CaniprofSanté du chienAllergies du chien : Types, Causes, Symptômes et Traitements

Allergies du chien : Types, Causes, Symptômes et Traitements

Comme les humains, les chiens sont sujets aux allergies, et peuvent même grandement souffrir de leur sensibilité à certains allergènes.

Les allergies du chien peuvent leur causer de nombreux désagréments allant des démangeaisons modérées au redoutable choc anaphylactique, en passant par les troubles digestifs et les désordres respiratoires.

Pour protéger son chien des problèmes de santé, parfois sévères, provoqués par les allergènes, il est donc essentiel de savoir reconnaître une réaction allergique, même si cela est souvent loin d’être évident !

pollen allergie chien

L’allergie du chien, c’est quoi ?

L’allergie du chien est un mécanisme résultant d’une réponse immunitaire exagérée à la présence d’un allergène, ce qui engendre une réponse inflammatoire plus ou moins virulente.

Autrement dit, l’organisme du chien surréagit face à un allergène qu’il considère comme une menace pour son intégrité – ce qui n’est vraisemblablement pas le cas, provoquant une réaction démesurée qui, elle, devient dangereuse ou, a minima, problématique.

Aussi, l’allergie est une forme d’hypersensibilité qui se manifeste chez certains chiens ne tolérant pas des allergènes que le reste de la population canine supporte sans difficulté.

Il existe une prédisposition héréditaire aux allergies chez le chien, un phénomène nommé atopie. Toutefois, les chiens non atopiques peuvent aussi développer des allergies.

L’atopie peut être un facteur aggravant, engendrant des réactions plus graves que chez d’autres chiens allergiques aux mêmes allergènes, ou provoquant une hypersensibilité à tous les allergènes communs – ou presque.

De fait, un chien atopique est généralement allergique à plusieurs allergènes, ce qui rend l’identification des coupables particulièrement délicate.

Un allergène peut être de multiples natures. Il peut, par exemple, s’agir d’une substance, d’une particule ou d’un composé organique susceptible de provoquer une réaction allergique.

Il existe des allergènes majeurs, qui provoquent des allergies chez de nombreux chiens, y compris non atopiques, et des allergènes mineurs qui ne dérangent que de rares spécimens.

Enfin, il est essentiel de distinguer les allergies du chien des réactions orthoergiques. Les allergies sont pathologiques, c’est-à-dire qu’il s’agit de réactions anormales au contact d’un allergène en principe inoffensif, ou de réactions disproportionnées à une substance potentiellement irritante.

Une réaction orthoergique, elle, survient au contact d’une substance dangereuse (venin, poison, etc.). Ses manifestations peuvent être très similaires à celles d’une allergie, mais elles sont normales et ne résultent pas d’un dysfonctionnement immunitaire. (1)

Banniere assurances chien


Causes des allergies chez le chien

On dénombre quatre causes majeures d’allergies chez le chien : les piqûres de puces, la fameuse atopie (à laquelle on rattache souvent les allergies saisonnières), les aliments et les allergènes dits environnementaux et de contact.

La DAPP, allergie aux piqûres de puces chez le chien

La DAPP, ou Dermatite par Allergie aux Piqûres de Puces, est une réaction allergique à la salive des puces, que ces dernières injectent dans la peau du chien pour prédigérer leurs cellules avant de les avaler.

Comme on peut aisément l’imaginer aux vues de son action destructrice sur les cellules du chien, la salive de puce est une substance particulièrement agressive, ce qui explique pourquoi une piqûre de puce démange naturellement – qu’on y soit allergique ou non.

Chez le chien allergique, toutefois, la réaction aux piqûres de puces est démesurée. Les démangeaisons, très virulentes, poussent fréquemment le chien à se mutiler à force de se mordre ou de se gratter pour tenter de soulager ses souffrances.

En plus d’un purit (démangeaisons) prononcé, on observe donc des plaies, croûtes, boutons et squames consécutifs à un grattage vigoureux.

L’allergie alimentaire chez le chien

L’allergie alimentaire chez le chien est un sujet d’étude relativement récent, que l’on confond volontiers avec l’intolérance alimentaire et à laquelle on vient tout juste de relier les allergies cutanées.

Pour commencer, notons que l’intolérance alimentaire ne doit pas être mise dans le même sac que l’allergie, bien que ce soit actuellement souvent le cas.

En effet, elle ne consiste pas en une réaction anormale du système immunitaire, mais survient quand un aliment est mal supporté par le système digestif du chien, ce qui perturbe son transit et peut provoquer des troubles digestifs plus ou moins sévères (vomissements, diarrhées, constipation, dénutrition, etc.).

L’intolérance alimentaire peut néanmoins être liée aux allergies alimentaires, lorsque certains aliments sont à la fois mal digérés ET allergisants, ou lorsque l’inflammation du tube digestif causée par un aliment mal supporté compromet la barrière intestinale, accroissant les risques d’allergies (et vice versa).

En tout état de cause, on considère souvent que des troubles digestifs (vomissement, diarrhées, constipation, etc.) sont les symptômes d’intolérances alimentaires, quand les troubles cutanés (boutons, pelades, rougeurs, démangeaisons, etc.) sont typiquement des signes d’allergies alimentaires.

Les allergies peuvent cependant engendrer un vaste panel de symptômes, y compris digestifs, ce qui peut brouiller la distinction entre ces deux phénomènes.

L’allergie environnementale et de contact chez le chien

Les allergies environnementales et de contact sont provoquées par des allergènes que l’on rencontre dans l’air, dans la nature ou sur des surfaces que le chien peut être amené à toucher.

Parmi les allergies environnementales, on compte notamment les allergies au pollen, à la poussière, aux acariens, ou encore à certaines graines ou végétaux.

Les allergies de contact, si elles semblent bien plus rares chez le chien que chez l’humain, sont probablement sous diagnostiquées.

La distinction entre les allergies de contact et les réactions orthoergiques est particulière délicate, l’environnement du chien étant parsemé de substances dangereuses à même de provoquer des réactions virulentes.

On distingue donc les produits dangereux, qui, par leurs propriétés physicochimiques, peuvent provoquer la destruction des cellules et, de fait, des irritations parfois très sévères, des produits inoffensifs qui engendrent des réactions anormales du système immunitaire chez certains toutous.

Les détergents, sprays insectides, acides et basiques (soude) puissants sont des produits corrosifs capables de provoquer une réaction orthoergique, brutalement ou à la suite de contacts répétés.

À l’inverse, les lotions spécifiques pour chiens (cutanées, oculaire ou auriculaire), les antiparasitaires, les textiles (laine et coton), le ciment, le goudron ou le chrome sont, en principe, sans danger pour la santé en cas de contact avec la peau. Si leur contact provoque une réaction, elle est donc d’ordre allergique. (2)

L’atopie du chien, la prédisposition aux allergies

Finissons par l’atopie, la cause la plus fréquente d’allergies chez le chien. L’atopie n’est pas une maladie, mais une condition, un état héréditaire qui induit une hypersensibilité aux allergènes chez les chiens qui en sont atteints.

L’atopie provoque souvent des symptômes cutanés très virulents au contact d’allergènes alimentaires ou environnementaux, ou encore à la salive de puce.

Vous l’aurez compris, un chien atopique à toutes les chances de réagir à toutes les causes d’allergies que nous avons présenté dans les paragraphes précédents.

On parle communément de Dermatite Atopique pour désigner les symptômes provoqués par la réaction allergique d’un toutou atopique.

Cette dénomination regroupe un ensemble de troubles cutanés qui tendent à se compliquer en surinfections bactériennes à mesure que la peau de l’animal est fragilisée, et dont on sait qu’ils sont d’origine allergique, sans nécessairement avoir identifié les allergènes en cause (souvent multiples). (3)


Symptômes des allergies chez le chien

Typiquement, les allergies du chien provoquent des symptômes d’ordre cutané. Les démangeaisons, souvent virulentes, sont les signes les plus évidents de réactions cutanées.

Il est important de noter que la localisation de la réaction n’a pas de liens avec l’allergène en cause – sauf en cas d’allergie de contact.

Concrètement, un chien souffrant d’allergie alimentaire ou d’allergie au pollen est très susceptible de présenter une réaction cutanée et non des troubles digestifs ou respiratoires, bien que ces derniers demeurent possibles.

Le plus souvent, les symptômes de l’allergie chez le chien, quelle que soit leur origine, sont des démangeaisons, pelades, rougeurs, boutons, squames, irritations, croûtes… Et toutes les complications auxquelles les lésions cutanées sont exposées (abcès, infections, etc.).

Comment faire face aux frais vétérinaires en cas de maladie ou accident ?

Pour éviter les frais de santé élevés, je vous conseille vivement de vous pencher sur les assurances pour chiens.

Pour trouver l’offre qui vous correspond le mieux et au meilleur prix, vous pouvez ce comparateur gratuit qui vous permettra d’économiser jusqu’à 60% sur vos frais.


Traitement et pronostic

Le seul moyen de faire disparaître l’allergie d’un chien est de le désensibiliser, une thérapie relativement longue et contraignante, qui nécessite d’identifier précisément le ou les allergènes en cause.

La désensibilisation vise à réinstaurer une tolérance à l’allergène en cause en y exposant l’organisme du chien régulièrement dans des doses minimes, jusqu’à ce que son système immunitaire s’y habitue et cesse de surréagir.

Les tests médicaux actuellement utilisés pour débusquer les allergènes à l’origine du mal-être de certains chiens n’étant pas encore capables d’identifier tous les composés suspects, il est souvent nécessaire de se lancer dans une investigation de grande ampleur pour trouver la ou les causes des maux de votre chien.

Il convient ainsi de mettre en place un régime d’éviction pour chercher un allergène alimentaire et de faire le grand ménage pour tenter d’identifier une cause environnementale.

En attendant de mettre la main sur le coupable, ou les coupables dans le cas d’un chien atopie, des lotions locales peuvent être prescrites par le vétérinaire pour calmer les démangeaisons et éviter les surinfections.

Les cas les plus graves peuvent requérir un traitement à la cortisone, mais ce type de thérapie a malheureusement de nombreux inconvénients et peut drastiquement réduire la durée de vie d’un chien.

Questions fréquemment posées

Comment soigner l’allergie de mon chien ?

Les allergies du chien requièrent un traitement vétérinaire, il est donc indispensable de consulter si vous pensez que votre toutou pourrait en être atteint.

En fonction de la gravité de la réaction allergique et de l’allergène en cause, le traitement pourra comprendre de la cortisone, des lotions locales apaisantes, des anti-inflammatoires et/ou une couverture antibiotique pour réduire les risques de surinfection.

Comment savoir si mon chien est allergique ?

Si votre chien présente des troubles cutanés, et notamment s’il se gratte sans cesse, il y a fort à parier qu’il soit allergique à quelque chose dans son environnement ou dans son alimentation.

Il est important de consulter un vétérinaire pour trouver le coupable et calmer les démangeaisons de votre compagnon avant que son état de santé ne se détériore.

Mon chien peut-il guérir d’une allergie ?

Seule une désensibilisation peut permettre à un chien de guérir d’une allergie – souvent partiellement. La plupart du temps, il aura besoin d’un traitement à vie pour contrôler ses symptômes.

Notez que le traitement n’est pas toujours médicamenteux : il peut s’agir de règles d’hygiène de vie destinées à lui éviter d’être en contact avec les allergènes qui le dérangent.

Qu’est-ce qui provoque des allergies chez le chien ?

Dans les faits, presque tout peut provoquer des réactions allergiques chez le chien. Néanmoins, on trouve des allergènes hautement plus communs que d’autres : c’est le cas de certains aliments, et notamment des protéines, du pollen, de la poussière, des acariens et de la salive de puce.

Les allergies du chien sont à l’origine de bon nombre de troubles cutanés d’apparence inexpliqués. Votre chien se gratte sans cesse, perd ses poils, présente des rougeurs, boutons ou croûtes ? Il est sans doute dérangé par un ou plusieurs allergènes.


Pour identifier le coupable et, surtout, calmer rapidement les démangeaisons, souvent douloureuses, de votre compagnon, il est essentiel de consulter un vétérinaire qui lui prescrira un traitement adapté à court et long terme.

Votre chien souffre d’allergies ? Comment gérez-vous cette situation au quotidien ? Partagez votre expérience en commentaire de cet article !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.