Le Schipperke est une race de chien ressemble beaucoup au Berger Belge dans une version miniature… Et bien souvent dénuée de queue !

Son nom signifie d’ailleurs « Petit Berger » en belge, en référence à son grand cousin bien plus répandu que lui en Belgique, comme en Europe.

Sociable, vif et rustique, le Schipperke est une race qui fait un merveilleux animal de compagnie et mériterait d’être largement plus connue !

Nom officielSchipperke ou Petit Batelier
OrigineBelgique
Groupe Groupe 1 « Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses) ».
Section 1 « Chiens de berger ».
Aucune épreuve de travail nécessaire pour le confirmer au LOF.
TailleDe 32 cm à 36 cm au garrot.
Poids3 à 9 kgs.
PoilAbondant, droit et dur.
Collerette + crinière au niveau de l’encolure.
Couleur(s)Noir zain
CaractèreÉveillé et remuant.
Communicatif.
Tendance émotive.
EducationPeut avoir tendance à faire preuve d’un instinct de chasse / garde élevé.
Canaliser l’énergie et affirmer les axes de vie pour gérer la frustration.
Espérance de vie12 ans
Faiblesses santéPrédispositions à :
Galactosialidose
Oligodontie
Diabète sucré juvénile
Dysplasie des poils noirs.
Coût d’acquisition800 à 1000 euros
Coût mensuel60 à 80 euros/mois
Frais d’assurancecalculer

Fiche d’identité du Schipperke

Nom(s) officiel(s)

Schipperke ou Petit Batelier

De quel Groupe fait-il partie (FCI) ?

Groupe 1 « Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses) », section 1 « Chiens de berger ».

Aucune épreuve de travail n’est nécessaire pour le confirmer au LOF.

Son Origine

Le Schipperke est originaire de Belgique et descendrait d’une ancienne race de chiens de berger au pelage noir et de petite taille, nommée « Leuvenaar ».

Son apparition remonte au 17e siècle, époque à laquelle on distinguait les variétés d’Anvers, de Bruxelles et de Louvain.

Les standards de la race furent unifiés en 1888 alors que le Schipperke commençait à conquérir la Grande-Bretagne et les États-Unis pour ne donner plus qu’une unique variété.

Son Histoire

Il semblerait que le Schipperke ait toujours été apprécié pour son physique, puisqu’il était utilisé par les savetiers bruxellois pour exposer les colliers en cuir ciselés confectionnés par leurs soins.

Le Schipperke était alors amputé de sa queue par souci esthétique, opération qui est restée traditionnelle et est aujourd’hui encore ancrée dans les critères de la race.

Très apprécié de la reine Marie-Henriette de Belgique, le Schipperke est rapidement devenu un chien mondain, symbole de richesse de noblesse.

Il était cependant aussi très répandu chez les gens du peuple pour ses qualités de chasseur de rongeurs et autres petits nuisibles.

Banniere assurances chien



Ses caractéristiques physiques

Taille

De 32 cm à 36 cm au garrot.

Poids

Environ 3 à 9 kg.

Type de Poil

Très typique de la race, le poil du Schipperke est abondant, droit et suffisamment dur pour parfaitement couvrir et protéger son corps.

Le poil est très court au niveau de la tête et des membres, et plus long sur le reste du corps.

Il forme une collerette et une crinière emblématiques de la race au niveau de l’encolure.

Couleur

La robe du Schipperke doit être entièrement noir zain.

Les nouveaux standards de la race admettent éventuellement un peu de gris, dû à l’âge du chien, au niveau du museau.

(SOURCE : https://www.centrale-canine.fr/sites/default/files/fci_race/083.pdf)

dresser son chien en 15 min par jour



Ses caractéristiques comportementales

Caractère

Le Schipperke est un joyeux petit chien de garde, qui a tendance à aboyer à l’arrivée d’étrangers pour avertir ses maîtres.

Éveillé et remuant, c’est un compagnon extrêmement enthousiaste et continuellement à la recherche de sollicitations.

Très alerte, toujours attentif à son environnement, il se montre particulièrement communicatif et émotif.

Continuellement aux abois, il a tendance à surveiller les moindres faits et gestes de son entourage et se montre curieux et à l’affût dès qu’il se passe quoi que ce soit non loin de lui.

Éducation

Le Schipperke n’est pas difficile à éduquer, mais il faut cependant prendre garde à bien canaliser son énergie pour parvenir à avoir son attention.

C’est en effet un petit chien qui ne tient pas en place et fait preuve d’un instinct de garde et de chasse relativement affirmé.

Il peut notamment s’avérer mordeur s’il se sent obligé de défendre un objet, une personne ou une propriété dont il estime qu’on lui a confié la garde.

Tout savoir sur la santé du Schipperke

Forces et faiblesses du Schipperke

Rustique et infatigable, le Schipperke est un chien d’une nature robuste qui présente une belle espérance de vie s’il est bien entretenu.

Malheureusement, il n’est pas à l’abri de certaines pathologies héréditaires qui accablent bien souvent les chiens de pure race.

Espérance de vie

Environ 15 ans.

Vaccins obligatoires et Vermifuge

Faire vacciner un Schipperke n’est pas une obligation légale, mais reste le seul moyen de le protéger efficacement contre certaines maladies du chien.

Je vous recommande donc de consulter un vétérinaire pour protéger correctement votre compagnon à quatre pattes contre les pathologies canines les plus graves et/ou répandues.

Si votre Schipperke passe du temps en extérieur, vous devrez le vermifuger 2 à 3 fois par an.

S’il s’agit plutôt d’un animal d’intérieur, la cadence de son traitement antiparasitaire peut être réduite à 1 ou 2 fois par an.

Prédispositions médicales

Parmi les prédispositions médicales du petit Schipperke, on trouve la galactosialidose, l’oligodontie, le diabète sucré juvénile et la dysplasie des poils noirs.

Ce type de pathologie peut être évité en sélectionnant soigneusement votre chiot au sein d’élevages où elles ne sont pas présentes.

(SOURCE : https://genodog.fr/maladies/race/schipperke/)

Par conséquent, comment bien assurer mon Schipperke ?

Un Schipperke dénué de tares génétiques ne présente généralement aucun souci de santé et peut se satisfaire d’une assurance santé canine classique.

En revanche, si, au regard de son pedigree, il est susceptible de développer certaines pathologies auxquelles il est prédisposé, il est préférable d’opter pour une assurance santé canine plus étendue qui prendra en charge les soins, aussi nécessaires que coûteux, dont pourrait avoir besoin Médor.

Cela pourra vous être particulièrement bénéfique si votre compagnon est prédisposé à développer une oligodontie nécessitant des soins dentaires ou une dysplasie des poils noirs qui peut demander un traitement anti-inflammatoire.

Si vous cherchez une assurance, utilisez notre comparateur de mutuelles canines gratuit en cliquant ici. Vous trouverez des offres jusqu’à 60% moins chères que le marché. 

La nutrition recommandée pour ce chien

Des croquettes industrielles de bonne qualité conviendront au Schipperke et pourront répondre à ses besoins nutritifs tout en lui évitant les problèmes d’obésité.

Pour éviter tout trouble digestif, il est important de garder un régime alimentaire stable et, le cas échéant, de modifier progressivement son alimentation.

Quel budget pour un Schipperke ?

Prix / coût d’acquisition

Entre 800 € et 1000 €.

Coût d’entretien / alimentation

Le Schipperke demande un budget alimentation d’une trentaine d’euros par mois lorsqu’il est en bonne santé.

Il ne nécessite aucuns autres frais d’entretien, à moins que vous ne décidiez de confier le brossage régulier dont il a besoin à un toiletteur professionnel. 

Mutuelle santé

La mutuelle santé d’un Schipperke coûte généralement entre 30€ et 40 € mensuels, car même si la race est rustique, il peut être rattrapé par des problèmes de santé héréditaires.

Pour faire face à tous les risques sereinement, je vous conseille même d’opter pour une formule étendue, allant de 40 à 50 € mensuels, si vous en avez les moyens.

Si vous cherchez une assurance, utilisez notre comparateur de mutuelles canines gratuit en cliquant ici. Vous trouverez des offres jusqu’à 60% moins chères que le marché.

Pour qui est faite cette race de chien ?

Très équilibré et faisant généralement preuve d’un tempérament joyeux et agréable, le Schipperke fait partie de ces chiens qui conviennent à tous les maîtres !

Il a cependant besoin d’exercice et a tendance à se montrer aboyeur, ce qui peut gêner le voisinage si vous vivez en appartement.

Pour quelles conditions de vie ? (chasse, sédentaire appartement, etc.)

Le Schipperke se plaît en appartement si son maître demeure à ses côtés et passe suffisamment de temps à le promener et à le distraire.

Le qualificatif « remuant » est sans doute celui qui lui va le mieux, il ne doit donc pas être relégué à une vie de sédentaire dénuée de stimulations et d’exercice! 

Sportivité/niveau d’activité

Infatigable et vivace, le Schipperke peut faire des merveilles en parcours d’Agility et adore accompagner son maître en promenade.

Ce n’est donc pas un athlète, mais il n’est pas non plus le genre de chien à se complaire dans une vie inactive. 

Simplicité d’éducation

Le Schipperke est un chien intelligent, qui met du cœur à l’ouvrage et se montre enthousiaste à l’idée de satisfaire son maître.

Il n’est pas compliqué à éduquer, mais demande néanmoins une certaine fermeté pour ne pas prendre de mauvaises habitudes et apprendre à rester à l’écoute de son maître.

Compatibilité avec les enfants

Contrairement à ce que pourrait laisser croire son attitude toujours aux aguets et son comportement bondissant, le Schipperke se montre généralement très doux avec les enfants.

Il cohabitera donc très bien avec eux si les règles de sécurité de base – propres à toute relation enfants/animaux – sont respectées.

Cohabitation avec les autres animaux

S’il a été socialisé suffisamment jeune, le Schipperke pourra très bien cohabiter avec d’autres animaux qu’il intégrera rapidement à son groupe social.

Faire garder son Schipperke

Le Schipperke est souvent méfiant envers les inconnus, il n’est donc pas un chien des plus faciles à faire garder.

Il est cependant possible de l’habituer positivement à rester chez des connaissances durant vos absences, ou éventuellement à demeurer quelques jours en pension. 

Les accessoires adaptés à cette race de chien

Vous aurez besoin de proposer de nombreux jouets – si possible bruyants et odorants – à votre Schipperke pour satisfaire sa soif de sollicitations et de distractions.

Un coussin, un panier ou une couverture sont aussi très importants pour lui permettre d’identifier un espace où il pourra se rendre quand vous lui demanderez de se calmer et où il pourra se reposer en toute quiétude.

Un peigne ou une étrille sont aussi de rigueur pour l’aider à se débarrasser de son surplus de poils 1 à 3 fois par semaine.

Comment éduquer un Schipperke?

Forces et faiblesses du Schipperke

Comme son cousin le Berger Belge, le Schipperke fait souvent preuve d’une grande intelligence et parvient à apprendre rapidement les règles de vie que son maître souhaite lui inculquer.

Il faut cependant réussir à canaliser son énergie débordante pour avoir son attention le temps de vos séances de dressage!

Comment démarrer l’éducation d’un Schipperke (seul ou avec un éducateur)?

Seul

S’il s’agit d’un Chiot

De nombreux maîtres commettent l’erreur d’attendre que leurs chiens grandissent avant de commencer à leur enseigner les règles de vie et les ordres de base.

Il faut, au contraire, commencer au plus tôt pour permettre à votre jeune chiot de bien intégrer les enseignements que vous comptez lui inculquer.

Tout comme les humains, les chiens apprennent en effet plus facilement lorsqu’ils sont jeunes, et il serait dommage de gâcher les capacités d’apprentissage de votre chiot en souhaitant lui épargner les contraintes du dressage dès son plus jeune âge.

Il est également important de commencer rapidement à socialiser votre Schipperke pour qu’il évite de développer une vigilance exacerbée envers les inconnus et les autres animaux.

S’il s’agit d’un Adulte

Le Schipperke adulte fait souvent preuve de bonne volonté, mais il peut également développer une attitude méfiante face à ses nouveaux maîtres.

Il faut donc s’armer de patience et faire preuve d’une grande douceur à l’égard de votre nouveau compagnon si vous souhaitez parvenir à lui apprendre quoi que ce soit.

L’idéal est toujours de commencer par travailler le rappel qui permet de créer du lien avec votre chien et de lui apprendre à vous écouter lorsque vous prononcez son nom.

En faisant appel à un éducateur

Bien que le Schipperke ne soit pas un chien très compliqué à éduquer, un éducateur professionnel représente une bonne solution pour faciliter son dressage.

L’éducation d’un chien est en effet une étape cruciale pour bâtir une relation de confiance entre son maître et lui, et permettre à Médor de développer un comportement équilibré!

Allez consulter un éducateur physique

Une solution consiste à se tourner vers un éducateur physique qui accueillera votre Schipperke au sein de son infrastructure, généralement avec d’autres chiots ou chiens eux aussi en cours de dressage.

Cette méthode permet à la fois de socialiser votre animal et de lui apporter une éducation souvent proche de la perfection.

Avant de confier votre toutou à un éducateur, il faudra au préalable vous assurer qu’il s’agit bien d’un professionnel de confiance, utilisant des méthodes modernes et non traumatisantes.

Consultez un éducateur canin en ligne

S’adresser à un éducateur canin en ligne est une solution de plus en plus répandue chez les maîtres experts, comme chez les novices.

Cette méthode s’avère à la fois pratique et économique, mais elle demande en revanche davantage de temps et de rigueur au maître qui doit se charger lui-même de mettre en pratique les conseils de l’éducateur canin.

En utilisant une formation créée par un éducateur canin professionnel

Vous pouvez également utiliser des formations créées par des éducateurs professionnels afin de vous imprégner de tout ce qu’il y a à connaître en la matière avant de vous lancer dans l’éducation de votre compagnon.

Très instructive, cette dernière solution est cependant chronophage et demande une bonne dose de minutie, de remise en question et de persévérance !

Les éleveurs que nous recommandons

Le Schipperke peut être sujet à des tares génétiques héréditaires, vous devez donc choisir soigneusement l’élevage de provenance de votre chiot pour vous assurer que celui-ci n’est pas prédisposé à développer certains problèmes de santé.

De fait, je vous déconseille fortement de vous tourner vers les animaleries qui, en plus de confronter les chiots à un environnement peu propice au développement d’un comportement équilibré, apportent souvent peu d’importance à leurs pedigrees.

Vous aurez peut-être aussi la chance de trouver un petit Schipperke en refuge ou au sein d’une association pour lui offrir une seconde chance d’être choyé !

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.