fbpx
CaniprofAlimentationOs pour chien : tout savoir !

Os pour chien : tout savoir !

Donner un bel os à son chien fait souvent son plus grand bonheur, mais est-ce réellement conseillé pour sa santé ?

En effet, il est bien connu que nos amis à quatre pattes ont une attirance toute particulière pour ce qui n’est pas bon pour eux, et les os ne font pas exception.

S’ils sont parfois utilisés pour entretenir la mâchoire et la dentition de nos animaux, les os présentent de nombreux risques, parfois létaux, qui font largement pencher la balance en leur défaveur. Il convient donc parfois de les retirer du plan d’alimentation de nos toutous.

Bannière Dog Chef


Os pour chien, à quoi ça sert ?

Donner un os à son chien semble être une pratique qui remonte à la nuit des temps. Ce drôle d’aliment paraît même tout à fait naturel dans la bouche de nos toutous, tant il résonne avec sa nature de carnivore.

D’ailleurs, on attribue, encore aujourd’hui, un grand nombre de vertus aux os à ronger qui participent à l’entretien des dents et de la mâchoire, apportent quelques nutriments et aident à lutter contre l’ennui, la solitude et le stress.

Pourtant, les os ne sont désormais plus conseillés, voire totalement déconseillés, par les vétérinaires, quoiqu’il y ait encore quelques débats à ce sujet parmi les spécialistes de la santé canine.

Banniere assurances chien


Les bénéfices des os pour chien

Si les os ne sont pas encore entièrement décriés par les professionnels de la santé du chien, c’est du fait des bénéfices qu’ils peuvent offrir malgré leurs dangers.

L’action abrasive des os contre les dents du chien permet notamment d’éliminer le tartre, prévenant l’apparition de maladies parodontales potentiellement graves.

Le fait de mâcher et de ronger un os permet aussi au chien de faire travailler les muscles de sa mâchoire.

En l’occupant longuement, les os font aussi des jouets à valeur ajoutée, qui permettent à l’animal de se distraire agréablement. Un vrai plus quand on sait que l’ennui est un des premiers facteurs de stress et de comportements déviants chez le chien.

Enfin, les os contiennent du calcium et du phosphore, et c’est bien leurs seuls apports nutritifs. Les cartilages sont riches en collagène, mais peu digestes et donc mal absorbés par le chien.

Vous l’aurez peut-être noté : tous ces bénéfices ne sont pas propres aux os, et il est aisément possible d’obtenir des bienfaits similaires à l’aide d’autres produits sans faire courir le moindre risque à votre chien.

Enfin, chacun des avantages présentés ci-dessus s’assortit également d’inconvénients – et non des moindres – que je vous détaillerai dans le paragraphe suivant.

Les dangers des os pour chien

Revenons tout d’abord sur les qualités des os pour chien en matière d’entretien de la dentition et de la santé buccale.

Ces bienfaits sont largement nuancés par le nombre de fractures dentaires dont le mâchouillage d’os est à l’origine.

Les fractures dentaires peuvent, en outre, se compliquer gravement quand elles ne sont pas détectées à temps.

Quant à l’apport de calcium et de phosphore fourni par les os, il est non seulement déjà comblé dans le cadre d’une alimentation de qualité, mais s’associe aussi à l’ingestion de cartilages et de ligaments peu digestes, susceptibles d’engendrer des troubles gastro-intestinaux.

Outre ces risques relativement bénins, les os peuvent également provoquer des problèmes plus sévères, et notamment lorsqu’ils sont ingérés entièrement ou en partie.

Avalés tout rond, ils risquent de provoquer des occlusions intestinales qui constituent des urgences vétérinaires vraies.

Les os peuvent aussi se briser lors d’un masticage intensif, les morceaux les plus gros risquant alors d’engendrer des lacérations de l’œsophage et des perforations intestinales, et les plus petits éclats risquant de s’agglutiner dans l’intestin du chien pour former des bouchons à l’origine d’occlusions.

Au-delà des risques de lésions des organes profonds, les os causent aussi nombre de blessures buccales en se coinçant dans la gueule de l’animal ou en se brisant en petits éclats tranchants.

Les os à moelle sont, quant à eux, très caloriques et font des friandises extrêmement nocives sur le long terme lorsqu’elles sont distribuées trop souvent.

Tous les os crus présentent aussi un risque sanitaire, car ils font des milieux propices au développement de bactéries et de parasites que seule la cuisson peut éliminer.

Parmi les bactéries les plus souvent retrouvées dans les os crus, on compte la Salmonella, l’E. coli, le Pseudomonas et l’Enterobacter qui peuvent toutes se transmettre à l’homme, chez qui elles causent des troubles sévères. (1)

Quels os donner à mon chien ?

Si les détracteurs des os pour chien semblent être majoritaires chez les spécialistes de la santé canine, ils demeurent quelques vétérinaires plus modérés, qui continuent à approuver la consommation d’os, mais sous de strictes conditions.

Pour tous les maîtres qui tiennent absolument à donner des os à leurs chiens, il convient de rappeler que le risque zéro n’existe pas, même en appliquant à la lettre les bonnes pratiques présentées plus bas.

En suivant certaines consignes, les risques d’occlusions intestinales et de lésions causés par des os brisés devenus coupants sont minimes, mais le danger de fractures dentaires et de contaminations bactériennes demeure présent.

Tout d’abord, il ne faut jamais donner d’os cuit à un chien, même s’il peut être tentant de les faire chauffer pour éliminer les bactéries.

La cuisson fragilise drastiquement les os, et les os cuits sont d’autant plus susceptibles de se briser et de causer des blessures buccales ou internes sévères, voire mortelles. On veillera donc à distribuer des os crus uniquement.

Les os doivent être adaptés à la taille du chien, c’est-à-dire au moins aussi longs que sa tête (et non de la longueur de sa gueule uniquement). Les os trop petits risquent en effet de se casser ou d’être avalés.

Pour être sûr de votre choix en termes de taille, songez qu’il n’y a pas d’os trop gros pour un chien, mais seulement des os trop petits.

Préférez donc opter pour un très gros os, plutôt que de prendre le risque qu’il soit un peu trop juste et que votre toutou parvienne à l’avaler ou à le briser.

Ne donnez jamais d’os de volaille, de lapin ou d’ovins (mouton, agneau, etc.) à votre chien, car ils sont très friables et auront vite fait de se briser en de multiples éclats tranchants.

La seule exception à cette règle est la distribution d’os charnus – entourés de chaire – destinés à être avalés par le chien dans le cadre de son régime alimentaire, souvent le BARF.

Même charnus, ces os demeurent susceptibles de blesser votre toutou, c’est donc une pratique que je ne saurais recommander, surtout quand on sait que l’apport en calcium – seul atout nutritif des os – peut se faire par d’autres biais dans le cadre du BARF (farine d’os, coquilles d’œufs, etc.).

Si de gros os de porcs peuvent convenir (fémur, tibia, etc.), l’idéal est de privilégier les gros os de bœuf. Quel que soit l’animal, les côtes et les vertèbres sont à éviter.

Un os à moelle de bœuf ne doit jamais être découpé dans la longueur (ce qui le rend friable) et doit être évité chez les chiens sujet au surpoids.

Par ailleurs, un chien ne doit jamais être laissé sans surveillance lorsqu’il ronge un os, et l’os doit lui être retiré avant qu’il ne l’enterre ou ne le dissimule.

En effet, en se décomposant il devient plus fragile et, après 12h à trainer à température ambiante, il fait un vrai nid à bactéries.

Enfin, les os sont à proscrire sans aucune exception chez les chiens trop vigoureux et les mâchouilleurs acharnés qui vont tout faire pour le détruire : il ne fait aucun doute qu’ils y arriveront, bien souvent en y laissant des dents !

Par quoi remplacer les os pour chien ?

Pour minimiser tous les risques sus-cités, le plus sage est de se défaire de cette vieille tradition qui consiste à jeter un os à son chien.

Pour les gros mâchouilleurs, il convient d’opter pour un jouet à mâcher de bonne qualité qui ne risque pas de partir en miette et d’être ingéré, ni de casser les dents du chien.

Les jouets Kong, à la solidité renommée, font parfaitement l’affaire, d’autant qu’ils existent en différents degrés de dureté pour convenir aux mâchoires fragiles comme aux plus solides.

Pour préserver la dentition de votre toutou, vous pouvez opter pour des bâtonnets dentaires à mâcher, ceux-ci étant designés spécifiquement pour lutter efficacement contre le tartre.

Ces deux produits sont aussi bénéfiques pour la santé buccale de votre toutou que pour son moral, car ils peuvent l’occuper longuement.

Le jouet Kong, en particulier, peut être fourré d’aliments pour chien et rebondit extraordinairement bien sur les sols durs pour amuser longuement votre fidèle compagnon.

Les os artificiels en cuir séché sont, en revanche, déconseillés pour remplacer de vrais os. Ils génèrent tous autant d’éclats tranchants et peuvent contenir des agents chimiques très nocifs pour nos compagnons à quatre pattes.

Ils sont aussi source d’infections bactériennes et, comme si cela ne suffisait pas, dégagent une odeur très désagréable pour le maître.

Questions fréquemment posées par les maîtres sur les os pour chien

Est-ce dangereux de donner un os à un chien ?

Oui, donner un os à son chien, même s’il est rigoureusement choisi, comporte toujours des risques bénins et sévères.

Les os sont-ils bons pour les chiens ?

Non, malgré une croyance populaire, les os n’apportent rien aux chiens, si ce n’est des risques pour leur santé.

Ils sont peu nutritifs, et leur rôle ludique et bénéfique pour la santé buccale peut être rempli en toute sécurité par des jouets et bâtonnets à mâcher.

Puis-je donner des os cuits à mon chien ?

Non, les os cuits sont très fragiles et risqueraient de se briser et d’être ingérés, causant occlusions intestinales, perforations, lacérations de l’œsophage et blessures buccales.

Même s’il peut être tentant de vouloir faire cuire un os pour en éliminer les bactéries avant de le donner à son chien, c’est en réalité une très mauvaise idée !

Quels os ne faut-il pas donner aux chiens ?

Pour écarter tout danger, il ne faudrait pas du tout donner d’os à un chien. Les os de poulet, de lapin et de moutons sont particulièrement à éviter, ainsi que tous les os cuits, peu importe l’animal dont ils proviennent.

Les os sont-ils bons pour les dents des chiens ?

Oui et non. Ronger un os permet aux chiens d’éliminer le tartre qui se forme sur leurs dents et de réduire le risque de maladies parodontales.

D’un autre côté, les fractures dentaires dues aux os sont très nombreuses. Pour éliminer le tartre sans courir de risque, il est donc conseillé de donner à votre chien des bâtonnets à mâcher spécifiquement conçus pour la santé buccale.

Donner un os à son chien remonte à la nuit des temps, et bien des maîtres ont du mal à voir les dangers que cette pratique traditionnelle fait encourir à leur toutou.

Pourtant, les risques provoqués par la mastication d’os, qu’il s’agisse d’un gros fémur de bœuf ou de petits os de lapins, sont bien réels et peuvent avoir des conséquences dramatiques, voire létales.

Aujourd’hui, le marché canin offre aux maîtres de nombreuses alternatives aux os, qui nous permettent d’amuser et de régaler nos toutous sans leur faire courir le moindre risque.

Vous avez trouvé une alternative aux os à ronger pour votre chien qui vous satisfait ? Partagez votre expérience en commentaire de cet article !

Comment choisir le meilleur régime alimentaire pour mon chien ?

Pour moi, le plus simple est de faire confiance aux professionnels reconnus. Cela vous donne l’assurance de donner à votre chien des produits adaptés tout en vous simplifiant la vie. Je recommande par exemple les produits DogChef. Il s’agit d’une entreprise qui établit pour votre chien des recettes sur mesure, 100% fraîches et directement livrées à votre domicile. Vous trouverez plus d’information en cliquant ici.

Derniers mots et recommandations importantes

Aimer et éduquer son chien c'est aussi le protéger contre les aléas de la vie. C'est pourquoi je vous recommande vivement de souscrire à une assurance santé pour chien dès que possible. Cela vous évitera des frais de vétérinaires astronomiques en cas d'accident ou maladie.

J'ai placé, ci-dessous, un comparateur d'assurances totalement gratuit que j'ai moi-même personnalisé.

Vous y trouverez les meilleures offres du marché, à partir de 3,90€ par mois.