fbpx
CaniprofSanté du chienQue faire si je trouve un chien blessé ? Les bons gestes à avoir !

Que faire si je trouve un chien blessé ? Les bons gestes à avoir !

Face à un chien blessé, bon nombre de maîtres n’ont qu’une envie : apporter de l’aide à ce pauvre toutou en détresse, coûte que coûte !

Pourtant, tendre la main à un animal en détresse n’est pas toujours aussi simple qu’il n’y paraît, notamment pour des raisons légales, mais aussi sécuritaires.

En effet, en fonction de la situation, la réglementation et les démarches à effectuer peuvent varier, et vous n’êtes pas non plus à l’abri d’encourir un risque de morsure sévère en voulant jouer les bons samaritains.

Heureusement, vous n’êtes pas pour autant impuissant face à la souffrance d’un animal en détresse : voici quelques conseils pour porter secours à un chien blessé dans les règles de l’art.

Qu’est-ce qu’un chien blessé ?

Il faut tout d’abord faire la distinction entre un chien blessé et un chien errant, les deux pouvant se trouver dans une grande détresse.

Un chien errant, selon la loi, est un animal qui ne se trouve plus sous la surveillance effective de son maître, excepté au cours d’une activité de chasse ou de garde de troupeau.

Un chien errant peut être blessé, mais un chien blessé n’est pas forcément errant : si le maître est sur place, la réglementation n’est pas la même !

Banniere assurances chien


Que faire si je trouve un chien blessé avec son maître ?

Si vous trouvez un chien blessé aux côtés de son maître, vous devez laisser à ce dernier la responsabilité de prendre en charge son animal.

Rien ne vous empêche cependant de proposer votre assistance si vous constatez que le maître semble démuni, par exemple dans le cas d’un accident de la route ou d’un coup de chaleur.

Si le maître de l’animal ne semble pas vouloir faire soigner son compagnon alors que celui-ci souffre d’une blessure pouvant entraîner sa mort ou lui occasionner une douleur, vous pouvez le signaler aux forces de l’ordre ou à une association de protection animalière.

La loi française stipule en effet qu’il est interdit de « laisser un animal sans soins en cas de maladie ou de blessure ». (1)

Vous pouvez également porter plainte par vous-même, mais je vous recommande plutôt de laisser cela à une association rodée à ce type de démarche, qui saura comment procéder pour venir en aide à l’animal.

La SPA, par exemple, peut être contactée directement via son site internet pour permettre à chacun de dénoncer de mauvais traitements observés sur un animal. (2)

Malheureusement, il n’y a pas grand-chose de plus que vous pouvez faire pour aider un chien blessé si son maître se trouve sur place.

Si le maître se montre ouvert au dialogue, vous pouvez l’informer de ses obligations et essayer de découvrir pourquoi il refuse de faire soigner son animal.

Si, comme souvent, il s’agit d’une question de budget, vous pouvez l’orienter vers des associations qui proposent des soins à bas coût pour les maîtres justifiants de revenus modestes.

S’il s’agit d’une négligence, volontaire ou non (certains maîtres n’ont tout simplement pas conscience des besoins de leurs toutous), la meilleure chose à faire reste de signaler la situation à une association qui enverra un expert pour évaluer la situation et dialoguer avec le maître.

Dans le cas où le maître refuserait toujours de faire soigner son chien, l’association entamera une action en justice afin de le contraindre à mieux s’occuper de son animal ou à lui confisquer son compagnon.


Que faire si je trouve un chien blessé sans son maître ?

Lorsque vous rencontrez un chien blessé isolé de son maître, deux solutions s’offrent à vous : vous pouvez soit le confier aux services municipaux, soit le conduire vous-même chez un vétérinaire.

Emmener l’animal vous-même chez un vétérinaire est la meilleure solution pour qu’il soit pris en charge rapidement, notamment si ses blessures sont importantes.

Cependant, vous devrez généralement avancer les frais vétérinaires de votre poche, puis attendre le remboursement de la mairie qui a à charge tous les soins prodigués aux animaux errants de sa commune.

Au-delà de la question financière, il faut aussi vous assurer de pouvoir approcher l’animal sans risque pour votre sécurité.

Un chien blessé peut en effet se montrer agressif, d’autant plus s’il est perdu et/ou déboussolé : le risque de morsure est donc bien présent.

Si l’animal se montre méfiant, apeuré ou agressif, je vous recommande de ne pas essayer de l’approcher.

Contactez plutôt une association canine compétente ou la fourrière de votre municipalité tout en restant à proximité de l’animal pour ne pas le perdre de vue et aider les spécialistes à le trouver facilement.

La fourrière, comme les associations animalières, prendra contact avec un vétérinaire qui se chargera de l’animal.

Ces entités vont ensuite rechercher le maître du chien pour le lui rendre, et le placer en refuge, ou en famille d’accueil si ce dernier n’est pas retrouvé.

Il faut également noter qu’après un délai de huit jours, la fourrière n’a pas obligation de garder l’animal et peut choisir de l’euthanasier.

En tous les cas, il est interdit en France de conserver un chien trouvé sans alerter les services compétents : si l’animal a un propriétaire, cela sera considéré comme un vol.

Il arrive cependant que vous puissiez garder l’animal à votre domicile le temps que son maître se manifeste ou, s’il est abandonné, qu’il trouve une nouvelle famille.

Vous devez pour cela préalablement conduire l’animal chez un professionnel compétent qui sera en capacité de scanner l’éventuelle puce du chien ou de lire un éventuel tatouage.

Les entités compétentes (forces de l’ordre, mairie, fourrière ou associations) se chargeront alors de retrouver le maître et de lui fournir vos coordonnées afin qu’il puisse récupérer son animal.

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Comment réagir face à un chien blessé ?

N’essayez pas de manipuler un chien blessé ou de le soigner par vous-même si vous n’avez pas de formation dans ce domaine.

De même, l’automédication est à proscrire tout à fait pour ne pas aggraver le cas de l’animal en détresse.

Commencez plutôt par interpeler doucement l’animal pour voir s’il semble méfiant, agressif, apeuré ou tout simplement déboussolé.

Dans tous les cas, je vous conseille de porter des gants épais pour vous protéger en cas de morsures, et de laisser l’animal venir vers vous au lieu de vous avancer vers lui.

Si le chien n’est pas dans un état critique et se montre amical, l’idéal est de l’attraper à l’aide d’une laisse et de le conduire dans un endroit isolé (cage de transport, carton percé, etc.).

Contactez ensuite le vétérinaire le plus proche pour obtenir de plus amples conseils et connaître la marche à suivre pour faire soigner rapidement l’animal.

Si, au contraire, l’animal souffre de blessures graves et/ou ne se laisse pas approcher, contentez-vous de contacter une association de protection canine ou la fourrière qui se chargera d’en prendre soin.

Enfin, n’essayez jamais de nourrir ou d’hydrater un animal sérieusement blessé, car il peut avoir besoin d’une intervention chirurgicale rapide qui ne peut se faire qu’à jeun.


Questions fréquemment posées par les maîtres à propos des chiens blessés

La fourrière peut-elle soigner un chien blessé ?

Oui, la fourrière est dans l’obligation de faire soigner les chiens blessés ou malades qu’elle récupère, qu’ils soient identifiés ou non.

Généralement, les fourrières travaillent en collaboration avec des vétérinaires, et dans les communes qui n’ont pas de fourrière, ce sont souvent les vétérinaires qui remplissent ce rôle.

Le vétérinaire est-il obligé de soigner un chien blessé sans maître ?

Oui, le code de déontologie des vétérinaires les oblige à réaliser des soins – a minima conservatoires – sur des animaux blessés errants.

Les frais déboursés pour ces soins sont à la charge de la mairie, le vétérinaire doit donc se tourner vers elle pour le paiement des factures.

Puis-je prendre soin d’un chien blessé moi-même ?

Oui et non. Si vous trouvez un chien blessé sans maître, vous êtes dans l’obligation de contacter une entité qui sera en mesure de rechercher le propriétaire de l’animal et de lui prodiguer les soins nécessaires.

Après avoir réalisé cette première étape incontournable, il est possible que vous soyez autorisé à garder l’animal le temps que son maître vienne le chercher ou qu’une nouvelle famille lui soit trouvée.

J’ai trouvé un chien blessé, qui contacter ?

Le plus simple est de contacter la fourrière de votre municipalité qui se chargera de soigner l’animal et de rechercher son maître.

Vous pourrez trouver ses coordonnées auprès des services de mairie de votre ville, des forces de l’ordre ou d’un vétérinaire.

Il est également possible de contacter directement une association de protection canine ou un vétérinaire.

Prendre soin d’un animal blessé n’est pas toujours simple, tant en termes de compétences médicales que de réglementation.

En effet, s’occuper d’un chien qui ne vous appartient pas peut vous causer des problèmes, et vous pouvez même être accusé de vol si vous n’avez pas effectué les démarches nécessaires pour retrouver le propriétaire légitime de l’animal.

Vous avez déjà trouvé un chien blessé, seul ou accompagné de son maître ? Posez-nous vos questions ou partagez votre expérience en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.