CaniprofBlogLes chiens ont-ils des sentiments ?

Les chiens ont-ils des sentiments ?

Presque tous les maîtres sont convaincus que leurs chiens ressentent des émotions, et ils comparent volontiers ces sentiments à leurs ressentis d’humains.

Pour d’autres, penser qu’un chien est doté de sentiments relève de l’anthropomorphisme, ce qui revient à projeter nos émotions humaines sur les animaux.

Sentiments et émotions du chien

Pour vraiment comprendre si les chiens peuvent avoir des sentiments, il faut avant tout distinguer ceux-ci des émotions, car ce sont deux choses bien distinctes que l’on confond souvent.

D’un point de vue scientifique, une émotion est une réaction passagère, qui traverse un être vivant un bref moment, dans une situation précise.

Aussi, les émotions sont souvent liées/causées par l’environnement du chien et les phénomènes qui s’y produisent.

Les sentiments, à l’inverse, sont des « états », des sensations éprouvées sur le long terme, qui perdurent et sont liés à une certaine perception et compréhension de l’environnement et des êtres qui y évoluent.

Les sentiments ont tendance à être plus discrets, intimes, subjectifs, et se construisent à travers notre histoire.

Les émotions sont plus violentes, bruyantes, externalisées et sont le fruit d’une expérience directe et passagère avec un évènement causé par un autre individu ou un élément de notre environnement.

Aussi, il est communément accepté que les chiens ressentent des émotions, et même le Code Civil le reconnait depuis 2015 en stipulant que les animaux sont des « êtres doués de sensibilité » et doivent être traités en tant que tel.

Les chiens comprennent les émotions humaines

Si les maîtres ont encore du mal à bien comprendre les émotions de leurs toutous et à faire la part des choses entre les sentiments qu’ils leur attribuent par anthropomorphisme et les émotions qu’ils éprouvent réellement, l’inverse est moins vrai.

En effet, selon une étude datant de 2016, il semblerait que les chiens soient bien plus doués pour comprendre leurs maîtres que l’inverse, et ils parviendraient très bien à détecter nos émotions.

Cette capacité leur viendrait de leurs profonds instincts sociaux, la compréhension des émotions de leurs congénères étant indispensable pour des raisons de survie.

Dans la nature, les carnivores font en effet habituellement tout pour éviter les conflits non nécessaires, et ce afin d’éviter les blessures potentiellement graves pouvant mettre leurs jours en danger.

De fait, les chiens se montrent particulièrement doués, non seulement pour comprendre nos émotions, mais aussi pour s’y adapter.

Les études menées sur le sujet démontrent notamment que les chiens sont capables de reconnaître un visage humain souriant, et ont alors tendance à se montrer, eux aussi, amicaux.

À l’inverse, ils peuvent déceler une expression furieuse et vont alors avoir tendance à adopter un comportement d’évitement et de soumission afin de ne pas envenimer la situation. (1)

Qu’est-ce qu’un chien ressent ?

Déterminer ce qu’un chien peut ressentir exactement n’est pas aisé, mais la sphère des professionnels et passionnés du monde canin s’accorde généralement sur la plupart des émotions que l’on peut attribuer à nos compagnons.

Les émotions « vitales » font partie intégrante du quotidien des chiens. Ce sont celles qui lui permettent de survivre dans la nature en réagissant correctement à son environnement.

Aussi, la peur, la joie, le dégout, la colère et l’angoisse sont des émotions que les chiens sont bel et bien capables de ressentir.

Une étude menée par l’université de Vienne démontre également que les chiens sont sensibles à l’injustice, et il est également prouvé qu’ils ressentent de la méfiance, notamment lorsque leur maître manque de fiabilité.

En revanche, une erreur commune des maîtres serait de prêter à leurs animaux un sentiment de culpabilité après avoir fait une bêtise, ainsi qu’une capacité à ressentir de la jalousie et un esprit revanchard.

Un chien qui se fait tout petit après avoir réduit votre canapé en pièces ne se sent donc pas coupable, mais perçoit votre colère et ressent de la peur en retour.

De même, un animal qui a fait une bêtise n’agit jamais pour se venger de vous ou par jalousie : il faut chercher plus loin les raisons de son comportement.

Prêter à son chien des sentiments humains est une erreur que beaucoup de maîtres commettent de bonne foi, persuadés que leur animal ressent les mêmes choses qu’eux et, d’une certaine manière, pense comme eux.

Si les chiens ressentent indéniablement des émotions et un attachement profond envers leurs maîtres, leur prêter des sentiments humains n’est pas la meilleure chose à faire pour assurer leur bien-être psychologique.

C’est en fait un réflexe « facile », qui conduit les maîtres à prêter à leurs toutous des intentions qui ne sont pas les leurs sans chercher à découvrir les vraies raisons de leurs comportements.

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.