Voyager en avion avec son chien peut être une épreuve stressante… Pour votre chien, comme pour vous !

Si votre chien pèse plus de 6 kg en moyenne, il devra en effet voyager en soute tandis que vous demeurerez en cabine, à vous triturer l’esprit pour essayer de deviner comment se déroule son trajet.

Pour éviter que vous ne vous tourmentiez plus que de raison, nous vous expliquons aujourd’hui en détails comment se passe un voyage en avion pour votre compagnon à quatre pattes et comment le préparer au mieux à celui-ci !

Voyager en avion avec son chien : rappel des réglementations 

Les réglementations qui encadrent le transport des chiens en avion peuvent varier selon les compagnies aériennes, je vous recommande donc de contacter la vôtre pour en prendre connaissance avant même de réserver vos billets.

Certaines compagnies n’acceptent pas de transporter les races de chiens à museaux courts, et d’autres refusent simplement toutes les espèces animales.

Avant toute réservation, vérifiez donc bien que votre toutou réponde à tous les critères d’âge, de poids et de morphologie exigés par la compagnie que vous envisagez.

Profitez-en pour vous renseigner sur les formalités administratives et sanitaires : certaines compagnies demandent un certificat de bonne santé pour accepter un chien à bord.

Enfin, assurez-vous que la compagnie de votre choix se plie aux normes IATA.

Les normes IATA (International Air Transport Association) ont été érigées par l’association homonyme pour garantir le bien-être des animaux voyageant par avion.

Toutes les compagnies aériennes ne sont pas agréées IATA, mais c’est cependant le cas de la plupart de celles assurant des vols internationaux.

Vous pouvez consulter la liste des compagnies membres de l’IATA ici : https://www.iata.org/about/members/Pages/airline-list.aspx?All=true.

Pour que votre chien soit autorisé à voyager en avion, sa caisse de transport doit donc répondre à différentes exigences énoncées par l’IATA et destinées à assurer sa sécurité :

  • Le chien doit pouvoir se tenir debout, se retourner et s’allonger sans gêne dans sa caisse
  • La caisse doit être rigide (en fibres de verre ou plastique) et ses deux parties doivent être maintenues par des boulons
  • La fermeture de la caisse doit être centralisée et les charnières doivent dépasser d’au moins 1.6 cm vers le haut et le bas
  • Le cas échéant, les roues doivent être bloquées

Vous trouverez des caisses homologuées IATA en animalerie, sur internet et dans bon nombre d’aéroports.

dimensions d'une cage de transort pour chien

Notez également que certaines compagnies aériennes louent leurs caisses IATA, ce qui peut vous éviter un investissement superflu, surtout si votre chien ne prend pas l’avion tous les quatre matins !

La préparation de votre chien en amont de son voyage en avion passe également par une visite chez le vétérinaire.

Ce dernier sera à même de vous conseiller d’éventuels calmants pour aider votre chien à surmonter son stress et s’assurera que les vaccins de votre animal sont bien à jour.

Pour savoir quels sont les vaccins à administrer à votre toutou avant de partir, rendez-vous sur le site de l’ambassade de votre pays de destination.

Certains pays instaurent également une quarantaine pour les chiens arrivant par avion, et d’autres exigent un certificat de bonne santé, un traitement antiparasitaire et/ou un permis d’importation.

Banniere assurances chien



D’un aéroport à l’autre, le voyage de votre chien en détails

Avant l’aéroport, bien préparer la cage de son chien

Pour que le voyage en avion de votre toutou se passe dans le calme, il est important de l’habituer positivement à sa caisse de transport au plus tôt.

Essayez de vous procurer une caisse IATA au moins 10 jours avant votre départ afin de familiariser votre chien à ce nouvel environnement.

Placez-y des coussins et couvertures pour en faire un lieu confortable, où votre compagnon se sentira en sécurité.

S’il rechigne à y entrer, vous pouvez l’encourager en y plaçant des friandises ou ses jouets favoris.

Il faudra ensuite préparer la caisse pour le jour J afin de vous assurer que votre chien ne manque de rien durant le transport.

Je vous conseille de placer une matière absorbante au sol, et d’accrocher un récipient vide aux barreaux de la porte.

Le personnel de l’aéroport pourra ainsi faire boire votre chien en cas d’attente prolongée avant et après le vol, ou lors des escales.

Vous pouvez également attacher un sachet de nourriture à l’extérieur de la caisse pour que votre chien soit nourri par la même occasion.

Je vous recommande également de placer un des accessoires fétiches de votre chien dans sa caisse pour le rassurer.

Enfin, ne fermez pas la caisse à clef :  le personnel de bord et les agents de l’aéroport doivent pouvoir accéder à votre chien en cas d’urgence.

check in chien

L’aéroport de départ : enregistrer son chien

Une fois votre chien prêt à décoller, présentez-vous à l’enregistrement 30 minutes avant l’heure réglementaire, soit au moins 90 minutes avant l’heure de votre départ.

Les chiens qui voyagent en soute doivent être enregistrés au guichet dédié aux bagages « hors normes », avant ou après votre check-in.

Durant cette étape, votre chien est pesé et des étiquettes sont apposées à sa caisse afin de faciliter son identification.

Si la compagnie l’exige, le certificat de bonne santé de votre animal est vérifié à cette étape, tout comme son passeport européen (pour les voyages à destination de l’UE).

Ceci fait, votre chien est pris en charge par le personnel de l’aéroport. Vous le retrouverez à l’arrivée !

Le vol : comment se déroule le voyage de votre chien ?

Une fois que votre compagnon vous a été soustrait par le personnel de l’aéroport, il est placé en entrepôt avec les bagages jusqu’au moment du chargement.

Si l’attente est longue, les agents peuvent éventuellement le nourrir et l’abreuver, bien qu’ils n’aient aucune obligation quant à la prise en charge alimentaire de votre animal durant son transit.

Pour son confort, il est donc crucial d’avoir correctement préparé sa caisse au préalable pour faciliter la tâche aux agents.

cage transport voiture

Je vous conseille aussi d’inscrire le nom de votre toutou sur sa caisse afin que le personnel puisse l’appeler pour le réconforter.

Votre chien est ensuite placé dans un compartiment à part de la soute, celle-ci étant chauffée et pressurisée durant le vol.

Attention : la plupart des compagnies ne climatisent les soutes que lorsqu’elles transportent des animaux, d’où l’importance d’enregistrer votre chien bien en avance !

Malgré le chauffage, la température demeure souvent très basse en soute, je vous suggère donc de mettre une bonne couverture dans la caisse de Médor.

Aéroport d’arrivée : récupérer son chien

Comme pour le départ, l’arrivée de votre chien se fera généralement au guichet des bagages « hors normes », quoique les plus petits aéroports déposent parfois les animaux de compagnie à côté des bagages classiques.

Vous devrez ensuite passer les douanes avec votre chien, étape au cours de laquelle son passeport et ses vaccins seront vérifiés.

Dans certains pays (comme le Canada), cette procédure est payante et vous devrez régler les frais inhérents sur place.

Si vous êtes en règle avec les normes sanitaires et administratives de votre pays de destination, cette étape se déroulera sans anicroche et rapidement.

Mais en cas d’irrégularités, votre animal risque d’être placé en quarantaine ou, dans le pire des cas, euthanasié.

Il est donc crucial de bien vous renseigner sur les formalités de votre pays de séjour pour ne pas mettre votre animal en danger.

À titre d’exemple, en France votre chien doit être identifié, vacciné contre la rage et accompagné d’un titrage sérique antirabique de plus de trois mois pour passer les douanes avec succès (1).

Pour atterrir au Canada, il doit simplement être vacciné contre la rage sans besoin de titrage ni d’identification (2).

Quant aux îles, elles imposent généralement des contrôles plus drastiques lors de l’arrivée d’animaux sur leurs territoires.

La Nouvelle-Zélande, l’Australie et la Nouvelle-Calédonie exigent, entre autres, une mise en quarantaine de 10 jours et un permis d’importation pour chaque toutou se présentant à leurs frontières.

Pour minimiser votre stress et celui de de votre chien, il est crucial de préparer votre toutou à prendre l’avion en avance, surtout si vous ne connaissez pas encore la réglementation imposée par votre pays de destination.

En plus des formalités administratives et sanitaires qui ont trait à l’importation d’animaux sur un territoire, vous devrez également vous assurer que votre compagnon voyage dans de bonnes conditions – a minima celles imposées par les normes IATA.

Vous avez des questions ou une expérience à nous faire partager ? Racontez-nous le voyage de votre toutou en commentaire de cet article !

Mes recommandations

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.