fbpx
CaniprofRaces de chienRaces De Chiens Hypoallergéniques [GUIDE COMPLET]

Races De Chiens Hypoallergéniques [GUIDE COMPLET]

Les amoureux des chiens sensibles aux allergènes auront sans doute entendu parler de certaines races de chiens dites hypoallergéniques, une alternative tentante pour ceux qui voudraient tant adopter un animal sans avoir le nez qui coule en permanence.

L’allergie aux chiens étant la troisième allergie la plus fréquente en France et qui constitue un véritable obstacle à l’amitié entre les humains et l’animal réputé pour être leur meilleur ami.

Mais les chiens hypoallergéniques existent réellement ?

Peut-on vraiment être allergique aux chiens et vivre aux côtés de nos amis canins ?

Cet article vous propose de démystifier le concept de races hypoallergéniques et de faire la lumière sur les légendes urbaines et les faits scientifiques qui l’entourent.

Qu’est-ce qu’un chien hypoallergénique ?

Un chien hypoallergénique est un animal qui serait moins allergisant que ses pairs, et donc potentiellement supportable pour les personnes allergiques ou sensibles aux agents allergènes.

Les allergies sont des phénomènes de sur réaction de l’organisme en présence d’un antigène – que l’on nomme dans ce cas précis « allergène ».

Le contact avec un allergène déclenche, chez la personne allergique, une réponse immunitaire démesurée qui se traduit par des symptômes inflammatoires exagérés.

Ces symptômes sont variés et souvent multiples : gêne respiratoire, toux, nez qui coule, signes cutanés (urticaire).

La réponse allergique la plus grave est le choc anaphylactique, qui peut entraîner un arrêt cardiaque, un arrêt respiratoire et des atteintes viscérales majeures : il s’agit d’une urgence vitale.

Fort heureusement, l’allergie aux chiens ne cause pas de choc anaphylactique, symptôme que l’on rencontre davantage dans les allergies alimentaires (arachides) et allergies au venin (piqûre de guêpe).

Banniere assurances chien


Le mythe des races de chiens hypoallergéniques

Scientifiquement, il n’est pas prouvé que certaines races de chiens soient moins allergisantes que d’autres, d’autant que le concept de races hypoallergéniques est souvent utilisé pour désigner les chiens qui perdent le moins de poils.

Or, ce ne sont pas les poils qui sont en cause dans les allergies aux chiens, contrairement aux croyances populaires, même si les poils peuvent bel et bien créer des milieux allergènes, propices aux développements d’acariens qui provoquent eux aussi des allergies.

Pour faire la lumière au sujet des chiens hypoallergéniques, il faut donc distinguer deux types d’allergies qui ne peuvent être diagnostiquées que par un médecin allergologue : les allergies aux acariens et les allergies aux chiens.


Le chien et les allergies aux acariens

L’allergie aux acariens domestiques est la plus fréquente en France. Elle se manifeste généralement par des troubles respiratoires plus ou moins importants, allant de la rhinite intermittente à l’asthme.

Les acariens domestiques sont de minuscules arthropodes, pour la plupart invisibles à l’œil nu, que l’on retrouve absolument partout dans nos demeures.

Ils se nourrissent essentiellement de débris de peaux microscopiques que les humains et les animaux perdent constamment, et pullulent dans les milieux chauds et humides avec une prédilection pour la literie.

Aussi, si vous êtes allergique aux acariens, vous ne manquerez pas d’être gêné dans une demeure où s’accumulent les poils de chien, car ceux-ci forment des milieux propices à leur prolifération.

Comme la poussière, les cheveux humains ou autres débris que l’on croise volontiers dans toute maison, les poils de chien attirent volontiers l’humidité que les acariens affectionnent.

De plus, ils sont souvent en partis composés de cellules de l’épiderme du chien, qui servent de repas à ces minuscules parasites.

En cela, il est possible de supposer que les races de chiens qui ne perdent pas ou peu de poils sont hypoallergéniques, car ils participent moins à la création d’un environnement propice au développement des acariens.

L’allergie aux chiens

L’allergie aux chiens en tant que telle ne doit pas être confondue avec l’allergie aux acariens, d’autant qu’elle n’est pas causée par les poils de l’animal.

En effet, cette allergie bien particulière est provoquée par des protéines extracellulaires de transport qui lient des molécules hydrophobes, telles que les phéromones et le rétinol, que l’on trouve dans les sécrétions du chien.

Il existe 6 types de molécules de ce genre identifiées chez le chien, que l’on retrouve dans sa salive, ses poils, son plasma et son liquide séminal. (1)

Qu’il perde ou non ses poils, un chien diffusera toujours ces allergènes à travers son urine, sa salive et ses squames (petites peaux mortes).

Par ailleurs, une étude menée par le Dr Jonhson et publiée dans l’American Journal of Rhinology and Allergy a constaté que les niveaux d’allergènes sécrétés par tous les chiens – même les races sans poils – demeuraient similaires.

L’étude a porté sur 60 races de chien, dont 11 réputées hypoallergéniques, au sein de 173 foyers comprenant un seul chien et conclue qu’il n’existe pas de races mieux supportées par les individus allergiques aux chiens. (2)

Pourquoi choisir un chien hypoallergénique ?

Malgré l’étude citée dans le paragraphe précédent, l’American Kennel Club (AKC), qui fait figure de référence outre-Atlantique comme la Société Centrale Canine (SCC) en France, affirme que certains chiens sont moins allergisants que d’autres.

Leurs conclusions se basent notamment sur le retour d’expérience d’éleveurs qui affirment constater que leurs chiens sont mieux tolérés par les personnes allergiques, et non sur des études scientifiques.

Ces races de chiens perdraient notamment moins leurs poils, mais aussi moins de squames et diffuseraient donc moins de protéines allergisantes dans leur environnement.

Bien que ces conclusions soient à prendre avec des pincettes, on peut toutefois supposer que ces chiens seront tout de même plus appropriés aux personnes souffrant d’allergie aux acariens, à défaut de convenir aux individus réellement allergiques aux chiens.

L’AKC précise par ailleurs qu’il n’existe pas de chiens 100% hypoallergéniques, et que les races qu’il plébiscite sont seulement moins allergisantes.

Enfin, l’organisation stipule qu’il est de bon ton de porter un soin particulier à son environnement pour réduire les risques d’allergies, notamment à travers des pratiques hygiéniques strictes.

Il est ainsi conseillé de passer régulièrement l’aspirateur, de maintenir le coussin ou panier du chien toujours propre et de brosser et de laver régulièrement son chien. (3)

Quelles sont les races de chiens hypoallergéniques ?

Au regard des éléments précédemment étudié dans cet article, je tiens à vous rappeler qu’il n’existe pas d’un point de vue scientifique, de chiens hypoallergéniques.

Les races citées ci-dessous sont des chiens potentiellement moins allergisants, qui conviendront davantage aux personnes sensibles aux acariens et sont réputés (toujours sans preuve scientifique) moins gêner les personnes allergiques aux chiens.

Par ailleurs, les chiens que l’on retrouve dans cette liste correspondent à ceux qui perdent le moins de poils, il est donc possible d’imaginer que ladite liste est le fruit d’un raccourcit entre les poils de chien et les allergies causées par les acariens qui se complaisent dans les poils mots.

Aussi, les chiens à poils frisés, durs, fins et/ou longs sont les champions de cette liste, même si leur longue fourrure pourrait faire penser le contraire.

Les Caniches, Bichons, Schnauzer arrivent en tête, tout comme le Lévrier Afghan et les chiens nus comme le Chien Chinois à Crête, le Chien Nu du Mexique et le Chien Nu du Pérou.

Nombre de races de chiens d’eaux (Épagneuls d’Eau Irlandais, Chien d’Eau Portugais) sont aussi largement renommées pour leur caractère potentiellement hypoallergénique.

De fait, on trouve parmi ces races de chiens ceux qui ont le moins de sous-poil du fait de sélections faites par l’homme visant à obtenir un poil de couverture esthétique (chiens d’agrément), soit de sélections « naturelles » visant à permettre aux chiens de sécher rapidement (chien d’eau).

Comment choisir le meilleur régime alimentaire pour mon chien ?

Pour moi, le plus simple est de faire confiance aux professionnels reconnus du secteur. Cela vous donne l’assurance de donner à votre chien des produits adaptés tout en vous simplifiant la vie. Je recommande par exemple les produits DogChef.

Il s’agit d’une entreprise avec une excellente réputation qui établit pour votre chien des recettes sur mesure, 100% fraîches et directement livrées à votre domicile. Vous trouverez plus d’information en cliquant ici.

Questions fréquemment posées sur les races de chiens hypoallergéniques

Qu’est-ce qu’un chien hypoallergénique ?

En principe, un chien dit « hypoallergénique » est un chien qui produit moins d’agents allergènes et peut être mieux supporté par les personnes allergiques.

Toutefois, aucune étude scientifique ne permet d’affirmer qu’il existe des chiens hypoallergéniques convenant aux personnes allergiques aux chiens.

On a plutôt tendance à appeler chiens hypoallergéniques les animaux qui perdent peu ou pas de poils, ce qui permet de conserver un environnement plus sain et moins irritant pour les personnes allergiques aux acariens.

Existe-t-il vraiment des races de chiens hypoallergéniques ?

Selon les études scientifiques, il n’existe pas de races de chiens produisant moins d’agents allergènes que d’autres, d’autant que l’allergie aux chiens n’est pas liée aux poils, mais à des protéines que l’on trouve dans la salive, l’urine, la peau et les poils de l’animal.

Néanmoins, on trouve bel et bien des races qui perdent moins de poils, ce qui les rend moins allergènes pour les individus souffrant d’allergies aux acariens.

Certains experts du monde canin affirment également que certains chiens qui perdent moins de poils perdent aussi moins de squames et sont donc moins allergisants, mais ceci ne s’appuie sur aucune étude scientifique.

Le Schnauzer et le Berger Australien sont-ils des chiens hypoallergéniques ?

Ces deux races, parmi beaucoup d’autres, perdent peu de poils, ce qui participe au maintien d’un environnement plus sain qui agressera moins les personnes allergiques aux acariens.

Rien ne prouve scientifiquement que le Schnauzer et le Berger Australien, ou tout autre chien perdant moins de poils, irriteront moins les personnes allergiques aux chiens.

Les chiens nus sont-ils hypoallergéniques ?

Non, les chiens nus ne sont pas hypoallergéniques, car il n’existe tout simplement pas de chiens hypoallergéniques au sens strict du terme selon la science.

Si le maître est réellement allergique aux chiens et non aux acariens, un chien nu ne lui sera pas plus supportable qu’un autre.

En revanche, en ne laissant pas des poils partout, les chiens nus peuvent aider un maître allergique aux acariens à maintenir un environnement plus sain qui l’irritera moins.

Vous êtes allergique aux chiens, mais vous aimeriez tout de même adopter un compagnon à quatre pattes ?

La meilleure solution est sans nul doute de vous faire désensibiliser pour vous débarrasser de vos réactions allergiques avant d’envisager une adoption.


Si vous n’êtes pas allergiques aux chiens en tant que tels, mais plutôt aux acariens qui vivent dans leurs poils, alors un chien dit hypoallergénique pourra peut-être vous convenir.

Allergique au meilleur ami de l’homme, vous avez tout de même adopté un chien ?

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.