui provoque des gênes ou des douleurs à chaque mobilisation de l’articulation concernée.

C’est une affection que l’on retrouve essentiellement chez les vieux chiens dont les articulations vieillissent en même temps que le reste de leur organisme.

Toutefois, il existe également des formes d’arthrose précoce qui touchent les chiens plus jeunes, préférentiellement les animaux en surpoids et les athlètes.

L’arthrose est souvent confondue avec l’arthrite inflammatoire, une autre affection des cartilages pouvant être impliquée dans la boiterie du chien qui, elle, n’est pas liée au vieillissement. (2)

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Chien qui boite de la patte avant, que faire ?

La bonne attitude à adopter devant un chien qui boite d’une patte avant doit être évaluée au cas par cas, au regard de la gravité de la situation.

Si la boiterie est sévère et soudaine, une visite en urgence chez un vétérinaire est de rigueur. En effet, une blessure grave consécutive à un traumatisme, par exemple une fracture, laisse supposer que d’autres organes internes puissent être endommagés, ce qui engage son pronostic vital à très court terme.

Patienter avant de conduire votre chien chez un vétérinaire dans ces conditions est un risque qu’il n’est pas raisonnable de prendre, d’autant que votre animal doit intensément souffrir.

En revanche, si la boiterie de votre animal est légère, vous pouvez prendre le temps de l’examiner vous-même, à condition qu’il se laisse manipuler sans danger pour lui et pour vous.

Rappelez-vous que tripoter un chien blessé vous expose toujours à un risque de morsure, même si, en temps normal, votre meilleur ami est le plus gentil chien du monde.

Par ailleurs, votre chien peut aussi aggraver son cas en essayant de s’arracher à votre étreinte. Forcer sur une patte fracturée pour la maintenir, par exemple, serait une très mauvaise idée.

Si votre chien se laisse faire et ne semble pas souffrir atrocement, commencez par l’examiner de bas en haut, c’est-à-dire en commençant par ses coussinets pour remonter jusqu’à son épaule.

Au niveau de bout de ses pattes, il faut chercher des rougeurs, croûtes, œdèmes, pelades, boutons ou toute anomalie entre ses orteils, dans les creux de ses coussinets, à la base de ses griffes et autour de ses ergots.

Vous devriez pouvoir passer vos doigts partout sans que votre toutou ne tressaille et sans sentir la moindre aspérité.

Si vous repérez une petite plaie, il convient de bien la nettoyer (à grande eau et avec du savon) en vous assurant qu’aucun corps étranger ne s’y soit logé, et de la tremper dans de la Bétadine ou de l’asperger de Bispetine, les seuls désinfectants pour humains que vous pouvez utiliser sur un chien.

Les jours suivants, gardez votre chien en intérieur et surveillez de près l’évolution de sa plaie et de sa boiterie. Si tout ne rentre pas dans l’ordre rapidement, ou si vous observez des signes d’infection (pus, gonflement, aggravation de la boiterie, etc.), une visite vétérinaire est obligatoire.

Il en va de même si l’examen des pattes ou des coussinets de votre chien vous laisse suspecter une pododermatite ou une infection.

Si les coussinets et les griffes de votre chien sont en parfaite santé, continuez votre examen en remontant le long de ses membres.

La présence d’une plaie ouverte peu sévère ne devrait pas occasionner de boiterie chez le chien. Dans le cas contraire, c’est qu’elle s’est probablement déjà compliquée en cellulite, une infection qui s’est répandue dans le reste de la patte et provoque des douleurs lancinantes.

Une plaie ouverte qui fait boiter votre chien, même si elle semble bénigne, est donc synonyme de consultation vétérinaire.

Enfin, observez l’aspect général de la patte de votre chien : les articulations gonflées sont symptomatiques d’arthrite, d’arthrose ou d’entorse, quand une masse anormale aux extrémités des os longs peut révéler un ostéosarcome.

Vous pouvez également rechercher un gonflement ou une chaleur anormale en palpant la patte de votre chien.

Ce type de symptômes devrait vous motiver à consulter rapidement un vétérinaire, mais ils ne révèlent généralement pas d’urgences absolues.

Questions fréquemment posées sur le chien qui boite d’une patte avant

Mon chien boite de la patte avant, est-elle cassée ?

Une fracture de la patte avant ne peut jamais être exclue lorsque vous observez une boiterie chez votre chien.

Typiquement, la boiterie consécutive à une fracture est soudaine et sévère, mais certains chiens compensent remarquablement bien, faisant presque comme si de rien n’était – ce qui ne doit pas vous pousser à négliger la gravité du problème.

Comment savoir si mon chien boite de la patte avant ?

Quand la démarche d’un chien est saccadée, il n’est pas toujours évident de savoir laquelle de ses quatre pattes a un problème.

Pour déterminer si votre toutou boite d’une patte avant, observez bien sa tête : elle devrait typiquement accompagner la boiterie d’un mouvement de balancier, se levant quand il pose sa patte blessée et se baissant quand il s’appuie sur la patte saine.

Une astuce est également d’écouter votre chien marcher sur une surface sonore en même temps que vous observez ses pattes pour repérer le membre lésé.

Pourquoi mon chien boite-t-il d’une patte avant ?

Votre chien peut boiter d’une patte avant à cause d’une maladie ou d’une blessure affectant ses os, ses tendons, ses articulations, ses muscles ou sa peau.

La pododermatite, affection des griffes et des coussinets, est souvent à l’origine de boiteries relativement légères chez le chien. En cas de boiterie sévère et soudaine, une fracture ou une entorse doit être suspectée.

Chez le vieux, on suspecte souvent de l’arthrose face à une boiterie chronique.

Que faire si mon chien boite d’une patte avant ?

Si la boiterie de votre chien est soudaine et sévère, il est essentiel de conduire votre animal en urgence chez un vétérinaire pour atténuer ses douleurs (qui doivent être particulièrement intenses) et ne pas risquer d’engager son pronostic vital.

Si la boiterie est modérée ou légère, vous pouvez prendre le temps d’examiner sa patte pour rechercher un petit bobo que vous seriez à même de soigner à la maison, notamment au niveau des coussinets.

En cas de boiterie chronique, les causes possibles sont très variées et vous n’aurez pas d’autres solutions que de consulter un vétérinaire pour déterminer l’origine des tracas de votre chien et améliorer sa qualité de vie.

Les blessures et les maladies pouvant causer une boiterie de la patte avant chez le chien sont multiples et variées, et il est presque toujours systématique de se rendre chez un vétérinaire pour en déterminer la nature.

De fait, il y a fort peu d’affections capables de provoquer une boiterie chez le chien qu’un maître pourrait soigner sans l’appui d’un vétérinaire et sans un traitement spécifique.


Même la prise en charge des petits bobos du chien à la maison peut être délicate, nos compagnons à quatre pattes ne supportant pas les mêmes médicaments et désinfectants locaux que les humains.

Il vous reste des questions sur les causes des boiteries de la patte avant chez le chien ?

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.