fbpx
CaniprofSanté du chienAoûtats du chien : Symptômes, Causes, Traitements

Aoûtats du chien : Symptômes, Causes, Traitements

Les aoûtats sont de minuscules petits acariens, invisibles à l’œil nu, qui peuvent mordre votre chien et lui causer des démangeaisons, parfois très violentes.

Les morsures des aoûtats, même si elles peuvent être particulièrement désagréables, ne représentent pas de réels dangers pour la santé de votre chien, mais méritent néanmoins d’être soignées en cas de lésions importantes.

Afin d’être capable de distinguer les affections cutanées causées par ces petits acariens de troubles potentiellement plus graves, il est important de savoir les identifier correctement.

Aoûtats du chien, qu’est-ce que c’est ?

L’aoûtat est la larve d’un petit acarien, le Trombicula Autumnalis, aussi connu sous le nom de rouget, vendangeon ou vendangeron, que l’on croise un peu partout dans nos jardins.

La spécialité de l’aoûtat est de parasiter les animaux à sang chaud pour se nourrir de leurs cellules cutanées, préalablement prédigérées à l’aide d’une injection d’enzymes.

C’est cette injection d’enzymes, et la digestion des cellules qu’elle engendre, qui est à l’origine de réactions parfois virulentes, se manifestant principalement par de vives démangeaisons.

On trouve des aoûtats un peu partout, et plus particulièrement dans des sols herbacés situés dans les zones ensoleillées, c’est d’ailleurs pourquoi on les rencontre le plus souvent en été, en août, d’où leur nom.

Ce parasite peut également coloniser les habitations humaines lorsqu’il est ramené à l’intérieur par un être vivant, auquel cas il s’installera généralement dans les tissus, à savoir les tapis et moquettes.

L’aoûtat n’est pas un parasite obligatoire, c’est-à-dire qu’il n’a pas besoin de demeurer sur son hôte pour rester en vie, et il se laisse généralement retomber au sol dès qu’il a fini son repas.

Ce petit acarien s’incruste aussi bien sur le dos des petits rongeurs que sur celui des chiens et des chats, mais aussi des humains et des gros mammifères, comme les chevaux ou les vaches.

Le cycle de vie du Trombicula Autumnalis est assez long, puisqu’il donne naissance à la larve, l’aoûtat responsable des démangeaisons du chien, au début du printemps.

Des œufs de ce petit acarien sortent des larves à six pattes d’une belle couleur rouge vif, dont on ne peut pas profiter puisqu’elles sont tout à fait invisibles à l’œil nu.

Vous êtes pourtant convaincu d’en avoir déjà vu ? C’est parce que sa couleur atypique nous mène à le confondre avec le gentil Trombidion Soyeux, un autre genre de bestiole que l’on souvent voit courir sur les murets et pierres de nos jardins.

Ce dernier n’est pas un parasite, mais un prédateur très utile, qui s’attaque aux araignées, pucerons et autres insectes.

Les aoûtats, eux, vivent en groupes – parfois très denses – et, à partir du printemps, se mettent en chasse d’un hôte à sang chaud à coloniser.

S’il croise un chien, l’aoûtat va s’accrocher à lui pour aller s’installer à des endroits où la peau est particulièrement fine (pourtour des yeux, ventre, haine, oreille, zone génitale, etc.).

Demeurant presque toujours en groupe, ce qui les rend plus visibles à l’œil nu, les aoûtats forment de petites grappes, et vont alors se nourrir durant 2 à 10 jours des cellules du chien.

Pour ce faire, il perce un minuscule trou dans la peau du chien et y injecte ses enzymes digestives, qui viennent digérer les cellules de l’épiderme pour permettre à la larve de les avaler aisément.

Après s’être repu, l’aoûtat évolue pour devenir un acarien à 8 pattes, et n’a alors plus besoin de parasiter un animal pour se nourrir.

Il se laisse donc tomber du chien et retourne vivre sur le sol, se nourrissant probablement de végétaux, insectes et champignons – sans qu’il n’y ait de certitudes à ce sujet.

Banniere assurances chien


Symptômes des piqûres d’aoûtats chez le chien

La piqûre de l’aoûtat est assez traumatique, puisque ce dernier transperce la peau, avant de liquéfier les cellules de l’épiderme à l’aide de ses enzymes acides.

Ce procédé peut être à l’origine de vives démangeaisons, voire de réactions allergiques très virulentes, chez le chien comme chez l’humain, quoique certains chiens y soient très peu sensibles.

Les démangeaisons consécutives à des piqûres d’aoûtats peuvent durer plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Chez le chien, on repère la présence d’aoûtats à travers un purit (démangeaisons) souvent prononcé, ainsi que des boutons (papules et pustules), des rougeurs (érythème) et, dans des cas plus rares, des réactions allergiques purulentes.

Dans de très rares cas, les animaux fortement infestés peuvent manifester des troubles neurologiques, mais cela reste très épisodique.

En général, la date d’apparition des symptômes permet d’orienter le diagnostic, puisque l’aoûtat sévit surtout en août, et éventuellement en juillet ou en septembre.

Quand les larves se tassent dans des grappes très denses, il peut aussi être possible de les distinguer à l’œil nu : elles forment alors des taches rouge orangé.


Conséquences des piqûres d’aoûtat chez le chien

Les aoûtats peuvent être à l’origine de réactions allergiques chez les chiens, provoquant alors des troubles cutanés plus ou moins sévères et, exceptionnellement, des troubles nerveux.

Cependant, dans la plupart des cas, ils n’engendrent que des démangeaisons, plus ou moins virulentes en fonction de la quantité de parasites présents sur le corps du chien et de la sensibilité de celui-ci.

De fait, les conséquences les plus significatives dues aux morsures d’aoûtats sont en réalité causées par le grattage intensif que manifestent bien des chiens en réponse aux démangeaisons qui les accablent.

Certains individus se grattent en effet jusqu’au sang, s’infligeant des lésions parfois sévères se compliquant en surinfections lorsqu’elles ne sont pas traitées.

Les aoûtats sont également vecteurs de maladies, notamment d’une forme de typhus rare (la fièvre fluviale du Japon ou Typhus des broussailles) et d’ehrlichioses, comme la maladie de Lyme. (1)

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement et prévention des aoûtats du chien

Les aoûtats retombant au sol après s’être nourris, et ne vivant pas ad vitam aeternam sur le dos de votre chien, il n’est pas strictement nécessaire de le traiter votre animal s’il ne manifeste aucun symptôme.

Cela reste cependant conseillé pour prévenir la transmission de pathologies dont peuvent être porteurs les acariens.

Si votre chien manifeste des signes d’inconfort, il convient d’agir au plus tôt pour ne pas le laisser dans une situation très inconfortable et éviter qu’il ne se blesse à force de se gratter.

Dans ce cas, vous devrez vous rendre chez un vétérinaire qui posera un diagnostic définitif et mettra en place un traitement acaricide et, si besoin, un traitement antibactérien pour prévenir les surinfections, ainsi qu’un traitement pour calmer les démangeaisons et les éventuelles réactions allergiques.

Il n’existe pas de traitement préventif ciblant précisément les aoûtats, mais certains antiparasitaires se disant efficaces contre de nombreux acariens peuvent potentiellement fonctionner. (2)

Questions fréquemment posées par les maîtres sur les aoûtats du chien

Les aoûtats du chien peuvent-ils se transmettre à l’homme ?

Oui, les aoûtats peuvent parasiter n’importe quel être vivant à sang chaud. D’ailleurs, il est incorrect de parler « d’aoûtat du chien », car tous les aoûtats sont les mêmes, et il n’y a pas de variétés ciblant spécifiquement l’espèce canine.

Aussi, les aoûtats s’attaquant à votre chien sont les mêmes que ceux qui s’attaquent à vous, si vous les croisez dans la nature.

Mon chien peut-il être infesté par les aoûtats ?

Un chien peut effectivement être parasité par de nombreux aoûtats, mais on ne parle pas forcément d’infestation, puisque, contrairement aux puces, aux poux ou aux acariens responsables de la gale, les aoûtats ne restent pas sur le chien lorsqu’ils ont fini leur cycle de croissance.

Aussi, vous ne trouverez des aoûtats sur votre chien que fin août, comme l’indique leur nom, voire début septembre, alors qu’ils sont encore de petites larves prêtes à se transformer en nymphes.

Votre chien ne risque donc pas une infestation durable, mais ne sera embêté qu’une dizaine ou vingtaine de jours par an.

Comment éviter que les aoûtats ne piquent mon chien ?

Il n’existe pas vraiment de traitement préventif ciblant les aoûtats, mais les antiparasitaires élaborés pour repousser les acariens peuvent éventuellement fonctionner.

La meilleure solution est de vous rendre chez votre vétérinaire pour lui demander conseil et trouver le produit qui protégera le mieux votre animal en fonction de la saison et des dangers auxquels il est exposé.

Les aoûtats du chien sont-ils dangereux ?

Les aoûtats du chien peuvent causer des démangeaisons très violentes, et provoquer des allergies qui se manifestent par des troubles cutanés plus ou moins sévères.

Ces petits acariens peuvent également transmettre des maladies graves, mais cela demeure heureusement très rare.

De fait, la plupart du temps les aoûtats sont plutôt inoffensifs et n’engendrent que quelques démangeaisons qu’il convient de soigner dès qu’elles semblent gênantes pour votre chien.

Peut-on voir les aoûtats du chien à l’œil nu ?

Non, les aoûtats du chien sont trop petits pour que nous puissions les voir. Les minuscules araignées rouges que vous avez peut-être déjà aperçues en extérieur sont en réalité de gentils Trombidion Soyeux, qui ne parasitent personne.

Les aoûtats peuvent véritablement ruiner l’été de votre chien en lui provoquant des démangeaisons très intenses lorsqu’ils s’attaquent à lui en surnombre.

Cependant, dans la plupart des cas les piqûres d’aoûtats passent inaperçues, d’autant que ces petits acariens ne restent pas longtemps sur le dos de leur hôte et finissent toujours par se laisser tomber au sol une fois leur repas terminé, pour vivre leur vie de nymphe dans la nature avant l’hiver.


Si votre chien se gratte ou si vous suspectez une infestation par les aoûtats, il est néanmoins important de consulter un vétérinaire qui posera un diagnostic définitif et mettra en œuvre un traitement pour soulager les souffrances de votre toutou.

Votre chien a déjà été victime des aoûtats ? Quel traitement avez-vous privilégié ? Partagez votre expérience en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.