fbpx
CaniprofBlogUne alternative à l’euthanasie d’animaux pour des raisons non médicales demandée par l’Ordre des Vétérinaires

Une alternative à l’euthanasie d’animaux pour des raisons non médicales demandée par l’Ordre des Vétérinaires

Un vétérinaire euthanasie un animal pour des raisons médicales. C’est le cas lorsqu’il n’y a plus aucune alternative pour réduire les douleurs et les souffrances d’un animal. Mais dans certaines situations, l’euthanasie peut être motivée pour d’autres raisons. 

Le vétérinaire se trouve alors dans une situation compliquée vis-à-vis des propriétaires de l’animal bien sûr mais également et surtout vis-à-vis de sa conscience et de ses propres valeurs. 

Afin de limiter les cas légaux où l’euthanasie est réalisée pour des raisons non médicales, l’Ordre des Vétérinaires a le 12 octobre 2020 partagé ses recommandations au gouvernement français pour des solutions alternatives. 



Voici donc en détail les recommandations de l’Ordre des Vétérinaires

  • Inscrire dans la partie législative du code rural et de la pêche maritime la définition de l’euthanasie animale mais également les règles déontologiques qui sont attendues des vétérinaires lorsque ceux-ci sont en situation d’un acte d’euthanasie, dans le code de déontologie.
  • Former un conseil éthique de médecine vétérinaire dont le rôle est d’aider les vétérinaires dans leur prise de décision dans le cadre de situations juridiques compliquées d’euthanasie animale. 
  • Responsabiliser les propriétaires d’animaux, professionnels ou particuliers face à l’euthanasie des animaux qui sont avant tout des êtres vivants et sensibles. 
  • Renforcer la formation des vétérinaires et des étudiants vétérinaires à la pratique éthique de l’euthanasie mais également à la maîtrise des paramètres qui entourent l’euthanasie et notamment au niveau des émotions.
  • Créer et promouvoir à court terme des circuits afin de replacer les animaux d’élevages qui sont considérés comme des non-valeurs économiques pour éviter une euthanasie et diminuer la naissance d’animaux dans les filières de production. 
  • Contrôler les naissances afin d’éviter leur prolifération et par la suite, leur abandon. 
  • Augmenter les solutions d’hébergement pour les animaux qui sont abandonnés, maltraités ou âgés afin d’éviter leur euthanasie. 

L’Ordre des Vétérinaires espère que toutes ou certaines de ces recommandations soient mises en place. 


Pour finir et pour comprendre ces recommandations, il est important de connaître la définition de l’euthanasie vétérinaire retenue par le Conseil National de l’Ordre des vétérinaires : 

« L’euthanasie animale est un acte vétérinaire qui consiste à provoquer la mort d’un animal par voie parentérale qui entraîne une perte de la conscience rapidement et de manière irréversible afin de garantir un minimum de douleurs et de détresse. Cette acte est réalisé conformément aux bonnes pratiques professionnelles. Les vétérinaires procèdent à l’euthanasie animale après avoir estimé sa nécessité et obtenu le consentement éclairé du détendeur. L’acte euthanasie animale peut être justifiée soit par une raison médicale, soit par une raison réglementaire soit par une raison impérieuse d’intérêt générale sanitaire ou environnementale ».

Le Conseil National de l’Ordre des vétérinaires souhaite donc par ses recommandations sécuriser l’exercice des vétérinaires et les accompagner au mieux lors de la réalisation d’une euthanasie, tout en apportant le gage à la société civile que cet acte reste exceptionnel et justifié. 

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.