CaniprofRaces de chienScottish Terrier : Prix, Santé, Education, Alimentation

Scottish Terrier : Prix, Santé, Education, Alimentation

Le Scottish Terrier est une race de petit chien plein d’énergie, à la silhouette reconnaissable entre mille grâce à sa longue tête au regard sévère.

S’il a été très populaire en France au début du XXe siècle, il est désormais relativement peu répandu au sein des foyers français, ce que l’on pourrait peut-être imputer à son caractère tempétueux…

Pourtant, il fait un compagnon des plus agréables à vivre lorsqu’il a été correctement éduqué et quand son maître s’applique à lui offrir un mode de vie qui lui correspond.

scottish terrier

Fiche d’identité du Scottish Terrier

Quel est le nom officiel du Scottish Terrier ?

Le Scottish Terrier est aussi connu sous le nom de Terrier Écossais, ou de Scottie.

De quel groupe FCI fait-il partie ?

Le Scottish Terrier appartient au Groupe 3 « Terriers », section 2 « Terriers de petite taille ».
Il n’y a pas d’épreuve de travail pour le qualifier au LOF.

Quelle est son origine ?

Comme son nom le laisse facilement deviner, Scottish Terrier est originaire des Highlands d’Écosse (« Scottish » signifiant « Écossais » en anglais).
Ses ancêtres ne sont pas tout à fait connus, mais il est avéré qu’il existe des terriers courts sur pattes en Écosse depuis des siècles.
Le premier standard a été décrit en 1879, et son appellation officielle de « Scottish Terrier » existe depuis 1882.

Quelle est l’histoire du Scottish Terrier ?

Le Scottish Terrier a été sélectionné pour chasser les petites proies, et notamment les loutres, les blaireaux et les renards, autant d’animaux considérés comme nuisibles à l’époque.
Comme tous les terriers, il a donc été choisi pour sa petite taille qui lui permet de se faufiler dans l’habitation de ses proies et de les poursuivre jusqu’au fond de leur tanière – d’où l’appellation de chien de « terrier ».

Combien mesure un Scottish Terrier ?

Le Scottish Terrier mesure entre 25 et 28 centimètres au garrot.

Combien pèse-t-il ?

Ce petit chien de chasse pèse entre 8 et 11 kilos en moyenne.

Quel est son type de Poil ?

Le poil du Scottish Terrier est dur, rêche et dense, avec un aspect très typique de fil de fer.

Quelle est la couleur du Scottish Terrier ?

La robe de ce petit chien peut être noire, froment ou de n’importe quelle couleur bringée. (1)

Quel est le caractère du Scottish Terrier ?

On dit du Scottish Terrier qu’il est fier et indépendant, une jolie manière de le qualifier d’un peu têtu et de très opiniâtre.
C’est aussi un chien extrêmement loyal et attaché à son maître, mais peu démonstratif, voire même réservé.
Courageux et intrépide, c’est un compagnon éveillé, intelligent, qui fait preuve d’un caractère plutôt égal et jamais agressif.

Comment éduquer un Scottish Terrier ?

Il est indispensable d’attacher une grande importance à l’éducation de Scottish Terrier, sans quoi il peut vite faire vivre un enfer à ses maîtres en les débordant complètement.
Toutefois, il ne faut pas confondre une éducation rigoureuse avec une éducation brutale, et seules des méthodes positives donneront des résultats satisfaisants.

Banniere assurances chien


Santé du Scottish Terrier

La dense fourrure du Scottish Terrier en fait un chien qui supporte bien les intempéries, et il est définitivement taillé pour arpenter toutes sortes de terrains avec une certaine aisance.

Les sélections effectuées au fil des décennies ont cependant affaibli la race, et ces petits terriers sont prédisposés à certaines affections dermatologiques et, surtout, aux hépatites.

Espérance de vie d’un Scottish Terrier

Un Scottish Terrier vit entre 10 et 12 ans en moyenne.

Vaccins obligatoires et Vermifuge

Il est important de faire vacciner le Scottish Terrier contre les maladies communes et graves du chien, notamment la maladie de Carré, l’Hépatite infectieuse, la Parvovirose et la Parainfluenza.

C’est un petit chien qui adore farfouiller à l’extérieur, et est donc particulièrement exposé aux risques d’infestation par les parasites.

Il est donc essentiel de le vermifuger 1 à 3 fois par an, en fonction de son mode de vie et du calendrier mis en place par votre vétérinaire.

Prédispositions médicales

Le Scottish Terrier est prédisposé au développement d’une maladie relativement rare, l’Hypertonicité Musculaire Épisodique, aussi nommée « Crampe du Scottish » qui provoque chez lui des crampes l’empêchant de se mouvoir.

La maladie se manifeste par crises entre lesquelles l’animal vit tout à fait normalement. Le pronostic du chien n’est donc pas engagé, et sa qualité de vie est rarement détériorée. (2)

C’est aussi un chien sujet à un trouble hépatique primaire, l’hépatopathie vacuolaire familiale du Scottish, une affection du foie idiopathique (dont la cause n’est pas connue).

Cette maladie engendre parfois des troubles secondaires importants qui peuvent être confondus avec le Syndrome de Cushing.

Cette pathologie touche environ 70 à 80 % des Scottish Terrier, et si elle n’évolue pas toujours vers la mort du chien, les troubles hépatiques demeurent la première cause de mortalité chez cette race. (3)


Comment bien assurer mon Scottish Terrier ?

Il est important d’offrir une assurance santé canine à un Scottish Terrier étant donné les problèmes de santé héréditaires dont il peut souffrir.

Une mutuelle santé canine permet de prendre en charge, tout ou en partie, les frais vétérinaires que vous pourriez avoir besoin de débourser pour faire soigner votre animal.

La nutrition recommandée pour ce chien

Le Scottish Terrier peut être un chien relativement vorace, et il est essentiel de bien doser sa nourriture pour qu’il ne prenne pas trop de poids.

La qualité de l’alimentation qui lui est servie est également importante à prendre en compte pour lui permettre de garder un poids de forme : les plats trop riches en céréales sont à proscrire au profit d’un régime bien équilibré.

Il est également possible de nourrir un Scottish Terrier à l’aide d’un régime BARF à base de viande crue ou de rations ménagères, dès lors que son alimentation est parfaitement équilibrée et adaptée à ses besoins.

Combien coûte un Scottish Terrier ?

Prix d’achat

En fonction du prestige de sa lignée, un Scottish Terrier peut coûter entre 700 € et 1 700 €.

Coût d’entretien et alimentation

Le Scottish Terrier est un chien d’un gabarit raisonnable, et il peut se satisfaire de 20 € à 35 € de croquettes par mois en fonction de la qualité de ces dernières.

Ce petit chien rustique ne nécessite pas forcément d’autres frais d’entretien, mais il est recommandé de toiletter sa fourrure de temps à autre pour garder sa peau en santé.

Mutuelle santé

Une mutuelle santé canine couvrant les accidents, mais aussi les maladies (talon d’Achille de ce petit chien) coûte habituellement entre 25 € et 35 € par mois.

Pour qui est faite cette race de chien ?

Le Scottish Terrier n’est pas un chien fait pour tous, car c’est une forte tête qui peut vite déborder un maître novice, notamment lorsque son éducation n’a pas été correctement menée.

C’est aussi une boule d’énergie, qui a besoin d’exercice pour rester bien dans sa tête et faire un compagnon agréable à vivre. Il ne conviendra donc pas aux personnes trop sédentaires.

Comment choisir le meilleur régime alimentaire pour mon chien ?

Pour moi, le plus simple est de faire confiance aux professionnels reconnus du secteur. Cela vous donne l’assurance de donner à votre chien des produits adaptés tout en vous simplifiant la vie. Je recommande par exemple les produits DogChef.

Il s’agit d’une entreprise avec une excellente réputation qui établit pour votre chien des recettes sur mesure, 100% fraîches et directement livrées à votre domicile. Vous trouverez plus d’information en cliquant ici.

Pour quelles conditions de vie ?

Le Scottish Terrier apprécie la vie en campagne dans une maison, comme celle en appartement dans un environnement urbain, à partir du moment où il peut se promener régulièrement dans des lieux qui stimulent son flair et son intellect.

C’est un chien très demandeur de stimulations et de sollicitations, il ne se plaira donc pas dans un environnement fade.

Sportivité et niveau d’activité

Ce petit terrier n’est pas à proprement parler un véritable athlète, mais c’est un très bon randonneur endurant et rustique qui peut marcher des heures sans se fatiguer.

Il a besoin de longues balades quotidiennes pour dépenser son énergie et rester en bonne santé toute sa vie.

Simplicité d’éducation

Le Scottish Terrier n’est pas un chien facile à éduquer : il est têtu, opiniâtre, fier et indépendant, et n’hésitera pas à ignorer les ordres de son maître.

Il est capable, dans les faits, d’être parfaitement éduqué et de se montrer très obéissant, car c’est un animal intelligent qui comprend vite où son maître veut en venir.

Pour parvenir à un bon résultat, il faut cependant utiliser des méthodes éducatives efficaces et faire preuve d’une grande rigueur tout au long de son éducation.

Compatibilité avec les enfants

Le Scottish Terrier peut être un bon chien de famille et s’entend généralement bien avec les enfants, mais il n’est pas des plus patients et n’appréciera pas d’être asticoté en permanence.

Cohabitation avec les autres animaux

Comme tous les Terriers, ce petit chien n’appréciera pas la compagnie des chats – qu’il confond plus ou moins volontairement avec des proies – à moins qu’il y ait été habitué très jeune.

Faire garder son Scottish Terrier

Chaque chien est unique, mais, en règle générale, on estime qu’il est assez aisé de faire garder son Scottish Terrier, car c’est un animal indépendant, qui parvient plutôt bien à se passer de son maître quelques jours.

Il peut toutefois donner du fil à retordre à son petsitter ou à ses gardiens, du fait de son caractère têtu et de son tempérament de fugueur.

Les accessoires adaptés à cette race de chien

Le Scottish Terrier a besoin d’un panier bien à lui qu’il associe à son aire de repos. Ce type d’accessoire est extrêmement important pour permettre au maître d’apprendre à son chien le retour au calme en lui indiquant d’aller se coucher dans son nid.

Il est conseillé d’acquérir un harnais pour promener son compagnon à quatre pattes, le collier ayant tendance à causer des lésions au niveau de la trachée et des cervicales chez les chiens qui tirent en laisse – comme ce peut très bien être le cas du Scottie.

Comment éduquer un Scottish Terrier ?

Le Scottish Terrier est un chien très intelligent et éveillé, qui comprend bien ce que son maître attend de lui et est tout à fait capable de retenir un bon nombre d’ordres.

Cependant, il peut mettre de la mauvaise volonté à apprendre. C’est un chien qui a sa petite fierté et n’apprécie pas forcément de suivre des ordres, surtout quand ces derniers contreviennent avec l’idée qu’il se fait d’une vie de chien.

Comment démarrer l’éducation d’un Scottish Terrier ?

Seul

S’il s’agit d’un Chiot

Il est essentiel de commencer par apprendre le rappel et le retour au calme a un petit Scottish Terrier pour poser les bases d’une cohabitation saine.

Le rappel permet de tisser un lien solide avec son animal et, surtout, de lui apprendre à revenir au pied dès que son maître l’appelle, ce qui est fort utile avec les terriers, capables de fuguer sans un regard en arrière pour suivre des pistes ou des proies qui les intéressent plus que leur humain.

Le retour au calme est également un ordre qui facilitera grandement votre cohabitation avec cette boule d’énergie, parfois un peu délicate à canaliser.

S’il s’agit d’un Adulte

Un Scottish Terrier adulte n’est pas très différent d’un chiot, si ce n’est qu’il sera terriblement compliqué de se débarrasser de ses mauvaises habitudes.

Pour bien débuter avec votre nouveau compagnon à quatre pattes, il est important de vous renseigner sur son passé, afin de découvrir quels ordres il connaît déjà, et quels gestes ou situations peuvent réveiller chez lui de mauvais souvenirs et doivent être évités.

Ne soyez pas trop exigeant et concentrez-vous sur l’essentiel. Le rappel est le premier ordre à travailler, à grand renfort de méthodes d’éducation positives.

En faisant appel à un éducateur

Faire appel à un éducateur canin professionnel est une excellente idée pour éduquer dans les règles de l’art un Scottish Terrier, surtout si le maître est novice en la matière ou si le chien est particulièrement têtu.

Prenez le temps de sélectionner un professionnel sérieux et réputé, qui privilégie les méthodes d’éducation positives et n’utilise pas de techniques obsolètes, inefficaces et traumatisantes pour le chien.

Allez consulter un éducateur physique

Les éducateurs physiques sont ceux que l’on rencontre directement, ce qui permet de leur présenter votre animal et même de le leur confier durant une durée déterminée, afin qu’ils s’occupent eux-mêmes de l’éduquer.

Faire appel à un expert est hautement recommandé pour les maîtres qui débutent dans l’éducation canine et risquent de commettre des erreurs pouvant durablement impacter leurs relations avec leur toutou.

Consultez un éducateur canin en ligne

Les éducateurs canins en ligne dispensent leurs conseils à distance, à l’aide de visioconférence ou par téléphone. Cette solution évite au maître de se déplacer, et s’avère également moins coûteuse que les consultations physiques.

Elle conviendra davantage aux maîtres qui ont une certaine expérience en la matière et seront capables d’appliquer les conseils dispensés par ce professionnel au quotidien face à leur chien.

En utilisant une formation créée par un éducateur canin professionnel

Il est également possible de consulter des formations créées par des éducateurs canins professionnels pour apprendre à éduquer votre animal et découvrir plus en détail le fonctionnement et les bénéfices de l’éducation positive.

Il est conseillé de se plonger dans ce type de formation avant l’adoption du chien, afin de bien assimiler les informations à savoir avant d’accueillir votre toutou et de vous lancer dans son éducation.

Les éleveurs de Scottish Terrier que nous recommandons

Le Scottish Terrier est un chien sujet aux maladies hépatiques héréditaires, il est donc recommandé de se tourner vers un éleveur professionnel agréé qui puisse vous assurer de la bonne santé des parents de votre futur chiot, afin de réduire les risques de le voir développer une pathologie génétique.

On peut également croiser des Scottish Terrier dans des refuges animaliers, mais cela reste épisodique, car ce sont des toutous aujourd’hui peu répandus en France.

Le Scottish Terrier est un petit chien qui a autant de caractère que d’allure, avec sa robe particulière et la morphologie singulière de sa longue tête.


Son air sévère ne trompe pas : c’est un chien fier et tempétueux, qui peut mener la vie dure à ses maîtres si ceux-ci n’ont pas pris soin de l’éduquer correctement.

Il peut toutefois faire un compagnon des plus agréables à vivre, à la fois joyeux et égal, indépendant et fidèle, à condition que son éducation ait été parfaitement menée.

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.